Fibre… Tu veux ou tu veux pas ! (SFR)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Fibre - Laser RadiationAh… la Fibre! Cette technologie permet effectivement de pouvoir bénéficier d’un internet résidentiel combinant plusieurs avantages: Un débit rapide descendant (et ascendant) ainsi qu’une latence réseau très faible. Bien que – pour le moment – réservée aux zones urbaines denses, après une lenteur au démarrage, elle se déploie. Toutefois certains acteurs (comme SFR) semblent confondre annonce et réalité. Retour sur 2 mois de galère.

La Fibre… arrive!

On pourrait penser qu’à Paris – vu le niveau d’équipement et la densité de la population – cela devrait rouler (à la différence de la circulation automobile). En fait, pas complètement. En 2009 mon immeuble était fraichement fibré par NEUF (peu avant son rachat par SFR). Petit détail, cette résidence dans le XIIe arrondissement est gérée par Paris Habitat et a des centaines de logements à « loyers intermédiaires ». L’immeuble avait déjà été câblé par Numericable (NOOS) quelques années avant. Emménageant en 2007 avec ma connexion ADSL plafonnant à 8 Mb/s et voyant arriver la fibre optique… j’imaginais une véritable « révolution ».

La Fibre… bridée

Comment déployer la fibre dans les logements rapidement? En proposant un prix d’appel très bas: moins de 2€ au titre de la cotisation antenne. Qu’avons-nous à ce tarif? Un débit 512 Kb/s, un téléphone pouvant recevoir les appels uniquement (voire téléphoner sur quelques numéros d’urgence) et un décodeur TV « HD » avec les chaines gratuites de la TNT. C’est l’offre TPS (Triple Play Social). Surtout, cela permet à SFR de proposer (à la demande des clients) une offre « classique » qui remplacera l’offre TPS. C’est gagnant-gagnant: le bailleur n’a pas besoin d’installer une antenne « TNT », le fournisseur peut imaginer de rentabiliser rapidement son investissement en proposant une offre « premium ».

Si SFR propose bien son offre, il souffre déjà d’un problème majeur: les procédures ou son système informatique. Ainsi il n’est pas possible de transférer son offre ADSL vers une offre Fibre en conservant son numéro de téléphone. Donc, pas de portabilité du téléphone possible chez SFR en 2009 alors que c’était déjà possible (voir l’article de l’Arcep)!

L’autre Fibre

Alléché par la promesse de la fibre, Numericable (qui était une structure indépendante de SFR à l’époque) propose tout de même l’autre fibre: celle avec une terminaison coaxiale. Et, cela tombe bien en plus, mon immeuble est éligible à la version 100 Mb/s qui vient d’être déployée! Enfin – surtout – la garantie de la portabilité du numéro fixe en plus! Toutefois, il faudra DEUX mois pour récupérer mon numéro de téléphone qui était toujours bloqué par SFR pour des raisons « administratives »…

Les années passent, je scrute régulièrement les sites de la concurrence (Free, Bouygues…) pour voir si mon immeuble est éligible à la fibre optique. Et puis un jour, en 2016, miracle, c’est bon: À moi la véritable fibre optique! Car le problème de Numericable (qui est devenu SFR Numericable) c’est l’augmentation régulière des tarifs pour « améliorer les services ». Je n’ai pas vu d’amélioration des services ni des débits. En effet, le débit en upload est LE talon d’Achille de la technologie câble – pardon « Fibre avec terminaison coaxiale ». Merci Loi Chatel, je vais rompre mon contrat en invoquant la dernière augmentation tarifaire.

La véritable Fibre? Acte I

L’avantage de FREE, c’est que la démarche est 100% en ligne. Un formulaire pour renseigner les coordonnées, une livraison rapide, un matériel imposant (la Freebox Revolution) avec une tonne de fonctionnalités. Et surtout le débit au top. Speedtest donne des résultats époustouflants. Je vais même m’équiper de mon second NAS et pouvoir y accéder à distance en combinant le serveur VPN de la freebox et par la suite la redirection de ports et le certificat Let’s Encrypt. Que du bonheur?

