XPEnology… le mot de la fin !

13

XPEnology : légal ou illégal ?

Le sujet fait souvent débat sur le forum et il est maintenant nécessaire de faire le point sur le sujet.

Tout d’abord, qu’est-ce que XPEnology ? XPEnology est une distribution permettant de transformer un ordinateur/serveur en un NAS Synology… Comprenez par là qu’il est possible d’installer l’OS Synology DiskStation Manager (DSM), comme si vous utilisiez un NAS du constructeur.

Pour certains, Synology utilise un code Open Source et celui-ci doit de le redistribuer… Donc, c’est gratuit et n’importe qui peut l’installer sur son ordinateur. A noter que le constructeur taiwanais met à disposition son code ici (Code Source Synology). Mais c’est loin d’être aussi simple. Pour les autres, il existe un copyright sur une grosse partie du code et il est interdit d’installer l’OS sur autre chose qu’un NAS Syno.

hack-xpenology-synology

XPEnology, illégal ?

Nous avons donc décidé de poser directement la question à Synology France et voici leurs réponses : « Il faut savoir que l’utilisation de XPEnology est illégale, et viole la propriété intellectuelle de Synology tout en enfreignant son copyright. » Et le constructeur précise : « Il n’est pas permis d’installer DSM sur un autre serveur et peut poser des problèmes juridiques. DSM comprend deux parties :  GPL et notre logiciel propriétaire. » Enfin pour terminer « Synology n’a pas accordé de droit à des personnes tierces d’installer notre propre logiciel sur des serveurs non-Synology.« 

La réponse du constructeur est très claire et lève toute ambiguïté. On rappellera également que l’installation de l’OS embarqué Synology sur d’autres NAS comme QNOlogy (sur QNAP) ou encore SynoCus (sur Thecus) ne respectent pas plus les règles que XPEnology .

Personnellement, mettre mes données personnelles (importantes) sur un hack… me fait froid dans le dos. De plus, il faut noter que XPEnology ne suit pas les mises à jour de Synology. En effet, il y a toujours un décalage. La communauté doit faire sauter les verrous du constructeur pour proposer la mise à jour. L’installation de cette dernière est parfois très périlleuse. Enfin, on rappellera que les premières victimes du ransonware Synolocker de juin dernier étaient des utilisateurs XPEnology.

Si vous cherchez des informations pour monter votre propre NAS, je vous conseille cet article (Créer son propre NAS).

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

  • aureseth

    voilà qui est dit 😉

    • terasaka

      Ça m’agace ces boites qui ce serve de Linux pour proposer leurs produits avec tous le dev fait par la communauté du libre et qui ne leurs coûte pas un rond.
      Pour ensuite dire ben vous ne pouvez pas l’installer sur autre chose que sur nos machines.
      Que Synology fasse un dev de leurs propre OS, si ils ne veulent pas que l’ont utilise leurs DSM basé sur Linux.

  • terasaka

    Froids dans le dos. J’ai les deux, les NAS en 4.3 étaient exposés en Synolocker, en hack et en Synology.
    Et la procédure d’installation est vraiment facile.
    C’est seulement aux changements de version majeurs que des verrous ont besoin d’être contournés.
    c’est clair que c’est réservé au geek.

    Terasaka

  • gfreeman84

    Je pense que XPenology peut être interressant pour tester plus en profondeur l’OS de chez Synology (certains fonctionnalités de la version « demo » empêche d’effectuer certaines actions comme installer des packages …). XPenology est utile pour faire une pseudo simulation d’un serveur de fichier dans un parc réseau.

    Après, pour une mise en production, il n’y a pas photo, il faut partir sur un vrai Synology.

    Après ce serait une idée que Synology propose leur OS pour un type de plateforme (genre x86) afin que l’on puisse l’installer sur un PC conventionnel ( et pourquoi pas l’utilisé dans un environnement virtualisé)

  • Terasaka

    Oui mais encore, pourquoi ?

