8 conseils pour bien choisir un NAS

Bien choisir un NAS n’est pas une chose facile. Les références sont nombreuses et ce n’est pas simple de faire la différence. Je vous propose de trouver ci-dessous 8 conseils pour vous aider à faire le bon choix. À la fin de cet article, vous serez en mesure de choisir le NAS qui vous correspond le mieux à vos besoins…

question choix - 8 conseils pour bien choisir un NAS

Évaluer ton besoin tu devras…

Si vous êtes arrivés ici, il y a forte chance pour que votre réflexion soit avancée. Tout le monde n’a pas besoin d’un NAS. En effet, un simple disque dur externe peut être suffisant pour certains. Qui a dit que tous les foyers devaient avoir leurs données stockées en un seul et même endroit ? Certains se contentent très bien d’avoir leurs données dans le Cloud. Toutefois, si vous avez besoin de stocker chez vous (vous réappropriez vos données), si le partage entre plusieurs personnes est un besoin fort, si la sécurité est un facteur important, si vous avez besoin de rapidité… alors le NAS est peut-être la solution.

Cloud NAS - 8 conseils pour bien choisir un NAS

Le NAS ne s’utilise pas comme un disque dur externe. Non, il ne se branche pas sur un ordinateur en USB. Le « N » de NAS signifie Network (Réseau en français). Non le NAS n’est pas un appareil que l’on peut transporter facilement. Vous allez au-devant de gros soucis de paramétrages et de fragilisation des disques.

Avant de passer à l’acte d’achat, vous devrez vous poser plusieurs questions comme : qui pourra avoir accès au NAS, quelles données/dossiers partager et avec qui, quelles ressources, quel appareil pourra se connecter… N’oubliez pas les 3 fonctions fondamentales du NAS sont le stockage, le partage et la sécurité des données.

Combien de To nécessaires ?

Le NAS peut être utilisé de plusieurs façons. Nous allons rester sur les 2 façons principalement : la sauvegarde et la centralisation des données. Ces 2 usages peuvent très bien être combinés ! D’ailleurs, c’est ce que je vous recommande de faire.

Solution de sauvegarde

Votre ordinateur va copier tous les jours, à heure fixe, vos documents les plus critiques sur le NAS. C’est-à-dire que la dernière version de vos fichiers est sur votre ordinateur (il est possible de faire la même chose depuis une tablette ou un smartphone) et une copie est également présente sur le NAS. Les règles de sauvegarde sont nombreuses : copier seulement les fichiers modifiés, avec ou sans gestion des versions, chiffrer (encrypter) les données…

On peut aussi ranger dans cette catégorie la synchronisation. Très proche de la sauvegarde, chaque modification/ajout/suppression d’un fichier est automatiquement répliqué sur le NAS. Attention, si le fichier est supprimé de l’ordinateur, il pourra être aussi supprimé sur le NAS (le paramétrage permet d’éviter cela). Avec la synchronisation, vous vous assurez que vous disposez toujours de la dernière version sur le NAS et sur votre ordinateur (il est également possible de gérer plusieurs versions d’un fichier). Cerise sur le gâteau, vous allez pouvoir mettre en place la synchronisation avec un autre ordinateur, une tablette ou un smartphone. Vos fichiers seront partout, sur tous vos périphériques en même temps. Vous travaillez en mobilité ? Aucun souci… dès que vous rentrez chez vous, la synchronisation se met en route et tous vos appareils disposent de la même version de vos fichiers (ainsi que le NAS).

NAS vectoriel - 8 conseils pour bien choisir un NAS

Centralisation des données

La sauvegarde et la synchronisation, c’est sympa, mais il y a des limites. C’est pour cette raison qu’un autre usage permet la centralisation des données. Vos fichiers sont uniquement sur le NAS. Vous travaillez depuis votre ordinateur Windows ou Mac et toutes les données sont sur le NAS. L’avantage principal, c’est que tout est sur un même espace de stockage. Votre ordinateur n’a plus besoin que de quelques Go. Ensuite, tous les périphériques de la maison (ordinateur, smartphone, tablette, TV, console de jeux, enceinte connectée…) peuvent accéder aux données. Je vous rassure, comme les NAS viennent du monde professionnel, les accès sont restreints par défaut. Vous pourrez facilement mettre en place une vraie stratégie de  sauvegarde (cloud, disque externe, etc.). Tout se gère directement depuis le NAS et ne nécessite aucune action de votre part après un premier réglage. Enfin, le RAID permet la continuité de service et la sécurisation des données (voir ci-dessous).

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez très bien faire un mélange de ces solutions. Oui, c’est possible de faire tout ça avec un NAS ! Vous allez maintenant devoir évaluer l’espace de stockage nécessaire sur le NAS, mais aussi le niveau de sécurité que vous souhaitez mettre en place. Le prix du To a baissé ces dernières années et on trouve des disques jusqu’à 14 To ! Les disques de 3 et 4 To sont un choix judicieux (rapport qualité/prix)… surtout si on les ajoute dans un RAID.

