Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Le NAS (Network Attached Storage) est un boîtier avec au moins un disque dur et une prise réseau. Ce mini-serveur se branche sur une box opérateur ou un routeur afin de rendre accessible vos fichiers à tous les appareils connectés (ordinateur, tablette, smartphone, TV…). C’est une sorte de disque dur en réseau, mais avec de nombreuses fonctionnalités. On retrouve les NAS en entreprise et chez les particuliers. Explications et aide au choix…

choisir NAS - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Choisir un NAS

Tout d’abord, il est important de rappeler les fonctions de base d’un NAS : stocker, sécuriser et partager. Le NAS offre une grande capacité de stockage (plusieurs To). Fini les multiples clés USB et autres disques durs externes : tout est dans un seul et même lieu.

Ensuite, avec deux disques à l’intérieur ou plus, un NAS peut apporter de la sécurité aux données. Il sera possible mettre en place un RAID (Redundant Arrays of Inexpensive Disks) pour apporter de la redondance, de la tolérance de panne au niveau des disques…. une continuité de service. Si un disque tombe en panne, les données sont toujours disponibles sur l’autre et le NAS fonctionne toujours. Il existe plusieurs niveaux de RAID : RAID 1 (disques en miroir), RAID 5 (agrégation avec parité répartie), RAID 6… Chaque RAID a ses avantages et ses inconvénients. Si cela vous semble obscur, soyez rassuré : le NAS vous proposera la meilleure solution pour vos données.

Enfin, la troisième fonction de base d’un NAS, c’est le partage. Branché sur le réseau, tous les périphériques de la maison (du réseau) peuvent avoir accès aux données du boîtier. Par défaut, impossible d’accéder aux fichiers du NAS. En effet, il faut un identifiant et un mot de passe pour se connecter aux partages réseau depuis l’Explorateur de fichier (Windows) ou le Finder (macOS) par exemple.

Si avant un BAC+5 était nécessaire pour gérer un NAS, ce n’est plus le cas. Ils sont désormais beaucoup plus faciles à prendre en main et à utiliser au quotidien.

Vers l’infini et au-delà

Au-delà de ces fonctions de base, les possibilités des NAS ont évolué ces dernières années. Les boîtiers offrent bien plus à leurs utilisateurs. Tout d’abord, il est très facile d’accéder aux données depuis l’extérieur avec un grand niveau de sécurité. Le NAS devient un Cloud personnel et privé chez vous. Aussi, vous pourrez héberger votre propre site Web sur le NAS, synchroniser les photos de votre smartphone dessus, sauvegarder vos ordinateurs automatiquement, gérer une bibliothèque musicale ou vos vidéos (avec accès possible à votre famille et vos amis), de télécharger des fichiers automatiquement la nuit, vidéosurveillance, partager une imprimante, virtualiser une machine, etc.

Surveillance - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Vous l’aurez compris, les possibilités sont très nombreuses.

Nombre de baies

Une baie, c’est un emplacement dans lequel se loge un disque. Plus il y a de baies, plus il est possible d’installer de disques durs dans le NAS. Il n’y a pas de règle pour choisir le nombre de baies. Généralement, les utilisateurs commencent un premier NAS 2 baies.

Synology DS720 ouvert - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique
NAS 2 baies

En découvrant toutes les possibilités, ils vont chercher à en faire plus et changent pour un 4 baies au bout de quelques mois. Si votre foyer est composé d’une à deux personnes, un modèle 2 baies sera suffisant. Si vous êtes trois personnes ou plus, il sera recommandé de prendre un 4 baies. Encore une fois, ce n’est pas une règle absolue. C’est ce que l’on a constaté.

QNAP TS 453D avant - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique
NAS 4 baies

Il y a bien sûr des exceptions. Par exemple, les amateurs photos et de films auront besoin de plus de stockage dès le démarrage. En entreprise, les besoins ne sont pas les mêmes. Cependant, comme pour le particulier, c’est la quantité de stockage qui sera l’élément déterminant.

Synology DS1621 interieur - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique
NAS 6 baies

Disque dur

Très souvent, les NAS sont vendus sans disque dur. C’est à vous de choisir quel disque dur vous souhaitez mettre à l’intérieur du boîtier. Tous les fabricants de disques proposent des modèles orientés pour NAS :  WD Red Plus, Seagate IronWolf et Toshiba N300.

ironwolf pro 18tb - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Ces derniers sont conçus et optimisés pour fonctionner 24 h/24 et 7 j/7, dans un environnement RAID. Il est aussi possible de mettre un disque dur de PC. Cependant, il est recommandé de s’assurer qu’il est compatible avec votre NAS. Le disque dur est à privilégier, car il offre de grandes capacités, des performances suffisantes (le goulot d’étranglement lors des transferts est au niveau de la prise réseau) et un coût attractif. Les professionnels disposent d’une gamme dédiée (Pro) : WD Red Pro, Seagate IronWolf Pro… À noter, il est possible de commencer avec un seul disque dur, puis en ajouter d’autres par la suite.

