Grooveshark renaît de ses cendres…

0

Souvenez-vous, c’était vendredi dernier. Le célèbre site de streaming musical Grooveshark arrêtait d’émettre… Mais moins d’une semaine après sa fermeture c’est grooveshark.io qui réémet depuis l’Ukraine !

Grooveshark est mort…

Pour rappel sur Grooveshark, les morceaux de musique étaient mis en ligne par les utilisateurs, pour que d’autres puissent y avoir accès… Bien sûr, les chansons étaient protégées par des droits d’auteur et Grooveshark ne reversait aucun dollar aux ayants droit. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai. Des accords avaient été trouvés avec les petites maisons de disques mais avec les plus gros… aucune négociation n’avait pu aboutir.

fin-groovesharkLa semaine dernière, les fondateurs de Grooveshark annonçaient sur leur site la fin du service de musique en ligne : « Suite à une transaction amiable avec les grandes maisons de disques, nous avons accepté de cesser nos services immédiatement, effacer toutes les œuvres couvertes par les droits d’auteur et renoncer à la propriété du site web, de nos applications mobiles et de notre propriété intellectuelle, y compris nos brevets et droits d’auteur ». Mais ce n’est pas tout… Les fondateurs ont également dû mettre la main à la poche et reverser environ 50 millions de dollars de dédommagement ! Attaqués en justice par Warner, Sony, Atlantic Recording… ils réclamaient la bagatelle de 736 millions de dollars.

Grooveshark-io

…vive Grooveshark !

Grooveshark.io débarque de nulle part et propose son service de streaming musical. Surfant sur la fin de vie du roi, un petit malin a décidé de reprendre le nom du défunt… « Shark« , c’est comme ça qu’il se fait appelé.
Ce dernier a déclaré à TorrentFreak : « Eh bien, j’ai commencé à sauvegarder tout le contenu sur le site web quand j’ai soupçonné la fin de Grooveshark et mes soupçons se sont confirmé quelques jours plus tard, quand ils ont fermé ». Et d’ajouter : « Au moment où ils ont fermé j’avais déjà récupéré 90% du contenu et je travaille maintenant pour obtention les 10% restants. » Après quelques recherches, il s’avère que ce nouveau Grooveshark n’est ni plus ni moins qu’un clone de MP3Juice.

Share.

About Author

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Lire les articles précédents :
« Scratch » & « Python » pour les kids…

Le « code à l’école » arrive à petits pas... Dès l'année prochaine, les élèves de classes de CE1 apprendront à "coder"...

Fermer