QNAP TS-251D

Disque dur SMR, PMR (CRM) et NAS

Depuis quelques jours, de nombreuses informations circulent autour des technologies SMR (Shingled Magnetic Recording) et PMR (Perpendicular Magnetic Recording) pour les disques durs. Dans +90% des cas, les fabricants ne communiquent pas sur les technologies choisies pour leurs produits de stockage. L’usage du SMR n’est pas indiqué pour fonctionner dans un environnement RAID avec un usage intensif… sauf que les constructeurs n’en font pas mention.

SMR PMR CMR NAS - Disque dur SMR, PMR (CRM) et NAS

NAS et disque dur SMR

Western Digital, Seagate et Toshiba (pour ne citer qu’eux) proposent une large gamme de disques durs et ils utilisent tous les technologies SMR et PMR (également appelé CMR pour Classic Magnetic Recording). Malheureusement pour nous, aucun d’entre eux n’indique clairement quelle technologie ils utilisent dans les disques durs orientés NAS… mais les choses changent.

SMR : Atouts / Inconvénients

Un disque SMR dispose de têtes d’écriture plus larges que les têtes de lecture. Il est ainsi possible de chevaucher partiellement les pistes et donc écrire plus de données sur le disque. Selon les fabricants, il est possible de stocker plus d’information dans un disque dur (+25%) avec cette technique. On retrouve la technologie SMR dans les disques durs depuis 2014. En termes de performances, il n’y a aucun impact en lecture…

Écriture et SMR

Par contre en écriture, c’est différent. Lorsque le disque écrit (modification, suppression) une donnée, il doit ré-écrire les pistes qui la chevauchent alors que leurs données sont inchangées. Le disque ne va pas le faire en « temps réel ». Il va écrire la donnée modifiée dans une zone vide, sans toucher à l’originale (temporairement). Puis, lorsque le disque sera inactif (quelques millisecondes suffisent), un mécanisme se chargera de tout remettre en ordre : modification de la donnée originale et lecture/écriture des données adjacentes et enfin suppression de la donnée temporaire. C’est automatique et (presque) transparent pour le système et l’utilisateur. C’est ce qu’on appelle le DMSMR (Device-Managed Shingled Magnetic Recording). Rassurez-vous, le disque ne va pas être réécrit en entier. Les constructeurs rassemblent les pistes par bandes, où le mécanisme de chevauchement s’arrête.

SMR et RAID ?

Certains utilisateurs sur Reddit ont fait part de problèmes de performances rencontrés avec leurs disques WD Red (orientés NAS) dans des environnements RAID. Ils ne semblent pas tous impactés de la même manière. Leur point commun, il possède des disques WD Red récents.

Western Digital communique

Rapidement, Western Digital a annoncé que certains de ses disques utilisaient la technologie SMR, y compris WD Red.

Le fabricant s’est expliqué dans un long billet sur son blog « L’intensité des données des charges de travail typiques des NAS des petites entreprises et des particuliers est intermittente, ce qui laisse suffisamment de temps d’inactivité aux lecteurs DMSMR pour qu’ils puissent effectuer des tâches de gestion de données en arrière-plan selon les besoins et continuer à offrir des performances optimales aux utilisateurs » et d’ajouter « …nous comprenons que, parfois, nos disques peuvent être utilisés dans des charges de travail de système dépassant de loin les utilisations prévues. En outre, certains d’entre vous ont récemment partagé que dans certains cas d’utilisation plus intensive en lecture/écriture, les systèmes NAS alimentés par les disques durs WD Red ne fonctionnent pas comme on pourrait s’y attendre« .

Enfin, Western Digital termine en concluant « Nous savons que vous confiez vos données à nos produits, et nous ne prenons pas cela à la légère. Si vous avez acheté un disque WD Red, veuillez appeler notre service clientèle si vous rencontrez des problèmes de performance ou tout autre problème technique. Nous vous proposerons des options. Nous sommes là pour vous aider ».

Le fabricant en profite pour fournir la liste de ses disques utilisant la technologie SMR. Vous noterez que les WD Red Pro ne sont pas concernés.

WD SRM - Disque dur SMR, PMR (CRM) et NAS

WD Red pas tous concernés

Si votre disque WD est présent dans l’image ci-dessus, alors il utilise le SMR. À noter, les références WD Red ci-dessous ne sont pas non impactées :

 
2 To (WD20EFRX) Amazon
3 To (WD30EFRX) Amazon LDLC
4 To (WD40EFRX) Amazon LDLC
6 To (WD60EFRX) Amazon

Seagate

Chez Seagate, le discours est le suivant « Seagate confirme ne pas utiliser la technologie Shingled Magnetic Recording (SMR) dans les disques IronWolf ou IronWolf Pro, qui sont spécialement conçus pour les solutions NAS« . C’est une bonne nouvelle, mais il ajoute également utiliser le SMR avec d’autres disques durs : Exos, Archive… mais aussi certains BarraCuda. Là, c’est un peu plus flou puisqu’il n’y a aucune mention sur les fiches techniques.

Toshiba

Toshiba s’est à son tour exprimé. Le constructeur indique que ses modèles pour NAS (appelé N300) n’utilisent pas non plus la technologie SMR. Pour les autres modèles, c’est plus compliqué puisque le fabricant ne souhaite pas se prononcer.

Et après ?

On espère bien sûr que ce « SMR Gate », comme certains aiment à l’appeler, changera les mentalités et que les fabricants communiqueront plus sur les technologies utilisées dans leurs disques durs et SSD.

À noter qu’un blog recense toutes les communications qui peuvent être faites à travers le monde et regroupe les technologies utilisées dans les disques durs. C’est un travail de fourmi qui prend beaucoup de temps, mais l’auteur est aidé par sa communauté. Ce site Web est accessible à cette adresse