Amazon Fire TV Stick avec Alexa : peut mieux faire

Suite à l’achat d’un téléviseur LG OLED 65E9 à bon prix, j’ai souhaité vendre mon ancienne TV Panasonic non connectée. Au bout de 2 semaines, j’ai eu plusieurs contacts, mais ce qui freinent les gens c’est qu’elle n’a pas Netflix ou de store. Résultat, je l’ai entreposé dans ma chambre et après avoir joué avec un Raspberry Pi 3… j’ai décidé d’acheter l’Amazon Fire TV Stick dernière version. Son prix habituel est de 39,99€, mais elle est actuellement à 24,99€. Voici mon retour d’expérience d’expérience après 1 mois.

Amazon Fire TV Stick - Amazon Fire TV Stick avec Alexa : peut mieux faire

Amazon Fire TV Stick avec Alexa

Pendant cette période de confinement, avoir un deuxième écran n’est pas du luxe avec les 2 ados à la maison. J’ai donc décidé de connecter l’ancienne TV avec un Stick Amazon. J’ai pris la version standard (non 4K). Le contenu de la boîte est complet et tout le nécessaire est présent : stick, alimentation et câble, rallonge HDMI, télécommande avec Alexa.

L’installation est simple. On insère le petit boîtier dans un emplacement HDMI libre et on branche sur le secteur. C’est tout. À l’écran, c’est assez simple. Après avoir inséré les piles fournies dans la télécommande, celle dernière est détectée et utilisable. À noter que le stick se pilote très bien avec la télécommande de la TV (merci au CEC). Cette information est importance, nous y reviendrons plus tard. Le réglage est rapide, la seule difficulté sera la saisie du mot de passe de votre WiFi qu’il est possible de préconfigurer à la commande (ce que je déconseille vivement). À noter que si vous ne souhaitez pas utiliser de WiFi, il est possible d’y ajouter un adaptateur Ethernet.

contenu Fire TV Stick - Amazon Fire TV Stick avec Alexa : peut mieux faire

Netflix, Prime Video, Disney+, Apple TV+…

Je ne vais vous mentir, c’est principalement pour Netflix et Prime Video que j’ai acquis ce Fire TV Stick. L’interface est assez moyenne et ne surprendra pas ceux disposant de Prime Video. C’est assez fouillis et très loin de ce que propose Android TV par défaut ou l’Apple TV. J’ai oublié de préciser que le système permettant au Stick de fonctionner est une version modifiée d’Android (Fire OS). Même le Store officiel de Google n’est pas présent, l’avantage ce sont les milliers d’applications disponibles, dont des jeux. Mais dans mon cas, ce sont surtout les applications vidéo qui m’intéressent. À noter que Kodi n’est pas disponible (par défaut), mais vous aurez accès à YouTube, VLC, Plex ou encore Video Station de Synology et QMedia de QNAP.

Le partage d’écran mode miroir est natif avec le stick. C’est une fonction idéal pour envoyer une vidéo ou des photos sur la TV depuis son smartphone. La fonction marche également très bien avec un ordinateur sous Windows par exemple. La latence est relativement faible. Si vous êtes plutôt Apple, sachez que cela sera également possible après installation d’une application dédiée.

Réglages limités

Les réglages sont peu nombreux et on regrettera que la partie concernant la sortie vidéo soit trop minimaliste. En gros, vous pouvez régler la résolution de sortie et la fréquence (max : 1080p 60 images/seconde). Ne cherchez pas le bouton de changement de fréquence automatique en fonction du contenu. Pour moi, c’est le gros point noir de se produit. En effet, si vous aimez qu’un film en 24p s’affiche en 24p… bah pas de bol, ce sera du 60 (ou 50 suivant votre réglage) avec les sauts d’image qui vont avec. Quel que soit le contenu, le signal HDMI sera toujours le même : pas de changement de la fréquence automatique (auto framerate).

Côté qualité, il n’y a pas grand-chose à dire. Même pendant cette période de réduction des débits (à la demande du gouvernement français), les images sont belles, détaillés et la colorimétrie équilibrée. J’ai très agréablement surpris notamment sur des programmes Prime Video comme par exemple Shameless. Je vous laisserai découvrir la fiche technique du produit à cette adresse, mais sachez que l’appareil support de nombreux formats audio et vidéo dont le H.264/H.265.

Stockage

À noter que côté stockage, le stick est limité. S’il dispose de 6 Go officiellement pour y mettre vos applications, je ne dispose que de 3,76 Go après avoir installé uniquement Netflix. Il faudra faire attention à ne pas installer trop d’application.

Télécommande réagit mal

Par défaut, le stick ne réagit pas vite. Je pensais que le souci venait d’Android ou de la puissance du processeur. Pas du tout… Bon, y’a quelques latences, mais je constatais 2 à 3 secondes entre l’appui sur le bouton et la réaction à l’écran. Avec l’absence de l’auto framerate, c’était la goutte d’eau. Et puis, j’ai pris ma télécommande infrarouge de TV et surprise : le système réagit quasiment instantanément.  Comme la télécommande est en Bluetooth, j’image que le souci est à ce niveau. Est-ce que la télécommande se mettrait en veille par souci d’économie d’énergie ? Possible, car c’est le premier appui qui est le plus long.

Alexa

Si pour certains le gadget assistant personnel, ils seront heureux de ce dernier. Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, personne ne les utilise. Pas même les enfants. Famille et amis ont mis au placard leur Google Home et autre Echo… doit-on y voir un signe ? Je ne sais pas.

Conclusion
L'Amazon Fire TV Stick est un produit vraiment pas mal. Il fait ce qu'on lui demande et son tarif le rend très abordable. Par contre, il ne faut pas s'attendre à atteindre la qualité d'un boîtier Nvidia Shield ou Apple TV. Souvent en promotion, ce stick accompagnera dignement ceux qui veulent un lecteur multimédia complet et abordable. Simple, il sera possible de l'emmener au bureau ou en voyage... Souvent en promotion, le produit vaut le cout de s'y intéresser surtout si vous n'avez pas besoin de l'Ultra HD/4K. Par contre, les plus exigeants d'entre nous se détourneront de ce produit.
MATÉRIEL / DESIGN
8
APPLICATIONS
8.5
PERFORMANCES
4
PRIX
8
Note des lecteurs5 Notes
6.2
7.1