NAS – Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Le Synology DS1522+ est disponible depuis juillet 2022, nous l’avons en test depuis plusieurs semaine et il est temps pour nous de vous en dire plus sur ce nouveau NAS. Pour rappel, ce dernier profite d’une nouvelle architecture basée sur un processeur AMD Ryzen Embedded R1600 avec une mémoire DDR4 ECC. Il possède également plusieurs ports RJ45 Gigabit et il est possible de lui ajouter une mini carte 10 Gb/s. Avec elle, il est possible d’atteindre et de dépasser les 1200 Mo/s. Moins cher que le DS1621+, que vaut vraiment ce nouveau boitier réseau ?

test DS1522 - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Test Synology DS1522+

Noter le dernier test d’un NAS Synology datait de fin 2020, il s’agissait de l’excellent DS1621+. Aujourd’hui, nous testons une nouvelle génération puisqu’il s’agit du DS1522+. Il y a eu plusieurs changements de la part du fabricant, mais on ne parlera pas ici de révolution. De notre point de vue, Synology est en train de poser les bases d’une nouvelle architecture pour ses prochains modèles : un nouveau standard. Nous avons bien sûr la nouvelle carte réseau 10 Gb/s (E10G22-T1-Mini) pour faire ce test.

Contenu de la boîte

Comme d’habitude, nous commençons par regarder le contenu de la boîte :

  • Le NAS DS1522+ ;
  • 2 câbles réseau RJ45 Cat.5e ;
  • Les vis de fixation pour disques durs 2,5 pouces ;
  • L’alimentation externe et son câble ;
  • Un jeu de clé pour verrouiller les racks ;
  • Le guide de démarrage rapide.

Rien de plus, rien de moins. Concernant la carte 10 Gb/s, elle est livrée seule dans une petite boîte en carton.

Construction et aspect extérieur

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Synology n’innove pas beaucoup avec ses NAS. Certains diront qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Le boîtier est composé de plastique noir à l’avant avec les chariots pour placer les disques. Le capot est en plastique dur également et l’arrière est en aluminium noir. Ses dimensions sont les suivantes 166 x 230 x 223 mm (H x L x P). Sur la balance, il affiche 2,7 kg à vide.

DS1522 NVMe - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Le DS1522+ offre de 5 emplacements pour des disques 2,5 et 3,5 pouces. Pour ceux qui en veulent plus, il sera possible de lui ajouter 2 unités d’expansion DX517 afin d’avoir 10 emplacements supplémentaires (soit 15 au total). Le NAS dispose aussi de 2 emplacements pour recevoir des SSD NVMe pour du cache en lecture et écriture (voir photo ci-dessus). Cela permettra d’accélérer certains transferts et d’augmenter les IOPS (Input/output operations per second ou en français opérations d’entrée-sortie par seconde).

DS1522 arriere - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Pour ce qui est des interfaces de connexion, le nouveau boîtier possède 2 ports USB 3.0 (dont un en façade), 2 ports eSATA (notamment pour les unités d’expansion) et 4 ports réseau 1 Gb/s. Aussi, le NAS possède également un port PCIe Gen3 x2 pour ajouter la carte réseau 10 Gb/s (E10G22-T1-Mini). Cette option coûte cependant 145€ TTC. Deux vis à l’arrière permettent de retirer la petite trappe. On glisse la carte réseau et on remet les vis. C’est terminé ! C’est vraiment très simple…

Enfin, il est important de noter la présence de 2 gros ventilateurs de 12 cm à l’arrière. Ces derniers sont relativement silencieux, nous aurons l’occasion d’en reparler plus loin dans la section dédiée.

