Parallels Desktop 14 : Plus vite, plus haut, plus fort…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Parallels 14 est disponible depuis quelques jours maintenant. Quand il s’agit de virtualiser macOS, Windows ou Linux… il est souvent cité comme la référence dans ce domaine. Regardons de plus près ce que contient cette nouvelle version : quelles sont les nouveautés ? Faut-il vraiment basculer ? Le prix vaut-il vraiment la chandelle ? Réponses dans cet article…

Parallels Desktop 14

Quand il s’agit de tester des applications macOS, Windows ou encore Linux depuis un iMac ou MacBook, j’ai longtemps utilisé VirtualBox. C’est une nécessité de tester sur une plateforme virtualisée, sinon on est bon pour réinstaller son OS (ou une sauvegarde) tous les 15 jours. J’ai toujours défendu ce logiciel, mais il est vrai que lorsqu’on a goûté à Parallels sur Mac, difficile de revenir en arrière.

Dans un premier temps, il faut savoir que cette nouvelle version a été optimisée pour la prochaine version de macOS Mojave (10.14) qui devrait être lancée dans les prochains jours. Elle a également été optimisée pour la dernière version de Windows 10. Cette version 14 a également été optimisée et permettrait un gain de 20 Go d’espace sur la machine virtuelle… et les snapshots créés occupent jusqu’à 15 % d’espace en moins. C’est plutôt intéressant pour ceux qui ont fait le choix de prendre des machines avec seulement 256 ou 512 Go en SSD par exemple. Les performances ont été grandement améliorées également. Le démarrage est plus rapide (jusqu’à 10%), le lancement des applications également (jusqu’à 80%), plus d’images par seconde également… et il y a une meilleure prise en charge d’OpenGL. Toutes les annonces sont consultables à cette adresse

Je ne vais pas vous citer toutes les améliorations, non pas quelles ne soient pas intéressantes : ajout de nouvelles applications Windows à la Touch Bar, intégration d’Office 365, mode voyage pour économiser de la batterie…

Je n’ai pas parlé de Parallels Toolbox (à tort) pour Mac et Windows, qui contient pas moins de 30 outils : nettoyage du disque (pas au karcher, hein), recherche de doublons, téléchargement de vidéos depuis Internet, enregistrement de tout ce qui passe sur vos enceintes (depuis Internet par exemple 😉 ), enregistrement de l’écran, création de GIF animé depuis une vidéo, etc. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée

À noter que l’éditeur annonce que « La prise en charge d’autres fonctionnalités Mojave en cours de développement sera testée, finalisée et mise à disposition lors de la sortie publique de Mojave« , ce qui est plutôt un bon signe pour tous ceux qui auraient encore des doutes.

Achat ou pas

Si vous possédez la version 12 ou 13, sachez que la mise à jour vous coûtera 50€ et qu’une nouvelle licence vous en coûtera 100€… mais il est aussi possible de passer par un abonnement à 80€ permettant de bénéficier de toues les mises à jour. Alors faut-il basculer sur cette nouvelle version ? Difficile à dire pour le moment. En effet, Parrallels 13 et Mojave fonctionnent très bien ensemble selon l’éditeur, à condition d’avoir appliqué les dernières mises à jour gratuites… Cependant, si vous êtes un gros consommateur de machine virtuelle macOS, Windows ou encore Linux… alors les améliorations en termes de performance sont indéniablement intéressantes, comme le gain d’espace pour les petites configurations.

Pour télécharger Parrallels 14 ou une version précédente, vous pouvez vous rendez sur cette page de téléchargement. Pour rappel, vous pouvez utiliser Parallels Desktop 14 gratuitement pendant 14 jours.

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

4 commentaires

    • Si c’était le cas, ce serait signalé…

      Je n’ai pas reçu le produit gratuitement et je n’ai pas été rémunéré pour cet article. Par contre, j’avoue avoir été inspiré par le communiqué de presse qui m’a été fourni.

    • Pour moi FX veux dire que plutot que de faire truc sur ton os direct tu peux le faire une VM comme ça si tu crache ton Os c’est pas grave c’est pas ton os principale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
NAS – Asustor ADM 3.2 est officiellement disponible pour tous

Asustor ADM 3.2 est enfin disponible pour tous les NAS ! Après une phase Bêta de 3 mois, le constructeur...

Fermer