Test casque Marshall Major II

J’ai souhaité, via ce bref article, vous partager un petit retour utilisateur sur un casque de la marque Marshall. Il s’agit du modèle Major II. Ce modèle sorti  fin 2017 n’est plus au catalogue actuel de Marshall, il a été en effet remplacé par le Major III. Cependant, on peut encore le trouver à des prix cassés, j’ai eu le mien fin août 2018 pour 49€, alors qu’il était à 99€ début 2018. Le Major III est une évolution du Major II (ndlr : on trouve le Marjor III à partir de 72€). Je pense que cet avis devrait rester assez à jour avec la nouvelle gamme.

Marshall est une marque audio anglaise fondée en 1962 et dont la réputation dans le monde de la musique n’est plus à faire. Elle a en effet équipé en amplis et/ou pédales et casques les plus grands musiciens comme Éric Clapton ou Jimi Hendrix, mais aussi Led Zeppelin.

Logo Marshall
Logo Marshall

Loin de moi la prétention d’être musicien ou d’avoir une oreille particulièrement entraînée. J’aime cependant la musique et le bon son. Je n’ai aucune connaissance particulière en ingénierie sonore et seul mon ressenti personnel sera évoqué. J’ai choisi le casque dans sa version non Bluetooth, pour deux raisons :

  • Le Prix
  • Je n’utilise pas le Bluetooth. Il faut dire qu’il m’arrive encore d’utiliser mon baladeur Minidisc qui existait avant la popularisation du Bluetooth.

Pourquoi ce casque et pas un modèle d’une autre marque ? Le prix, la qualité de fabrication, les retours de tests ( notamment lesnumeriques dans la version Bluetooth) et le look définitivement rétro et Dieu sait combien j’aime le rétro. Une grande partie de la musique que j’écoute provient des années 70/80 plus que des décennies suivantes.

Ce casque est de type supra-auriculaire, il se pose donc sur les oreilles sans les recouvrir. Voici donc le look de ce casque avec un visuel provenant directement de chez Marshall.

71aAlEhhwL. SL1500 1 - Test casque Marshall Major II

Le fil peut se connecter invariablement sur l’écouteur droit ou le gauche, chacun étant équipé d’une prise Jack. Ce câble est donc remplaçable ce qui n’est pas toujours le cas, même sur des modèles plus haut de gamme. Le connecteur en amont (côté source) est coudé ce qui généralement permet une moindre usure de celui-ci par exemple lorsqu’il est dans une poche il est moins soumis aux torsions. De plus il est en partie métallique et donc plus rigide.

Le casque peut être en partie replié, mais est livré sans housse, dommage.

marshall headphones major ii white e 1900 16561 1078x492 - Test casque Marshall Major II

major ii black 0007s 0000 0.jpg 1900 16561 1078x492 - Test casque Marshall Major II

Il est disponible en trois coloris, le brun, le blanc et le noir. J’ai pour ma part opté pour le noir, plus classique et passe-partout.

Ecoute

A l’écoute le son est très agréable, rond et fin. On sent l’expérience de Marshall dans le domaine du rock, ce casque flattant assez bien ce genre de musique. Il ne sera sans doute pas à conseiller aux inconditionnels de musique classique ou de chants cristallins. Pour ceux qui aiment, comme moi, le rock qui claque… ce casque s’accorde très bien de sa tâche. Malgré l’absence d’une option de réduction de bruit, ce casque isole assez bien du bruit extérieur. Cela est sûrement dû à la pression qu’il propose sur les oreilles. A contrario, cette pression peut-être gênante. En effet, elle se fait sentir surtout si l’on porte des lunettes. Je la ressens moins avec le temps, mais il m’est arrivé de retirer mes lunettes lors d’un plus long trajet car je commençais à avoir mal.

Conclusion

Nous voici à la fin de cette courte revue du casque Major II de Marshall. Comme je l’avais annoncé, je ne suis pas un spécialiste. Je n’ai aucun autre équipement que mes oreilles, mais ce casque m’enthousiasme vraiment.
Je ne regrette pas mon ancien Sennheiser qui avait bien vécu ni les oreillettes à bas prix fournies avec n’importe quel téléphone.

Donc je recommande ce casque, mais attention aux éventuels porteurs de lunettes… l’utilisation longue peut devenir gênante !