Après l’euphorie viennent les irritations. Au début, j’observe quelques ralentissements. Les membres de ma famille me disent « ton wifi il marche mal ». Alors, je complète mon logement avec du CPL (Devolo). Certes le CPL bride le speedtest, mais 50-80 Mb/s c’est déjà pas mal pour les pièces éloignées du routeur principal en wifi (un TP-Link Archer C8 à l’époque). Mais non, il y a encore un problème on dirait. Et, il ne semble pas se produire tout le temps… c’est étrange. La bande passante de FREE doit être fluctuante (mais pas sur les serveurs speedtest ni nperf). Quel est le problème, docteur?

La fibre et les bons tuyaux…

Saviez-vous qu’une part significative des services que nous consommons ne se trouve pas dans notre beau pays? C’est Youtube, Netflix, iTunes, AppStore, Google Play etc… Parfois, on parle aussi de neutralité d’internet. Il faut parler de tuyaux (bande passante) entre le Fournisseur d’accès à Internet (FAI) et le contenu. Pour faire simple, FREE – pour optimiser ses coûts probablement – ne doit pas payer assez pour avoir une bande passante qui fonctionnera aux heures de pointe. Ainsi le test de débit fast.com va être excellent à 7h du matin (200 Mb/s) mais ridiculement bas à 20h (1 Mb/s voire moins). Pour celles et ceux qui suivent le dossier Netflix vs. FREE ou bien Youtube vs. FREE c’est particulièrement pénible.

Je configure un VPN, et là… le débit augmente considérablement! Malgré le chiffrement, le débit devient tout à fait acceptable! Seulement, pour Netflix, le VPN ce n’est pas toujours possible (ou du moins celui que j’avais sélectionné à l’époque). Ce n’est pas un problème d’IPV6 activée ou désactivée comme on avait pu lire. J’avais observé que le problème provenait – surtout – du routage (traceroute) entre l’infrastructure de FREE et Netflix. D’ailleurs, début février, Fast.com répondait aux Pays-Bas (via un CDN) et non plus aux États-Unis. C’était mieux… mais pas encore le top. Et cela ne changeait rien pour les services d’Apple par exemple.

Après plusieurs tentatives pour demander à FREE de faire le nécessaire (sans succès… grosse déception), je me dis « Allons voir la concurrence ». Car après tout, SFR, RED by SFR, La Poste, Orange ont probablement une offre fibre à la hauteur. Je vais jouer la sécurité en souscrivant chez SFR, car la prise est déjà là… cela devrait être très simple et rapide… en neuf ans les procédures se sont très probablement améliorées.

La fibre… avec terminaison coaxiale?

Entre temps (novembre 2017), SFR et mon bailleur me proposent une nouvelle offre Triple Play Social « Numerisun » avec le câble. Le débit passe de 512 Kb/s à 5Mb/s, téléphone limité et plus de décodeur TV. Un bon moyen pour recycler les vieux modems NETGEAR (avec le wifi « G »). Je vais pouvoir avoir une connexion de secours avec la technologie câble. D’ailleurs je teste le débit effectif avec Fast.com qui est constant toutes les heures de la journée! SFR ne bride pas le débit de Netflix ou d’Apple. YES!

En 2018, trouver une offre fibre devrait être beaucoup plus simple: Les sites proposent un test « d’éligibilité ». Étrange: aussi bien La Poste, SFR ou RED by SFR ne proposent pas la « véritable fibre » mais la « fibre avec terminaison coaxiale » à mon adresse (la technologie cale). Venant de prendre l’offre TPS+ Numerisun comme connexion de secours, et que le même câble ne peut supporter qu’une offre à la fois… ce n’est pas envisageable. Et puis, le débit montant est un critère de choix (60 Mb/s au mieux).

