NAS – Test du Synology DS1019+… un air de déjà-vu

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Le Synology DS1019+ a été lancé officiellement au mois de février 2019, en même temps que le DS2419+. Ce NAS dispose de 5 baies (possibilité d’ajouter 5 baies via une unité d’expansion), un processeur Intel J3455 cadencé à 1,5 GHz (mode Burst jusqu’à 2,3 GHz), 8Go de RAM en DDR3L, 2 emplacements NVMe pour le cache, mais ce n’est pas tout. Sans plus attendre, découvrez notre test complet du DS1019+…

Test DS1019+

Le DS1019+ est un NAS pouvant proposer jusqu’à 10 baies (via le DX517). Comme vous allez le constater rapidement, il ressemble à ci-méprendre à un autre NAS du même constructeur : le DS918+.

Contenu de la boîte

Commençons par le contenu du colis, on retrouve :

  • Le NAS DS1019+ en lui-même ;
  • 2 câble réseau RJ45 Cat.5e ;
  • Des vis pour fixation de disques durs (2,5 pouces) ;
  • Une alimentation externe avec son câble d’alimentation ;
  • Le guide de démarrage rapide.


Rien de plus, rien de moins…

Construction

Le DS1019+ ressemble à s’y méprendre à bien d’autres NAS Synology. Le boîtier est fait de métal noir et la façade est en plastique. De face, il dispose de 5 baies pouvant accueillir des disques durs 3,5 ou 2,5 pouces. Sur toute la partie droite, on retrouve les voyants LED de fonctionnement (Status, Disk 1/2/3/4/5) 1 port USB 3.0 et enfin le bouton On/Off. À l’arrière, le NAS possède 2 ventilateurs de 92 mm qui occupent plus de la moitié de l’espace. Il dispose également de 1 port USB 3.0, 2 ports Gigabit, 1 port eSATA pour les baies d’expansion par exemple. Enfin, n’oublions pas les 2 emplacements M.2 (compatible NVMe) pour le cache qui se trouve sous le DS1019+.

À l’intérieur, le NAS est construit autour d’un processeur Intel Celeron J3455 quad-core cadencé à 1,5 GHz (mode Burst jusqu’à 2.3 GHz) et 8 Go de RAM en DDR3L. L’accès à la RAM est relativement facile, mais officiellement il n’est pas possible d’aller au-delà des 8 Go (officieusement, on peut passer à 16 Go). Pour information, ce processeur a obtenu un score CPU PassMark de 2131 points.

Les plus experts d’entre vous auront certainement noté les similitudes avec le DS918+. Il s’agit bien du même NAS avec un emplacement supplémentaire (4 baies contre 5 ici) et la mémoire embarquée est plus importante par défaut (4 Go pour le DS918+ et 8 Go avec le DS1019+). Ce sont les seuls changements…

Installation des disques

Doit-on encore présenter le système de fixation des disques durs chez Synology ? Les racks sont extractibles à chaud. Ils ne nécessitent aucun outil pour installer des disques 3,5 pouces. On déclipse et on (re)clipse les barres latérales en quelques secondes. Les coussinets en plastique mou (silicone ?) sont présents de chaque côté afin de réduire les vibrations des disques et donc le bruit.

De plus, il est aussi possible d’installer des disques 2,5 pouces ou SSD, mais cette fois il faudra jouer du tournevis cruciforme (vis fournis). L’opération ne prend que quelques minutes.

DSM et applications

Les NAS Synology fonctionnent avec DiskStation Manager (DSM). Il s’agit d’un système complet basé sur Linux. DSM a été optimisé pour le fonctionnement des NAS. Il gère tous les protocoles de communication Windows/Mac/Linux, les dossiers partagés, les utilisateurs et leurs droits… avec une superbe interface d’administration, depuis un navigateur Internet. Même si l’interface est vraiment facile à prendre en main, les paramètres sont nombreux.

DSM combine toutes les fonctions d’administration que l’on doit retrouver avec NAS. Toutefois, l’utilisateur peut avoir d’autres besoins (des applications spécifiques par exemple). Le Centre de Paquets permet de télécharger et installer de nombreuses applications : station de téléchargement (http, ftp, torrent…), surveillance par caméras IP, antivirus, serveur Web, serveur Mail, Cloud, Plex, WordPress, etc. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, Docker est également disponible ainsi que la virtualisation de machine.

