Synology MR2200AC (Mesh) – Tests et Performances

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Lors de la prise en main du routeur MR2200AC, nous avions fait un premier test sur les performances de l’appareil associé avec un routeur RT2600AC. Les débits – compte tenu de la configuration du logement en question – étaient globalement bons. Les tests vont confirmer en bonne partie ces résultats.

« Pars Simba. Pars très loin. Et ne reviens jamais » (finalement, non)

Distance

La distance entre les routeurs est le premier critère à prendre en considération. Pour quelle raison ? La connexion entre les appareils va se faire prioritairement en utilisant la bande des 5 GHz. Cette bande de fréquence est plus sensible aux obstacles et la distance. Synology propose une aide qui repose sur la présence d’un indicateur sur l’appareil en lui-même représentant la qualité du signal. 3 barres, c’est parfait. 2 barres, c’est bien. 1 barre… à éviter. L’appareil doit être positionné idéalement avec les trois barres. L’idéal n’arrivant que rarement, lorsque l’indicateur oscille entre deux et trois barres nous aurons un compromis… idéal. A noter toutefois : la bande des 2,4 GHz est parfois utilisée lorsque l’autre bande n’est pas joignable immédiatement. Enfin, Synology a décidé de séparer la bande des 5Ghz en deux groupes distincts (5GHz-1 et 5Ghz-2).

Positionnement

Le second critère est le positionnement de l’appareil en lui-même. Le routeur MR200AC doit être positionné au moins à un mètre du sol. Posé sur le sol (en béton) directement, les ondes doivent probablement « rebondir ». Enfin, il doit être en position verticale (et non horizontale). Le design ne permet pas de le fixer sur un mur ou un plafond.

Bande de fréquence dédiée

Le troisième critère est la bande de fréquence dédiée pour la communication entre les appareils. L’approche de Synology est intéressante par rapport aux autres solutions. Pour assurer une compatibilité avec le routeur RT2600AC – qui pouvait utiliser un spectre de 160 MHz pour la bande de 5Ghz – lorsqu’un routeur MR2200AC est associé avec le RT2600AC seule une partie du spectre est utilisée (80 MHz) laissant donc 80 MHz pour la communication entre les appareils. A notre connaissance il y a très peu d’appareils qui peuvent utiliser l’intégralité des 160 MHz.

Le backhaul… comment ça marche:
Un SSID masqué est utilisé par toutes les solutions Mesh pour assurer la communication entre les appareils. Dans le cas d’une solution bi-bande : un SSID virtuel est créé. On aura les performances équivalentes peu ou prou à celles d’un répéteur wifi. Dans le cas d’une solution tri-bande : un SSID virtuel masqué est créé où tout ou partie de l’autre bande de fréquence sera utilisée pour la communication entre les appareils.

1-2-3

Synology nous a prêté deux appareils MR2200AC. Ce qui nous permet de réaliser trois combinaisons :

  • Combinaison 1 : Un routeur RT2600AC « primaire » avec un routeur MR2200AC « secondaire »
  • Combinaison 2 : Un routeur RT2600AC « primaire » avec un routeur MR2200AC « secondaire » et un MR2200AC « secondaire » ou « tertiaire »
  • Combinaison 3 :  les deux routeurs MR2200AC interconnectés. Le routeur RT2600AC assurant uniquement les fonctions de routage, DHCP, etc.

La combinaison 3 est intéressante si vous n’avez pas investi dans un routeur RT2600AC et que vous disposez d’une simple box internet ou d’un routeur vieillissant. Le premier appareil doit être connecté avec un câble Ethernet. Le second appareil pouvant être connecté en wifi ou par Ethernet.

Les combinaisons 1 et 2 permettent d’étendre un routeur RT2600AC existant avec une interface unifiée.

Ajout d’un routeur MR2200AC

Comme évoqué dans le précédent article, l’ajout d’un routeur Mesh peut se faire indistinctement depuis un ordinateur ou un mobile (Android ou iOS).

Dans la vidéo ci-dessous, voici comment ajouter un premier routeur avec l’application iOS :

Dans la vidéo ci-dessous, voici comment ajouter un second routeur:

Puisqu’on vous dit que c’est automatique!

