Regarder films et séries du NAS Synology sur sa TV

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui, nous vous proposons un guide pour profiter de votre NAS Synology sur une TV. La demande vient d’un lecteur qui dispose d’une TV connectée. Il souhaite profiter de sa collection de films et séries avec sa compagne depuis son canapé. Il faut que ce soit facile à paramétrer et à utiliser.

Andrey_Popov /Shutterstock

Profiter de son NAS sur TV

En introduction, si votre TV est récente (Android ou non), il y a de fortes chances qu’elle sache gérer de nombreux formats et codecs audio/vidéo. C’est une bonne nouvelle et cela facilitera la compatibilité avec vos fichiers. Si ce n’est pas le cas ou si elle n’est pas connectée… Ce n’est pas grave, il existe également des solutions (voir en fin d’article).

Quel choix pour notre lecteur avec une TV Android ?

S’il souhaite rester dans l’écosystème Synology, nous lui recommandons d’utiliser le couple Video Station sur le NAS et DS Video sur sa TV (disponible également sur smartphone et tablette). L’outil est efficace et fonctionne en mode client / serveur.

Après avoir installé Video Station depuis le Centre de Paquets (gratuit) du NAS Synology, il suffit de le lancer. En quelques clics, on indique où se trouvent les films (bouton + en face de Film dans le menu de gauche) et séries Tv (bouton + en face de Émission de Télévision) que l’on souhaite pouvoir visionner sur la TV.

Les possibilités offertes sont nombreuses… On peut par exemple mettre en place un système de contrôle parental, la récupération automatique de sous-titres si besoin, etc.

Sur la TV, notre lecteur devra installer DS Video depuis le Play Store (gratuit). Une fois l’application lancée, il faudra indiquer le nom du NAS ou son IP, un nom d’utilisateur ayant les droits d’accès au NAS et le mot de passe correspondant.

Note : il est possible de créer plusieurs comptes utilisateur sur le NAS afin de profiter de votre vidéothèque sur TV, smartphone, tablette… L’application est également présente sur les TV Samsung et LG qui disposent pas d’Android.

Quelques règles de nommage…

Ces règles sont valables pour de nombreuses applications et lecteurs multimédias. Elles permettent des jaquettes, synopsis, listes des acteurs…

  • Pour un film : NomDuFilm (9999).ext où 9999 par la date de sortie du film et ext est l’extension d’origine mkv, avi, ts. Si le film est dans des dossiers (AUDIO_TS, VIDEO_TS), donner le nom du film au dossier parent avec l’année.
  • Pour une série TV : NomDeLaSerie S99E01.ext où 99 est la numérotation de la saison et 88 le numéro de l’épisode. Chaque épisode est contenu dans un dossier parent avec le nom de la série.

Sachez que vous pouvez mettre des espaces dans les noms des fichiers, mais le point/tiret/tiret bas sont également acceptés.

Quelques exemples de films :

  • Deadpool (2016).mkv
  • Black Panther (2018).avi
  • Captain.America.The.First.Avenger.(2011).mkv…

Quelques exemples de séries :

  • The Crown
    • The Crown S02E01.avi
    • The.Crown.S02E02.avi
    • The_Crown_S02E03.avi…

Bonus

Notre lecteur va retrouver ses films et séries présents sur son NAS, directement sur sa TV… mais aussi sur l’ensemble de ses périphériques (Android et iOS). S’il commence un film sur son smartphone (même à l’extérieur), il pourra continuer sur sa TV une fois chez lui… ou inversement, commencer une séance sur la TV et la terminer tranquillement dans son lit sur sa tablette, smartphone, PC portable, etc.

Un point sur le transcodage

Si votre TV ou smartphone est ancien et s’il ne sait pas forcément gérer tous les formats audio/vidéo (ex : MKV encodé en h.264 avec une piste audio 5.1). Le NAS va transcoder (transformer) la vidéo pour qu’elle soit lisible sur votre périphérique. Pour cela, le NAS va utiliser tout ou partie de son processeur. Oui, c’est une des forces du NAS. Si votre Syno a moins de 3 ans (sauf version j) alors il ne devrait pas y avoir de souci… S’il est plus ancien et équipé d’un processeur Intel, il n’aura pas ou peu de difficulté. Bien sûr, ce n’est pas une science exacte et il peut y avoir des cas où cela ne fonctionne pas comme cela devrait. Le NAS aura par exemple plus de mal sur une vidéo Ultra HD/4K encodé en h.265, plutôt qu’un fichier 720p encodé en h.264. Enfin pour rappel, le transcodage n’est pas systématique… mais uniquement lorsqu’il y en a besoin.

Astuce : Pour profiter des derniers formats audio DTS ou Dolby Digital, il vous faudra passer par l’ajout d’un paquet supplémentaire ffmpeg depuis SynoCommunity. Pour des questions de licences, ces formats ne peuvent être fournis par Synology. Il faudra donc ajouter vous-même le paquet ffmpeg.

Autres solutions avec une TV Android

Kodi

L’application offrira une interface agréable, facile d’utilisation même s’il faut bien avouer que le premier paramétrage n’est pas évident. Du côté du NAS, il n’y a pas besoin d’ajouter. Kodi est autonome et nécessitera qu’un accès fichier (protocole : SMB, NFS, FTP…) pour communiquer avec le NAS. Attention à ne pas utiliser le mode DLNA, afin de profiter pleinement des capacités du lecteur (décodage, classement par genre, jaquette, notes, bandes-annonces…). S’il est possible d’avoir Kodi sur les appareils mobiles (Android uniquement), il ne sera utilisable qu’à domicile.