La fibre… avec terminaison coaxiale

Je vais chercher le guide tarifaire de SFR dans une boutique pour voir les différentes offres. Il y a bien une offre que l’on nomme Fibre Power Mini. Je contacte le service commercial pour commander l’offre en question. SFR souffre d’une mauvaise réputation, mais pendant de nombreuses années j’avais trouvé les services de SFR à la hauteur. J’ai confiance.

La Fibre… infernale. Acte II

Premier avertissement: Âmes sensibles s’abstenir. Si vous souffrez de phobie administrative, que Kafka (Le Château, Le Procès), Orwell (1984) ou Brazil furent des expériences « douloureuses » les DEUX mois de récit risquent d’être une expérience douloureuse. Déprime garantie.

La soirée commençait bien: Je commande le 6 février 2018 en fin de journée par téléphone une offre « Fibre Power Mini ». Je suis organisé: j’ai demandé mon RIO auprès de Free, j’ai mon RIB prêt et j’ai noté la prise UG. Mon interlocutrice cherche à trouver la solution à ma demande (chouette un nouveau client!), elle me propose la « Fibre à terminaison coaxiale ». Je dis « non merci ». Je veux de la véritable fibre, car mon logement a déjà été équipé par SFR avec son offre « Triple Play Social ». Mon interlocutrice ne trouve pas la prise « xx280« . Je vérifie de nouveau. C’est bien cette prise… neuf années après l’installation par SFR/NEUF.

Elle va me mettre en attente quelques minutes, puis trouve une solution: c’est bon nous pouvons concrétiser le contrat. Un rendez-vous avec le (premier) technicien est prévu le 10 février (un samedi c’est sympa!). Adieu problèmes de PEERING et de bande passante chez FREE!

Le premier temps de la valse fibre

Le technicien vient avec les boites contenant les précieux boitiers. À la différence de le Freebox, ce ne sont pas deux boitiers mais trois qui sont livrés. La fibre devant être connectée avec un ONT/GPON. Je caresse même l’espoir de voir mes services opérationnels très rapidement, car la prise est là. Le laser fonctionne et arrive bien sur un boitier sur le palier. Il faut juste aller dans le local technique au sous-sol pour voir le laser et connecter la bonne prise (je suis étonné, car après tout la fibre devrait être déjà connectée?). Après tout c’est sa procédure. En arrivant au sous-sol, le technicien cherche pendant plusieurs dizaines de minutes et seuls des connecteurs « FT » ou « FREE » semblent disponibles… pas de connecteur SFR. Que faire?

Le matériel semble opérationnel, mais le mot de passe fibre semble ne pas fonctionner. Le technicien est désemparé et contacte sa hotline. Après deux heures, nous décidons de replanifier un autre rendez-vous en semaine. Je range le matériel en attendant la prochaine intervention.

Le second temps de la fibre

Voulant avoir ma fibre connectée rapidement et faciliter la vie du technicien, je connecte le matériel livré. Et là, miracle, on dirait que cela fonctionne… pas complètement: le matériel flambant neuf se synchronise avec l’ancienne offre « Triple Play Social ». Je contacte le 1023 et il me rassure en disant que le prochain technicien va régler cela.

Le technicien arrive le 20 février 2018, avec de nouveaux cartons. Il constate que le matériel installé fonctionne, que le raccordement est correct et que mon problème de débit sera probablement réglé quand il activera officiellement la ligne. La portabilité se fera automatiquement. Il part et quelques heures plus tard je reçois un mail de Free m’informant que ma ligne a été portée et mes services vont être arrêtés. Car chez Free ils sont rapides… ma ligne téléphonique connectée à la Freebox (01 7x xx xx xx) ne fonctionne plus après ce mail!