Important : chaque disque inséré dans un NAS est automatiquement formaté.

SSD

Le SSD apportera de la réactivité au système dans son ensemble et il sera généralement utilisé comme cache dans le NAS. Même si le prix de ces derniers a considérablement baissé, ils restent encore chers. Cependant, on voit de plus en plus apparaître dans les entreprises des boîtiers full flash (100% SSD) avec plusieurs prises réseau Multi-Gig. Rien ne vous interdit de mettre que des SSD dans votre NAS, cela limite le bruit et la consommation d’énergie.

WD RED SA500 - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Par contre, le prix est aussi plus important. Si votre installation réseau est à 1 Gb/s, vous serez limité à 125 Mo/s dans les transferts.

Processeur

Comme pour les ordinateurs, les NAS disposent d’une carte mère, d’un processeur, d’une mémoire vive… Ils sont généralement animés par des processeurs types ARM ou x86 (Intel ou AMD). Les NAS ARM sont plus abordables, offrent de nombreuses fonctionnalités et de belles performances. Ceux avec un processeur Intel ou AMD sont réservés aux utilisateurs avertis (ou entreprises) à la recherche de meilleures performances et souhaitant faire du transcodage 4K, créer des conteneurs Docker, des machines virtuelles… Ces derniers sont aussi plus chers.

Connectique

En plus du réseau, les NAS peuvent être équipés de ports USB, d’une sortie HDMI, d’entrée/sortie audio, etc. Votre choix devra se porter sur un boîtier avec au moins deux ports USB (dont un à l’avant si possible). La prise HDMI permettra de transformer leur NAS en lecteur multimédia, ou en moniteur pour leur machine virtuelle.

QNAP TS 453D arriere - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Quelques NAS proposent du ThunderBolt pour nos amis photographes ou vidéastes par exemple. Enfin, on voit de plus en plus sur les boîtiers haut de gamme apparaître les emplacements PCIe pour ajouter encore plus de possibilités (réseau, cache, vidéo…).

À quelques exceptions près (très rare et très spécifique), il n’est pas possible de brancher le NAS directement à un ordinateur.

Réseau et Multi-Gig

Généralement, les NAS disposent d’une à deux prises réseau Gigabit (1 Gb/s). Celle-ci peut atteindre 125 Mo/s dans les transferts. Si cela convient à la majorité des utilisateurs, les entreprises et les particuliers les plus exigeants auront besoin de plus. Il sera alors possible de prendre un NAS avec deux prises réseau pour les agréger et ainsi augmenter les performances. Plus récemment, certains fabricants proposent des NAS avec des prises réseau 2,5 Gb/s et 5 Gb/s.

2.5gbe NAS - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Enfin, les NAS pour les plus grosses entreprises sont dotés de prises 10 Gb/s ou supérieur, mais ils sont aussi beaucoup plus chers.

Constructeur

Il existe plusieurs fabricants de NAS en 2021. On peut citer dans le désordre les plus connus : Synology, Qnap, Asustor, Netgear, Western Digital… Chacun propose un large choix de produits. Dans le domaine, Qnap présente le plus large catalogue avec +200 références. Synology propose environ 40 NAS. Asustor affiche 22 produits sur son site. Les constructeurs renouvellent régulièrement leurs gammes : meilleur processeur, évolution de la connectique… Contrairement à d’autres secteurs, les NAS ont une durée de vie moyenne supérieure à 5 ans et sont régulièrement mis à jour.

Administration

Chaque fabricant fournit son propre système d’exploitation basé sur un noyau Linux, optimisé pour le stockage en réseau. Synology propose certainement le meilleur système pour les débutants comme pour les plus experts. Nommé DSM (DiskStation Manager), son interface Web est facile à prendre en main et très agréable.

Synology DSM622 - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

QNAP offre un système robuste QTS (Qnap Turbo Station), dont certaines fonctions sont issues du monde professionnel. Asustor est considéré comme l’outsider et propose le système ADM robuste et fonctionnel…

Paquets et applications

Par défaut, les interfaces d’administration proposent de nombreuses fonctionnalités. À cela s’ajoute la notion de store (comme sur un smartphone). Il sera possible d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires au NAS. Les fabricants proposent une multitude d’applications maison pour l’hébergement de vos photos, la diffusion de vidéo sur votre TV, la sauvegarde de votre ordinateur, traitement de texte… comme nous l’avons vu précédemment. Mais ce n’est pas tout. Chaque store propose également des applications connues et indispensables pour certains comme Plex, Bitwarden, WordPress…

plex - Comment bien choisir un NAS ? Baie, disque, processeur, connectique

Enfin, les NAS avec un processeur plus puissant pourront bénéficier des conteneurs Docker pour ajouter encore plus de fonctionnalités (Emby, Jellyfin, AdGuard, NextCloud, CouchPotato, Piwigo, PhotoPrism, Homebridge, Jeedom…).