    J’ai les deux en production, Ya pas photo j’ai ca sur mon
    Xpénology http://www.ldlc.com/fiche/PB00157542.html sur Vmware avec 8 disques.

    et 32 go de Ram.
    Ça pédale, et aucun souci de production, de toute façon toutes
    les données critiques sont sauvegardées en croisée en mes deux Nas.

    J’ai vraiment aucuns souci sur L’Xpenology, ni sur le
    Synology.

    L’Xpénology permet d’avoir un Nas surpuissant.

    Terasaka

  • Voilà qui est clair, merci FX pour cette article….

  • La précision semble importante pour un certain nombre de personnes, mais elle est tout à fait logique puisque tout l’intelligence Synology est dans le logiciel, le matériel est certes bon mais similaire à ce que font les autres marques. Pour mettre des données importantes sur un XPEnology il faut vraiment aimer le risque… pour moi XPEnology doit se limiter à des tests labo (comme les paquets communautaires, scripts, etc).

    Il existe de nombreuses solutions dans le domaine open source pour se monter un nas avec du ZFS par exemple. Si on n’aime pas perdre de temps ni bidouiller, alors on peut acheter un NAS Synology, les entrées de gamme sont très abordables 🙂

    • Helmer

      C’est quand même de la désinformation. Un xpenology tourne aussi bien qu’un synology et les mises à jours suivent.

      Faut pas être plus con pour mettre des donnes sur xpenology que sur un nas free open source. Certains « puristes » aiment faire genre « bidouiller c’est mieux » alors que c’est juste de la branlette de bac à sable.

      Un xpenology est un synology point barre. D’autant que la dernière version à jour « update5 » fonctionne. Faut arrêter de prendre les gens pour des abrutis. Il y a d’autres façons de se désolidariser de solution pas très légales que le mensonge. Les mecs que j’ai rencontré qui avaient synolocker avaient bien un synology. Pas très à jour et pas assez sécuriser. Les risques de sécurité viennent du fait que des gens qui n’y connaissent rien suivent des tutos sans rien comprendre. Ils activent les DMZ et ouvrent tous les ports. Du coup, le truc qu’ils voulaient faire sans trop savoir comment, ben ça marche!

      Le danger sur internet aujourd’hui c’est de faire croire que tout est simple et tout est faisable. Sans éduquer les gens, il y aura toujours des soucis!

  • Edouard

    Pourquoi demander l’avis qu’a Synology? On se doutait qu’ils allaient confirmer que xpenology c’est le MAL absolu. C’était un peu les premiers à pas respecter la GPL et ils veulent qu’on respect leur copyright? Ya qu’une décision de justice qui pourrait vraiment nous dire si c’est légal ou pas (copyright surement abusif en France etc).

    • bmathus

      +1

      « La réponse du constructeur est très claire et lève toute ambiguïté. »

      Elle lève toute ambiguïté sur le fait que la position de la société Synology : elle veut qu’on pense que c’est illégal. C’est la seule et unique ambiguïté que cela lève.

      Cela ne dit par contre toujours rien sur la réalité.

      Je ne connais pas ce dossier précis, mais ce qui est certain, et la jurisprudence a déjà eu l’occasion de le prouver (exemple : http://www.numerama.com/magazine/14037-la-violation-de-la-licence-libre-gnu-gpl-condamnee-en-cour-d-appel.html) : si le code de Synology utilise du code en GPL, alors le code de Synology est GPL, point final.

      Si Synology n’est pas d’accord, qu’ils réécrivent tout sans utiliser de code GPL. C’est quand même assez simple à comprendre comme licence.

      • XPE

        « Je ne connais pas ce dossier précis » Commence par te renseigner

      • bmathus

        Courageux anonyme. Deux lignes dont un copier/coller. J’imagine que vous n’avez pas pu lire l’ensemble de ce que j’ai écrit.

    • XPE

      « On se doutait qu’ils allaient confirmer que xpenology c’est le MAL absolu. » C’est pas tout à fait ce qui est dit.

      « C’était un peu les premiers à pas respecter la GPL » Ah bon… source ?

Lire les articles précédents :
edito
Edito du 25 août

Salut les Geeks, J'espère que vous allez bien... Certains ont déjà repris le chemin du travail (ce qui n'est pas...

Fermer