Initialisation d’un NAS Asustor avec Android

5

Petit plaisir de la semaine, je vous propose aujourd’hui de découvrir la fameuse nouveauté de l’application AiMaster 1.2.1 sur Android… L’initialisation de votre NAS via mobile!

AiMaster

AiMaster 1.2.1

Commençons par le début, voici les caractéristiques de la dernière version d’AiMaster datant du 5 février 2015. Ces dernières sont tirées de la description de l’application sur Google Play.

AiMaster est l’app de gestion d’ASUSTOR NAS pour dispositifs mobiles, elle vous permet de contrôler tous les dispositifs NAS que vous soyez un utilisateur particulier ou un administrateur de TI.

Caractéristiques clés :
– Contrôlez plusieurs dispositifs NAS depuis n’importe où et à n’importe quel moment
– Recevez des notifications des évènements en temps réel
– Gérez facilement tous les services et applications d’ADM
– Obtenez une vue d’ensemble de tous vos utilisateurs et de l’état de votre connexion.
– Contrôlez l’état du système en temps réel
– Gérez toutes les tâches de sauvegarde et les calendriers
– Trouvez facilement votre NAS (Trouve-moi)
– Prise en charge de la sauvegarde à « Une touche »
* Work with ADM2.0 and above

On ne va pas s’attarder sur toutes ces fonctionnalités vous l’aurez compris mais sur celle qui nous intéresse le plus et qui n’est même pas reprise dans la liste des fonctionnalités: l’initialisation du NAS en 4 étapes.

aimaster_easy_nas_initial_use

On la retrouvera quand même dans la liste des nouveautés:

Nouveautés

Exclusive function allows for the initialization and configuration of the NAS via mobile devices
– Exclusive support for real-time NAS firmware upgrades
– Exclusively provides App installation, upgrades and removal
– Supports HTTPS connections, protecting sensitive transmissions
– Supports passcode protection, increasing privacy and security
– Customizable desktop wallpaper
*Support Android 4.0 Onwards

Petit reproche, la fonctionnalité n’est actuellement disponible que sur AiMaster pour Android mais devrait arriver à une date encore inconnue sur iOS. On ne parle pas ici de version Windows Phone…

Vous l’aurez compris, ici Asustor nous propose de nous passer de notre PC pour installer le NAS à son premier démarrage ! Et soyons honnête, ça fonctionne plutôt pas mal. Avant de rentrer dans les détails, voici ci-dessous la vidéo officielle de présentation de la fonctionnalité.

Et dans la pratique AiMaster, ça donne quoi ?

Nous partons du principe que :

  • vous venez de recevoir un NAS Asustor et que vous y avez installé un disque dur compatible ;
  • vous avez installé la dernière version d’AiMaster sur votre appareil Android (4.0 ou supérieur) ;
  • votre NAS est correctement connecté à votre réseau, et votre téléphone est connecté au WiFi de ce dernier.

Nous commençons en lançant l’application sur le smartphone. Nous arrivons directement sur la liste des NAS déjà actifs. Il ne reste plus qu’à cliquer sur le grand signe plus (+) en haut à droite pour rechercher les NAS. Nous privilégierons la découverte automatique pour un NAS qui n’est pas encore initialisé.

Le système va automatiquement trouver votre NAS, à condition d’avoir été patient le temps que ce dernier démarre…

Dans mon exemple, nous voyons 2 NAS dont un déjà initialisé (qui est mon NAS) en production, un AS-302T. Excellent point pour Asustor, impossible ici de réinitialiser un NAS déjà initialisé. En cliquant dessus, il propose simplement de se connecter. Après avoir cliqué sur le NAS à initialiser, on reçoit quelques informations de base et nous voilà prêt à l’initialiser.

Screenshot_2015-02-25-19-32-51Nous arrivons sur un écran nous invitant à 2 types de configuration possibles :  la configuration en un clic (recommandée par Asustor) et la configuration personnalisée. Pour voir si nos amis de chez Asustor on fait du bon boulot, on va utiliser la configuration personnalisée dans un premier temps… puis celle en un clic.

Configuration personnalisée

Screenshot_2015-02-25-19-33-22Premier écran, l’application affiche le nom du NAS (donné je pense aléatoirement) et nous devons saisir un mot de passe pour le compte root/admin puis on appuie sur le bouton Suivant.

Second écran, il s’agit de mettre en place les réglages régionaux. On nous propose de personnaliser le fuseau horaire, le format de date et le format de l’heure. On peut également choisir comment l’heure va être réglée. Ces réglages pourront bien entendu être modifiés une fois le NAS configuré.

Screenshot_2015-02-25-19-35-10Le troisième écran nous propose les réglages réseau de base et de mettre (ou non) en place l’agrégation de lien. C’est déjà très complet… rassurez-vous, encore une fois, ces choix pourront être modifiés une fois le NAS installé.

