Synology : Virtual Machine Manager – Installation de DSM [TUTO]

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans un article précédent disponible au lien suivant, nous avons vu comment installer Virtual Machine Manager et virtualiser un Linux. Aujourd’hui, nous allons voir comment virtualiser un DSM. Avant tout, je vous recommande vivement de lire les premières lignes du précédent tuto.

Préparez votre machine virtuelle.

Tout d’abord il va falloir ajouter une image du DSM, sur Virtual Machine Manager allez sur Image cliquez ensuite sur Créer.

Indiquez ensuite le nom de votre image et sélectionnez la dernière case puis suivant. Choisissez l’endroit de stockage pour votre image et Appliquer.

Une fois l’assistant terminé on revient sur l’interface de Virtual Machine, patientez le temps du téléchargement de l’image et une fois sur le statut Sain notre image est prête.

Création de son virtuel DSM

Allez sur Machine Virtuelle puis Créer, sélectionnez Synology Virtual DSM puis Suivant. Indiquez le nom de votre NAS virtuel, sélectionnez le nombre de processeurs et la quantité de mémoire puis Suivant.

À cette étape, votre image DSM est automatiquement sélectionnée, indiquez en dessous la taille de votre disque virtuel, on continue à l’étape suivante sur laquelle on laisse les paramètres par défaut. Indiquez dans la liste le type d’autostart de votre NAS virtuel. Pour rappel sur Oui le NAS virtuel sera toujours allumé, sur Dernier état il redémarrera tout seul ou non suivant l’état précédent un reboot du NAS par exemple.

Cochez dans la liste les utilisateurs autorisés à utiliser votre NAS passez à l’étape suivante, vous avez une récapitulation de la configuration de votre NAS virtuel. Vous pouvez cocher la case pour mettre en marche directement votre NAS une fois les paramètres appliqués.

Démarrage du NAS virtuel

Cliquez sur Mettre sous tension, un assistant démarre, choisissez Licence gratuite puis Suivant, à cette nouvelle étape sélectionnez Utilisez une licence existante et Suivant.
Patientez plusieurs minutes, votre NAS se prépare, le bouton Connecter sera cliquable une fois le NAS prêt.

Le bouton activé, sélectionnez votre NAS virtuel puis Connecter, vous verrez l’IP de votre NAS.
Nous voici arrivés sur l’assistant de configuration de votre NAS, suivez les étapes habituelles pour terminer votre NAS virtuel.

Voilà notre NAS virtuel est prêt.

Pour la 3e partie, nous verrons comment virtualiser Windows 10.

Partager.

A propos de l'auteur

Dans l'informatique dés mon plus jeune âge et maintenant mon métier, j'aime tester, apprendre, découvrir. C'est avec plaisir que je partage tout cela et c'est aussi la raison qui m'a fait rejoindre l'équipe de Cachem.

9 commentaires

  1. Virtualiser DSM ou est l’intérêt ? Ce qui pourrait être intéressant c’est de pouvoir virtualiser un Androïde afin d’utiliser des applis compatibles……

  2. L’intérêt est multiple pour moi :
    – Sauvegarde : Il est plus facile de sauvegarder le contenant que le contenu
    – Optimisation : Optimisé la quantité de RAM pour un usage spécifique d’un DSM
    – Faire des tests
    – Cloisonnement (Un DSM pour télécharger…)
    – …

    • Tout à fait d’accord.
      Un cas que j’ai déjà vu étant de virtualiser DSM pour que chaque utilisateur ait une « partition » dédié. On rejoint l’idée du cloisonnement, chaque utilisateur pouvant faire un peu ce qu’il veut sur sa VM sans pour autant impacter les autres VM

      • Tout a fais d’accord aussi on est d’accord 🙂 sur le potentiel de faire une VM DSM.

  3. Est il possible de virtualiser DSM 6.2 sur un hôte DSM 6.1.x ?
    Si c’est possible et si je comprend bien la logique, il faut récupérer le fichier .pat correspondant mais seul le .pat de DSM 6.1.4 m’est proposé.

  4. C’est prévu chez qnap ???????
    NIveau performance le nas se comporte bien, je suppose qu’il faut quand même assez de ram ?? j’ai besoin de cloisonnement

Laissez une réponse

Lire les articles précédents :
Éthylotest connecté et homologué

AlcoPass C1 est un éthylotest connecté compatible Android et iOS ! Certains diront que c'est un gadget, même un peu...

Fermer