Prise en main du switch UniFi USW-16-PoE

Nous avons de plus en plus d’appareils connectés et même de plus en plus d’équipements nécessitant du Power over Ethernet (PoE) pour fonctionner, comme des caméras et des bornes Wi-Fi. En général, nous les adeptes du High Tech, on aime avoir des équipements semi-professionnels. C’est ce que nous propose Ubiquiti avec le switch Unifi USW-16-PoE.
Récemment, j’ai aménagé une baie dans mon garage, sujet qui sera traité dans un prochain article. J’ai souhaité remplacer mon petit switch D-Link non rackable par ce modèle Ubiquiti, et cela soulève la question du choix de cet équipement en particulier.

Switch Ubiquiti USW-16-PoE

Le USW-16-PoE est un switch de format 1U, offrant des fonctionnalités de niveau L2/L3. Il vous permettra de configurer des VLAN sur vos ports, d’activer le Spanning Tree (pour éviter les boucles). Il prend également en charge l’agrégation de liens. En ce qui concerne l’achat, j’ai opté pour le store Ubiquiti officiel et l’appareil a été livré par DHL en seulement 3 jours.

Caractéristiques

  • Dimension : 442.4 x 200 x 43.7 mm ;
  • Ports : 16 Ethernet 10/100/1000Mbit/s et 2 SFP 1Gbit/s ;
  • POE: 8 ports en PoE/PoE+ puissance max total 42W ;
  • Ecran 1,3 pouce tactile
  • Fanless

J’ai choisi Ubiquiti pour la qualité des produits, mais aussi pour leur console de management. Celle-ci est gratuite et facile à installer chez soi, sur un NAS par exemple. À ma connaissance, à l’exception de Cisco qui se positionne clairement sur le segment professionnel, je n’ai pas identifié d’autres marques offrant une solution similaire. Nous examinerons ce point plus en détail ci-dessous.

Contenue de la boite

Dans le carton, nous avons notre Switch, le câble d’alimentation et les accessoires de montage.

On retrouve également un manuel, les équerres de montage et la visserie pour le montage dans la baie.

Le switch USW-16-PoE

Avec une profondeur de seulement 20 cm, il convient parfaitement aux petites baies. Mon choix s’est également porté sur ce modèle en raison de l’absence de ventilateur. Ma baie étant située dans le garage, mais l’absence totale de bruit est atout également. En attendant l’arrivée de l’Ubiquiti, j’avais installé un switch D-Link équipé de 2 ventilateurs et le silence après le remplacement a été particulièrement apprécié.

À l’arrière, on trouve l’unique prise d’alimentation. Sur la face avant, on retrouve un écran tactile de 1,3 pouce, 16 ports Ethernet de 1 Gbit/s, ainsi que des 2 ports SFP de 1 Gbit/s également. Des petites découpes sur les deux faces sont présentes pour favoriser la dissipation de la chaleur.

Le petit écran offre la possibilité de visualiser l’adresse IP du switch, l’état des ressources CPU et RAM, ainsi que des informations sur chaque port Ethernet, notamment la bande passante et les consommations en cas d’utilisation du POE. Personnellement, je trouve que son utilité est limitée, même dans un contexte professionnel. En tant que professionnel du réseau, je configure et interviens fréquemment sur des équipements similaires qui ne disposent pas de cette fonctionnalité. Cela ne pose aucun problème.

Une fois les équerres montées, il est prêt à rejoindre la baie.

Une particularité à noter lors du branchement, c’est lors de la connexion d’un équipement POE, j’ai d’abord eu du mal à comprendre pourquoi celui-ci ne fonctionnait pas. Comme spécifié dans les caractéristiques, seuls 8 ports sur les 16 sont équipés de la fonction POE. Il est nécessaire de brancher les équipements POE sur le module de gauche. C’est le point faible de ce switch. Dans mon cas, j’ai connecté 3 ESP32-POE, consommant seulement 1,6 W par appareil. Cela signifie qu’une fois les 8 ports utilisés, même si je ne suis pas à la puissance maximale de 42 W, je ne pourrai plus connecter d’autres équipements POE.

UniFi Controler

Comme mentionné précédemment, la particularité d’Ubiquiti, c’est de proposer une console de gestion pour gérer les switchs, bornes Wi-Fi, caméras, et autres équipements de la marque. Elle est gratuite et vous permettra de visualiser tous vos équipements connectés à l’ensemble de votre réseau, même s’ils ne sont pas directement reliés à un switch Ubiquiti.

La console n’a pas besoin d’être toujours fonctionnelle. Contrairement à certains commentaires que j’ai pu voir sur des plateformes comme Amazon, si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas installer la console, vous pouvez accomplir toutes les tâches nécessaires depuis une application sur iPhone ou Android. La seule différence est que vous n’aurez pas accès aux statistiques d’utilisation, mais en tant que particulier, cela n’est peut-être pas nécessaire.