Screenshot_2015-02-25-19-36-05Quatrième écran, le réglage des disques. Ici on peut choisir les disques qui vont être pris en compte et le niveau de RAID que l’on souhaite utiliser. Dans cet exemple j’ai volontairement testé un SSD SanDisk Ultra Plus SDSSDHP-128G-G25 de 128GB qui n’était pas repris dans la liste de compatibilité d’Asustor et qui fonctionne très bien cela dit en passant.

Il ne reste plus qu’à commencer l’utilisation en cliquant sur le gros bouton rouge intitulé Commercer l’initialisation.

On retrouve donc ici une configuration relativement complète et rapide à mettre en oeuvre… mais je suis sûr que l’on peut faire encore mieux.

Configuration en un clic

Voilà le principe, on rentre un mot de passe pour le compte admin/root et on choisit un mode pour le stockage :

  • Capacité maximale ;
  • Protection optimale des données ;
  • Équilibré.

En fonction de nos choix, le NAS va paramétrer les réglages régionaux, le réseau, le type de disque et le niveau RAID à utiliser en fonction des ressources disponibles. On se retrouve à un clic de l’initialisation. Petit détails, le bouton et le disclaimer ne sont pas exactement de la même taille que dans le mode personnalisé. On essaie d’être homogène messieurs de chez Asustor, svp.

La suite et la même sur les deux modes:

Le paramétrage du NAS s’exécute et on a un statut en live : c’est très rapide ! Derrière, les options d’enregistrement que vous pouvez bien entendu ne pas faire tout de suite et on est prêt à utiliser le NAS. Le NAS se retrouve alors directement enregistré sous AiMaster et bien entendu, on peut y accéder aussi directement en tapant l’IP de ce dernier dans le navigateur.

AS5002T 9833Au final…

Alors je commence par une petite remarque. J’ai dû refaire deux fois l’initialisation car à mon premier essai, j’ai eu une Erreur 5302 qui m’a ramené à la première page d’AiMaster. J’ai relancé le processus et tout s’est très bien passé dans le second temps.

Après avoir testé cette application, on ne peut que reconnaitre qu’elle est aboutie. Cependant, je ne saurais vous recommander l’installation personnalisée. En effet, nous n’avons pas assez de détails sur ce que fait AiMaster lors de l’installation en un clic et même si cette dernière c’est très bien déroulée, j’étais dans des conditions optimales pour elle à savoir un seul disque et un réseau aux petits oignons avec un DHCP bien configuré.

On apprécie l’effort d’Asustor pour simplifier la vie de ses utilisateurs. La prise en main est simple et un novice y trouvera son compte autant qu’un utilisateur experimenté. On regrettera tout de même qu’Asustor n’ait pas plus détaillé ces trois modes d’installation pour la configuration en un clic et on attend vite que les deux-trois petits défauts sur les polices et la présentation soient corrigés.

Après avoir connu l’installation des anciens modèles (je vous renvoie à la page 9 du manuel d’installation rapide d’Asustor), on voit très bien l’aisance de la détection automatique et de la simplicité de l’application comparé aux autres façons d’initialiser son NAS. Mais l’intérêt de l’application a ses limites. On ne l’utilise normalement qu’une seule fois ! On aurait souhaité qu’elle soit accompagné d’une application web comme celle de Synology  qui est redoutable avec sa détection automatique et permet ensuite de configurer son NAS à la manière de l’application web d’Asustor mais ces derniers se développent tellement rapidement qu’on en est surement très proche !

Je conclurai donc sur une note très positive sur la fonction d’initialisation de NAS d’Asustor via AiMaster sur Android qui est simple, complète et performante malgré ses petits défauts… J’attends avec impatience son portage sur iOS.

NB : Vous l’aurez peut-être remarqué mais ce test a été effectué avec un Galaxy S3 sous Android 4.3 mais surtout (cherchez, il y a des indices…) un NAS Asustor AS-5002T très prochainement en test sur Cachem.fr…

Partager.

A propos de l'auteur

Français expatrié au Luxembourg et technophile depuis ma tendre enfance, j’ai toujours aimé me tenir à la page et tester toutes les nouvelles technologies qui viennent envahir notre quotidien.
FX m’a proposé de le rejoindre dans la grande aventure Cachem début Février 2015 aussi bien au niveau du forum que pour partager ma passion au travers d’articles. Vous pouvez me retrouver sur Facebook, ma page about.me ou bien et surtout sur Linkedin.

  • Belle prouesse d’Asustor … et de l’auteur de l’article 😉 . Bravo aux deux !

    • Renocz

      Merci beaucoup 🙂 Effectivement c’est vraiment pas mal comme application et je pense que pour le grand public ça va pas mal simplifier l’installation!

      • Damien Telle

        Que des articles de qualité. Bravo @Renocz

  • Spartanineo

    A quand le test du 5002t?

    • Renocz

      soon 😉

Lire les articles précédents :
Test du NAS QNAP TS-431

Le QNAP TS-431 est NAS 4 baies sorti fin d'année 2014. Le boitier est construit autour d'un processeur dual core...

Fermer