NAS – Installer facilement un QNAP (TS-251D)

Récemment, j’ai réalisé une vidéo de prise en main d’un NAS QNAP. Il s’agit d’un boîtier 2 baies TS-251D. Cette vidéo a pour but d’accompagner le débutant dans l’installation d’un NAS. Premièrement, on découvre le boîtier et les accessoires fournis. Ensuite, j’y installe 2 disques durs pour faire un RAID avant de le brancher à la Box de mon opérateur Internet. J’aborde les aspects de recherche du NAS sur le réseau (depuis un navigateur, l’application QFinder Pro…) et comment on initialise le produit sous forme d’un pas à pas. La partie réglages peut sembler compliquée, mais une fois passé la phase de création du Pool de Stockage et du volume, les réglages sont assez simples : création d’utilisateur, dossier de partage, installation d’application, etc. J’y donne également quelques conseils que j’utilise lorsque j’installe un NAS pour moi ou mon entourage. La vidéo se termine avec l’accès au boîtier depuis un ordinateur Windows (Connecter un lecteur réseau) et depuis un macOS.

Cette vidéo, je l’ai voulu simple et accessible à tous.

N’hésitez pas à la regarder et mettre un pouce en l’air si elle vous a plu. Tous les retours sont bons, je cherche encore à améliorer dans les vidéos. Si vous avez envie/besoin d’autres conseils sur les NAS qui pourraient mériter une vidéo… n’hésitez pas !

  1. Chouette vidéo, le ton et le rythme sont idéales pour le public novice visé, ça change des youtubers sous amphétamines 🙂
    Intéressants ces Qnap, ce qui manque par contre énormément après quelques heures de test, c’est un équivalent au « Planificateur de tâches » Synology qui permet de déclencher des scripts au démarrage du nas ou à intervalles définis (équivalent d’un bon vieux Cron).
    Rien de tel chez Qnap, c’est incompréhensible pour du matériel qui a la réputation d’être plutôt destiné aux utilisateurs avancés, il faut bidouiller comme un gros sale en SSH avec un autorun.sh, qui peut très bien renvoyer vers le contenu d’un dossier partagé du Nas, donc facilement accessible, où seront stockés les scripts mais tout de même, quelle galère! Ou alors c’est à cause de ce genre de manques que les Qnap se destinent aux hardcore users? 🙂

    1. Il faux reconnaître que les Qnap c’est parfois un peu compliqué . Ayant un Qnap et un Synology je suis bien à même de voir les différences qui parfois sont étonnantes
      ex: Synology permet l’utilisation d’un Reverse proxy directement dans DSM ( assez simple à configurer); Chez Qnap il faut passé par une appli tiers et mettre la main dans le cambouis étonnant pour un service qui facilite l’accès au Nas via un nom de domaine.

      1. J’ai également les deux mais découvre à peine le Qnap, qui sert pour le moment de backup rsync au syno et à m’amuser un peu avec ce nouveau jouet 🙂
        Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse, par exemple dans l’appli Container Station sur Qnap, les dockers peuvent avoir accès directement à tous les « devices » disponibles, par exemple le dev/dri afin d’avoir le transcodage hardware dans Jellyfin; mais si on ne bidouille pas un script de démarrage en SSH pour changer les droits d’accès à ce dev/dri, ça ne fonctionnera pas!

        Chez Syno, c’est l’inverse, on n’a pas accès aux devices dans l’interface DSM, mais on peut en bidouillant en SSH et le planificateur de tâches permet de créer le script dev/dri depuis DSM.

        Syno et Qnap devraient fusionner pour avoir le meilleur des deux mondes 😀

    2. Merci 😉
      L’objectif de la vidéo est d’aider à faire ses premiers pas avec ce NAS et surtout QTS. Ce n’est pas toujours évident… surtout pour les plus novices. Il n’y a pas de mauvais choix, mais il faut faire attention. Je voulais qu’un débutant puisse dans un premier temps installer et configurer son NAS pour y accéder rapidement.

  2. Beau travail Fx même si pour moi rien de nouveaux j’ai un Qnap depuis plus de 5 ans!
    Je reviens sur la partie lecteur réseaux sous Windows . Je ne suis pas fan du montage de lecteur réseaux il existe sur Win10 une manière d’automatiser la connexion sur un serveur rendant tous les fichiers d’un utilisateur disponible via l’explorateur . Il suffit d’enregistrer l’utilisateur dans : Panneau de configuration / Gestionnaire d’identification Windows puis ajouter des information d’identification

    1. Syno et Qnap devraient fusionner pour avoir le meilleur des deux mondes ?

      + 1000 remarque que j’ai déjà fait sur le forum . Maintenant je suis certainement moins qualifier que toi en script et SSH ce qui me fait un peu râler . Et le pb du reverse proxy sur Qnap me gêne . Devoir passer par nginx ou traefik un peu compliquer pour un vieux comme moi!

  3. Très bonne vidéo, j’ai encore appris des astuces en la regardant. J’ai le même NAS acheté chez un vendeur réputé du net, mais je me suis aperçu dès le début que l’achat d’un NAS avec 2 Go de RAM est une bêtise ! Lors de la configuration j’ai eu de multiples avertissement du robot. Pat ailleurs un des disques durs livrés avait un message SMART à changer dès que possible. Là le SAV a fait preuve de lenteur pour d’abord accepter le retour, puis envoyer un disque dur en échange standard 20 jours pour avoir un NAS opérationnel. (pourtant deux copies d’écran avait été transmises pour aider le SAV). Le manque de confiance vis-à-vis du client m’a fait comprendre que ce site n’était plus à la hauteur par rapport aux premières années d’existence.
    Un kit 2*4 Go Crucial fonctionne parfaitement.

  4. Bravo FX… un vrai pro…
    ce genre de tuto pour les nouveaux utilisateurs va grandement les aider…

    aimerais bien arriver a ton niveau dans mes vidéos, mais je pars vite dans le techniques et perd pas mal de monde au passage, je pense … ^^

    continue comme ça ..; Qnap Rules !!!!

  5. Salut;

    Merci pour ta vidéo. Je débute dans le NAS avec justement un QNAP TS-251D. Sans avoir d’exp dans le monde du NAS, j’ai une culture informatique un peu plus au dessus de la moyenne qui m’a amené à faire une bourde ?

    J’ai l’habitude de partitionner mes disques dur pour séparer mon OS, mes vidéos, et mes données importantes (documents, photos, etc…)

    Je n’ai donc pas suivi ton conseil de créer un seul volume… Je me rend compte que maintenant les app ne s’installent que sur un volume… Je ne les voient pas non plus en HDMI.

    Est ce que cela veut dire que les applications ne seront utilisable que sur un seul volume ?

    Que me conseille tu par rapport à cette habitude de partitionner selon les fichiers ?? Au delà de la sécurité, il y a aussi le gain de place et la vitesse qui dépend de la taille des clusters selon le type de fichier (word VS AVI, etc…).

    Merci d’avance 😉
    Gaëtan

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.