Installer Paperless-ngx sur un NAS Synology facilement en 5 minutes

Vous cherchez un moyen de numériser et d’organiser vos documents papier ? Vous possédez un NAS Synology et vous voulez l’utiliser pour archiver vos précieux documents. Dans cet article, nous allons installer Paperless-ngx sur votre NAS avec Container Station (Docker), en moins de 5 minutes.

Paperless sur NAS Synology

 

Paperless-ngx et Synology

Paperless-ngx est une solution de gestion de documents qui transforme vos documents physiques en archive en ligne consultable. Il est gratuit, open source et maintenu par une équipe de passionnés. Il apprend de vos documents et peut automatiquement les classer, leur attribuer des étiquettes (notamment grâce à la reconnaissance de caractères embarqués, des correspondants, des types…

Pour installer Paperless-ngx sur son NAS, il faut passer par Docker et donc l’application officielle Container Manager de Synology, que l’on peut télécharger gratuitement depuis le Centre de paquets (si votre NAS est compatible).

Installer Container Manager

Préparer le NAS

La première étape consiste à préparer l’installation officielle de Paperless-ngx. Ouvrez File Station et allez dans le dossier docker pour créez un dossier paperlessngx. Puis, vous créez plusieurs nouveaux dossiers dans paperlessngx : data, media, pgdata,redisdata. Voici ce que vous devriez avoir :

Allez dans le dossier media fraichement créé et créez 2 nouveaux dossiers : consume, export.

Voilà, c’est terminé pour la préparation du NAS.

Installer facilement Paperless

L’équipe de développement de Paperless-ngx fournit plusieurs fichiers « docker compose » disponibles à cette adresse. Il s’agit d’un petit fichier texte qui va automatiquement télécharger, installer et paramétrer Paperless-ngx avec Docker. Nous avons modifié légèrement le fichier pour qu’il fonctionne directement avec un NAS Synology. Pour faciliter l’installation, vous pouvez télécharger le fichier, dont voici le contenu :

# docker-compose file for running paperless from the Docker Hub.
# This file contains everything paperless needs to run.
# Paperless supports amd64, arm and arm64 hardware.
#
# All compose files of paperless configure paperless in the following way:
#
# - Paperless is (re)started on system boot, if it was running before shutdown.
# - Docker volumes for storing data are managed by Docker.
# - Folders for importing and exporting files are created in the same directory
#   as this file and mounted to the correct folders inside the container.
# - Paperless listens on port 8010.
#
# In addition to that, this docker-compose file adds the following optional
# configurations:
#
# - Instead of SQLite (default), PostgreSQL is used as the database server.
#
# To install and update paperless with this file, do the following:
#
# - Open portainer Stacks list and click 'Add stack'
# - Paste the contents of this file and assign a name, e.g. 'Paperless'
# - Click 'Deploy the stack' and wait for it to be deployed
# - Open the list of containers, select paperless_webserver_1
# - Click 'Console' and then 'Connect' to open the command line inside the container
# - Run 'python3 manage.py createsuperuser' to create a user
# - Exit the console
#
# For more extensive installation and update instructions, refer to the
# documentation.

version: "3.4"
services:
  broker:
    image: docker.io/library/redis:7
    restart: unless-stopped
    volumes:
      - ./redisdata:/data

  db:
    image: docker.io/library/postgres:15
    restart: unless-stopped
    volumes:
      - ./pgdata:/var/lib/postgresql/data
    environment:
      POSTGRES_DB: paperless
      POSTGRES_USER: paperless
      POSTGRES_PASSWORD: paperless

  webserver:
    image: ghcr.io/paperless-ngx/paperless-ngx:latest
    restart: unless-stopped
    depends_on:
      - db
      - broker
    ports:
      - "8010:8000"
    healthcheck:
      test: ["CMD", "curl", "-fs", "-S", "--max-time", "2", "http://localhost:8000"]
      interval: 30s
      timeout: 10s
      retries: 5
    volumes:
      - ./data:/usr/src/paperless/data
      - ./media:/usr/src/paperless/media
      - ./media/export:/usr/src/paperless/export
      - ./media/consume:/usr/src/paperless/consume
    environment:
      PAPERLESS_REDIS: redis://broker:6379
      PAPERLESS_DBHOST: db