VLC

Ne pas parler de VLC dans cet article serait une erreur. Si l’interface est minimaliste, il est redoutable… rien ne lui résiste, même les fichiers les plus exotiques. Si vous recherchez une application simple, légère et efficace, VLC est fait pour vous. À noter que l’App est également disponible sur les appareils iOS.

Plex

Synology s’est largement inspiré de Plex pour Video Station… c’est LA référence dans le domaine et l’App offre bien plus de possibilités. En effet, en plus des films et séries TV vous pourrez y mettre vos musiques (classées et enrichies), photos, des chaînes TV, etc. Lui aussi fonctionne en mode client/serveur, mais un abonnement est nécessaire pour accéder à toutes les possibilités, y compris pour en profiter tout court sur smartphone et tablette (Android et iOS). De plus, ce dernier n’est pas optimisé pour tous les NAS. Seul un Synology doté d’un processeur Intel sera à même de transcoder. Sur Android TV et Apple TV, pas besoin d’abonnement.

Autres TV

Si votre TV ne possède pas d’Android, la box de votre opérateur en  dispose peut-être (BBox Miami, Freebox Mini 4K)… sans oublier, la NVIDIA Shield. Les solutions ci-dessus sont également valables pour ces appareils.

Alternatives

Des TV ne disposent pas d’Android, mais peuvent recevoir des applications comme Plex ou des lecteurs multimédias maison capables d’accéder au NAS à travers le réseau et même DS Video (TV LG et Samsung par exemple). Il faudra parcourir le manuel utilisateur de votre TV pour en savoir plus. Certaines consoles de salon peuvent également recevoir des applications (PlayStation, Xbox). Il faudra regarder du côté des stores intégrés. Plex est par exemple disponible sur de nombreuses consoles ou d’autres lecteurs multimédias réseau.

Votre TV est trop ancienne, mais elle dispose d’une prise réseau ou du Wi-Fi (ou votre console de jeux). Tout n’est pas perdu puisqu’elle doit certainement supporter le DLNA. Là encore, si votre TV ne sait pas décoder un format de fichier, le NAS sera en mesure de lui un flux adapté a ces capacités… mais cela sollicitera le processeur de NAS.

Apple TV, boitier Android, Raspberry Pi…

Votre TV n’est pas connectée, votre Box ne dispose pas d’Android, vous n’avez pas de console… voici quelques solutions supplémentaires.

L’Apple TV est une plateforme avec de nombreux avantages. Elle pourra recevoir les applications citées ci-dessus, à l’exception de Kodi. À noter qu’Infuse est un redoutable remplaçant… avec tous les fichiers et saura accéder également au NAS sans difficulté.

Les box Android sont nombreuses et accessibles à partir de quelques euros. Vous pourrez y installer toutes les applications citées ci-dessus (Plex, Kodi…).

Le Raspberry Pi est une solution intéressante. Peu coûteux (moins de 40€), il est possible d’installer sur ce mini-ordinateur une distribution Linux et Kodi/Plex. Si ce genre de produit s’adresse aux plus geeks d’entre vous, il est facile d’installation et d’utilisation.

Enfin, n’oublions pas les lecteurs et passerelles multimédias qui sont des boîtiers dédiés à la vidéo. Ils sont souvent assez chers, mais proposent de nombreuses fonctions et capacités que n’ont pas les solutions précédentes (Poporn Hour, Mede8er, Dune, Zappiti…). Nous les recommandons à tous ceux qui recherchent avant tout la qualité de l’image et du son.

Enfin, certains pourront me reprocher de ne pas parler du Chromecast. Malheureusement, ce dernier rencontre trop souvent des soucis avec les NAS. En effet, le nombre de formats supportés est assez réduit et nécessite donc un transcodage quasiment à chaque fois… et le résultat n’est que trop rarement au rendez-vous.

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

7 commentaires

  1. Bonjour,

    Pour avoir depuis des années un couple NAS (syno)/ Chromecast je peux vous assurer que DS Video sur le téléphone fonctionne très bien et gère même les sous titres.

    Cordialement,

  2. Sur Android TV il est recommandé d’utiliser le fork de XBMC nommé SPMC qui est optimisé pour Android (c’est le développeur qui était en charge du portage de XBMC sur Android)

  3. Article très intéressant que je complète avec mon expérience personnelle :
    – J’utilise DS Video sur Android pour les accès en dehors de mon LAN. Pour les problèmes de son (codec non inclu dans DSVideo), j’utilise « MX Player » comme lecteur externe à DS Vidéo, il faut copier un plugin manuellement sur le téléphone. Pour les accès dans mon LAN, j’utilise FTMC qui est un fork de Kodi intégré dans la rom « Android TV » de ma box.
    – Pour le renommage de fichier, j’utilise « filebot » qui se charge de traduire/renommer les fichiers en enlevant les balises inutiles des noms des fichiers. L’outil est OpenSource mais il est quasi impossible de trouver la dernière version compilée. J’ai donc une ancienne version que j’ai trouvé en « version portable » sur Windows.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Test Sonnet Solo 10G (Thunderbolt 3 & 10 Gbits/s)

Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir un nouveau produit réseau le Sonnet Solo 10G. Il s'agit d'un petit boîtier disposant...

Fermer