Pour ceux qui souhaitent utiliser la console, elle peut être installée sur un NAS avec Docker. Vous trouverez un article à ce sujet en suivant ce lien. Si vous possédez un serveur avec Proxmox, l’installation peut se faire en 5 minutes avec une seule ligne de commande depuis le shell grâce au script de ttek disponible au lien suivant dans la rubrique Server – Networking.

Une fois votre contrôleur installé, vous pourrez repérer votre switch et l’ajouter à votre console en simplement cliquant sur Adopt.

Ensuite, vous pourrez configurer son IP fixe, activer le PoE et vérifier la charge globale, surveiller l’état des ports, y compris le débit de connexion, lui attribuer un VLAN, etc.

Une vue vous permet d’observer l’ensemble des ports avec les équipements connectés. Cependant, si l’un des ports est connecté à un switch, il ne faut pas se fier à l’équipement affiché. C’est le cas pour mes ports 13 et 15. Vous avez également la possibilité de consulter des statistiques sur l’utilisation générale du switch ou sur chaque port individuellement.

Quelques minutes plus tard, dans l’onglet Client, tous vos équipements remonteront sur la console.

Conclusion

Le switch fonctionne depuis 3 mois et n’a connu qu’un seul redémarrage. Je n’ai jamais eu de souci depuis la mise en marche. Je n’ai pas réellement fait de tests de charge, car pour un usage domestique, il ne sera pas très sollicité. Cependant, il remplit efficacement son rôle et atteint le débit maximal sur ses ports, même avec plusieurs switchs en cascade.

  1. la gamme omada de tp-link comporte également une console « général » de gestion de la flotte. ( qui peut être déployée sur une VM ( ex: sur un syno) ou alors embarquée dans un petit boitier dédié.

    1. La console Omada est un copier coller pur et simple du contrôleur unifi, cela fonctionne bien en revanche et je trouve les bornes TP-Link meilleurs que les ubiquiti.

  2. Le materiel a l’air sympa mais la vraie question est de savoir si ca vaut son prix, 350€ pour un switch manageable, c’est plus pour du business que du particulier.

  3. J’ai possédé ce switch que j’ai utiliser avec le contrôleur sur un NAS ; Puis revendue à un membre sur le forum car je me suis équipé d’un UDM_SE. Pour moi il faut avoir un routeur Unifi pour pouvoir exploiter toutes les fonctionnalitées , l’accés à distance avec les applis étant un plus . Sinon oui il n’a que 8 ports en Poe et faire bien attention à leurs emplacements . Par contre je ne suis pas certain que des équipements raccordé à un switch non Unifi remonte dans le contrôleur.

    1. Je parler surtout des clients, par contre en effet comme indiqué un switch genre tplink ne remonte pas sur la topologic.

  4. Autre marque qui a aussi cela : ZyXEL avec sa gamme Nebula.
    Les prix sont nettement moins cher que ZyXEL mais il faut un abonnement pour utiliser l’interface Nebula. L’on peut très bien utiliser l’interface classique comme sur tout switch.

  5. A l’heure ou la fibre a + de 1Gb est dispo, ca fait cher la solution pour connecter des caméras, une borne wifi voir un RaspberryPi 5 en POE…
    Je pense qu’il faut passer au 2.5Gb minimum sur ce genre d’équipement ! Et peut-être prendre un switch basic juste pour le POE (avec un peu + de puissance)…

      1. Entre mon NAS 1821+ et mon PC, oui, 650 Mo/s (à cause du RAID6) !
        Vu ta question 🙂, le 2.5Gb et +, c’est vrai que c’est + un problème de riche… Au Gigabit, ca fait le boulot. Mais vu les prix, faut s’équiper à long terme.

      2. J’ai fait un peu comme Marcien, à savoir m’équiper avec des US-XG-6PoE :
        -un au RDC en sortie de l’UDM
        -un à l’étage pour le PC connecté en 10G et la borne Wifi en 2.5G etc…

        Mon NAS est en SMB (2 ports 1G) donc je ne sature pas le Giga sur les transferts PC / NAS mais au moins sur des téléchargements depuis le PC ou des accès multiples au NAS personne n’est ralenti.
        J’ai préféré investir pour quelques années.
        L’avantage du USW-16-PoE est qu’il est rackable sans bricolage versus le modèle de Marcien ou celui que j’ai pris qui a nécessité un adaptateur trouvé sur Amazon (https://www.amazon.fr/gp/product/B07CMRXG3G/ref=pp...)

  6. Trop chère pour ce que c’est, autant les bornes Wifi c’est viable (j’ai une U6+) mais la…

    Sachant que le poe+ c’est 30W, c’est pas très cohérant. Autant trouver un vrai switch sur lbc du genre officeconnect 1920s qui a 24 ports poe+ et 370w max.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.