Cachem n’affiche pas de bannière de consentement aux cookies, voici pourquoi…

C’est vrai ça, pourquoi Cachem.fr n’affiche pas de bannière de consentement pour les cookies ? A-t-il un passe-droit ? Respecte-t-il la législation ? Voici quelques questions auxquelles nous souhaitons apporter des réponses simples et toute transparence avec vous…

cookie tracking - Cachem n’affiche pas de bannière de consentement aux cookies, voici pourquoi...
Crédits : Artur / Adobe Stock

Cachem et Cookies

Effectivement, vous n’avez pas cliqué sur un bloc qui recouvre la moitié de la page de votre téléphone quand vous êtes arrivés sur Cachem. La majorité d’entre vous ne s’en plaint pas… mais certains nous ont questionnés avec beaucoup de bienveillance.

Qu’est-ce qu’un cookie ?

Le cookie est un petit fichier texte enregistré par le navigateur de votre ordinateur, tablette ou smartphone. Les cookies sont générés automatiquement lorsque les utilisateurs consultent un nouveau site Web. Les cookies tiers sont plus gênants, ce sont des traceurs qui vous pistent de site en site. Ils sont générés par des sites différents des pages que vous consultez. Ils permettent notamment aux publicitaires (Google, Facebook, Amazon…) d’analyser et de suivre votre navigation sur les différents sites Web que vous visitez. Les cookies peuvent également être utilisés par des sociétés d’analyse Web (Google encore, Adobe, AT Internet…). Leur objectif est de suivre l’historique de votre navigation en tant qu’individu… et de revendre ses informations.

Respect de la règlementation

On le sait bien, à l’origine l’idée du RGPD en matière de consentement était louable… Force est de constater, c’est un échec. Ça gêne tout le monde. Aussi, on sait que la majorité des sites ne respectent pas le « Continuer sans accepter ». Que penser également de ces sites qui contraignent les visiteurs à accepter leurs traceurs (Cookie Wall) pour consulter un article…

Sur Cachem, il n’y a pas de bannière de consentement et nous respectons la loi ! Tout d’abord, comme vous le savez, nous n’utilisons aucune solution tierce pour afficher du contenu. Il n’y a pas de bannière publicitaire, donc pas de traceur. Nous n’utilisons aucun outil facilitant le partage ou la connexion sur les réseaux sociaux, donc aucun traceur Facebook, Twitter et compagnie.

Enfin, nous utilisons un outil de mesure de l’audience Matomo configuré selon les recommandations de la CNIL, afin de respecter la vie privée des visiteurs. Nos statistiques de fréquentation sont anonymes et Matomo utilise 2 cookies :

  • _pk_id : validité de 6 mois ;
  • _pk_ses : validité de 30 minutes.

Il s’agit des seuls cookies techniques nécessaire au bon fonctionnement du site. Cachem offre également la possibilité d’activer un mode sombre. Si vous utilisez cette fonction, un autre cookie technique gardera votre choix en mémoire. Son nom : wp_alt_mode (valide 3 mois). Il ne contient aucune donnée sensible et sert à la personnalisation de l’interface utilisateur. De fait, les cookies utilisés sur Cachem sont exemptés de consentement (source CNIL).

Pourquoi avoir choisi Matomo ?

La réponse est simple : respect de la vie privée des visiteurs ! Matomo fonctionne en mode autohébergé (sur notre serveur). Les informations ne sortent pas de Cachem et elles ne sont partagées avec personne. L’outil de mesure permet des réglages fins en adéquation avec nos valeurs : confidentialité et  respect de la vie privée. Matomo fait un suivi d’audience : nombre de pages vues par jour, nombre de visiteurs, quels périphériques utilisés (ordinateur, tablette, téléphone, console), la résolution de l’écran, etc. Ces informations sont utiles pour nous aider à mieux vous servir et améliorer l’expérience utilisateur sur notre site. Elles sont anonymisées. C’est la preuve qu’il est tout à fait possible d’analyser le trafic Web et de respecter ses visiteurs.