Au fait, le technicien vient de coller une belle étiquette. Tiens… le numéro UG a changé? C’est le numéro xx180. Oh non.

Oh noooooon!

Les derniers temps de la fibre… SFR

Souvenez-vous, j’avais communiqué un numéro UG le xx280. Mon interlocutrice avait demandé de patienter puis trouva une solution… un autre numéro UG le xx180. Un chiffre qui va créer un énorme imbroglio, et malgré QUATRE autres techniciens, des HEURES d’appel… toujours pas de service! Connaissez-vous la séquence les 12 travaux d’Asterix, la maison qui rend fou … c’est exactement ça!

Deuxième avertissement: Vous pensiez que l’administration française était compliquée, voire incompétente. C’est faux. Je viens de faire une démarche pour renouveler ma carte d’identité, c’est rapide et simple. En revanche, celle de SFR explose tous les scores!

Ma ligne 01 7x xx xx xx est réputée « activée »… sur une menace prise fantôme (qui d’après la première facture se trouverait dans un autre escalier du même bâtiment au premier étage… alors que j’habite au sixième étage). Un détail. Enfin, ma ligne « TPS » est toujours active sur la prise xx280 avec son débit limité.

Fibre Power Mini

Fibre Power Mini… tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes!

Je contacte les services SFR pour corriger le problème. Ce n’est pas possible par téléphone: il faut envoyer des techniciens! Sauf qu’ils ne peuvent rien faire (car la cause est administrative). Les deux derniers techniciens confirmeront cela: il faudrait résilier pour commander une autre ligne.

Un appel au 1023 pour expliquer – une énième fois – à mon interlocuteur qui finalement me passe le service résiliation. J’explique de nouveau à la personne qui me dit « il y a des frais de résiliation ». J’essaye d’expliquer que c’est pour corriger un problème commercial/administratif… non, il y a des frais. Au revoir!

Un nouvel espoir ?

Essayant plus tard dans la journée d’avoir un interlocuteur, là je pense trouver la bonne personne. Elle me passe le service rétractation qui serait le plus efficace pour traiter ma demande. On essaye… mais la bonne prise UG (xx280) n’est pas disponible pour rattacher une offre avec portabilité du numéro. Il m’informe également que mon immeuble a un déficit de prises disponibles! Mon interlocuteur m’informe que je dois résilier l’offre « Triple Play Social » et qu’automatiquement cela rendra la prise disponible.

En joignant le service résiliation de l’offre Triple Play Social, celui-ci me dit que l’on ne peut pas résilier… mais me communique les coordonnées pour envoyer un courrier recommandé avec Accusé Réception afin de demander la résiliation. Ça va marcher? NON: Une semaine après je reçois un courrier m’informant qu’il n’est pas possible de résilier cette offre! Comme il est marqué sur le site de SFR que la résiliation est automatique au bout de 10 jours après réception du courrier, je vais donc patienter quelques jours… après tout cela ne fait que 6 ou 7 semaines que je patiente… en vain.

Pour avoir mon offre Fibre Power Mini, je dois résilier l’offre précédente TPS… mais ce n’est pas possible pour des raisons « contractuelles ». Et mon contrat alors… quelle est sa valeur juridique? Mais où sont les personnes en charge du système d’information, de la base de données, des réseaux?

Tout ça… pour ça ?

Après deux mois, on se retrouve avec:

  • une ligne « Triple Play Social » toujours active avec son débit bridé à 512 Kb/s – que l’on ne peut ni résilier ni « écraser »
  • une ligne Fibre Power Mini réputée active sur une prise fantôme (avec un engagement de 12 mois)
  • Des heures passées vainement avec 6 techniciens, le support « technique » de SFR
  • Des réductions (les gestes commerciaux) de mon offre – inactive.

Les fils qui se touchent!