# Additional languages to install for text recognition, separated by a
# whitespace. Note that this is
# different from PAPERLESS_OCR_LANGUAGE (default=eng), which defines the
# language used for OCR.
# The container installs English, German, Italian, Spanish and French by
# default.
# See https://packages.debian.org/search?keywords=tesseract-ocr-&searchon=names&suite=buster
# for available languages.
      #PAPERLESS_OCR_LANGUAGES: tur ces
# Adjust this key if you plan to make paperless available publicly. It should
# be a very long sequence of random characters. You don't need to remember it.
      #PAPERLESS_SECRET_KEY: change-me
# Use this variable to set a timezone for the Paperless Docker containers. If not specified, defaults to UTC.
      #PAPERLESS_TIME_ZONE: America/Los_Angeles
# The default language to use for OCR. Set this to the language most of your
# documents are written in.
      PAPERLESS_OCR_LANGUAGE: fra
      
      PAPERLESS_ADMIN_USER: admin
      PAPERLESS_ADMIN_PASSWORD: Paperless#

volumes:
  data:
  media:
  pgdata:
  redisdata:

Si vous souhaitez personnaliser votre installation, nous vous conseillons de consulter la page officielle dédiée à la configuration. Si vous avez décidé de télécharger le fichier compose.yaml, déposez le directement sur votre NAS dans le dossier /docker/paperlessngx 🙂

Installer le conteneur Paperless

Ouvrez Container Manager, allez dans le menu gauche Projets et appuyez sur le bouton Créer

En face de Nom du projet, tapez paperless, puis en face de Chemin cliquez sur le bouton Définir le… et sélectionnez /docker/paperlessngx

Là, deux options s’offrent à vous :

Option 1 : vous avez télécharger le fichier compose.yaml dans ce dossier, le système vous proposera de l’utiliser directement (voir capture ci-dessous).

Uen fois que vous avez appuyez sur le bouton OK, vous devriez avoir ceci :

Options 2 : vous n’avez pas télécharger le fichier compose.yaml, vous sélectionnerez Créer un fichier docker-compose.yml en face de Source et vous copiez le code (vu un peu plus haut) et vous le collez dans la zone d’édition 🙂

Quelque soit l’option choisi, vous cliquez ensuite sur le bouton Suivant. Puis sur l’écran Paramètres du portail Web, vous faites également Suivant et enfin Effectué.

Une boite de dialogue Terminal se lance, vous patientez une à deux minutes…

Si vous lisez la ligne Exit Code: 0 (voir capture ci-dessus) alors, c’est que tout s’est bien déroulé. Vous pouvez appuyer sur le bouton Fermer. C’est terminé 🙂

Accéder à Paperless-ngx

L’interface Web de Paperless est accessible depuis le port 8010. Ouvrez un nouvel onglet de votre navigateur préféré et tapez dans la barre http://adresseIPduNAS:8010 ou http://NomduNAS:8010. L’utilisateur par défaut est admin son mot de passe est Paperless# (n’hésitez pas à le changer).

Paperless connexion
Vous remarquerez immédiatement que l’interface est en français et que le mode sombre s’active automatiquement (comme votre système). Vous pouvez directement déposer vos premiers documents, l’OCR est fonctionnel nativement et réglé en Français. Pour faire un import de masse (de nombreux documents), vous les déposerez vos fichiers dans le dossier /docker/paperlessngx/media/consume sur votre NAS 😉

Il existe de nombreuses applications mobiles (Android et iOS) que l’on peut utiliser avec Paperless-ngx (pour scanner et envoyer les documents). Vous retrouverez quelques exemples dans le Wiki officiel.

  1. Bonjour,
    si on a deja un dossier documents, est-ce qu’on peut le mapper en media afin qu’il scanne tous nos documents existants ?

    1. C’est ce que j’avais cherché à faire la fois où j’avais installé et il me semble qu’on ne peut pas lui donner de dossier « source » de documents (un peu comme quand on indique des dossiers de musique qu’un lecteur audio scanne pour en répertorier les fichiers audio)

        1. Visiblement on peut mais paperless semble refaire une structure de fichiers bien à lui, si je comprends bien.

          Ce que j’aurais aimé c’est le même genre d’outil mais qui permette juste de faire une base de données sans toucher à la structure des dossiers (parce que mes fichiers sont dans OneDrive, les fichiers de ma femme dans le sien, donc dossiers séparés).