Intérieur du DS1522+

À l’intérieur, le Synology DS1522+ est construit autour d’un processeur AMD Ryzen (R1600) Dual Core cadencé à 2,6 GHz (mode turbo jusqu’à 3,1 GHz). Ce processeur se veut plus efficace que les versions précédentes. En effet, si nous nous basons sur le site spécialiste PassMark, il obtient un score 4166 points. Pour rappel, le DS1621+ (Ryzen V1500B) obtenait 6812 points et les DS1520+ / DS920+ avait 2981 points. Comprenez que les opérations complexes ne lui font pas peur.

Synology D4ES02 8G - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Le NAS est livré avec 8 Go de RAM DDR4 ECC et elle est extensible jusqu’à 32 Go. Les modules compatibles sont les références D4ES02-8G et D4ES01-16G. Si vous êtes exigeant et que vous souhaitez virtualiser quelques machines, il sera peut-être opportun de passer à 16 Go en ajoutant une barrette mémoire de 8 Go. Le passage à 32 Go nécessitera de prendre 2* 16 Go et le prix frôlera les 750€ avec de la mémoire Synology. Il existe des alternatives, nous aurons l’occasion d’en reparler dans un autre article. Pour accéder à la mémoire, il suffit de retirer les derniers chariots de disques (les plus à droite), inutile d’ouvrir le NAS.

Installation des disques durs et SSD

Comme toujours chez Synology, l’installation des disques est facilité. Si vous utilisez des disques durs 3,5 pouces, vous n’avez besoin d’aucun outil. Mettre un disque ne prend que quelques secondes.

disque ssd Synology - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

On rappellera que les chariots ont de petits amortisseurs en plastiques souples afin de limiter des vibrations disques et donc le bruit. Si vous souhaitez mettre un ou plusieurs SSD, alors il faudra les fixer avec des vis (et donc utiliser un tournevis).

DSM et ses applications

Tous les NAS Synology fonctionnent grâce au système DSM (DiskStation Manager). Si nous devions le résumer, DSM est un ensemble reposant sur un système d’exploitation optimisé pour le stockage en réseau, d’applications diverses pour protéger et profiter de ses données et d’une interface d’administration Web. De plus, Synology fournit un ensemble de logiciels / applications pour accéder à vos données et faire des sauvegardes automatiques ou manuelles. DSM est vraiment facile à prendre en main et il est très complet. C’est un atout du fabricant.

capture DSM7 - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

La dernière version majeure, DSM 7.0, est arrivée en juin 2021. Elle a apporté de nombreuses nouveautés au système et amélioration au niveau de la sécurité pour les données stockées sur le NAS. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page suivante : Synology DSM 7.0 est disponible… Aujourd’hui, nous sommes à la version DSM 7.1 (update 4 au moment où nous écrivons ces lignes).

Comme pour nos téléphones, un Centre de paquets permet d’installer de nouvelles applications à son NAS. Dans la grande majorité, elles sont gratuites. On y trouve antivirus, applications de synchronisation des données et de sauvegarde, suite bureautique, virtualisation, station de téléchargement, gestionnaire de bibliothèque musicale et vidéo, vidéo-surveillance avec caméra IP, etc. Avec Docker (pour les NAS dotés d’un processeur Intel ou AMD), les possibilités sont infinies.

Performances du DS1522+

Ici, nous allons aborder les performances brutes du NAS. Dans un premier temps, ce sera les transferts entre le NAS et deux ordinateurs (Windows 10 et macOS 12.5). La seconde partie s’attardera sur le processeur (et sa RAM) sur ces capacités que nous avons testé : transcodage, virtualisation, chiffrement des données…

Vitesses dans les transferts

Tout d’abord, il est important de rappeler notre protocole de tests utilisés depuis plus de 10 ans sur Cachem. Il nous permet d’obtenir des données fiables et comparables avec l’ensemble des autres NAS testés ici. Nous utilisons quatre applications de mesure différentes (2 sous macOS et 2 autres sous Windows). Puis, des transferts de fichiers de tailles différentes sont réalisés dans les 2 sens (NAS vers Ordinateur puis Ordinateur vers NAS) :

  • Petite taille : 100 fichiers d’un poids de 500 Ko à 12 Mo (MP3, Photo, document Office) ;
  • Taille moyenne :  30 fichiers de 12 à 350 Mo (DivX, image RAW, Zip) ;
  • Volumineux : 10 fichiers avec une taille comprise entre 4 et 10 Go (MKV, ISO).