SFR n’arrive pas à convertir sa fibre optique sur les prises « Triple Play Social » pour des raisons administratives (du moins avec portabilité depuis une autre offre). Seuls ses concurrents peuvent équiper les logements (et d’ailleurs ils ne s’en privent pas). Enfin – quand l’immeuble et les logements sont équipés – la technologie câble est la seule alternative possible. Un véritable gâchis commercial et administratif. Sauf si le câble est une technologie rentabilisée… ce qui pourrait expliquer ce manque d’ambition sur la véritable fibre optique? Ce n’est pas possible!

L’offre « low-cost » chez SFR

J’ai pourtant utilisé l’ensemble des moyens à ma disposition (Téléphone, Courrier service Consommateur… et même Twitter)! Cela étant dit, un appel du service consommateur le 12 avril 2018 après mon deuxième courrier du 8 avril 2018 soldera définitivement cette douloureuse expérience technico-administrative par la résiliation sans frais (enfin normalement). Merci SFR. Deux mois après la souscription.

Support Technique et Techniciens

Les techniciens envoyés sont de la « chair à canon » pour le FAI, car ils sont en première ligne pour faire l’interface avec les clients. Eux, ils sont pros. D’autre part, SFR ne semble plus disposer d’un support expert voire « personnalisé » ayant la possibilité de traiter les cas « compliqués ». La séparation forte entre les différents services, l’absence de communication entre eux, le passif administratif et juridique sont les stigmates d’un dysfonctionnement majeur. Et devoir expliquer plus de 50 fois le problème à un interlocuteur est insupportable à la longue en plus de l’attente pour avoir son accès internet… en 2018.

Un service client vise à satisfaire les clients… qui payent le service. Point.

Neuf ans après l’installation de la fibre et deux mois où j’ai fait face à un mur d’incompétence, je n’ai plus confiance. C’est triste. Je suis à la disposition des responsables – ceux qui ne sont jamais joignables par le 1023 – pour avoir une discussion franche, ouverte et bienveillante.

Mea culpa?

Bon à savoir: si cela ne fonctionne pas rapidement (sous 14 jours) chez vous après la souscription, ne perdez pas de temps! Changez de FAI! La portabilité du numéro fixe est possible jusqu’à 40 jours après résiliation. J’ai eu beaucoup de « Au nom de SFR nous nous excusons pour la gêne occasionnée », « Geste commercial », « Cela fonctionnera demain ou après-demain », « Ne vous inquiétez pas ». Courage… fuyons!

Peut-être aurait-il été préférable de rester chez Free (en considérant que le service est plutôt correct, le prix également)?. Un service+ pourrait-il être envisagé avec une garantie de bande passante pour les services à forte consommation pour les clients « exigeants »? Cela viendrait en contradiction du principe de neutralité du net… car les dirigeants de Free et Orange ne veulent pas en entendre parler.

La véritable Fibre? Acte III

La Fibre Optique – Orange

Au bout de deux mois d’attente et de frustration, je lance ma souscription chez Orange le 4 avril 2018. Quelques jours après (le 6 avril), un technicien me contacte afin de lui communiquer la prise UG. Je communique le numéro xx280… et là : miracle, il trouve le bon logement, le bon escalier et le bon étage automatiquement! Je suis déjà un peu soulagé. La route optique est en cours de construction. Le rendez-vous du 18 avril 2018 (aujourd’hui) est bien confirmé. J’attends. On croise les doigts !

Happy End ? OUI… Le technicien a bien fait son travail et mes services sont opérationnels!

Partager.

A propos de l'auteur

Travaillant chez un éditeur de logiciel européen... mais n'étant pas un informaticien ni développeur, je teste, corrige, expérimente les différentes technologies. Le logiciel est mon ami, les OS aussi (Windows, macOS, iOS, Android, Linux)

19 commentaires

  1. Merci pour cette tranche de vie,
    Et bravo pour ta patience.

    Espérons que cela contribuera utilement à faire réfléchir ceux qui voit dans la substitution d’un service unifié et public, la jungle d’entreprise qui se savonne la planche au détriment d’usagé devenu client #sncf.

