Google va payer…

1

Google va devoir payer la presse

En Allemagne, un comité du gouvernement de Madame Merkel va proposer un nouveau texte de Loi. Ce dernier pourrait forcer les moteurs de recherche opérant dans le pays à payer pour l’utilisation des extraits de presse. Les moteurs de recherche disposant d’un flux de diffusion d’actualité, se basant sur des extraits de presse (ex : Google News), devront payer une redevance aux sites émetteurs de l’information. Bien sûr, l’état se servira au passage… un peu.

En ces temps de crise, trouver de l’argent n’est pas chose facile. La presse allemande semble avoir trouvé. Mais certains ont la mémoire courte…

Google News en cible

Ne nous voilons pas la face, ce texte de loi vise directement Google News.

Souvenez-vous en 2007, le cas de presse Belge francophone. Google avait été contrait d’arrêter d’extraite des morceaux (extraits) d’article de la presse traditionnelle pour alimenter son Google News. Suite à cela, les impacts se sont très vite fait ressentir. En moyenne 26% de visiteurs en moins et quasiment autant de revenu publicitaire en moins. Sans surprise, l’industrie a fait machine arrière et a demandé gentiment à Google de les re-référencer 😉

Sans surprise, le projet de loi est très soutenu par le monde de l’édition.La Fédération allemande des éditeurs de journaux et l’Association des éditeurs de magazines allemands sont en campagne pour faire valider ce changement.

Reste à voir comment ils (presse et gouvernement) vont s’y prendre… et surtout comment vont réagir les moteurs de recherche.

Affaire à suivre…

source

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

  • Olivier

    Je pense que la presse n’a pas encore bien compris l’évolution induite par le net
    Espérons qu’il n’y ai pas trop sente casse.

Lire les articles précédents :
Problème de fabrication du Raspberry Pi

A 25€, le mini-PC a été victime de son succès Alors que les délais de livraison étaient déjà bien long...

Fermer