          Et je n’ai pas envie de tout dupliquer. Si quelqu’un connait un outil sympa, je suis tout ouï.

  2. Hello,

    Je ne sais pas si j’utiliserai cette méthode. Il faudrait tout mettre dans le dossier consume. Voici ce que dit le site officiel :
    Les fichiers trouvés dans le répertoire consume seront supprimés du répertoire consume et stockés dans la structure de fichiers Paperless-ngx en utilisant tous les paramètres / chemins de stockage que vous avez spécifiés. Cette action est effectuée de la manière la plus sûre possible, mais cela signifie que les fichiers du répertoire consume n’existeront plus (à cet endroit) après avoir été intégrés.
    Personnellement, je n’ai pas encore une confiance aveugle dans l’outil. Garde une ou deux sauvegardes, au cas où… 😉

    1. Oui, ça c’est sauvegardé pas de soucis. mais bon quand je lis « Les fichiers trouvés dans le répertoire consume seront supprimés » bah c’est réglé. Je voulais automatiser l’import pour ne pas avoir à faire double action quand je dépose un document sur le nas

  3. Franchement, c’est une solution remarquable. J’ai testé beaucoup de solution paperless, et j’ai retenu Paperless-ngx que j’utilise depuis plus d’une année. Jamais eu un seul soucis.
    Avec un scan automatique recto-verso qui envoie via ftp local sur le NAS directement dans le dossier consume, le courrier est vite classé 😉 … et détruit 🙂

    Évidemment cela demande d’avoir un système de backup fiable, si possible délocalisé.

    1. Bonjour Pa,
      qu’utilises tu pour faire l’envoi en automatique en ftp ?
      A la base je pensais prendre synology drive pour « surveiller » un répertoire et sauvegarder vers le répertoire « consume », mais …sur syno drive je n’arrive pas à faire différentes sauvegardes à différents endroits…donc je serais preneur de ta solution.

      Merci
      C.

      1. Hello, pour répondre à moitié à ta question (et bien tardivement) :
        Pour éviter d’utiliser synodrive, je fais tourner un script tous les jours à 18h qui prend tous les docs d’un répertoire « document_à_scanner » et les déplace dans le répertoire « consumme » de Paperless. (en bonus il envoi aussi une copie dans un répertoire sauvegarde car je n’ai pas encore assez de recul pour faire confiance à 100% à l’outil et à mes potentielles boulettes)

    2. Bonjour et meilleurs voeux.

      L’installation sur le NAS ne fonctionne pas, le docker s’arrète.
      J’ai installé Paperless-ngx sur un serveur.

      Quel système de backup as-tu mis en place ?

  4. Bonjour, j’ai suivi l’installation, au moment de faire suivant avec le fichier telechargé, on m’a demandé d’installer web station
    une fois l’installation finalisée (Exit Code: 0)
    je dois lancer web station et configurer un portail de services web

    que faut t-il mettre comme « nom d’hôte » ?

    merci d’avance pour vos retours

    hâte de tester, plein de paperasse a stocker :>

    Rémi

    1. rémy, j’ai aussi seulement 2 neurones. Peux-tu m’aider à ce sujet. On m’offre d’installer Web Station. J’ai bypassé l’option. J’ai aussi tenté de l’installer. Rien à faire, je n’arrive pas à ouvrir paperless avec http://adresseIPduNAS:8010.... Peut-être parce que je roule Docker dans un DSM Virtual Machine en phase test?

  5. Pour les utilisateurs,

    – est-il possible de limiter certains documents à certains utilisateurs ?
    – est-il possible de créer des dossiers pour stocker plus finement ?

    Merci pour vos réponses

  6. Bonjour,
    Merci pour le tuto, pas de soucis d’installation de mon côté. Par contre une question de « Newb » 😊….J’arrive bien à y accéder depuis l’extérieur (redirection du port 8010 au préalable) mais le fait que ce soit en « http » et pas « https » n’est ce pas potentiellement plus risqué ? Ne peut-on pas basculer en protocole sécurisé ?
    Merci

    1. En local, oui et non…
      Comme l’indique Zac, tu peux passer par un reverse proxy et installer un certificat pour faire du HTTPS 🙂

    2. Bonsoir,
      J’ai le même problème.
      L’installation est OK, le reverse proxy est configuré et l’interface s’affiche, mais elle ne se connecte pas.
      Dommage, paperless-ngx semble être un excellent outil, mais seulement en local et en HTTP !
      Merci

    1. GERARD,
      le changement de mot de passe dans Paperless se fait depuis le menu de gauche Paramètres puis l’onglet Utilisateurs & Groupes. En face de l’utilisateur admin (ou les autres), il y a un bouton Éditer. Enfin, sur la troisième ligne, on peut changer le mot de passe.

