Téléchargement – La Communauté du Partage

7

Nous sommes tous des pirates

Un pirate informatique est une personne commettant des délits ou des crimes dont l’objet ou l’arme est lié à l’informatique : le terme de piratage peut être utilisé dans ce contexte (Hacking).

Aujourd’hui, le terme pirate (informatique) a été détourné par les médias et les politiques. Toutes personnes possédant un fichier (mp3, vidéo, photo,  livre, …) qui ne lui appartient pas (c’est à dire qu’elle ne peut pas faire la preuve de son acquisition ou de sa création) est un voleur : Un pirate. Pire, si ce même fichier est donné/échangé (mail, site internet, clé usb) à une autre personne : nous sommes en présence d’un partage. Et le partage est sévèrement puni par la loi. Comme l’explique Serge Soudoplatoff : « Lorsqu’on partage un bien matériel, il se divise. Lorsqu’on partage un bien immatériel, il se multiplie. »

Des milliers de communautés de partage existe depuis des années et de nouvelles se créées tous les jours. Et des millions de personnes sont intégrés dans celles-ci. Aujourd’hui, le piratage d’œuvre a été intégrée dans une gigantesque communauté où le partage est le maître mot : La Communauté du Partage (LCP).

Certaines personnes (mafia ou autre) peu scrupuleusement ont pensé tirer partie de cette manne d’information et en tirer profit. Heureusement, les politiques ont créés des lois pour nous protéger (Lopsi 1&2) mais aussi pour protéger les œuvres (Hadopi 1&2).

P2P

Le pair-à-pair (traduction de l’anglicisme peer-to-peer, souvent abrégé « P2P »), est un modèle de réseau informatique proche du modèle client-serveur mais où chaque client est aussi un serveur. Aujourd’hui, tout le monde connaît Napster, BitTorrent, Gnutella, eDonkey2000/eMule,Kademlia, Direct Connect, etc. Ces protocoles (logiciels) sont largement utilisés depuis 1999. Leur simplicité d’installation et d’utilisateur à permis leur démocratisation.

Les atouts : La simplicité d’utilisation, la facilité des recherches, un catalogue infini mis à disposition, …
Les inconvénients : La rapidité de téléchargement, les faux fichiers, Hadopi Ready

Direct Download

Le direct download est un terme anglais, littéralement traduit par « téléchargement direct ». Le terme « direct download » est utilisé afin de le démarquer du téléchargement en pair à pair (P2P Peer To Peer), qui utilisent les ressources de plusieurs utilisateurs. Plusieurs sociétés se sont développés et proposent ce système de téléchargement : RapidShare, MegaUpload, Hotfile, …

Ici, point de logiciel ou de système de recherche. Ce sont des sites qui référencent des liens pointant sur ces serveurs. Nous pouvons citer en exemple : Extreme Download, LiBerTy-LanD, Aceddl ou encore WawaCity.

Les atouts : La simplicité d’utilisation, la vitesse des téléchargements accrus, Anti-hadopi.
Les inconvénients : Pas de logiciel, pas de recherche.

Newsgroups

Newgroups ou Usenet est un ensemble de protocoles servant à générer, stocker et récupérer des « articles » (des messages qui sont proches dans leur structure, des courriels), et permet l’échange d’articles entre les membres d’une communauté qui peut être répartie sur une zone potentiellement très étendue. Historiquement, Usenet a été développé pour distribuer du texte brut. Mais aujourd’hui, il est possible de transférer par Usenet des fichiers binaires quelconques. Plusieurs logiciels existent sur le marché (Grabit, SabNzbd). Mais aucun système de recherche n’existe.

Un site référence de nombreux liens francophones. Il s’agit de BinnewZ France. Ce dernier intègre de nombreux fichiers binaires (Fr), mis à disposition sur les Newgroups.

En plus du logiciel, il faut pouvoir se connecter aux serveurs pour pouvoir télécharger, plusieurs solutions existent :

  • Être chez Free, seul opérateur Français à fournir un accès aux Newgroups Binaire
  • Payer un abonnement Giganews, PowerUsenet, Supernews, etc. Il faut compter entre 10 et 22€ par mois pour un abonnement sécurisé
  • Enfin les solutions gratuites comme par exemple Just4Today. Mais ces dernières ont des restrictions de rétentions, de nombre de connexions.

Les atouts : La vitesse de téléchargements accrus, Anti-hadopi.
Les inconvénients : Pas de recherche, connexion pour les non free.

VPN

Enfin sachez que de nombreuses solutions ont été développées pour favoriser l’anonymat sur internet et surtout via l’utilisation de VNP :
Ipredator.se, Anonine.com, Vpntunnel.se, Cryptocloud.com, …
Vous trouverez un comparatif ici.
Pour comprendre le fonctionnement et l’intérêt je vous laisse lire cet article.

Nous vous rappelons que le piratage est interdit et constitue une infraction. Le but de cet article est purement éducatif et les sites référencés ici sont donnés uniquement à titre d’exemple.

Sources : Wikipedia
Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Lire les articles précédents :
Le retour…

Bonjour à tous. Nous voici de retour après deux semaines de repos bien méritées. Nous espérons que nous vous avons...

Fermer