Nouveau projet : HP Microserver G8

Un nouveau projet m’est tombé dessus il y a quelques jours. Dans mon dernier article, je disais avoir arrêté les « home-server » par manque de temps. Il faut croire que l’on revient toujours à ses premiers amours !

Je me suis en effet commandé un HP Micro Server Gen8 !

HP Microserver G8

Mais qu’est-ce qu’un HP Microserver G8 ?

Il s’agit d’un serveur, au format ultra micro Tower (format quasi cubique de +/- 22.8cm de coté), équipé selon le modèle d’un processeur Intel Celeron G1610T (modèle le moins cher), de 4Go de ram ECC Unbuffered, d’une alimentation de 200w (les premiers microserver gen8 n’avaient « que » 150w), de racks pour 4 disques durs, de 5 ports USB 2.0 (2  à l’avant, 2 à l’arrière et enfin 1 autre sur la carte mère), de 2 ports USB 3.0 à l’arrière, d’une sortie VGA, de 2 ports réseau Gigabit et d’1 port réseau dédié à l’ILO (j’y reviendrais plus tard).

Il a tout d’un grand, sauf son prix ! J’ai en effet acquis le mien pour 240€ livré (ndlr : 225€ chez Amazon et 280€ chez LDLC) ! Je vous laisse admirer son look.

 

 

 

Mais pour quoi faire?

Le café ? Non… Presse papier? Peut-être dans quelques années… Remplacer un NAS, oui et encore plus ! 🙂

Ce type de machine est comme déjà dit un vrai petit serveur, avec quelques attributs en moins. Sur un serveur de type « entreprise » l’alimentation est redondante et extractible à chaud, là ce n’est pas le cas, le RAID controler permet (normalement) de faire autre chose que du RAID 0/1/10, les disques sont extractibles à chaud (hot-plug) ici ça ne semble pas être le cas, par contre sa consommation ne dépasse pas les 45W (soit guère plus qu’un NAS 4 baies). Enfin il possède le fameux port ILO. Ce port permet de gérer le serveur dés le BIOS et jusqu’au bureau de votre OS (selon la licence ILO, de base il ne le permet pas) sans avoir d’écran branché sur le serveur, tout se passe via un navigateur Web !
Donc une fois que l’ILO est configuré (IP/Subnet/gateway), vous pouvez ne laisser sur le serveur que le câble d’alimentation et les câbles réseau, vous pourrez faire tout le reste par ce biais, même la configuration du BIOS, et l’installation de l’OS !

Je compte pour ma part me servir de ce serveur comme « Labo » de virtualisation. Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ce terme, je les invite à se tourner sur la page Wikipédia ad hoc.

vmware_esxi4

On peut en effet installer sur cette machine Esxi (HP fournit d’ailleurs une image prête) ou Microsoft Hyper-V. Pour ma part, ce sera le premier cité, car je le connais mieux, nous l’utilisons en effet dans notre infrastructure au travail !

Ceci me permettra d’installer des OS pour :

  1. Faire des tests, découvrir de nouveaux environnements.
  2. Installer un Windows Server comme Serveur de Fichiers pour reprendre les backups de mon NAS
  3. Installer un Windows Server comme ServerWeb via IIS
  4. Installer une Debian « light » pour utiliser Cozy

Je vous ferais, dans les prochains temps, l’un ou l’autre article sur l’utilisation que je fais de ce microserver !

Laissez-moi m’amuser avec quelques jours, le démonter (je ne peux pas m’empêcher de démonter tous les matériels qui arrivent chez moi), en prendre la mesure…

A très bientôt…