Hébergement de site Web : retour d’expérience en 2024

Cela va bientôt faire 15 ans que Cachem existe et que je partage avec vous ma passion. Avant de me lancer, j’ai longtemps douté : nom de domaine, hébergement, mails… Est-ce que je saurai gérer tout cela ? Si je subis une attaque, comment tout restaurer ? Quel est le meilleur hébergeur en France ? Voici mon humble retour d’expérience avec 7 hébergeurs Web.

Datacenter

Planethoster, le début

Mon premier hébergeur fut Planethoster. Il y a eu des hauts et des bas, mais dans l’ensemble, j’étais satisfait du service rendu. Il a fallu changer d’offre à plusieurs reprises, car le trafic de Cachem ne faisait qu’augmenter. Aussi, le fait qu’il soit au Canada posait quelques soucis : adresse IP hors de France (souci SEO) et décalage horaire. Pour ce dernier point, nous avons eu quelques soucis pour échanger. Certes, il y avait toujours quelqu’un pour répondre… mais aucun technicien n’était disponible. Leurs offres ont depuis évolué. Ils disposent maintenant de datacenters en France et en Suisse.

Netissime, essai

J’ai rencontré les représentants de Netissime lors d’un salon. Le contact a été bon, et nous avons décidé d’héberger Cachem sur l’un de leurs serveurs (en mai 2014 de mémoire). Tout fonctionnait bien jusqu’aux premières attaques DDoS. C’est à ce moment-là que nous avons découvert que rien n’était inclus dans leur offre pour ce genre d’attaque. Latence, indisponibilité, redémarrage à répétition en juin, juillet et août. Ce furent des mois difficiles pour Cachem. Fin août, alors que je suis en vacances dans le sud de la France, j’ai décidé de basculer vers OVH. Avec mon ordinateur portable et une connexion 4G, j’ai sauvegardé le Blog & Forum et j’ai effectué la migration (sans trop de difficultés). Je ne regrette pas ce changement, car il y avait urgence. Netissime n’existe plus, mais il me semble qu’ils se nomment désormais MagicOnline.

OVH, trop gros

Chez OVH Cloud, j’avais opté pour une offre mutualisée musclée, avec un minimum garanti. Au bout de quelques mois, il a fallu évoluer vers une offre supérieure, puis ajouter quelques options supplémentaires. OVH, c’est l’industriel qui a connu une croissance trop rapide. Vous avez le choix entre un support technique qui ne répond pas (ou après plusieurs semaines), ou des commerciaux qui cherchent toujours à vendre davantage. L’expérience n’a pas été mauvaise, mais le service laissait clairement à désirer. Il est arrivé que le site soit indisponible pendant une journée entière sans explication. Après plusieurs échanges, on m’a assuré : « on vous fera une remise sur la facture, rappelez-nous au moment du renouvellement ». Je n’en ai jamais obtenu. J’ai eu l’occasion de les croiser à l’IT Partners en 2019. Ils étaient très sympathiques et devaient me recontacter pour trouver une solution. Ils ne m’ont jamais été rappelés. En résumé, un ensemble fonctionnel, mais si vous recherchez des performances, cela vous coûtera très cher. Je n’ai laissé chez OVH que les noms de domaine.

Ikoula, la stabilité dans la douleur

La même année, j’ai rencontré Ikoula. L’équipe connaissait déjà Cachem et elle s’est montrée très à l’écoute. Ils m’ont proposé un VPS avec Plesk, gratuitement, et m’ont intégré dans leur programme Ikoula Soutient Vos Projets en 2019. Honnêtement, cela a bien fonctionné. Gérer un serveur demande du temps et des connaissances. Je me suis formé à Plesk et cela a bien fonctionné dans l’ensemble. Cependant, cela s’est révélé chronophage (du temps que je n’ai pas consacré à la rédaction d’articles) et frustrant, car Plesk m’empêchait de réaliser certaines actions.

En 2022, environ 24 heures après une mise à jour de Plesk, le serveur virtuel a commencé à tousser puis à être indisponible. Le souci venait peut-être de la mise à jour, j’avais peut-être loupé une étape. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas réussi à contacter le support. J’ai préféré effectuer une migration… Le serveur sera de nouveau accessible près d’une semaine plus tard.

O2Switch, miracle ou mirage ?