Après les tests, nous calculons une moyenne des transferts représentée sous forme de graphiques (exprimée Mega-Octets par seconde). Plus le nombre est important, plus le NAS est rapide. Le NAS fonctionne sous DSM 7.1 update 4 avec ses 8 Go de RAM en standard. Une seule prise RJ45 a été utilisée pour ce test : celle de la carte 10 Gbit/s.

RAID 0

RAID0 DS1522 - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Nous avons démarré nos mesures avec le NAS configuré en RAID 0, avec 2 SSD Seagate IronWolf. Il s’agit de la configuration offrant les meilleurs débits, mais aucune sécurité. Ce que l’on peut dire, c’est que nous n’avons rencontré aucune difficulté à franchir la barre symbolique des 1200 Mo/s en lecture à plusieurs reprises. Quelle que soit la taille de fichier, nous sommes sur une moyenne de 1018Mo/s en lecture séquentielle. C’est vraiment beaucoup… En écriture, c’est un plus lent et c’est normal. Toutefois, nous avons pu atteindre les 800 Mo/s à quelques reprises. En moyenne, nous sommes sur 668 Mo/s en écriture séquentielle. Nous sommes encore ici face à d’excellentes valeurs.

RAID 5

RAID5 DS1522 - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Pour le RAID 5, nous avons inséré 3 SSD Seagate IronWolf dans le NAS. Dans cette configuration, le DS1522+ peut sembler légèrement moins performant qu’en RAID 0 (en y regardant de près). Cependant, si on regarde la moyenne, il s’en tire ici avec les honneurs 1020 Mo/s ! En écriture, par contre, c’est différent. Le NAS a plus de mal et atteint les 615 Mo/s en écriture séquentielle. Attention, ce sont tout de même d’excellentes performances !

RAID 5 avec chiffrement des données

RAID5crypt DS1522 - NAS - Test du Synology DS1522+ (avec carte réseau 10 GbE)

Avec le chiffrement des données activé, les débits en écriture chutent (en orange) et c’est tout à fait logique. Curieusement, il y a une diminution également en lecture sur les gros fichiers.

Performances générales du DS1522+

Au-delà de ses fonctions de base, le NAS et son processeur AMD R1600 peuvent en faire beaucoup plus. En effet, le Synology DS1522+ sera tout à fait à l’aise dans la virtualisation de machine Linux ou Windows (même plusieurs simultanément). C’est de la virtualisation sur un NAS, mais ça fonctionne bien. Les machines virtuelles sont rapides et le tout est très fluide. Par contre, il faudra faire attention à la configuration et/ou ajouter de la mémoire pour plus de possibilités. Même chose avec Docker, même si ce dernier est moins gourmand, on peut rapidement tomber dans les travers avec un nombre important de conteneurs.

Pour la partie multimédia, le NAS n’aura aucune difficulté à diffuser vos fichiers vidéo (y compris en Ultra HD/4K) ou de la musique, lorsque vous êtes à la maison. Pour le transcodage, c’est un peu plus compliqué. Pour rappel, il s’agit d’une technique de réencodage d’une vidéo (son et/ou image) dans le but de la rendre compatible avec votre périphérique (téléphone, tablette, console, TV, etc.). Chaque périphérique a ses contraintes liées à son système d’exploitation et ses capacités matérielles. Un smartphone récent supportera plusieurs formats alors qu’avec une tablette de 5 ans aura des difficultés. Lors d’un lancement d’une vidéo incompatible avec votre vieille tablette, le serveur (Plex, Jellyfin ou Video Station) va transcoder la vidéo pour la rendre compatible. Cette action de transcodage signifie que l’application va décoder la vidéo pour la réencoder ensuite dans un format compatible avec votre périphérique. Au regard de la puissance du R1600, le NAS n’a aucun souci à faire du transcodage de vidéos 720p ou 1080p. Et, il pourra gérer plusieurs flux simultanément. Cependant, le processeur embarqué a quelques limites et surtout n’a pas d’iGPU (carte graphique intégrée). On évitera de lui faire transcoder un film Ultra HD/4K…

