Test NAS – Thecus W2000

0

Cela fait bien longtemps qu’un NAS Thecus n’était pas passé entre nos mains. Il faut bien avouer que les nouveautés se font plus rares depuis quelques moins… surtout sur les produits sous Linux (excepté N5810PRO). Justement, aujourd’hui nous vous proposons de découvrir un produit non pas sous Linux mais sous Windows : Thecus W2000.

thecus-w2000

Comme vous allez pouvoir le constater dans le test ci-dessous, les avantages d’un tel OS sont nombreux. Alors, c’est sûr le produit ne vient pas tout juste de sortir. Annoncé fin 2014, il est arrivé chez Cachem au mois de mars.

Test du W2000

Déballage

Regardons de plus près ce que nous trouvons à l’intérieur du carton…

boite-THECUS-W2000

D’aspect extérieur, ce nouveau boitier vous en rappelle un autre… et vous avez raison. En effet, le W2000 ressemble comme 2 gouttes d’eau au célèbre N2800 que nous avions testé ici même. Nous verrons un peu plus loin que la similitude ne s’arrête pas à l’aspect extérieur.

Spécifications

Regardons d’un peu plus près l’intérieur du Thecus W2000. Ce qui saute aux yeux en l’ouvrant, c’est le SSD Kingston V300 de 60 Go qui contient le système. Pour rappel, ce SSD affiche des débits de 450 Mo/s en lecture et en écriture.

W2000-inside

Le  NAS est construit autour d’un processeur Dual Core Intel Atom cadencé à 2,13 GHz et secondé de 2 Go de RAM en DDR3.

Pour les connectiques, on trouve à l’avant 1 port USB 3.0 et un port SD.  A l’arrière, nous avons le droit à 2 ports USB 2.0, 1 port eSATA, 2 ports réseau Gigabit, 1 sortie VGA et 1 sortie HDMI. Particularité intéressante, les racks sont verrouillables à l’aide d’une clé.

port-W2000

Oui, vous l’avez compris : le W2000 est N2800 modifié.

OS et applications

Windows Server 2012 R2 est un atout majeur. En effet, la prise en main est facile et on retrouve facilement ses marques. L’initialisation est un peu plus déconcertante… Il faudra passer par l’assistant de configuration Windows Server Essentials (et l’exécution de scripts Thecus) pour finaliser notre installation… Nous vous rassurons, comme dans les films américains, tout est bien qui finit bien 😉 Comptez une bonne trentaine de minutes au total pour avoir le NAS configuré et pleinement fonctionnel. Et là, c’est le Saint Graal.

Mais les avantages d’un NAS sous Windows ne s’arrêtent pas à l’OS. Comme tout serveur professionnel, le boitier devient être contrôleur de domaine grâce à Active Directory (là où les NAS sous Linux ne peuvent que s’y connecter). Ensuite, Windows Server Essential Expérience permettra d’accéder à Azure, Office 365… sans oublier Microsoft Bitlocker (cryptage/chiffrement du volume) ou Orbweb préinstallé (accès à distance), mais ce n’est pas tout.

services

Un autre avantage d’un NAS sous Windows, c’est bien entendu les nombreuses applications existantes… sous Windows.

Performances

Nous avons utilisé 2 applications pour les mesures…  puis effectué des transferts de fichiers de tailles différentes dans les 2 sens (NAS vers PC et PC vers NAS) :

  • Fichiers de petite taille : 100 fichiers avec une taille de 500 Ko à 12 Mo (Photos, MP3, documents ;
  • Fichiers de taille moyenne :  30 fichiers de 12 à 350 Mo (Divx, Zip, fichiers RAW ;
  • Fichiers volumineux : 10 fichiers ayant une taille comprise entre 4 et 10 Go ( MKV, ISO).

A la suite des ces tests, une moyenne des transferts (Mega-octet par seconde) est calculée et restituée sous forme d’un graphique (+ le nombre est important, + le NAS est rapide). Pour les tests, le NAS Thecus W2000 a été configuré en RAID 1 avec 2 disques durs.

performance-w2000

Au niveau des performances dans les transferts, le Thecus W2000 tient ses promesses et offre de bons débits.

Consommation électrique et bruit

Pour ce qui est de la consommation électrique, le NAS affiche 47W en utilisation intensive et 31,5W dans une utilisation classique.

Pour le bruit… Autant le dire tout de suite, le NAS est bruyant. En effet, le ventilateur (petit) tourne à plein régime et génère beaucoup de nuisance sonore.

Conclusion

Le choix de Thecus de proposer des NAS sous Windows est une bonne idée. C’est un atout de taille et il trouvera facilement son public (OS et application). Il sera facile à intégrer sur un réseau existant (ou pour créer un nouveau réseau). Il est flexibilité, rapide, polyvalent et dispose bien sûr de nombreuses applications…

Mais le choix de prendre Windows peut aussi être un inconvénient. En effet, le système est lourd en ressources (processeur, RAM). Le système a montré à plusieurs reprises quelques ralentissements. De plus, Windows est souvent le cible des virus, chevaux de Troie et autre Malwares.

Enfin, son prix de 460€ est atout de taille mais il sera difficile à trouver. Quand on sait que la licence de Windows Server 2012 R2 Essentials seule est de 350€… on regarde plus W2000 de la même façon 😉

7.9 La bonne idée

Thecus a fait le choix de repartir d'un N2800 (sous Linux) pour en faire un serveur sous Windows. Le choix est judicieux et il faut bien avouer que le système de Microsoft offre de nombreux avantages. Le NAS en lui-même est plutôt complet et les connectiques sont nombreuses. Un processeur plus véloce (exemple Celeron) aurait peut-être été un meilleur choix. Enfin, le bruit généré par le ventilateur est assez insupportable, impossible de le mettre dans un salon pour profiter de la sortie HDMI sur sa TV.

  • MATÉRIEL / DESIGN 7.5
  • OS & APPLICATIONS 8.5
  • PERFORMANCE 8
  • PRIX 7.5
Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Lire les articles précédents :
L’histoire de WD : Hier, Aujourd’hui et Demain

C'est en 1970 que WD a été créée. Basée à Irvine en Californie, la société a tout d'abord commencé dans...

Fermer