J’avais entendu du bien d’O2Switch à plusieurs reprises, mais il me semblait surprenant qu’un hébergeur propose une offre unique avec de belles performances. Alors, j’ai commencé avec un petit site web et son nom de domaine… pour voir. Comme tout fonctionnait très bien, j’ai migré après quelques semaines un second site web (environ 1 000 visiteurs par jour). Les pages se chargeaient très rapidement, bien plus vite que tous les précédents hébergeurs. Lors de la panne chez Ikoula, et comme les choses ne semblaient pas bouger du côté du support, il m’a semblé opportun de migrer Cachem et le Forum chez O2Switch. Nous sommes en octobre 2022, et cela devait être temporaire à l’origine.

En moins de 4 heures, j’avais effectué la bascule complète des sites, et O2Switch encaissait sans problème tout le trafic. Les pages continuaient de se charger toujours rapidement. Pour le moment, rien à redire… tout fonctionne très bien !

LWS, l’erreur

Suite à nos déboires chez Ikoula, nous avons décidé avec les modérateurs du forum de trouver un second hébergeur (pour ne pas mettre tous les œufs dans le même panier). Après plusieurs recherches avec notre cahier des charges, LWS semblait répondre à tous nos besoins (enfin, sur le papier).

Mon avis sur LWS (hébergement de site Web) Mon avis sur LWS (hébergement de site Web)

La migration du forum s’est bien déroulée et globalement, malgré qu’il n’y ait qu’un seul site Web, c’était moins bien qu’O2Switch. Nous constations des ralentissements aléatoires. Deux mois après le changement, nous ouvrons un premier ticket… et obtenons une réponse en moins de 2 heures (ça change d’OVH). Les ralentissements aléatoires deviennent de plus en plus fréquents. Malheureusement, le support tente différentes choses, en vain… Il semble dans l’impossibilité de trouver une solution. Devons-nous rester ou partir ?

Infomaniak, la force tranquille

Déçu, je décide de basculer le forum chez Infomaniak (c’était notre second choix). Même s’il ne répondait pas à 100% du cahier des charges, je connaissais la qualité de service, car il assure notamment la gestion des mails Cachem depuis plusieurs années. Depuis octobre 2023, le Forum des NAS est hébergé chez Infomaniak, et quel changement par rapport à LWS ! Nous avons retrouvé une stabilité et une excellente vitesse de chargement des pages.

Conclusion

Administrer un site Web demande du temps et des compétences. Si je dispose de certaines d’entre elles, elles sont incomplètes. Aujourd’hui, je peux me focaliser sur ce qui est essentiel pour moi : écrire. Mon budget n’est pas illimité, donc je dois faire attention.

Aussi, il est important d’être patient et de savoir relativiser. J’ai parfois basculé peut-être trop rapidement. Est-ce vraiment grave si un site est indisponible pendant plus de 24 heures ? Je pense, peut-être à tort, qu’une interruption de service de plus d’une journée peut avoir des conséquences néfastes : satisfaction des utilisateurs, image du site, référencement…  Il est important de considérer la fréquence et la durée des interruptions avec un hébergeur. Si les incidents sont rares et bien gérés, c’est peut être acceptable pour vous, surtout si l’hébergeur réagit rapidement pour résoudre les problèmes.

Ce que je retiens de mes expériences :

  • Gérer un serveur dédié ou un VPS demande du temps et des connaissances ;
  • Les hébergeurs de qualité sont rares et/ou chers ;
  • Faire des sauvegardes (externes) est obligatoire.

C’est vrai que je n’ai pas abordé ce dernier point… et pourtant, il a été crucial tout au long de mes expériences. Chaque jour, des sauvegardes des différents sites sont réalisées chez les hébergeurs, puis téléchargées sur mon NAS pendant la nuit. Quotidiennement, je récupère une version à jour de la base de données et les nouveaux fichiers ajoutés sur les sites web. Ne faites pas confiance aux sauvegardes des hébergeurs !

Quel est le meilleur hébergeur ? Difficile à dire, car cela dépendra vraiment de vos besoins. Si votre site est petit (jusqu’à 200 visiteurs par jour) et que vous n’êtes pas trop technique, optez pour un hébergement mutualisé. Certes les ressources sont partagées, vous avez des limites, vous n’avez pas beaucoup de garanties… mais dans l’ensemble ça marche bien. J’ai du mal à recommander OVH, même si cela fonctionne plutôt bien pour certains, mais il ne faut pas être trop exigeant. Je déconseille LWS, leur plateforme est instable et pas à jour.