Consommation électrique et nuisance sonore

Le DS1522+ peut se faire entendre parfois lorsqu’il est très sollicité, mais il faut avouer que ses 2 ventilateurs arrière sont assez discrets. Ce sont les disques durs qui font le plus de bruit. Pour la consommation électrique, nous avons fait nos mesures avec à l’intérieur : 3 SSD et 2 HDD. En utilisation normale, le NAS affiche 33W. Si on le sollicite un peu avec des transferts complexes (chiffrement activé), virtualisation, etc., la consommation peut atteindre les 43W.

Conclusion
Voilà un NAS qui ne manque pas d'atouts ! Le Synology DS1522+ est un NAS complet, rapide, fonctionnel et évolutif. Il sera idéal pour les utilisateurs exigeants et les petites entreprises à la recherche d'un boîtier performant avec un prix modéré. Certes, il n'est pas sans défaut, nous aurions aimé que le Multi-Gig réseau soit embarqué en standard (sans une carte d'extension) ou que le processeur dispose d'un iGPU... mais il a d'autres atouts. Est-ce que nous recommandons le DS1522+ ? Oui, mais à condition de lui ajouter la carte réseau 10 Gb/s pour profiter pleinement des capacités de ce NAS.
MATÉRIEL / DESIGN
8.5
OS & APPLICATIONS
9.5
PERFORMANCES
9
PRIX
9
9
  1. Bonjour,
    et MERCI pour cette présentation du dernier né de Synology!
    L’absence de réseau « rapide », genre 2.5Gb, voire 5Gb devient la marque de fabrique chez Syno, dommage.
    Même s’ils proposent une carte 10Gb (@145€), pour un NAS à plus de 800€ (mais 8Go de ram ecc), cela fait radin!
    J’espère que leur stock de vielles puces Realtek (ou autre) pour les 4 ports Ethernet à 1Gb sera bientôt épuisé…
    Le plus décevant dans cette catégorie, c’est le bloc alimentation extérieur, avec cet aboMINABLE connecteur à l’arrière, connecteur qui ne permet pas de verrouiller la prise mâle, pas cool lorsque l’on veut sortir le NAS d’un rack, et que le filtre EMI installé sur la câble d’alimentation se coince… et que la prise se débranche! (oui, des fois je n’éteins pas le NAS pour le dépoussiérage des cotés et arrière…)
    Heureusement que sous le connecteur, il y a une vis de fixation du capot: sur le DS918+, j’ai réalisé une petite « patte » en plastique mou, fixé par la vis du capot, et sur laquelle je viens fretter le câble d’alimentation. L’esthétique en prends un coup, mais plus de débranchements non souhaités de la prise d’alimentation.

    1. DS = gamme Desktop Station
      RS = gamme Rack Station

      Le 2.5 et 5Gbits sont des normes intermédiaires. Qui se souvient encore des cartes réseau 100Mbits même si c’était une norme.

      10 Mbit/s ;
      100 Mbit/s (Fast Ethernet) ;
      1 000 Mbit/s parfois également noté 1 Gbit/s (gigabit Ethernet) ;
      10 000 Mbit/s (10 Gigabit Ethernet).

      1. Les plus vieux se souviennent fin des années 90 début 2000 des cartes réseau 3com etherlink qd on n’avait que des hub ou des switch 10/100. Ce n’était pas anecdotique du tout.