  2. cayou2000 sur

    Je compatis j’ai eu la même chez RED avec l’installation de la « fibre » coaxiale…
    7 Interventions pour qu’ils finissent par accepter que c’était le cable tranché net sur le poteau bois qui était le problème (identifié le premier jour par mes soins mais bon…) Résultat la chair à canon comme tu les appelles si bien on essayé de faire leur taf mais ne sont vraiment pas aidés….
    J’aurais du commencer à payer au mois de mai pour une ligne activée fin septembre. . mais comme je déménage le 8 mai ils n’auront quasiment rien touché de ma part. Sympa les gestes commerciaux.
    Et je repars vers la même dans ma nouvelle maison. Maison déjà câblée, avec prise numericable, c’est la seule du paté de maison non eligible à la « fibre » coaxiale ou à la vrai fibre selon SFR et du coup tout les opérateurs… Je sens que je vais encore passer quelques mois sans offre fixe….
    J’espère que ton RDV avec orange se passera bien.

  3. En VDSL chez Free j’ai aussi les problèmes de Youtube et de l’Apple Store,(qui n’arrive même pas à s’ouvrir je doit passé en 3G pour pour arrivé à l’accueil de l’Apple Store et après je remets le wifi) mais voir c’est les seuls problème que j’ai et tout fonctionne bien alors pourquoi changer.
    Pour SFR je suis d’accord il y a quelques années j’ai travaillé dans plusieurs supports hotline de différent opérateur ADSL et SFR a été le pire au niveau gestion.

  4. Bienvenue dans le Beau monde des Télécoms ! Chez SFR la fibre à terminaison coaxiale c’est un grand classique .
    Depuis le rachat de SFR par Numéricâble ils présente le coax comme étant de la Fibre . Et chez moi ou le réseaux n’a pas été rénové le débit plafonne à 30 Mbits et 1 Mbits montant . De plus SFR ne veux pas installé la vrai fibre dans les zones coaxiale moyennement dense .
    Attention La Poste n’est pas un vrai opérateur c’est un MVO (Opérateur virtuel ) qui transite par le réseaux SFR …….
    Pour Free les variations de débit et les pb avec Netfix sont connu . Free et Bouygues ne propose pas de débit garanti en fibre seul orange le fait avec plusieurs offres mais c’est plus cher…….

  5. Ca parait bête mais si vous êtes chez Free et que vous voulez avoir un meilleur débit, allez dans les paramètres de votre compte (sur free.fr) et désactivez l’IPv4.
    En suite redémarrer votre box.

    Normalement vous devriez avoir un différence considérable.

    • J’avais essayé de désactiver IPv6. Cela n’avait rien fait.
      En revanche, installer un VPN augmentait le débit effectif sur certains sites (comme AppStore, Apple Music, Google Play…)

  6. Mon expérience avec SFR et leur incohérence entre la « fibre » et la fibre.

    SFR m’a démarché pour me récupérer car j’ai résilié il y a un an, je m’étais abonné en FTTH via une url « cachée » désormais inaccessible. Je suis depuis chez Orange.

    Donc la fille me propose de la fibre à moins de 30€, mouais…
    Avec une réduction car j’ai l’offre collective dans mon immeuble –> Cette offre collective c’est du câble, et la réduction n’est faite que sur un abonnement câble…

    Là je demande si c’est de la fibre ftth ou du câble –> C’est du câble, mais avec un débit jusqu’à 1 Gb/s et qu’il n’y a pas de FTTH à mon adresse.
    Sauf que dans ma ville on avait toujours eu du 30 Mb/s au mieux en câble, je regarde sur degrouptest: ah manifestement c’est passé à 200 Mb/s dans la zone, mais pas 1 Gb/s.