Conclusion

Vous savez maintenant pourquoi nous n’avons pas de bloc, de notification relative au dépôt de cookie sur Cachem… tout en respectant les exigences du RGPD et de la directive ePrivacy.

Une petite pensée pour Facebook et Google respectivement sanctionnés par des amendes de 60 millions d’euros et 150 millions d’euros.

  1. Je me joins à Bab1c pour vous féliciter et vous remercier pour la qualité de votre site et de ses articles. Bravo !

  2. Bravo à vous pour le respect que vous nous portez avec votre transparence et l’intégrité de nos données en accord avec notre vie privée.
    Belle exemple merci.

  3. +1 Bravo Cachem ! maintenant peut-être un article sur les moyens de limiter les Cookies et autres pisteurs : navigation privé , extention pour navigateur dédier ; vider le cache …..

  4. J’apprécie depuis longtemps l’honnêteté intellectuelle de Cachem et de son fondateur. Probablement la raison pour laquelle je ne me suis jamais ému de l’absence de ces bannières pourries sur lesquelles on doit cliquer comme un robot et qui alourdissent inutilement la navigation sans pour autant garantir que nous ne sommes pas traqués. C’est un peu comme si on mettait aux portes de Paris des écriteaux « interdit aux dinosaures » et que tout le monde se félicite ensuite du succès de cette politique car il n’y en a aucun dans la capitale !

    En tous les cas BRAVO !

  5. Je rejoins les commentateurs précédents et vous félicite de ces choix éthiques, si peu fréquents sur internet.

  6. ‘Nous n’utilisons aucun outil facilitant le partage ou la connexion sur les réseaux sociaux »
    Sauf que voici ce qu’on peut tous voir sous l’article quand on le lit et sous ta signature FX:
    https://www96.zippyshare.com/v/5IFWNFVT/file.html
    cest embêtant, c’est vérifiable pour le coup.
    Ça met en doute tout l’article malheureusement, ou heureusement…

      1. Un lien est un « outil facilitant le partage ou la connexion sur les réseaux sociaux »
        C’est aussi de la publicité.

    1. Je n’ai pas pris mon café qu’on cherche une polémique ici. LOL
      J’ai eu du mal à comprendre avec ton lien zippyshare, merci au passage pour les 3 cookies et 6 traceurs. Tu ne peux pas mettre au même niveau une image avec un lien (une référence permettant de passer d’un site à un autre) et les outils de type API de connexion, code Javascript,cookie et autre traceur de site en site. Si tu avais pris 10 secondes pour regarder le source de la page, cela t’aurait évité de perdre du temps à faire une capture d’écran, écrire ce commentaire et tenter une polémique. Là où je pourrais être d’accord avec toi, c’est que j’ai peut-être été rapide sur la description d’outil.
      Maintenant, j’espère que c’est plus clair, qu’il n’y a aucune mauvaise intension de ma part… et j’espère de ta part aussi 🙂

      Et Éric, ce n’est en rien une publicité ici. Ne fais pas semblant de ne pas comprendre. Je pense qu’il y a assez de (pseudo)polémique dans notre vie de tous les jours pour essayer d’en créer une ici.

      Bon week-end !

  7. Merci pour ces éclaircissements.
    Et un grand merci pour les articles de votre site, toujours intéressants.
    Longue vie à CACHEM.
    Bonne année 2022.

  8. Ola, Bon An 2022 et merci pour cette résolution… qui ne date pas aujourd’hui.

    Une app que j’utilise sur iOS : Hush Nag Blocker.
    Ça accepte tous les cookies sans même laisser le temps à la question d’être posé quand on navigue avec Safari.

    Je vient de voir qu’il existe une version MacOS 11 (Big Sur), je vais probablement l’installer.

    Dans l’ensemble certains sites peuvent mal le supporter, mais le développeur semble mettre à jour son appli pour limiter les blocages.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.