Legrand Céliane Self-e : sans fils, sans pile… mais pas sans intérêt

Legrand m’a envoyé sa dernière commande Céliane Self-e. Pour rappel, il s’agit d’un interrupteur connecté (Zigbee 3.0) pour la domotique, mais ce dernier est sans fils et sans pile. Le petit boîtier est auto alimentée grâce à un développement de Legrand avec le CEA. Après plusieurs jours d’utilisation, voici notre avis sur ce produit…

Celiane self e - Legrand Céliane Self-e : sans fils, sans pile... mais pas sans intérêt

Test Legrand Céliane Self-e

En 2018, Legrand (groupe industriel français Legrand spécialisé dans l’électricité) a racheté la société Netatmo. Quelques mois plus tard, Legrand lançait une gamme de produits domotique grâce au savoir-faire de Netatmo. Je vous ai présenté notre installation avec le kit Céliane with Netatmo. Ce dernier offre une intégration d’une excellente qualité et surtout très design (existe également en Doxxie et Mosaic). Je suis vraiment tombé sous le charme de la gamme.

Céliane Self-e (067723L)

J’ai reçu le modèle Céliane Self-e qui est dernier-né du fabricant. En mars dernier, je vous annonçai l’arrivée de ce produit qui a la particularité d’être 100% autonome pas d’alimentation électrique, ni de pile pour le fonctionnement. En effet, pour que l’interrupteur envoie un ordre (allumer ou éteindre une lampe par exemple), il faut un minimum d’énergie pour que l’information arrive au pont (le cœur de l’installation domotique). La communication se fait à travers le protocole bien connu Zigbee dans sa version 3.0. Si vous êtes un habitué de la domotique, la commande vous rappellera certainement EnOcean.

arriere Ceéliane Self e - Legrand Céliane Self-e : sans fils, sans pile... mais pas sans intérêt

Le boîtier est livré avec son habillage monté, 2 adhésifs double face et son mode d’emploi. Rien de plus, rien de moins… Comme on peut le voir à l’arrière, il y a une petite bobine avec ce qui semble être du cuivre. Lorsqu’on appuie sur le bouton en façade (bouton du bas ou du haut), il y a un petit déplacement d’une pièce mobile noire. C’est ce mouvement qui va générer suffisamment d’énergie pour envoyer la commande.

bobine - Legrand Céliane Self-e : sans fils, sans pile... mais pas sans intérêt

 

Comme pour les autres produits de la gamme, vous pouvez appuyer plusieurs fois en haut ou en bas pour envoyer la commande. Pour associer le nouveau module, c’est assez simple. On ouvre le réseau avec la commande générale, on tapote 3 fois la nouvelle commande sur le produit filaire et on appuie sur le bouton « programmation » (cf. image ci-dessus) et simultanément actionné le haut ou le bas de la commande en façade. C’est tout.
Il faut appuyer légèrement plus fort que sur commande classique Céliane with Netatmo. Un enfant peut le faire, je vous rassure… Contrairement à d’autres produits du genre, le Self-e est très silencieux. Alors il fait du bruit quand on appuie (mouvement du mécanisme), mais c’est très raisonnable. Mon sonomètre m’affiche environ 49 dB à 1 mètre, pendant une fraction de seconde. Vous admettrez que c’est plutôt raisonnable.

Céliane Self-e : mon avis

L’avantage principal, c’est bien sûr qu’il n’est pas nécessaire de câbler cet interrupteur pour fonctionner ni de lui ajouter de pile. Pour les autres interrupteurs sans fil, il est nécessaire d’avoir une pile. Cette dernière est fournie (CR2032) et dispose d’une durée de vie de 8 ans selon le fabricant. L’interrupteur sans fil standard coûte environ 50€. Le nouveau Céliane Self-e ne dispose pas de témoin en façade (très peu utile)… personnellement, je le trouve plus joli sans. Il est légèrement plus bruyant, mais c’est très acceptable pour ce genre de produit. Il est relativement discret et se positionne n’importe où (à condition que la surface soit plane). Le produit est sorti en avril et il est assez facile à trouver entre 52€ et 60€ TTC. La différence de prix est relativement faible. Espérerons que le mécanisme de la commande Self-e soit robuste dans le temps.