Baies, continuité de service et sécurité

Par définition, un NAS peut avoir un seul disque dur. On l’appelle souvent disque réseau. Celui-ci offre les mêmes fonctions, mais sans protection des données. Si le disque tombe en panne, vous n’avez plus de données sur le NAS et il faut racheter un disque dur. À partir de 2 emplacements, il est possible que les disques se répliquent l’un sur l’autre en temps réel. C’est ce que l’on nomme le mode miroir ou RAID1. C’est le premier niveau de sécurité que peut offrir un NAS. Si un disque tombe en panne, l’autre continue à fonctionner et le NAS est 100% fonctionnel. Les données sont toujours accessibles, comme si de rien n’était. Le souci, c’est qu’il faut 2 disques et que l’espace de stockage n’est équivalent qu’à un seul disque (2* 4To en RAID 1 = 4To de stockage).

Il existe de nombreux RAID et nous n’allons pas tous les présenter ici. Sachez que le RAID5 nécessite 3 baies (3 disques) ou plus. 1/3 de l’espace disponible est réservé à la sécurité. Exemples :

  • 3* 4To = 8 To d’espace disponible
  • 4* 4To = 12 To d’espace disponible

Ici encore, si un disque tombe en panne… le NAS peut continuer de fonctionner « normalement », mais il est en mode dégradé. Comme le RAID1, il ne faut pas trop attendre avant de remplacer le disque défectueux, car vous n’avez plus de protection.

DS918plus - 8 conseils pour bien choisir un NAS

On termine avec le RAID6 qui a besoin de minimum 4 disques. Ici, le NAS continue de fonctionner même si 2 disques sont HS. On gagne en sécurité, mais 2 disques sont réservés à la sécurité :

  • 4* 3To = 6 To d’espace disponible
  • 5* 4To = 12 To d’espace disponible

Combien de baies prendre ?

La réponse n’est pas simple. Elle dépend de votre besoin de stockage (volume en To) et le niveau de sécurité que vous souhaitez mettre en place : RAID 1 / RAID 5 / RAID 6…

Si le NAS n’est que pour un ou deux utilisateurs dans le foyer, un boîtier 2 baies sera suffisant…  Sauf à avoir un gros besoin de stockage.  Si vous avez un foyer composé de deux à quatre personnes, je vous recommande de prendre un NAS 4 baies ou plus.

Vous hésitez entre 2 ou 4 baies. Les retours sur le Forum des NAS sont unanimes. Ceux qui hésitaient sont majoritairement passés sur un NAS 4 baies après moins de 2 ans. En effet, on achète NAS et semaine après semaine on l’utilise de plus en plus. On prend conscience du potentiel et les To peuvent rapidement manquer.

RAID 1 et RAID 5 sont les meilleurs choix que vous pourrez faire. Je vous encourage à la réflexion suivante : si mes données disparaissent, est-ce grave ? Suis-je en risque ? Si la réponse est OUI, alors la réponse est simple : RAID + sauvegarde.

Un NAS multimédia

Les fabricants de NAS sont nombreux et leurs catalogues impressionnent. Le NAS vient du monde de l’entreprise. Ce sont de véritables serveurs. Cependant, les choses ont énormément évolué ces dernières années… notamment grâce aux évolutions matérielles (processeur, mémoire vive, sortie HDMI, SSD, 10Gbit/s…) et logicielles (système d’exploitation robuste, applications de bureau et mobiles complexes…). Ces avancées ont été favorables pour offrir plus de possibilités.

kodi - 8 conseils pour bien choisir un NAS

HDMI ou pas

Lister tout ce que peut faire un NAS m’est impossible aujourd’hui tellement l’offre est étoffée. Toutefois, sauf restrictions matérielles, tous les NAS partagent un socle commun, mais certaines caractéristiques sont différenciantes. Prenons un exemple : Asustor et QNAP sont les principaux acteurs à proposer une sortie HDMI. Ainsi, il est possible de brancher son NAS à un écran pour profiter de sa vidéothèque, ajouter Netflix, Spotify, ou un autre service en ligne… sans passer par un autre matériel. Cela fait l’économie d’un boîtier à relier sur votre TV par exemple (si celle-ci n’est pas connectée). Cependant, si vous installez le NAS dans votre salon ou une chambre alors il faudra faire attention aux disques durs sélectionnés. En effet, il ne faut pas qu’il soit trop bruyant. De plus, il est déconseillé de mettre un NAS dans un espace fermé (placard, tiroir…).

Si la possibilité offerte par la sortie HDMI peut sembler alléchante, il faut avoir conscience des limites technologiques (UHD, HDR, 10 bits, audio HD…). Si vous disposez d’une TV connectée ou si votre Box TV est sous Android (Apple TV) cette option n’aura pas d’intérêt pour vous. N’acheter pas un NAS spécialement pour sa prise HDMI, vous risquez d’être déçus !