DIY

Très à la mode, il est aussi possible de monter son NAS soi-même. Il est possible de recycler un ancien PC en ajoutant quelques composants. Généralement ces appareils sont plus puissants et moins chers que ceux des constructeurs. Cependant, ils sont aussi souvent énergivores, plus bruyants, nécessite plus de maintenance et manque de cohérence dans les applications. Comme pour un PC, il faudra installer le système (UnRaid, OpenMediaVault, TrueNAS…) et trouver les bons pilotes. Mais quelle joie de monter son propre NAS.

Conclusion

Bien choisir un NAS n’est pas une chose facile. C’est un achat coûteux, un investissement. On ne change pas de NAS tous les ans. Certains peuvent vous suivre pendant de nombreuses années. Les principaux constructeurs mettent à jour régulièrement les NAS (corrections, améliorations, nouvelles fonctionnalités) et cela pendant au moins 5 ans. Aussi, il est important de rappeler qu’un NAS consomme beaucoup moins d’électricité qu’un ordinateur. Comptez entre 10 et 15W pour un 2 baies et entre 20 et 30W pour un 4 baies en activité. Tout dépendra de la puissance du NAS et des disques à l’intérieur.

Prenez votre temps et n’hésitez pas laisser un message ici même ou d’aller sur le Forum des NAS. Une fois qu’on a un NAS, on se demande comment on pouvait avant.

  1. Excellent article pour un débutant qui veut se tourner vers un NAS.

    Un argument souvent oublié est la consommation électrique. Cela aurait été bien que l’Europe l’impose pour tout appareil électrique et non quelques appareils bien spécifiques.
    https://europa.eu/youreurope/business/product-requirements/labels-markings/energy-labels/index_fr.htm

    Dans le choix d’un NAS, il est aussi bon d’avoir une idée sur ce que cela va consommer donc compter en KW combien cela fera de consommation électrique.
    Ecologiquement c’est meilleur pour planète d’avoir ses données chez vous sur un NAS que dans le Cloud.

    Idée : ce serait pas mal d’avoir lors de chaque présentation d’un NAS de donner sa consommation électrique annuelle et d’avoir un tableau de comparaison intermarques (avec même nombre de disques et RACK/Non Rack séparés)

  2. Sans vouloir troller,la consommation electrique en W peut faire peur au début et quand tu as l’outrecuidance de la transformer en € … tu te remémore le lynchage médiatique qui t’es imposé h24 … – Troll [OFF]
    J’avais un vieux Dell Xeon Serveur 10 000 tpm ,que je n’ai jamais remis en focntion en dépit de mes envies de DIY … Si t’as essayé un Syno à côté c’est meme pas la peine de tenter !
    En fin de compte , j’ai mis le DELL sur le LBC et j’ai offert un onduleur à mes 2 Syno …

  3. Clair que la conso est importante. Ca a été mon critère quasi principal lors du renouvellement de mon DS412+ par un DS1019. Cer dernier, équipé de SSD RED me sort un joli 14W en fonctionnement. Très content du ratio bruit/perf/conso !

  4. Pour que tout le monde ai une idée du prix sur 1 an, avec un NAS de 50W (j’ai un DS1821+), et le prix du KW à 20 centimes :
    365 jours * 0.2KW/H * 24H / (1000WH / 50 W)
    Ca donne 87.6 Euros.

  5. Des calculs un peu plus exacts, ça ne fait pas de mal…
    Tout d’abord le prix du Kwh est actuellement à 15,87 centimes par Kwh (tarif de base). Avec mon TS-253D, qui consomme 12,5 w/h en mode fonctionnement, cela donne (12,5wh x 24h x 365j)/1000 x0.1587 = 17,38 € . Whaou ! Quelle dépense ! 17,38€ par an ! C’est sur que c’est un critère important 🙂

  6. Ça me paraît bien optimiste ces 12,5w.
    Rien qu’un disque, c’est 6 à 7w en activité. Donc avec 2 disques + le reste de la machine,on doit plutôt être dans les 20w.