  7. C’est dingue les coïncidences ! J’ai installé Paperless-ngx sur mon Synology hier…
    Bref, cette application est top ! Elle a tout ce que je cherchais: upload via scanner, ocr, tags… J’avais développé une application en php/Symfony à l’époque qui faisait exactement tout ça et je devais la refaire en nodeJS mais j’avais un peu la flemme… Et j’ai découvert cette merveille hier.

    J’avais une structure de documents perso dans mon NAS sur le dossier partagé « Documents » que je souhaitait garder.
    Ce que j’ai fait pour la maintenir, c’est que j’ai recréé la structure de mes documents dans « Chemins de Stockage » et ensuite il m’a suffit de faire des liens symboliques (dans le terminal, faites « sudo vi /etc/rc.local » pour éditer le fichier rc.local, et ajoutez la ligne « sudo mount –bind /volume1/documents /volume1/docker/paperless-ngx/media/documents/originals » pour que ce soit appliqué à chaque démarrage).
    Du fait, quand j’ai rajouté mes documents dans Paperless, j’ai intégré mes fichiers dans les bons chemins de stockage et ils apparaissent dans mon dossier partagé « Documents » comme avant !
    Et si vous venez à vouloir supprimer le container Paperless-ngx, aucun problème, les fichiers sont bien stockés dans le dossier partagé « Document » et pas dans le répertoire du container.

  8. Bonjour,

    Après l’installation, j’essaie d’ouvrir la console de Paperless avec Safari (sous macOs Mojave), mais elle s’ouvre pas. J’ai ce message:

    « Paperless-ngx est en cours de chargement…  »
    « Toujours ici ? Hum, quelque chose a dû mal se passer. Voici un lien vers la documentation. »

    Certains parmi vous ont-ils déjà eu ce bug?

    Merci

    1. Bonjour,

      Même souci avec vivaldi sous linux mint ?

      Pour moi ce n’est pas un problème de navigateur.

      Quelqu’un à une idée ?

      Merci

  9. Bonjour

    Merci beaucoup pour vos explications. J’ai réussi à installer.

    Par contre, de me connecter en http me gène beaucoup. Il n’y a pas moyen de faire du https ?

    Il n’y a pas moyen de se connecter de manière plus sécurisée ?

    Merci

  10. J’avoue être un peu déçu.

    L’ensemble de mes documents administratifs sont numérisés et classés dans des dossiers.

    J’espérais que l’appli aurait scanné mes dossiers et sous dossiers et qu’il m’aurait suffit de mettre des motos clés.

    Finalement, je me demande si mettre des mots clés purement et simplement dans windows ne serait pas plus efficace.

    Je vais réfléchir mais probablement que je vais désinstaller

    Cordialement

    1. Il faut déplacer tous les documents dans le dossier « consume » de telle sorte qu’il puisse les scanner et les proposer à l’édition.
      Si vous voulez garder votre dossier tel quel, j’ai donné une astuce dans mon commentaire plus haut. Après lui avoir donné tous mes documents, il les a remis dans le dossier partagé « Documents ».
      J’en suis a quasi 300 documents traités depuis que je l’ai installé il y a quelques jours et je trouve la solution franchement bonne, il fini par bien auto-tagger la quasi totalité de ce que je lui donne. Que ce soit administratif, hospitalier, judiciaire, etc

  11. Bonjour,
    Je l’ai installé en suivant l’article, j’y ai importé des documents et je suis conquis.

    Mais, question d’un néophyte avec Docker, comment fait-on une mise à jour du programme?

    Merci
    Thierry

  12. Bonjour,

    Il est apparemment possible d’utiliser Apache TIKA pour prendre en charge les fichiers Office directement dans Paperless-ngx.

    Quelqu’un aurait une idée comment intégrer Apache TIKA avec Paperless ?