Une fois l’association effectuée et en fonction du placement, les routeurs peuvent alors communiquer depuis le point central ou en chaîne. Cela se fait automatiquement. Une suggestion pour Synology : dans certaines conditions, il serait utile de laisser à l’utilisateur la possibilité de définir si tel appareil doit être connecté ou pas au point central. Lorsqu’un second appareil est à la limite de la réception du point central et qu’un premier routeur est plus proche, le second appareil privilégie la connexion au point central malgré tout.

L’interface mobile est particulièrement bien réalisée.

Un (seul) anneau pour les gouverner tous

L’interface unifiée permet de piloter l’ensemble des routeurs. A noter que lorsqu’une mise à jour est disponible, elle ne pourra s’installer que si et seulement si l’ensemble des appareils sont connectés. De plus, si le routeur offre bien la possibilité d’activer telle ou telle bande de fréquence avec un calendrier… nous avons remarqué que le SSID « masqué » est toujours actif… certainement pour assurer la communication entre appareils. Donc, si la nuit vous souhaitez éteindre complètement le wifi, il faudra éteindre le routeur avec le bouton poussoir.

Exemple dans le cas où les routeurs parlent avec un point central:


Exemple dans le cas où les routeurs sont en cascade ou en chaîne:

Test intégré pour vérifier les performances:

Un des routeurs est potentiellement mal positionné:

Un des rares cas où la bande des 2,4 GHz va être utilisée – temporairement – pour connecter les appareils:

De bons résultats…

Dans des conditions « optimales », le routeur MR2200AC est capable de livrer d’excellentes performances. Le routeur est placé à une dizaine de mètres du routeur principal avec des obstacles légers (cloison ou bois). Le débit frise alors 450 Mbit/s avec une connexion wifi. On passe à 575 Mbit/s avec une connexion Ethernet.

Dans des conditions « moyennes », le routeur MR2200AC est capable de livrer de bonnes performances. Le routeur est placé à une dizaine de mètres du routeur principal avec des obstacles moyens (cloison ou mur en béton) et un demi-étage. Le débit s’établit autour de 300 Mbit/s avec une connexion wifi. On obtient une vitesse de 375 Mbit/s avec une connexion Ethernet.

Dans des conditions « difficiles », le routeur MR200AC est capable de livrer d’assez bonnes performances. Le routeur est placé à une dizaine de mètres du routeur principal avec des obstacles importants (2 murs en béton et une cage d’ascenseur) et un demi-étage. Le débit passe à 225 Mbit/s avec une connexion wifi. Avec une connexion Ethernet, le débit est alors de 340 Mbit/s.

… à comparer avec …

Un répéteur wifi (norme AC2600) livre dans des conditions similaires d’excellentes performances avec une connexion Ethernet : 675 Mbit/s (voire parfois plus). Mais connecté en wifi, le débit chute alors à 255 Mbit/s. Même chose dans des conditions difficiles, où la connexion Ethernet livre de bonnes performances (425 Mbit/s) mais seulement 175 Mbit/s en wifi. Autre inconvénient majeur d’un répéteur wifi : la création d’adresse MAC virtuelle (et le changement d’adresse IP). Enfin, l’itinérance n’est pas assurée (avec les risques de déconnexions en cas de téléphonie avec Skype, FaceTime, etc.).

La technologie CPL est aussi à la traîne comme évoqué dans le précédent article et plafonne à moins de 100 Mbit/s dans toutes les conditions mentionnées.

Nous ne comparerons même pas une box opérateur comme la Livebox 4 (la couverture est trop limitée).

… mais un chaînage perfectible

Dans les conditions dites « difficiles », le troisième routeur assure une performance plus contrastée. En effet, le débit descend sensiblement autour de 140 Mbit/s avec une connexion Ethernet. Et 130 Mbit/s avec une connexion wifi.

Résumé

Conditions…
Optimales Moyennes Difficiles Difficiles + Chaînage
Mesh Synology AC2200 Wifi 450 300 225 130
Ethernet 575 375 340 140
Répéteur Wifi AC2600 Wifi 255 220 175 N/A
Ethernet 675 485 425 N/A
CPL Wifi 80 70 60 N/A
Ethernet 90 75 65 N/A

 

Les tests ont été effectués à plusieurs reprises, espacés dans le temps avec iperf3 depuis un ordinateur fixe et un speedtest html5 depuis un NAS DS916+. Le débit maximum étant de 980 Mbit/s (ascendant et descendant) en connexion Ethernet entre le routeur principal, le NAS et un MacBook pro 2018. Le répéteur wifi utilisé est un TP-Link RE650. La solution CPL de Devolo a été utilisée (norme AV1200 – dLan 1200+ et dLan 1200+ Wifi ac). Le firmware le plus récent avait été installé.