    1. Pour ma petite contribution, mon nas Synology 718+ (2Baies) consomme en moyenne 20w/h soit 480w/j.

      Ce qui nous fait 480*365*1000*0.18€ = 31.53€/an

      Mes données de consommation sont issues d’une prise connectée qui mesure la conso.

  7. Pourt ceux qui n’ont pas encore basculé dans le mode merveilleux des NAS…
    Après des détails su la conso, un petit zoom sur les prix, avec diverses config Synology/Seagate Ironwolf (non pro)

    Config 4/6 To :
    Modele « de base »
    220J / 2 DD 4To raid 1 (4To dispo) = 450 euros
    420J / 4 DD 2To raid 5 (6To dispo) = 750 euros
    Modele « + » , bon proc
    220+ / 2 DD 4To raid 1 (4To dispo) = 640 euros
    420+ / 4 DD 2To raid 5 (6To dispo) = 960 euros

    Config 8/9 To :
    Modele « de base »
    220J / 2 DD 8To raid 1 (8To dispo) = 720 euros
    420J / 4 DD 3To raid 5 (9To dispo) = 824 euros
    Modele « + » , bon proc
    220+ / 2 DD 8To raid 1 (8To dispo) = 909 euros
    420+ / 4 DD 3To raid 5 (9To dispo) = 1039 euros

    Config 16/24 To :
    Modele « de base »
    220J / 2 DD 16To raid 1 (16To dispo) = 1230 euros
    420J / 4 DD 8To raid 5 (24To dispo) = 1400 euros
    Modele « + » , bon proc
    220+ / 2 DD 16To raid 1 (16To dispo) = 1420 euros
    420+ / 4 DD 8To raid 5 (24To dispo) = 1620 euros

    Config 12/24/48 To :
    Modele « + » , évolutif sur le nombre de DD :
    1821+ / 8 DD 2To raid 6 (12To dispo) = 1850 euros
    1821+ / 8 DD 4To raid 6 (24To dispo) = 2090 euros
    1821+ / 8 DD 8To raid 6 (48To dispo) = 3170 euros

    A vous de vous faire votre idée, entre le prix du NAS et ceux des DD !

    Pour les puristes , je n’ai pas tenu compte du coté « 1024 », un DD vendu pour x To de bit ne fait « que » x * 0.93 To
    Les tarifs viennent de chez LDLC.

    Rajoutez le prix du KiloWatt (HT/TTC, avec consomation réel ou contructeur) !!
    Et surtout , le fait que le RAID n’est que de la continuité de service, pas du backup. Donc il vous faudra un équivalent de la capacité (voir https://www.cachem.fr/journee-mondiale-sauvegarde/ ) !!

  8. Bonjour à tous,

    La consommation de nos appareilles sont très souvent mis de côté.
    Et pour participé au débats il faut prendre en compte aussi les frais d’abonnement et taxe qui sont a répartir sur l’ensemble de la facture. Quand on est un très gros consommateur la part abonnement et taxe semble négligeables, mais quand on commence à bien réduire sa consommation pure. Toute la maison en LED fait que la maison (avec tout allumé) consomme autant que l’halogène sur pieds de ma jeunesse.

    J’ai trouve cette petit info: « D’après Eurostat, en incluant prix des consommations et abonnement, le prix moyen du kWh d’électricité était de 0.1913 € TTC en France au 2ème semestre 2019. » Source: https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=Electricity_price_statistics/fr&oldid=496210

    Et mon syno à la maison (DS720+) consomme un peu plus de 20w. Tout dépend aussi de la charge et de son activité. D’ailleurs dans la fiche produits il est toujours indiqué une consommation en accès et en veille. Sans oublié l’astérix, « Les performances réelles peuvent être inférieures à celles des tests en laboratoire en raison de différences dans la configuration du serveur, dans le déploiement et dans le nombre d’opérations actives. »
    Chez moi c’est comme la consommation de ma voiture, je suis toujours au-dessus des donnée constructeur.

    Un ordinateur classique et encore plus un serveur taillé pour la perf, consommera toujours plus qu’un NAS optimisé pour cette tache.
    Maintenant je vous invité aussi a regarder la consommation de vos équipements réseaux, box/modem, récepteur télé, switch et onduleur. La consommation grimpe très vite et tout cumulé en fonctionnement fait grimper la consommation à 80-100 watts. Et ne dite surtout pas que vous coupé vos box la nuit ce ne serais pas crédible.

    En 10 ans de fonctionnement, j’ai autant dépenser en électricité que d’achat du NAS. Donc choisir le NAS le plus adapter au besoin c’est évité de dépenser de l’argent pour rien. Certain vont dire que au moins en hiver cela contribue a chauffer nos appartement ou maison. Mais en pleine canicule la problématique est inverse.

    Bonne journée a tous sur ce très bon site.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.