    Merci

    1. Oui, je l’ai fait il y a quelques jours !
      Voici le docker-compose.yml:

      version: « 3.9 »
      services:
      redis:
      image: redis
      container_name: PaperlessNGX-REDIS
      restart: on-failure:5
      volumes:
      – /volume1/docker/paperless-ngx/redis:/data:rw

      db:
      image: postgres
      container_name: PaperlessNGX-DB
      restart: on-failure:5
      volumes:
      – /volume1/docker/paperless-ngx/db:/var/lib/postgresql/data:rw
      environment:
      POSTGRES_DB: paperless
      POSTGRES_USER: paperless
      POSTGRES_PASSWORD: paperless

      webserver:
      image: ghcr.io/paperless-ngx/paperless-ngx
      container_name: PaperlessNGX
      restart: on-failure:5
      depends_on:
      – db
      – redis
      – gotenberg
      – tika
      ports:
      – 8777:8000
      volumes:
      – /volume1/docker/paperless-ngx/data:/usr/src/paperless/data
      – /volume1/docker/paperless-ngx/media:/usr/src/paperless/media
      – /volume1/docker/paperless-ngx/export:/usr/src/paperless/export
      – /volume1/docker/paperless-ngx/consume:/usr/src/paperless/consume
      environment:
      PAPERLESS_REDIS: redis://redis:6379
      PAPERLESS_DBHOST: db
      USERMAP_UID: 1026
      USERMAP_GID: 100
      PAPERLESS_TIME_ZONE: Europe/Paris
      PAPERLESS_ADMIN_USER: User
      PAPERLESS_ADMIN_PASSWORD: Pass
      PAPERLESS_URL: https://***.**...
      PAPERLESS_CSRF_TRUSTED_ORIGINS: https://***.**...
      PAPERLESS_OCR_LANGUAGE: fra
      PAPERLESS_TIKA_ENABLED: 1
      PAPERLESS_TIKA_GOTENBERG_ENDPOINT: http://gotenberg:3000/forms/libreoffice/convert#
      PAPERLESS_TIKA_ENDPOINT: http://tika:9998

      gotenberg:
      image: gotenberg/gotenberg
      restart: on-failure:5
      container_name: PaperlessNGX-GOTENBERG
      ports:
      – 3000:3000
      command:
      – « gotenberg »
      – « –chromium-disable-routes=true »

      tika:
      image: ghcr.io/paperless-ngx/tika
      container_name: PaperlessNGX-TIKA
      ports:
      – 9998:9998
      restart: always

      1. Bonjour Blm79
        Quelle est l’utilité des deux conteneurs ajoutés au docker-compose.yml ?
        ( gotenberg et tika )

        Pourriez-vous passer poster votre compose sur le forum (pour avoir une mise en forme conservées des indentations) ?

      2. hello,
        Je suis pas super à l’aise avec Container Manager.
        Concrètement (et pour un débutant) on fait comment pour ajouter Tika après avoir installé Paperless ?
        Merci pour le coup de main 😉

  13. Bonjour,
    les explication très limpides m’ont permis d’installer très facilement paperless, mais que c’est llleeennnttt sur mon d223j, je suis désappointé et crains d’être obligé de désinstaller.
    Comment le faire proprement svp ! Merci pour votre aide précieuse

  14. Bonjour
    et merci pour cet article. J’utilise paperless-ngx depuis quelques temps et je trouve assez utile et sympathique, néanmoins le fait de devoir tout mettre dans le repertoire « consume », oblige à , soit le faire manuellement, soit utiliser un systeme de « sauvegarde » automatique, et pour l’instant je n’ai pas trouvé le « bon outil » pour cela. (quel logiciel ? syno drive ? duplicati ? autre ? afin que cela soit en « surveillance automatique » d’un repertoire de mon pc et envoyer vers « consume »
    Je vais m’inspirer des commentaires.
    Merci à vous.
    C.

  15. Bonjour et merci pour le tuto.
    J’ai
    error response from daemon: bind mount failed: ‘/volume1/docker/paperless
    exit code: 1

    Une idée pour corriger le problème ?
    merci

      1. Je me réponds à mon même. J’ai refait une install from scratch et tout nettoyé, c’est nickel. (j’ai du en faire 4 ou 5 quand même)

  16. Bonjour et merci pour le tuto. Si je veux changer les ports je dois modifier cette ligne fichier yml ?
    ports:
    – « 8010:8000 »
    merci.
    ++

    1. C’est l’ancienne version de l’UI Docker de Synology, ils l’ont changé dans les dernières mises à jour de l’OS. L’interface ne s’appelle plus « Docker » mais « Container Manager ».

