Comment choisir un NAS ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Bien choisir un NAS n’est pas une chose facile. Il faut dire que le nombre de fabricants à augmenter ces dernières années et le nombre de références a explosé. Vous êtes nombreux à nous poser la question sur les réseaux sociaux, sur Cachem ou encore le Forum des NAS… Voici quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix.

comment choisir NAS

Comment choisir un NAS ?

Vous êtes convaincue qu’un serveur NAS est ce qu’il vous en faut, oui, mais lequel ? Tout d’abord, il est important de prendre quelques minutes de réflexion.

Combien de baies ?

Une baie, c’est un emplacement où l’on peut insérer un disque dur (ou un SSD). Hormis WD, la grande majorité des serveurs NAS sont vendus nus/vides. C’est à vous de choisir les disques que vous souhaitez mettre dedans, en fonction de l’espace de stockage nécessaire, mais aussi du prix. Pour bien commencer, il faut faire une estimation de votre besoin : 2To, 4To, 8To, 10To…

Ensuite, il faut choisir le niveau de sécurité et de continuité de service que vous désirez : (RAID 0, RAID 1, RAID 5, RAID 10…). Personnellement, je recommande de commencer avec un NAS disposant de deux disques durs avec une configuration en RAID 1 (miroir). Si un disque tombe en panne, le NAS peut continuer à fonctionner avec un seul disque. Une fois le disque défectueux remplacé, vous récupérez votre niveau de sécurité précédent. L’inconvénient, l’espace de stockage est égal à 1 disque.
En RAID 5, il faudra 3 disques minimum. Si un disque tombe en panne, les 2 autres continuent de fonctionner. Ici, l’espace de stockage est réduit de l’équivalence d’un disque.

Exemple : Vous avez 8To d’espace de stockage en RAID 1, il faudra 2* 8To soit un cout de 530€ pour les disques durs. En RAID 5, 8To il vous faudra 3 disques durs de 4To soit 360€. Mais vous pouvez également prendre 4 disques de 3To si le NAS le permet, il vous en coutera également 360€, mais vous aurez ainsi 9To d’espace.

Ajout et migration des disques durs

Il faut aussi savoir qu’il est possible de choisir un NAS avec plus d’emplacements que nécessaire… pour l’avenir. Il sera ainsi possible… plus tard de gérer plusieurs volumes RAID ou éteindre un volume existant.
Exemple : Vous prenez un NAS 4 baies avec 2 disques durs. Dans un an, vous pourrez ajouter 1 ou 2 disques supplémentaires pour gagner plus d’espace, en créant un nouveau volume de stockage ou faire une migration d’un RAID 1 vers un RAID 5.

Changer de NAS

Si vous restez chez le même constructeur, il est tout à fait possible de transférer les disques d’un NAS à l’autre sans perdre vos données.
Exemple : Vous avez un NAS 2 baies et vous souhaiteriez passer sur un modèle plus puissant et/ou avec plus d’emplacements. Vous éteignez l’ancien NAS, vous retirez les disques et vous les remettez dans le nouveau (si possible dans le même ordre). Vous redémarrez le NAS, voilà… c’est terminé.

Si vous changez de constructeur et vous souhaitez conserver les disques durs… il faudra passer par une solution de stockage externe, car les disques vont être reformatés.

Vous l’aurez compris, c’est très souple et vous restez maitre de vos données. Il n’y a pas de mauvais choix… et il est tout à fait possible de revoir sa configuration ou son matériel plusieurs mois/années plus tard.

Quel constructeur de NAS ?

Si je n’avais que 4 constructeurs à citer, ce serait par ordre alphabétique Asustor, Qnap, Synology et WD. Pour moi, ce sont bien les 4 à retenir. Chacun d’entre eux possède plusieurs dizaines de références.

WD propose des boitiers accessibles (en termes de prix et de fonctionnement) et il est le leader du marché des NAS équipés d’un seul disque dur. On sort le produit de la boite, on le branche au réseau et au secteur… c’est terminé. Par contre, ils sont moins évolués de termes fonctionnalités face à la concurrence. Ils sont pour la plupart orientés grands publics.

Synology détient la plus grande part du marché grand public (tous NAS confondus)… Le constructeur a fait de nombreux progrès notamment à destination des professionnels. Son interface d’administration est souvent citée en référence. Elle est simple à prendre en main et permet de nombreux réglages.

Qnap est également très apprécié. Orienté professionnels à l’origine, il s’est tourné vers le grand public plus tardivement. En termes de tarif, il se situe légèrement au-dessous de Synology… ou à tarif égal avec une configuration plus musclée. Le constructeur propose plus de 80 références. Son interface d’administration est orientée professionnel et le novice aura certainement plus de mal dans certains cas.

Asustor reste encore (malgré lui) le petit nouveau… et pourtant il a bien des atouts. Au niveau du matériel, il se rapproche plus de Qnap, avec une approche grand public. Il a été le premier constructeur a proposé une sortie vidéo HDMI sur ses NAS.

Encore des doutes…

Si malgré ces recommandations, vous êtes toujours perdu ou tout simplement pas sûr de vous… Il existe le Forum des NAS et sa section Questions avant achat. Nous serons ravis de pouvoir analyser ensemble tous vos besoins et de vous diriger vers le NAS le plus adapté.

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

2 commentaires

  1. Article léger qui survole les types de raid ( 0,1,5,6,10,50,60 ), ne parles pas des types de fichiers du NAS ( brefs, ext4, vol ) et qui oublie totalement les solutions opensource « gratuites » pour ne parler que des solutions des grandes marques.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
NAS – Synology RackStation RS818+ / RS818RP+

Synology RS818+ et RS818RP+ sont 2 nouveaux NAS rackables. Ces nouveaux produits au format 1U ont tout pour plaire :...

Fermer