VMware vole du code open source ?

2

David contre Goliath

VMware est un éditeur bien connu de solutions de virtualisation pour le particulier, comme pour l’entreprise. Cependant, celui-ci n’aurait pas les mains très propres… Il est en effet accusé par plusieurs contributeurs du noyau Linux de copier tout simplement du code sous GPL v2 et d’en violer la licence.

Voleur-lego

Christoph Hellwig est contributeur très actif au développement du noyau Linux. Il a récemment décidé de porter plainte contre VMware à Hambourg, en Allemagne. Selon la Software Freedom Conservancy, associée à l’action en justice : « VMware a combiné du code Linux, protégé par la licence GPL v2, avec son propre code propriétaire, appelé « vmkernel » et il l’a distribué sans fournir le code source correspondant comme le réclament les termes de la licence GPL v2. » L’histoire n’est pas nouvelle et VMware n’en est pas à sa première accusation pour violation de cette licence. Des négociations entre les parties ont pourtant démarré… L’objectif principal était que VMware se mette en conformité avec la licence en question. Mais ce fut un échec. Le conseiller juridique de VMware (un avocat) a fait savoir que l’entreprise « …n’avait pas l’intention de cesser la distribution de ses solutions propriétaires dérivées des travaux de Christoph Hellwig ainsi que d’autres développeurs, en dépit de la licence GPL v2″ Euh… ne serait-ce pas un aveu pur et simple ?

GNU

Aujourd’hui, VMware annonce que les accusations sont totalement fausses et ajoute : « Nous sommes très actifs et engagés depuis de nombreuses années dans la communauté du logiciel Libre et Open Source. » Difficile à dire pour le moment si VMware est coupable ou non, mais leur réponse m’a beaucoup fait rire. Non, on n’a pas violé de licences et regardez, on est même très actif dans le libre et l’Open Source. Euh…

En l’état restons prudents et attendons de voir ce qui va se passer dans les prochaines semaines/prochains mois. Mais pour rien ne vous cacher… je suis vraiment impatient de connaitre la suite.

source

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

  • Aldan

    C’est du propre … Bon ben plus qu’a retourner sous VirtualBox ^^

  • Jajaman

    Drôle de réponse pour un avocat… On est coupable et alors?

    PS: sauf erreur de ma part, manque le mot « va » dans le dernier paragraphe. « Ce qui .. se passer »

Lire les articles précédents :
Une faille dans Samba permet de prendre le contrôle de votre NAS ?

Je vous ai parlé rapidement hier d'une vulnérabilité découverte dans le service Samba, utilisé par tous les systèmes Linux. Cette...

Fermer