  17. Merci Cachem !
    J’ai tout bien installé et Paperless fonctionne correctement mais… pas moyen de voir et de mapper le répertoire « consume » sur W11. Pas moyen non plus de l’attaquer en ftp depuis un scanner pour rendre le workflow plus fluide. Les dossiers sont bien présents dans filestation mais invisibles ailleurs…

    Des solutions ?

    1. Bonjour Simon, ton dossier docker et cacher en webdav et en ftp, il faut que tu aille dans file station, tu fais un clique droit sur le dossier docker, dans propriété et dans les permissions tu pourras activé la découverte du dossier en webdav et en ftp.

  18. Hello, pour commencer merci pour ce super tuto qui m’as bien aidé à l’installation. Tout marchait parfaitement, mais depuis que je l’ai mis derrière un reverse proxy, je me connecte bien mais j’ai une erreur : Erreur HTTP : 403 Forbidden dès que je veux upload un doc ?
    que dois-je faire ? merci de vos lumières.

  19. Hello, j’ai essayé d’installer en suivant le tuto mais je n’arrive pas a télécharger « Container Manager » du Centre de Paquets.
    J’ ai lu sur d’autres tuto qu’il fallait que j’utilise « Docker » mais je ne comprends pas comment installer Paperless. Est-ce que quelqu’un peut m’aider ?

  20. Bonjour à tous, merci pour le tuto. Mais impossible de le faire fonctionner en https, tous mes container docker fonctionne parfaitement avec le reverse proxy de Synology, mais la impossible !
    je rajoute bien la variable dans le docker compose.Yml avec mon nom de domaine :
    PAPERLESS_URL:https://***.**.synology.me...
    PAPERLESS_CSRF_TRUSTED_ORIGINS: https://***.**….synology.me
    Rien y fait.
    Sur github il parle de modifier le fichier compose.env
    Mais je ne le retrouve pas dans les dossiers d’installation.
    Est il possible de trouver ce fichier lorsque l’on fait l’install via container manager ?

    1. je m’auto réponds, j’avais pris l’habitude de mettre l’adresse ip de mon nas dans la redirection du reverse proxy. Cela fonctionne parfaitement dans mes autres container docker, mais pas avec Paperless, il faut que je mette localhost dans la redirection.
      Maintenant j’arrive à y accéder en https 🙂

  21. Merci beaucoup pour le tuto !

    J’ai juste ajouté PAPERLESS_URL=https://paperless.xxxx.com dans les variable du webserver, pour prendre en charge mon proxy inversé.

    tipp topp !

  22. Bonjour à tous,

    J’ai un veritable probleme ; l’installation de paperless ne s’effectue pas.
    J’ai mis à jour DSM en 7.2 pour pouvoir utiliser Container Manager ( c clair, c mieux que Docker !)
    L’installation bloque sur Code 1 au démarrage du webserver1.
    Si vous avez des idées , merci par avance

    1. Je me réponds à moi même !

      Tout fonctionne ! ( je m’étais trompé sur /paperless/data et /paperless/media !!!
      MErci pour le tutos
      J’ai paramétré le scanner en ftp direct sur le paperless, je gagne du temps !

      Si vous avez davantage d’infos comment installer le reverse proxy, je nage un peu.
      J’ai un nom de domaine qui pointe sur le NAS, mais le https ne se mets pas en place malgré la modif dans le compose-docker.yml. Les ports sont bien redirigés sur la box et sur le nas.

      Merci pour votre aide

  23. Bonjour,

    j’essaye de faire l’installation sur mon NAS DS920+.

    L’installation se suspend avec le terminal qui dit
    error response from daemon: Get « https/registry-1.docker.io/v2/ »:net/http request canceled while waiting for connection

    une raison à cela? Un problème temporaire d’accès ?

    Merci de l’aide

  24. Bonjour, je viens d’essayer d’installer paperless NGX, mais je ne trouve pas le répertoire docker dans file station alors qu’il est bien créé dans « shared folders ». L’utilisateur qui est administrateur a bien les droits de le voir. Pour palier à ça, j’ai créé le répertoire paperlessngx via ssh et j’ai donné les mêmes droits que mon docker/bitwarden qui appartient à un utilisateur.

    mais de toute manière container manager n’est pas capable de voir le répertoire docker. Vous auriez une idée svp ?