En revanche, je recommande chaudement O2Switch et Infomaniak. Nous ne sommes pas sur les mêmes produits, ni les mêmes coûts. L’époque où nous avions un hébergement fiable et un ensemble de services (nom de domaine, hébergement et mails) pour 2€/mois est révolue. Désormais, il faut compter à minima 5€/mois pour avoir un service qui tient la route.

  1. Merci pour ton retour comme tu l avais promis 😉

    Donc tu répartis tes services sur +sieurs hébergeurs :
    – hosting chez 1 ou 2 hébergeurs
    – nom de domaine resté chez OVH?
    – emailing chez un autre ?
    À part repartir le risque y a t il d’autres avantages ? Ou est ce juste une conséquence des différentes migrations?

    1. Je t’en prie 🙂

      Oui, il y a bien les nom de domaine chez OVH, les e-mails chez Infomaniak et hébergements O2switch et Infomaniak.

      Il y a d’autres avantages. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas plus cher (en tout cas, dans mon cas : plusieurs domaines et hébergements).
      Il y a des offres très intéressantes avec domaine, hébergement mutualisé et e-mail : Gandi, OVH, PlanetHoster…
      Avec les mails Infomaniak par exemple, j’ai des fonctionnalités supplémentaires que je n’avais pas par exemple chez OVH : filtres anti-spam et promotionnel (ils font la différences), les filtres et règles personnalisables, l’auto-configuration, alias (avec le signe +), bloquer ou accepter un expéditeur, sauvegarde/restauration d’e-mail, répondeur, etc. OVH n’a (ou n’avait) pas tout cela.
      OVH offre de nombreuses fonctionnalités, mais on n’est pas au même niveau… Je ne parle pas de la qualité de service 😉

  2. Merci pour ce retour , qui indique que rien n’est très simple ! Les prix données en fin d’article ne me paraissent pas ahurissant au regard des investissements …..

  3. Hello,
    je me permets de répondre 🙂
    – hosting chez 1 ou 2 hébergeurs : oui
    – nom de domaine resté chez OVH? : oui
    – emailing chez un autre ? : oui chez infomaniak qui héberge aussi le forum

    En effet c’est de la réduction de risques, ne pas avoir tout en panne ne même temps mais aussi, en cas de migration, tu n’as qu’un service à migrer et pas tous, donc moins chronophage et au moins tu n’as pas tout qui est en panne, du coup moins de stress.

    Il ne faut pas oublier que Cachem, forum-des-nas, Films Tous Publics,… ne rénumèrent personne, et sont sans tracking et avec peu/pas de pub.
    Donc c’est fait sur le temps personnel des personnes qui les maintiennent et y ajoutent du contenu.
    Donc au moins de temps est passé sur de la maintenance, de la résolution de bug, des migrations,… au plus de contenu peut-être créé

    Belle journée

  4. Merci pour ce retour d’expérience !
    Je m’interroge beaucoup sur O2Switch et leur offre unique.

    À l’heure actuelle j’ai un VPS OVH sur lequel j’ai un docker avec 5 services dessus (donc accès ssh, tutti quanti. J’ai que 4 Go de RAM et 1 vCPU pour 13,2 € par mois.

    Mais quand je vois O2Switch avec 48Go de RAM pour le prix annoncé, je ne comprends pas vraiment comment c’est possible. Je peux faire pareil sur mon VPS OVH ?

    Merci pour l’éclaircissement !

  5. Hello,

    Retour intéressant merci de l’avoir partagé.

    Suivant le type de trafic à servir, il peut être judicieux d’avoir un cluster de deux dédiés (voir VPS si les ressources suivent) afin d’avoir une redondance lors de mise à jour ou lorsqu’une panne arrive.

    Bonne année à l’équipe de Cachem !

  6. Bonjour,

    J’ai un serveur VPS chez DigitalOcean, qui fonctionne très bien, avec un panel Plesk. Ce panneau d’administration est très complet, mais aussi très gourmand en ressources, et pas très véloce.

    Quel avis sur les panneaux d’administration fournis avec Infomaniak / O2Switch ?
    En comparaison avec Plesk si possible.

    1. O2swtich : c’est du cPanel (concurrent de Plesk), l’interface est moins jolie, les paramètres sont nombreux, mais je le trouve bien plus léger.
      Infomaniak : c’est du fait maison, comme OVH mais l’interface est bien plus agréable… quoique certains menus mériteraient d’être revus.

  7. chose hallucinantes chez ovh.

    Declarer un ticket et attendre la réponse –> 1 semaine de delais
    Declarer un ticket, les contacter via twitter et attendre la réponse –> qqn heures de delais

    ….

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.