Pour terminer, il est important de rappeler que Synology fournit de nombreuses applications pour ordinateurs (Windows, macOS, Linux), mobiles/tablettes (Android, iOS, Windows Phone) : sauvegarde, protection, visualisation des vidéos, écoute de musique… même lorsque vous n’êtes pas chez vous, vous pouvez accéder à votre NAS. Tout ceci, vous le retrouverez sur l’ensemble des Synology.

Performances

Il est toujours bon de rappeler le protocole de tests utilisé depuis des années sur Cachem. Il nous permet d’obtenir des données fiables et comparables avec l’ensemble des autres NAS testés à la rédaction. 4 applications de mesure sont utilisées (macOS et Windows). Ensuite, des transferts de fichiers de tailles différentes dans les 2 sens (NAS vers Ordinateur puis Ordinateur vers NAS) sont réalisés :

  • Petite taille : 100 fichiers d’une taille allant de 500 Ko à 12 Mo (MP3, Photos, Office) ;
  • Taille moyenne :  30 fichiers de 12 à 350 Mo (DivX, fichiers RAW, Zip) ;
  • Volumineux : 10 fichiers ayant une taille comprise entre 4 et 10 Go (MKV, ISO).

À l’issue des tests, une moyenne des transferts (Mega-Octets par seconde) est calculée et représentée sous forme de graphiques. Plus le nombre est important, plus le NAS est rapide. Pour ces tests, le NAS a été configuré en RAID 5 en Btrfs, avec DSM 6.2.2.

Sans grande surprise, le DS1019+ offre de très bonnes performances en lecture et écriture. Comme le DS918+, il arrive à fleureter avec le maximum possible avec un port Gigabit.

Avec le chiffrement (encryptage des données), le DS1019+ ne souffre quasiment pas et propose ce qui se fait de mieux à l’heure actuellement. Chapeau bas !

Consommation électrique et nuisance sonore

En utilisation normale, la consommation du NAS est inférieure à 50W. Si vous lancez un transfert un peu lourd avec le chiffrement activé, la consommation oscille peut monter jusqu’à 57W avec 3 disques durs.
energieCôté bruit, ce n’est pas des plus silencieux, mais il n’est pas non plus bruyant. Les petits amortisseurs au niveau des disques réduisent les vibrations des disques.

Conclusion

Le Synology DS1019+ est un très bon produit ! Ce NAS se destine aux professionnels et aux Geeks ayant un gros besoin de stockage (jusqu’à 10 emplacements). Il est complet, rapide et le système embarqué DSM est au niveau. On regrettera qu’il n’ait pas un emplacement PCIe ou un port réseau 10 Gbit/s. Difficile de lui trouver un positionnement avec le DS918+ qui reste toujours une référence. Les 2 emplacements SSD M.2 sont une bonne idée et permettront la mise en place d’un cache pour améliorer les performances. Son tarif est de 750€ TTC, une proposition intéressante… mais on trouve le DS918+ à 535€ pour un emplacement de moins.

7.9 Entre 2 NAS

Le Synology DS1019+ n'a pas un positionnement facile. Il ressemble beaucoup au DS918+ (qui reste une référence dans son domaine) avec un seul emplacement supplémentaire. Certes, le produit a plus de RAM par défaut à l'achat mais il est tout à fait possible de faire de même avec le DS918+. Le DS1618+ marque une vrai différence avec le port PCIe mais son prix aussi.
Entre le DS918+ et le DS1019+ notre choix est rapide

  • MATÉRIEL / DESIGN 8.2
  • OS & APPLICATIONS 8
  • PERFORMANCES 8.5
  • PRIX 7
Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

2 commentaires

  1. Bravo et merci pour ce test qui confirme mon impression : c’est bien une sorte de « 918+ » v2, en fait…

    Cependant, contrairement à toi, alros que je veux étendre mon DS 716+II, j’hésite entre ce petit nouveau et le 918+, la balance penchant en faveur du 1019 (l’option 517 est impossible chez moi)…

    Ou alors j’attends 2020… et les prochaines nouveautés. À ce propos,il n’est pas impossible qu’en réalité le 1019 marque le début de la fin des nas 4 baies chez Synology (pour cette gamme de machines).

    Bref, affaire à suivre !

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.