Conclusions

On pourrait conclure – provisoirement – que la solution mesh de Synology fonctionne bien avec un point central (soleil) et un ou plusieurs points secondaires (planètes). Toujours avec une référence astronomique, la combinaison Soleil->Venus et Soleil->Terre fonctionne mieux que la combinaison Soleil->Terre->Lune.

La bande de fréquence dédiée à la communication entre appareils est assez convaincante. Toutefois, il faudra alors privilégier le mode « auto » pour le wifi.

Conclusion sur les débits et sur les bénéfices à retirer de la solution Mesh de Synology

Avec des débits mesurés autour de la moitié d’un gigabit par seconde dans des conditions plus ou moins bonnes, le routeur assure des prestations solides. Il est fort à parier que Synology va continuer le support de ces appareils. Un point majeur des solutions Mesh : Nous observons un débit ascendant souvent supérieur au débit descendant. Ainsi, connecter un NAS (ou un ordinateur fixe) à une certaine distance du routeur principal tout en ayant un débit confortable sans avoir des câbles est désormais parfaitement envisageable.

Conclusion sur la qualité et le suivi logiciel

Synology propose une solution Mesh qui fonctionne bien avec une interface soignée accessible partout (mobile ou PC/Mac/Linux). La connexion à un Cloud est optionnelle. Car si l’appareil sait rester assez discret… un effort esthétique aurait été apprécié. Sur une étagère, il trouvera sa place et se fera oublier pour profiter d’une connexion ADSL, câble (FFTA) ou fibre optique (FFTH).

Partager.

A propos de l'auteur

Travaillant chez un éditeur de logiciel européen... mais n'étant pas un informaticien ni développeur, je teste, corrige, expérimente les différentes technologies. Le logiciel est mon ami, les OS aussi (Windows, macOS, iOS, Android, Linux)

6 commentaires

  1. A noter que la liaison peut être filaire. On réalise l’appairage en wifi, on éteint, on branche le RJ45 sur le port LAN, on allume … ça marche.
    J’utilise la combinaison 2 (1xRT2600AC « primaire » 2x MR2200AC « satellites ») mais en filaire. En fini les problème de Wifi dans une vieille baraque avec des murs de 1m d’épaisseur.
    A noter que dans une configure filaire la deuxième bande 5Ghz semble aussi utilisée pour les connexions clients.

    Mon premier commentaire. Super site, bravo à tous.

    • Comment as-tu réussi à faire ça ? Quand je fais ça, mon MR2200AC redémarré en Ethernet (testé avec câble branché sur WAN ou LAN) apparaît dans « Wifi Connect » mais il reste en statut « Connexion » dans le SRM. Ce qui est étrange c’est que les 3 barres sont bien allumées sur la façade du MR2200AC. Même en attendant plusieurs heures, il ne trouve jamais la connexion et semble ne pas réussir à rejoindre le mesh. J’ai bien les dernières version des Firmwares à jour sur les MR2200AC et sur le RT2600AC (1.2.7742 update 5)

  2. Bon je suppose que l’on peux faire le choix du canal en 2,4 Ghz ou fréquence en 5 Ghz ! le positionnement en hauteur ,oui c’est mieux dommage que Synology n’ai pas prévu de fixation sur un mur ! Dans la config 3 les MR2200AC interconnectés se comportent comme des point PA , . A noter que Delovo à sortie récemment une solution CPL/ Wi-Fi mesch

    • Il n’est pas possible de choisir explicitement le lien 2,4 Ghz (qui n’est pas très efficace). Je n’ai pas encore testé la solution « magic » de Devolo (qui n’est pas compatible avec les normes Home Plug AV 1 ou 2).

  3. Dès que l’on branche le MR2200AC sur le RT2600ac le VPN sur le RT2600ac ne fonctionne plus du tout correctement.
    ex.: mettre un VPN sur le RT2600AC avec le wifi. tout fonctionne parfaitement. tous les clients se branchant sur le wifi du RT2600ac sont sous le VPN (protégés)
    l’on rajoute le MR2200AC alors les clients qui se branchent sur le wifi du RT2600ac ne sont plus protégés par le VPN. Seul le routeur RT2600AC reste protégé par le VPN

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.