    « Vous savez quand j’étais abonné il y un an chez vous c’était en FTTH et non en câble, et là vous me dites que je ne suis pas éligible au FTTH. »
    « C’est quand même très bête sachant que c’est SFR qui s’est chargé du déploiement du FTTH dans ma ville. »

    Ils marchent vraiment sur la tête.

    • Du 1 Gbits avec du câble là je demande à voir ! Au mieux il me semble que les derniers équipement en câble montent à 400 Mbits …………………… Mais c’est vrai d’une ville à l’autre suivant la rénovation du réseaux le débits varie : 30 Mbits ; 100 Mbits ; 200 Mbits ……………..
      Mais pour le régulateur des télécoms ( ARCEP ) le très haut débits commence à 30 Mbits .

  7. Bonsoir

     » Malgré le cryptage » le cryptage ? LE CRYPTAGE ? Non le chiffrement

    sinon je rigole mais en soit la techno HFC (fibre avec terminaison en coaxial) permet des débits en download jusqu’à 1Gbit/s (sous réserve que d’ailleurs évidemment l’opérateur est architecturé correctement le réseau et ait des équipements, CMTS, compatible ainsi que des modems EuroDocsis 24/8 type Arris TG2492 par ex.). C’est d’ailleurs ce qu’utilise Monaco Telecom et la plupart des FAI nord américain. C’est aussi ce que propose l’opérateur réunionnais Zeop. Le vrai point limitant de la techno HFC c’est que l’upload est au maximum de 200 Mbit/s. Un avantage par contre c’est que la TV ne dépend pas du modem.

    • Le câble, malgré les apports en débit de la techno HFC, reste soumis aux perturbations électromagnétiques de son environnement (cas réel : dans un immeuble, un habitant du premier étage a un micro-onde premier prix mal isolé qui arrose d’onde dès qu’il est en marche, les câbles passent dans le mur juste derrière, pas de bol, dès que le micro-onde est allumé ça coupe la connexion de tous les appartements pendant quelques minutes le temps que le signal se resynchronise). L’autre problème du câble (par rapport à la vraie fibre) c’est aussi la latence.

      • Tout à fait le risque de perturbation électromagnétique existe comme avec n’importe quelle techno où tu fais passer du courant électrique. C’est l’avantage d’un signal optique. Par contre cela reste assez limité car en HFC c’est de la « vraie » fibre qui arrive jusque dans le quartier et seuls les derniers mètres pour le raccordement client sont en coaxial.

        La latence est augmentée d’environ 15 à 20s justement à cause de la conversion fibre coaxial.

        L’autre avantage du FTTH c’est qu’il n’y a pas élément actif (comprendre alimenté électriquement) entre le NRO et le client donc beaucoup moins de risque de panne, coupure de courant etc. Sans parler du fait que le FTTH est mutualisable entre les opérateurs contrairement au HFC. Pour info le HFC c’est la techno n°1 en Amérique du Nord (recyclage des réseaux câblés TV comme nous avons fait avec l’adsl pour recycler le téléphone analogique), largement devant le FTTH

        Il n’est reste pas moins que le HFC n’est pas une techno à jeter sous prétexte que ce n’est pas de la « vraie » fibre.

      • Bonjour, j’indiquais que j’ai utilisé un VPN (protocole openVPN) qui propose un chiffrement avec une méthode plus ou moins forte. En effet, en fonction de la méthode de chiffrement/cryptage le débit peut être plus ou moins altéré. Ainsi j’avais observé que le débit en download depuis Fast.com passait de moins de 2 Mb/s avec freebox directement et avec le VPN autour de 25 Mb/s en soirée. A 7h du matin, autour de 200 Mb/s sans VPN.
        Navré pour l’approximation au niveau définition.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
PowerDVD 18, la majorité ?

Cyberlink annonce l'arrivée de PowerDVD 18, au programme : Optimisation pour le Home cinéma HDR 4K, encore plus de contenus...

Fermer