Matomo 4.5.0 : Alternative à Google Analytics respectueuse de la vie privé

Matomo, anciennement Piwik, est un outil d’analyse de trafic web utilisé par plus de 1,4 million de sites web et d’applications dans plus de 190 pays. Ce dernier passe en version 4.5.0 et même s’il y a peu de nouveautés… il y a des choses importantes. Je vous propose un petit retour d’expérience et on parle des nouveautés à la fin de l’article.

Matomo 450 - Matomo 4.5.0 : Alternative à Google Analytics respectueuse de la vie privé

Matomo, une évidence

Quand on possède un site Web, il est important d’avoir quelques métriques (compilation de mesures) comme le nombre de visiteurs, les pages les plus vues, le type de périphérique le plus utilisé (ordinateur, téléphone ou tablette), etc. Il existe plusieurs outils sur le marché : gratuit et payant. Le premier, c’est sans aucun doute Google Analytics. L’outil est très performant, le design est soigné et les informations récoltées très impressionnantes… voire un peu trop.

En 2018, j’ai fait le choix d’arrêter Google Analytics pour le remplacer par Matomo. Un choix motivé par des convictions profondes : respect de la vie privée,  autohébergement et maîtrise des données. Pourquoi imposer aux visiteurs d’être traqués par Google, de site en site, alors qu’ils viennent juste chercher une information ? Pourquoi Google s’octroie le droit de conserver les données des visiteurs pendant plusieurs années ? Qui a accès à ses informations et pourquoi faire ? Si vous avez un peu de temps devant vous, je vous invite à lire les conditions d’utilisation de Google Analytics (vous allez bien rire).

Quoiqu’il en soit, il me fallait trouver une alternative, qui respecte confidentialité et la vie privée (cf. : recommandation de la CNIL, que je suis à la lettre). Bref, j’ai fait le choix de Matomo, hébergé sur mon propre serveur et la solution ne m’a jamais déçu.

L’outil d’analyse est gratuit, mais il propose également des fonctionnalités payantes (à partir de 19€ par an) ainsi qu’un service de Cloud avec  Matomo hébergé sur leurs serveurs (à partir de 29€). Soyez rassuré, l’offre gratuite (sur votre propre hébergement) est très complète et ne nécessite aucun surcoût. À noter qu’il est possible d’importer les données de Google Analytics dans Matomo pour ceux qui utilisent l’outil de Mountain View.

Sincèrement, Matomo est gratuit et simple à utiliser. L’outil respecte la vie privée des visiteurs et les données restent à la main du propriétaire/gestionnaire du site (confidentialité). On peut se poser la question : pourquoi utilisent-ils encore Google Analytics ? J’ai bien ma petite idée, mais ça ne va vous plaire…

Matomo 4.5.0, quelles nouveautés ?

Tout d’abord, il est important savoir que cette nouvelle mouture clôture 111 tickets : bugs et améliorations (stabilité et fiabilité). Ensuite, Matomo prépare l’arrivée de PHP 8.1 (prévue fin novembre 2021). La nouvelle version 4.5.0 intègre plusieurs améliorations de sécurité, comme l’ajout d’une politique de sécurité du contenu pour prévenir certaines attaques XSS.

Enfin, l’équipe de développeurs prévient : « Il s’agit de la dernière version dans laquelle Matomo est entièrement compatible avec Internet Explorer 11 ».

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page officielle

  1. Bonjour,

    Deux questions avec le serveur web synology :

    – Comment intégrer le script à la page de login de DSM ?
    – Comment utiliser récupérer les données directement depuis le serveur synology ?

    Synology manque cruellement de données sur l’utilisation d’un serveur web. Par exemple qui affiche cette image web, qui télécharge ceci ou cela…etc.

  2. Salut !

    On a fait aussi le passage à matomo en juin chez zds. Notre but était d’avoir des données plus fiables (le rgpd, les bloqueurs et les problèmes inhérents à GA faisaient que même les stats basiques telles que le nombre de pages vues et le nombre de visiteurs unique étaient faux, largement sous-estimés) tout en garantissant la vie privée de nos utilisateurs.

    En plus en tant que site de tutoriels, on avait une base pour bien mettre ça en place grâce à M.Chardonneau : https://zestedesavoir.com/tutoriels/2508/matomo-analytics/.

    Le résultat est plutôt positifs :

    – Les données de base sont fiables;
    – Aucune donnée perso n’est conservée, impossible de retrouver un utilisateur qui se trouve derrière le hash ip/navigateur
    – La mise en place n’a pas été trop dure.

    Par contre on a rapidement fait face à deux problèmes :

    – l’API de lecture de matomo est peu performante, or nous exposons les statistiques de lecture des contenus aux auteurs de ces derniers;
    – matomo se met souvent à jour et du coup il faut qu’on se réserve du temps pour suivre, ce qui n’était pas nécessaire avec GA.

    Bref, matomo est un très bon logiciel qui remplace parfaitement GA même pour une activité associative comme la nôtre.

    D’un point de vue professionnel, je ne l’ai jamais utilisé, mais travaillant dans une entreprise qui fait du dataOps/analytics Ops je sais que l’aspect open source de matomo permet de se brancher à un BOBJ/Tableau/PowerBI hyper facilement et donc que nos clients pourront s’en servir.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.