Transcodage

Bien sûr, tous les NAS proposent des fonctionnalités multimédias (avec ou sans sortie HDMI). Ils offrent la possibilité de regarder des vidéos ou d’accéder à votre bibliothèque musicale depuis chez vous ou en déplacement (hors de votre domicile). Chez vous, tous vos périphériques connectés peuvent se connecter au NAS : TV, Box opérateur, console de jeux vidéo, smartphone, tablette… et ordinateur évidemment.

video iphone - 8 conseils pour bien choisir un NAS

Créer son propre Netflix/Spotify est possible avec un NAS. Accéder à votre médiathèque n’a jamais été aussi simple, avec ou sans application. Vous pourrez y avoir accès depuis votre domicile ou en déplacement. Pour ce second cas, il faudra une bonne connexion Internet (surtout si vous souhaitez regarder des vidéos) pour envoyer les données. Le streaming est bien sûr possible…

Processeur et RAM

Si vous choisissez un NAS multimédia avec une sortie HDMI, vous aurez un processeur Intel… mais soyez attentif à bien avoir au minimum 2 Go de RAM. C’est un minimum pour profiter de la fonction de lecteur multimédia, 4 Go sont recommandés. Tous les NAS proposent leur solution maison pour regarder des vidéos depuis un navigateur, un smartphone, tablette, TV… C’est généralement une application proposant la gestion d’une bibliothèque de vidéo (films, séries TV…), mais aussi un lecteur embarqué. Suivant votre configuration, le NAS devra décoder & réencoder la vidéo pour la rendre compatible avec votre périphérique. Cette action a un nom : transcodage… et elle nécessite d’avoir un processeur puissant. Les solutions maisons sont généralement adaptées au NAS et à son processeur. Je ne saurai que vous conseiller de prendre un processeur Quad Core (4 cœurs), surtout si ce n’est pas un Intel. Si vous utilisez une application tierce comme Plex, il faudra se diriger vers un processeur Intel Dual Core (2 cœurs) si la diffusion se fait vers 1 seul périphérique à la fois. Si le besoin de transcodage est pour plus de périphériques, il faudra un Quad Core (Intel ou AMD).

Pour la RAM, 256 Mo sont suffisants pour les fonctions de base d’un NAS. Cependant, vous serez tenté d’ajouter des applications et dans ce cas 512 Mo sont recommandés.Si vous faites de transcodage (regarder des vidéos sur un périphérique autre qu’un ordinateur) 1 Go sont recommandés. Si vous utilisez de nombreuses applications et souhaitez héberger votre site Web sur le NAS 2Go sont nécessaires. Enfin, si vous souhaitez faire de la virtualisation, il faudra passer sur 4 Go minimum.

Si vous débutez, un NAS avec un processeur Dual Core et 512 Mo de RAM suffiront dans 90% des cas. Faites attention à la connectique, une prise USB en façade est très pratique. Si vous souhaitez regarder des vidéos présentes sur le NAS depuis votre chambre d’hôtel, un NAS doté d’un processeur Quad Core et 1 Go de RAM est recommandé.

NAS vectoriel 2 - 8 conseils pour bien choisir un NAS

Quel fabricant choisir ?

Tout d’abord, je vous recommande de prendre un fabricant connu et reconnu sur le marché : Asustor, Drobo, Netgear, Qnap, Qsan, Synology, Western Digital… Ces constructeurs ont la réputation d’offrir des produits solides et ils mettent régulièrement à jour leurs produits.

Bien sûr, 2 fabricants sont souvent cités par les experts : Synology et Qnap. Synology est le leader incontesté. Il fournit de bons NAS et le système embarqué DSM est complet. À cela s’ajoute aussi une suite d’applications pour smartphone et tablette, ainsi que des logiciels pour ordinateur.  Qnap a principalement axé ses efforts sur le matériel. À tarif égal, il fournit généralement une configuration plus musclée (processeur, RAM, connectique…).

Vous cherchez un NAS complet et facile à prendre en main : Synology. Vous recherchez un NAS pouvant tout faire, mais qui nécessite plus de connaissances informatiques : Qnap. S’arrêter à ces 2 ténors serait une erreur. D’autres constructeurs existent et ont eux aussi leurs avantages. On peut citer Asustor, Buffalo, Netgear, Western Digital…

Encore des doutes ?

Vous hésitez encore ? Un NAS est un investissement. Il est important de prendre son temps. Ce n’est pas un gadget que l’on change tous les 2 ans. Un NAS peut vous suivre pendant de nombreuses années. Comme vous avez pu le lire ci-dessus, les avantages sont nombreux. Je n’ai même pas parlé de la consommation électrique. Ces boîtiers consomment peu, bien moins qu’un ordinateur. Un exemple : le DS218play avec 2 disques durs consomme entre 14 et 16W. Pas mal, non ?

Enfin pour terminer, je vous recommande notre sélection des meilleurs NAS et vous pouvez poser vos questions sur le forum des NAS et plus particulièrement la section « Questions avant achat ».

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.