Cachem et fonctionnement au quotidien

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous m’avez questionné sur Cachem et mon mode de fonctionnement. Comment concilier vie familiale, vie professionnelle et vie numérique (digitale diront certains). Je vais être sincère avec vous, ce n’est pas facile tous les jours. Je profite d’un cadre idéal que je me suis construit avec le temps. Pas de TOP 10 de mes astuces bien-être ou autres conneries…Non ! Je vais vous parler sincèrement de mon expérience qui n’est pas forcément un exemple à suivre.

geralt / pixabay

Cachem, 10 ans déjà…

L’aventure Cachem dure depuis 10 ans, certains d’entre vous souhaitent en savoir plus sur moi et surtout comment je jongle avec toutes mes activités. Tout d’abord, il faut savoir que Cachem n’est pas une contrainte. J’y mets beaucoup de passion avec toujours la même envie de partage. Le jour où la flamme ne sera plus là alors il faudra arrêter.

Métro, boulot, dodo…

Une journée type commence par un réveil à 7h. Je contrôle rapidement que les sites sont bien en ligne. Je jette un rapide coup d’œil rapide sur les chiffres après le petit-déjeuner. Petits exercices d’assouplissement du dos à faire tous les jours depuis un accident de la route. J’enfile mon costume de travail (consultant oblige). Les enfants sont au collège, donc l’aide de papa est limitée (c’était moins vrai avant).

Go, go, go…

8h c’est le moment de partir, je prends le scooter pour aller jusqu’à la gare RER. Avec de la chance, j’ai un train rapidement. Malheureusement, il y a rarement une place assise. Si je peux, je fais le tri dans les mails (spam, communiqué de presse, mail urgent…) depuis mon smartphone. Si j’ai une place pour m’asseoir, je peux me faire une petite revue de presse, envoyer un tweet ou deux ou encore rédiger un mail. Je sors à la gare de Lyon et j’ai encore 5 minutes de marche avant d’arriver au travail. Je prends l’escalier en montant les marches 2 à 2. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est mon principal exercice de la journée. Je prends plusieurs fois les escaliers dans la journée et quasiment jamais les ascenseurs. Mon bureau est au 6e étage… 😉

Mon vrai métier

Ensuite, c’est mon vrai travail commence (un peu avant 9h). Je décale toutes les interactions (mails, appels, ou autres) sur la pause déjeuner. Priorité au travail ! La pause déjeuner se fait généralement au restaurant d’entreprise. On ne parle que peu du boulot avec les collègues… et je ne parle jamais de Cachem. Si mon employeur a connaissance de mes activités, ce n’est pas le cas du client ou des collègues. Je fais très attention de faire une séparation entre les 2. La pause du midi dure entre 40 et 50 minutes. Petit contrôle des mails et que les sites sont en ligne (depuis mon smartphone). Si j’ai un peu de temps, je fais un rapide saut sur le forum. Il y a toujours un message à lire, une réponse à donner, à modérer, etc.

Fin de journée

La journée de travail ne se termine jamais à la même heure, mais je fais mon maximum pour être de retour à la maison avant 20h (sauf événement). Nous dînons tous en famille sans TV ni smartphones. On prend le temps de partager un vrai repas tous ensemble (avec nos 2 ados). Après le dîner, on gère les urgences familiales… puis, direction l’ordinateur. En plus du travail, de la famille et Cachem, il m’arrive de créer des sites WEB pour des associations ou des petites entreprises. C’est une activité qui fonctionne de bouche à oreille. À l’origine, c’était pour dépanner un ami. Maintenant, je peux être très sollicité. Chaque site est différent et cela peut demander beaucoup de temps. Comme Cachem est important, je m’oblige (un peu) à rédiger un article par jour.

Pas facile de tout concilier. Il m’arrive parfois (environ 1 fois par mois) de prendre une journée de congé pour participer à un événement, pour avancer sérieusement sur un site ou pour la rédaction d’articles.

Séries TV

Je fais attention à l’horaire et à ne pas dépasser les 23h. Si l’article n’est pas prêt, il attendra. C’est pour cela qu’il arrive, de temps à autre, qu’il n’y ait pas d’article. N’oublions pas le forum qui nécessite 30 minutes d’attention minimum.

Je rejoins ensuite ma compagne et nous regardons un épisode ou deux d’une série TV avant le coucher.

Week-end != repos

Le week-end, le rythme est bien sûr différent et je tiens à passer du temps avec les enfants (boutiques, jeux de société, cinéma, balades…). Ce n’est pas toujours évident, car Cachem et le forum sont omniprésents. La famille, c’est ma priorité numéro 1… mais tout le monde sait l’importance de Cachem dans mon quotidien. Les amis, il ne faut pas les oublier… et nos rendez-vous se font bien sûr le week-end ou pendant les vacances.

Fin… ou pas

Voilà, vous savez tout… enfin en partie. C’est un article plus intime et vous l’avez deviné, je ne suis pas un super héros. Mes journées font 24h. Les activités sont importantes… peut-être un peu trop. Grâce à mon entourage, j’ai trouvé un certain équilibre. Il faut être passionné et parfois il faut faire des sacrifices. C’est indéniable, mais Cachem m’a aussi beaucoup apporté et j’espère qu’il va m’apporter encore. Un jour, je sais qu’il n’y aura plus de magie. Un jour, il faudra lâcher (le clavier) ou débrancher Cachem. Je ne suis pas préparé à cette éventualité. J’ai encore beaucoup de choses à faire et à partager.

On me demande souvent pourquoi je rédige encore sur Cachem. S’il y avait 2 choses à retenir, ce serait le partage et je déteste m’ennuyer…

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

10 commentaires

  1. à lire ton article me viens la chanson de Lennon « working class hero »… 🙂

    Chapeau! Trouver un équilibre quotidien est un exercice difficile.

    bonne continuation! 🙂

  2. débrancher Cachem ! oh que non je deviendrais orphelin .Je suis étonné du timing mais il es vrai j’appartiens à une autre génération ! Et moi à la retraite ….. je manque de temps LOL

  3. Guillaume sur

    Bravo pour cette story. Je l’ai lu attentivement et je me suis reconnu. Sauf que j’habite en province et mes trajets sont beaucoup plus rapide ;).

    Bonne continuation.

  4. j’ai découvert ce site récement, j’ai 2 raspberry pi mais aussi 1 nas DS418 et 2 autres plus ancien DS411 et 413. bravo pour votre travail, je passe du coup tout les jours sur le site voir les articles (sauf we) 😉

  5. Vincent sur

    Ah c’est intéressant. Pas de magie, « juste » du boulot de manière régulière (beaucoup plus facile à dire qu’à faire).

    Si c’est pas déjà le cas, je te conseille d’utiliser un serveur de monitoring pour tes sites (c’est souvent gratuit) genre Uptrends. Ca te simplifiera la vie.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.