Cachem débarque chez Netissime

3

datacenter

Comme vous le savez peut-être déjà, si vous lisez régulièrement Cachem, nous avons migré les sites de PlanetHoster vers Netissime.

Pourquoi être parti de chez PlanetHoster ? Depuis le début, Cachem a été hébergé chez PlanetHoster. Il y a eu des bas et des hauts, mais dans l’ensemble j’étais satisfait du service rendu. Mais, il y a toujours eu plusieurs choses qui me gênaient comme le fait que mes interlocuteurs étaient basés au Québec (je n’ai rien contre ça), mais le décalage horaire n’aidait pas forcément nos échanges.

Et puis, j’ai rencontré Thomas Thevenon de Netissime au dernier salon IT-Partners. Le contact a été bon… et on s’est dit pourquoi pas. L’hébergeur étant domicilié à Villeurbanne, un arrondissement de Lyon, j’ai proposé que Julien fasse une petite visite.

Ses retours étant plus que positifs, j’ai décidé qu’il était temps de sauter le pas et d’aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs.

La bascule ne s’est pas faite sans heurt. C’est vrai… On a beau se préparer à l’avance, préconfigurer la machine, il y a toujours un grain de sable qui vient tout enrayer.

cachem-netissime

Aujourd’hui, nous disposons chez Netissime d’un VPS Cloud S avec 2 x 2 coeurs, 2 Go de RAM et 100 Go de disque dur. Nous avons fait le choix d’installer CentOS 6. Pour moi, c’est la distribution Linux par excellence pour un serveur Web. Pour la maison, c’est Debian… mais on s’écarte du sujet. Avec CentOS, j’ai fait sur du classique :

  • Web : Apache, MySQL, PHP (LAMP)
  • Mail : Postfix et Dovecot
  • etc.

Je ne vais pas vous livrer toute la recette ici… Mais on reste sur du simple, efficace et reconnu.

Pour la partie Web, aucun souci… Tout répond au doigt et à l’oeil. Le blog s’affiche en moins de 1,68 seconde depuis New York et 1,58 seconde n’importe où en Europe. Pour le forum des NAS, on arrive à descendre au-dessous des 500ms pour afficher la page principale. La rapidité d’un site est vraiment très importante.

Tout fonctionne bien… Sauf Postfix, qui nous a donné du fil à retordre (merci Julien pour la configuration).

Les sites sont rapides et tout semble fonctionner pour le mieux. Je crois que l’on peut dire aujourd’hui : la bascule s’est bien passée.

Et PlanetHoster, aucun regret ? Non… J’ai passé plusieurs années à leur côté et je ne peux que les remercier pour tous leurs efforts. Mais le niveau d’exigence est passé un cran au-dessus et il n’était pas possible d’investir plus (sur une autre configuration plus haut de gamme). Pour rappel, nous étions déjà sur une plateforme à 44,99€ par mois.

Est-ce que je conseille Netissime ? La réponse est OUI. L’offre à 24,10€ fonctionne vraiment bien. Mais, elle est sans infogérance (ni CPanel). Elle m’a obligé (ainsi qu’à Julien) à remonter nos manches pour balancer les bonnes commandes. Mais l’expérience fut très enrichissante. J’en profite pour remercier Alexandre de chez Netissime qui m’a bien aidé pendant 4 heures.

On serait en droit de ce demander, pourquoi une telle différence de prix ?Avec Planethoster, nous avions le droit à un VPS disposant de CPanel et avec une infogérance. Ce qui n’est pas le cas avec Netissime. Et c’est bien là qu’est la différence la plus importante.

L’avenir nous dira si notre choix a été judicieux ou non.

À suivre.

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

  • Ca va bien aussi depuis Taiwan 🙂

    • Damien Telle

      MDR

    • Fx

      Merci Vincent 😀

Lire les articles précédents :
ASUSTOR ADM 2.2 Beta, le premier test

Le 10 mars dernier, à l'occasion du CeBit d'Hanovre, le constructeur de NAS ASUSTOR (filiale d'ASUS ) dévoilait son futur système d'exploitation pour ses NAS...

Fermer