NAS : Préparer un disque dur (tester sa santé)

Vous avez lu qu’il fallait préparer un disque dur avant de l’insérer dans un NAS. Cette opération permet de tester et de s’assurer qu’un disque est sain avant son utilisation. Les fabricants de NAS ont ajouté cette fonction directement dans leur système. Il est même possible de commencer à utiliser le NAS (Synology, Qnap, Asustor…) pendant cette phase, avant même que celle-ci soit terminée. Si on ne peut que féliciter cette intégration, elle soulève aussi des questions. Si pendant ce test un de vos disques est considéré comme endommagé (secteur défectueux, erreur de lecture…) ou pire hors service, il vous faudra recommencer après avoir changé de disque. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de faire un test complet avant insertion dans le NAS. Découvrons comment faire…

preparer disque dur - NAS : Préparer un disque dur (tester sa santé)

Tester un disque dur

Il existe plusieurs méthodes pour préparer un disque dur et vérifier s’il y a (ou pas) des secteurs défectueux. L’objectif est de tester l’ensemble du disque et s’assurer qu’il est sain. C’est rassurant de contrôler son/ses disques durs avant d’y copier ses données les plus précieuses. Ces tests, il est bien sûr possible de les faire pour tous les disques, y compris ceux que vous allez mettre dans votre ordinateur.

Lorsqu’une erreur est rencontrée, le disque va l’inscrire lui-même dans une zone appelée SMART (Self Monitoring Analysis and Reporting Technology). Après le test du disque, il faudra consulter les informations SMART afin de s’assurer que tout est correct : Read Error Rate, Reallocated Sectors Count, Spin Retry Count, Multi-Zone Error Rate… Ces informations pourront être retrouvées dans les applications citées ci-dessous ou depuis un logiciel tiers comme CrystalDiskInfo, SMART Utility… mais aussi directement depuis votre NAS.

Sous Windows

Naturellement, nous recommandons de tester votre disque dur avec les outils de fabricants (Western Digital, Seagate, Toshiba…). Ils sont relativement complets et permettent de faire beaucoup plus qu’un simple test (test rapide, test étendu, formatage bas niveau…). Si pour une raison ou pour une autre vous ne souhaitez pas utiliser le logiciel du fabricant, il est possible de prendre un utilitaire d’effacement des données comme BitKiller ou Eraser. Ils sont gratuits 😉 L’objectif est d’écrire des données aléatoires ou des suites de 0 sur l’espace libre sur l’intégrité du disque. Ainsi, toutes les zones du disque seront testées. Non, un simple formatage du disque ne suffit pas !

Seagate SeaTools

Seagate propose SeaTools pour Windows (une version bootable est également disponible). Il est gratuit et fonctionne aussi avec des disques d’autres fabricants, quelle que soit l’interface utilisée (USB ou SATA). Une fois l’outil installé, vous lancez l’exécutable puis vous sélectionnez le disque à tester en cochant la case en face de celui-ci. Le menu Générique Court permet un test court (entre 20 et 90 secondes) ou un Générique long (plusieurs heures). C’est ce test long qu’il faudra choisir.

Seagate SeaTools menu - NAS : Préparer un disque dur (tester sa santé)

Comme c’est un test vraiment long, on peut avoir l’impression que rien ne se passe. De plus, comme la vue de progression n’est que de 10 en 10, on peut penser qu’il ne se passe rien. Patience…  et attention à ce que l’ordinateur ne se mette pas veille 😉

Western Digital Data Lifeguard Diagnostics

À l’instar de son concurrent, Data Lifeguard Diagnostics va permettre de faire un test rapide ou un test étendu. C’est bien ce second choix qu’il faudra faire pour qu’il effectue un balayage complet pour détecter les mauvais secteurs.

DLGDIAG WD - NAS : Préparer un disque dur (tester sa santé)
Data Lifeguard Diagnostics

L’outil fonctionne lui aussi avec les disques d’autres fabricants, y compris ceux connectés en USB. Comme le précédent outil, la patience devra être de mise. Il faut compter plusieurs heures avant que le test soit finalisé.

Sous macOS

Si vous avez un Mac, vous allez être déçu. Seagate et Western Digital n’ont pas fait l’effort de porter leur outil sous macOS. Heureusement, il existe des solutions. Celle que nous recommandons, c’est de passer par l’Utilitaire de disque (Disk Utility) disponible sur tous les Mac. Une fois le disque sélectionné, cliquez sur le bouton Effacer. Une boite de dialogue s’ouvre. En bas à gauche, vous allez trouver un autre bouton appelé Options de sécurité… Cliquez dessus et déplacez le curseur une fois à droite. Cette option écrit sur l’ensemble du disque. C’est gratuit et ne nécessite pas l’installation d’un autre logiciel.

options securite 300x166 - NAS : Préparer un disque dur (tester sa santé)Préparer son disque facilement

Nous venons de voir qu’il est facile de préparer un disque dur pour un NAS. Si les outils sont nombreux, il faudra surtout s’armer de patience. En effet, il faut compter entre 4 et 8 heures par disques, suivant la capacité du disque. Bien sûr, il est possible de tester plusieurs disques en parallèle. Aussi, il est possible d’aller plus vite en insérant directement le disque dans le NAS… mais si un de vos disques rencontrent des erreurs, il faudra alors le retirer et tout recommencer. A vous de voir !