Sonnet Twin 10G (test)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous avez demandé plus de test de produits 10 Gbit/s… on vous a écouté. Il est maintenant possible de faire sauter la limite des 125 Mo/s pour atteindre (en théorie) les 1250 Mo/s sur un réseau (même domestique). Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir un boîtier le Twin 10G de Sonnet. Si ce nom ne vous parle pas, c’est peut-être normal. Le constructeur est principalement connu des utilisateurs Mac, mais sa réputation est en train de conquérir le monde Windows…

Sonnet Twin 10G

Derrière ce nom se cache un boîtier capable d’exploiter le ThunderBolt 2 (rétro-compatible TB1) pour du réseau. Ce boiteux offre 2 atouts majeurs. Tout d’abord, il permet le chaînage du ThunderBolt, vous savez, la possibilité de brancher plusieurs périphériques ThunderBold en série (jusqu’à 6). Ensuite, il dispose de 2 prises 10 Gbit/s ! Cela permet de se brancher sur 2 réseaux ou encore les associés pour faire de l’agrégation de lien (link agregation) pour atteindre 20 Gbit/s (théorique). Soyons clairs, nous ne sommes pas ici sur un produit d’entrée de gamme. La cible est clairement le professionnel. D’ailleurs, son prix est aussi à la hauteur de ses prétentions.

Testé sur 2 MacBook Pro, dont un de 2011, le boîtier affiche bien le 10 Gbit/s.

Malheureusement, tout n’est pas rose… Tout d’abord, il faut savoir que le boîtier n’est pas automatiquement reconnu sous macOS. Il est bien détecté dans la section ThunderBolt et PCI du Mac… mais rien dans la section réseau. Il faudra donc télécharger et installer le pilote depuis le site officiel du constructeur. Pas facile, il faudra bien lire les alertes, car un réglage système sera certainement nécessaire également. À noter que le fabricant déconseille l’installation d’une nouvelle version de macOS, au risque que votre périphérique ne soit plus fonctionnel… jusqu’à la mise à jour des pilotes. Normal diront certains.

Le boîtier est alimenté par une source externe… et ce dernier ne se met en route que lorsqu’un port réseau et un port ThunderBolt sont connectés.

Malheureusement, nous n’avons pas pu faire de test 10 Gbit/s puisque notre autre matériel en face (en prêt) ne semblait pas vouloir dépasser les 2,5 Gbit/s (nous vous en reparlerons ultérieurement). Heureusement notre switch Netgear GS110EMX, que nous vous recommandons vivement, permet de s’assurer du bon fonctionnement du Sonnet, dans la bonne vitesse.

A noter que le Twin 10G ThunderBolt 2 est compatible macOS, Windows et Linux ! Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur ce produit, nous vous renvoyons vers la page officielle du constructeur. Dommage qu’il soit aussi onéreux.

Le prochain test Sonnet, ce sera le tour du Solo 10G TB3 auto-alimenté disponible pour un peu plus de 200€.

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Un commentaire

  1. Les équipements 10 Gb consomment bien plus d’énergie que les équipements 1 Gb.
    Il n’y a qu’a voir les ailettes de refroidissement autour du produit présenté.
    Et il en va de même pour les cartes réseaux, les switchs…
    Le débit est 10 fois plus élevé, mais gare à la facture énergétique et à l’impacte environnemental.
    Il me semble indiqué de mesurer son besoin et de sélectionner les équipements qui présentent les caractéristiques adaptées.
    Une approche énergique dans les articles de Cachem qui traitent d’équipements 10 Gb serait bienvenue.
    Merci pour l’article en tous cas !

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
QNAP lance une nouvelle série de NAS TVS-882BR-RDX

Il y a quelques jours, QNAP a levé le voile sur 2 nouveaux NAS : TVS-882BR-RDX et le TVS-882BRT3-RDX. Ces...

Fermer