Test du Netgear ReadyNAS 312

server data

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir notre test complet du Netgear ReadyNAS 312.

Le monde des NAS est toujours en pleine mutation… et Netgear n’y échappe pas. Il faut dire que le constructeur n’est pas novice dans le domaine des NAS. Cela fait plusieurs années que je les surveille de près. Le constructeur a renouvelé sa gamme de NAS début avril et il faut bien avouer ce fut vraiment une bonne surprise… Mise à jour des produits, mais aussi mise à jour du logiciel interne ReadyNAS OS 6. Une combinaison qui fonctionne ? C’est ce que nous allons voir un peu plus bas.

Rentrons si vous le voulez bien dans le vif du sujet.

netgear-ready-nas-312

Matériel

Le NAS Netgear ReadyNAS 312 dispose d’un châssis bien différent de son prédécesseur. Certes, nous sommes toujours sur une boite pour accueillir 2 disques durs, mais le constructeur a soigné les finitions (plastique et métal). Discret, le NAS se logera facilement n’importe où grâce à de petites mensurations : 220 x 101 x 142 mm. Relativement léger, il affiche 2,22 kg (nu) sur la balance.

netgear-ready-nas-312-back

À l’arrière, la grille d’aération est vissée depuis l’extérieur et le large ventilateur (92mm) est relativement silencieux.  Le NAS ne devrait pas dépasser les 25 dB, sauf si vous y mettez des disques durs bruyants… Vous remarquerez également en bas, les petits embouts plastiques permettant d’absorber les vibrations.

Pour ce qui est des connectiques, nous ne sommes pas en reste. À l’arrière, nous disposons de 2 prises USB 3.0, 1 port eSata, 2 prises RJ 45 et 1 sortie HDMI (non utilisable pendant nos tests). À l’avant, il faudra se contenter de 1 port USB 2.0.

L’installation des disques durs est très simple et le système de fixation est ingénieux. De plus, ce dernier permet de limiter les vibrations du disque dur. Bravo Netgear.

netgear-fixation-hdd

À l’intérieur, Netgear a choisi de construire son NAS autour d’un processeur Intel Atom Dual Core 2.1 GHz et 2Go de mémoire vive.

Interface et Applications

Depuis longtemps, le système d’exploitation embarqué dans les NAS Netgear n’avait pas évolué. Même s’il disposait de mise à jour régulière, ce dernier disposait d’une interface vieillissant et pas du tout User-Friendly.

Netgear a vraiment fait un gros travail de rafraîchissement de son interface. Les équipes ont vraiment bien travaillé le design et l’ergonomie du ReadyNAS OS. Bravo… ReadyNAS OS 6 est vraiment très réussi.

Parmi les outils essentiels, on retrouve un panneau de configuration, la surveillance du système, le partage… Les nouveautés sont nombreuses et je vous propose de jeter un coup d’oeil à notre petite vidéo pour vous faire une idée.

Du côté des applications, même si les principaux sont bien présents… on aurait aimé en voir un peu plus. C’est dommage.

Le Cloud est à l’honneur avec ReadyCLOUD.  Ce service vous permet d’accéder et de gérer vos données à distance. Mais ce n’est pas tout. Le fabricant a développé une application de synchronisation de données – ReadyDROP.

Ensuite le MarketPlace nous permet d’avoir accès à une multitude d’autres applications (Twonky Server, Logitech Media Server,  Subsonic, VPN Server, ownCloud, Drupal, WordPress, PyLoad, SABnzbd, ruTorrent, Transmission…)

Nous avons constaté quelques petits bugs ici ou là, mais rien de vraiment bloquant. À noter également, l’outil de recherche du NAS sur le réseau (si vous ne connaissez pas l’adresse IP) nécessite Java pour fonctionner.

Performance

Là aussi, le NAS Netgear nous a surpris. Avant de rentrer dans le détail, il faut noter qu’en vitesse de point, le ReadyNAS 312 de Netgear fait mieux que les autres NAS de sa gamme notamment en lecture ou il est le seul à dépasser les 107,8Mo/s ! En écriture il se distingue également avec 85,9Mo/s !

Je vous rappelle le protocole de test… Nous utilisons le NAS avec une configuration en RAID 1 + EXT4. Nous prenons plusieurs fichiers, de tailles différentes et faisons de nombreux tests. Pour tester la vitesse sur des petits fichiers, nous avons choisi de prendre 130 fichiers ayant une taille de 5 à 12Mo chacun (Photos, MP3, document Office…). Pour les fichiers de taille moyenne, nous prenons 30 fichiers de 50 à 350Mo (Divx, Zip, ISO…). Enfin, pour les fichiers volumineux, nous avons pris 10 fichiers ayant une taille comprise entre 4 et 9Go ( MKV, ISO…). Les mesures sont effectuées via le protocole SMB (samba) sous Windows en Lecture comme en Écriture.

performance-netgear-RN-312

Petite déception… Alors que les vitesses de pointe nous annonçaient de belles performances, le NAS passe correctement nos benchs, mais sans plus… Comme quoi, l’utilisation de plusieurs outils est souvent nécessaire pour bien tester les NAS. On reste un peu sur notre faim.

Prix et disponibilité

Le Netgear ReadyNAS 312 est déjà disponible depuis fin avril dans toutes les bonnes crèmeries et dispose d’un bon rapport qualité/prix. Vous le trouverez facilement à moins de 370€ vide.

Netgear-readynas-312-achat

Ce produit ne s’adresse pas au particulier débutant. Nous sommes ici sur produit destiné au TPE/PME et aux utilisateurs les plus exigeants. Pour les autres, je vous redirige vers la Gamme ReadyNAS 100 (moins chère).

Conclusion

Netgear signe ici un  bon produit. Au niveau des performances, le produit se défend plutôt bien même si on pouvait en attendre un peu plus du processeur Intel Atom. Les finitions sont soignées et connectiques sont au rendez-vous. Toutefois, on aurait aimé pouvoir utiliser la sortie HDMI sur notre TV avec par exemple XBMC. L’interface a été entièrement revue et il faut dire que Netgear a fait de l’excellent travail. Son design a été entièrement repensé et on note que les nombreuses fonctionnalités sont au rendez-vous. Mais (il y a toujours un mais), les applications sont un peu décevantes.

Le tout tient la route et le produit nous a agréablement surpris. Si nous devions lui donner une note, ce serait 3,5/5

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.