NAS – Le matériel et le logiciel

La question revient souvent : « Combien de temps dure un NAS ? ». Si la question est simple et légitime, la réponse est moins évidente et implique de nombreux facteurs à prendre en considération : le matériel et le logiciel. Nous n’aborderons pas ici l’obsolescence programmée, même si le sujet n’est jamais très loin.

jamesosborne_ / pixabay

Ce n’est pas nouveau dans l’industrie, les industriels ont un objectif : vendre du matériel. Quel que soit le domaine, du smartphone aux ordinateurs en passant par les TV ou encore les NAS. Le nerf de la guerre : c’est la vente et donc la rentrée d’argent frais. Pour se distinguer, les industriels vont innover et apporter la petite subtilité/fonctionnalité qui fera la différence.

Nous, les utilisateurs

Côté utilisateur, nous voulons un produit bon marché répondant à nos besoins voire plus si affinités. Les NAS sont destinés à des utilisateurs avertis qui ont conscience de l’importance de la sécurité des données et des nombreux services offerts au quotidien. Le matériel des constructeurs bien connus a une durée de vie plutôt longue. Sauf exception, le NAS n’aura guère d’incident matériel avant plusieurs années. Souvent, le premier souci vient du disque dur qui montre des signes de faiblesse au bout de 4 à 5 ans (utilisation 24h/24). Pour le boîtier à proprement parler, le maillon faible, c’est souvent l’alimentation. Sa durée de vie varie énormément d’un usage à un autre. On peut dire sans crainte que sa durée de vie dépasse les 6 années. Son changement est aisé et aura un coût inférieur à cent euros. (source)

Construit pour durer

Les NAS sont des mini-serveurs avec un vrai système d’exploitation (noyau Linux) et des applications plus ou moins nombreuses selon le fabricant. Contrairement à certains industriels, notamment dans la téléphonie, les NAS sont régulièrement mis à jour et cela sur plusieurs années… Normal ! Tout d’abord, il coûte bien plus cher qu’un smartphone (le cas Apple est à part et nous y reviendrons plus bas), mais il est là pour mettre à l’abri nos précieuses données.

8 ans de mises à jour

Généralement, les constructeurs de NAS mettent à jour leurs produits pendant de nombreuses années. Si on prend le leader du domaine, un boîtier de 2011 est toujours mis à jour avec la dernière version, début 2019. Ces précieuses mises à jour concernent le système principal, mais pas seulement. Le système d’exploitation est un élément central. Sans lui, rien ne peut fonctionner… Il est optimisé et verrouillé afin de fonctionner au mieux sur les boitiers réseaux. Il embarque des applications systèmes et autres bibliothèques afin d’offrir un ensemble de fonctionnalités cohérentes et performantes. Des paquets complémentaires peuvent être ajoutés afin d’apporter d’autres fonctions. Pour les fabricants, le système est aussi un moyen de se démarquer (interface, compatibilité matérielle, fonctionnalités, nombre d’applications, etc.). Aussi, comme pour votre ordinateur ou smartphone, le système embarqué dans les NAS doit être régulièrement mis à jour. Les objectifs sont nombreux : apporter un niveau de sécurité important à la protection des données, fournir des services de base, offrir une meilleure compatibilité, améliorer la stabilité, corriger les bugs… On le lit tous les jours, aucun système n’est infaillible (objets connectés, TV, voiture, smartphone, réseaux sociaux…) et les NAS sont aussi la cible de personnes mal intentionnées. Le NAS a pour objectif de centraliser, d’agréger et de partager nos données… il n’est pas imaginable que la durée de vie d’un NAS soit égale à celle d’un smartphone Android. Je n’ai rien contre les smartphones Android, bien au contraire, mais force est de constater que peu de fabricants font l’effort de les maintenir à jour plus de 2 ans. Pourtant, Google essaie de mettre en place des contraintes aux industriels, en vain. Pour ces derniers, le matériel est leur gagne-pain, pas le logiciel. Le cas Apple est différent, on l’a constaté avec iOS 12, la marque à la Pomme a publié une mise à jour importante avec de nouvelles fonctionnalités, optimisée même les anciens modèles… quitte à ne pas leur fournir les dernières nouveautés (exemple : iPhone 5s de 2013).

Un devoir moral…

Notre point de vue, c’est que les constructeurs ont un devoir moral de mettre à jour régulièrement leurs NAS. Bien sûr, comme vous, nous aimons en faire toujours plus avec nos boîtiers réseau… mais nous pouvons aussi comprendre qu’un fabricant ait besoin de vendre du matériel pour (sur)vivre. Pas de vente, pas d’argent pour la recherche et le développement. Certains constructeurs ont mis en place des licences sur certaines fonctions avancées, par exemple la surveillance (via Camera IP), le serveur mail… mais cela n’est pas suffisant. Le cas de Synology est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, un NAS de 7-8 ans est encore mis à jour avec la dernière version de DSM. C’est une bonne nouvelle. Pour les modèles plus anciens, le constructeur s’attache à continuer de fournir les mises à jour de sécurité du système, mais aussi ses applications compatibles. Si on prend un boîtier ayant plus de 8 ans, celui-ci a par exemple reçu une mise à jour ce mois de janvier.

Free-Photos / pixabay

Alerte !

Alors, pourquoi ce long article ? Nous avons eu échos d’un changement de politique chez certains constructeurs : Arrêt des mises à jour de NAS même ceux ayant moins de 5 ans (Aucune mise à jour, même de sécurité). Ceci est vraiment étonnant et les conséquences pourraient être terribles. L’argument « Ça fonctionne comme ça pour les téléphones… » n’est pas entendable. Tout d’abord, ce n’est pas parce que les constructeurs de téléphone font mal les choses qu’un constructeur NAS doit faire de même. Ensuite, nous ne sommes pas du tout sur le même type de produit : coût du matériel, sensibilité des données, exposition à Internet, etc.

Nous resterons vigilant et sachez que quelque soit le constructeur (petit ou gros), nous ne manquerons pas de vous alerter.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.