    Est-ce que cela pourrait être lié au fait que j’utilisais déja bitwarden dans docker avant qu’il soit renommé en container manager ?

    Ensuite pourquoi ne pas installer la version proposé par les registery par défaut ? La version n’est pas bonne ? On ne peut pas faire confiance au repository par défaut ?

    1. ok, en fait il fallait accorder les droits au groupe user. ça ne suffit pas que l’utilisateur qui est administrateur ou que le groupe administrateur ait les droits.

  25. Bonjour à tous,
    J’ai souhaité me lancer dans cette installation, et n’étant pas très familier de ce genre de procédure, je ne voudrai pas commettre d’erreur. Petit détail qui me bloque pour le moment, c’est que Docker étant activé maintenant, il faut créer les dossiers nécessaires à paperless-ngx. Dans FilesStationDocker, on me propose un choix auquel je ne sais pas répondre :
    + Créer dossier
    ou + Créer nouveau dossier partagé ?
    De même, je pense que la question me sera posé à l’étape suivante pour les dossiers data, media, pgdata, redisdata ?
    Merci de votre aide.
    Salutations

    1. Bonjour,

      Pas nécessaires de créer des dossiers partagés, il suffit de créer des dossiers avec les permissions des utilisateurs sur DSM.

  26. Bonjour à tous,
    Après avoir mis à jour DSM, et installé l’ensemble des éléments, je suis arrivé à l’ouverture de Paperless-ngx, avec les identifiant et mot de passe par défaut.
    Mais en voulant modifier mon profil (et entre autre, mettre un mots de passe perso) j’ai renseigné les différents champs, sans toucher au dernier : API, dans l’ignorance de son effet.
    J’ai enregistré et Paperless a donc redémarré. Et là, c’est la bêtise qu’il ne fallait pas faire, car l’ID utilisateur (mon adresse mail, que j’avais enregistré en 1ère ligne à la place de root@localhost) n’est pas reconnue !
    Comment faire pour entrer maintenant ?

  27. Message 10:40 sans objet.
    La réponse est : Le profil n’a pas modifié l’ID utilisateur qui est resté pour le moment « admin »
    Toutes mes excuses.
    Salutations

  28. Top, la procédure mentionnée ci-dessous fonctionne bien. Pour les problèmes de lenteur il est indispensable d’ajouter au mois 16GB de RAM su votre serveur.

    Question: Par rapport à l’installation ci-dessus, comment peut-on mettre à jour Paperless-NGX avec la dernière version de l’application en assurant la sécurité des données ?

    Merci pour le retour

  29. Bonjour à tous,
    Je reviens à nouveau demander de l’assistance, cette fois pour l’utilisation de Paperless-ngx. En effet, si il y a un tableau de bord très bien présenté et semble t-il assez intuitif, il y a un chapitre: « Configuration » qui me pose problème, car n’étant pas anglophone, je reste un peu dans l’embarras pour comprendre les 13 paramètres de ROC à configurer, sachant qu’à chaque explication on est renvoyé sur la doc originale en anglais. Existe t-il quelque part une traduction en français de ces procédures ?
    En espérant trouver une aide, cordiales salutations, Didier

  30. bonjour
    comme d’hab super tuto 🙂

    question: quand on modifie le fichier de conf YAML, est ce qu’on doit supprimer des fichiers dans les répertoires Docker (je me souviens d’avoi lu ça quelque part, mais impossible de retrouver l’info)?

    …j’ai l’impression que mes modifs ne sont pas prises en compte

    Merci !

  31. Bonjour,

    « L’un d’entre vous, où Cachem » pourrait-il fournir un fichier .YML avec la prise en compte des fichiers MS OFFICE et LIBRE OFFICE, en l’état seuls les .PDF et les images type JPG… sont intégrables dans l’outil.

    Pour y parvenir, je pense qu’il faut inclure des dépendances avec « gotenberg » et « tika »…mais comment faire ?
    Merci pour votre contribution et amélioration d’usage de cet outil très prometteur pour faire du « sans papier » comme son nom l’indique.
    B.Crmt

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.