    2. Le connecteur a évolué, il n’est plus possible d’arracher la prise par mégarde. Il y a une sécurité désormais, il faut tirer vers l’arrière le dessus du connecteur pour pouvoir retirer la prise. Cela mériterait-il un article ?

      1. Ah, pas vu cette (r)évolution: depuis mon CA407, jusqu’aux DS918+ de l’usine, c’est toujours le même connecteur :o(
        L’alimentation interne peut aussi se trouver en mode « compatible » chez Seasonic: ils ont les mêmes.
        Le point positif des alimentation externes, c’est qu’on peut y mettre plus facilement des batteries et régulateurs à découpage pour le +12VDC et +5VDC…

    1. Hello,

      Nous avons déjà vu par le passé que sur les performances RAID 5 vs son équivalent SHR, l’impact était très faible et ne permettait pas de faire une vraie différence. Cependant, ça me titille de refaire ce comparatif entre les 2. Ça sera l’occasion d’un autre article dans les prochains jours. Je mettrai à jour les graphiques ici même par la suite.

  2. Bonjour
    J’ai fais l’acquisition de ce NAS il y a un mois environ avec 3 HD Toshiba N300 4To et 2 SSD 240Go de chez Synology ainsi que 16Go de RAM.
    Je fais tourner 3 VM Linux 24h/24 + les outils collaboratifs pour une équipe de 5 personnes et il faut avouer que ça tourne sans problème. CPU utilisé à 20% et RAM à 60%.
    Un bel outil qui coûte quand même pas loin de 1500€ dans cette configuration.

  3. J’ai aussi acheté cette machine
    – DS1522+
    – 64GB Ram
    – 2 SSD Samsung 980 Pro 1TB avec dissipateur de chaleur d’origine Samsung
    – 5x IronWolf 4TO (en attendant + gros)
    – 1 carte réseau 10Gbits

    C’est ce que j’ai trouvé de mieux niveau rapport qualité/prix.

    La machine tourne avec 6 Docker en permanance.

      1. @WILL pour les 2X32Mb de ram j’ai pris

        Kingston Branded Memory 32GB DDR4 2666MHz SODIMM KCP426SD8/32 Laptop Memory
        Actuellement c’est 116 Euro frais de port gratuit aussi bien sur FR que DE (mais c’est 131 sur le FR)

        https://www.amazon.de/gp/product/B082WRF125/ref=ppx_yo_dt_b_asin_title_o01_s00?ie=UTF8&psc=1

        La mémoire n’est pas de l’ECC

        je me suis basé sur ce site (déjà fait plusieurs upgrade et cela a toujours été positif).

        https://nascompares.com/ram/ds1522-compatible-ram-upgrade/

        j’ai évidemment fait le test de la mémoire dès la réception pour être certain que ce soit bon.

        Le prix pour 2x16Mb ECC chez Synology, c’était le prix du DS1522+ … abusé comme prix

  4. Il manque juste une version SFP+ de la carte réseau 10GB et ça sera parfait.
    les sfp+ Fibre optique consomment bien moins

  5. Bonjour,

    Dommage que sur cette gme syno a décidé de mettre une alimentation externe.

    Du coup c’est sur que je ne prendrai pas un ds1522 pour remplacer mon actuel Nas.

    Dommage que dans le test on a pas les débits aussi pour un des ports 1gb\s car dans la réalité peu de gens prendrons la carte 10gb\s.

    1. Hello,

      Tu crois que peu d’acheteur vont passer leur NAS en 10 Gb/s… j’en doute et ça serait dommage. Mais, je peux faire des tests complémentaire (avec un port 1Gb/s) et fournir les données. Pas de souci, dès que j’ai un peu temps.

    2. Perso , je préfère 1000x une alimentation externe pour un NAS, PC Portable, …
      En cas de panne, c’est nettement plus facile de trouver des produits alternatifs.

      C’est vrai qu’une carte 10Gbits en sfp+ ce serait un bon point. Mais cela arrivera quand d’autres NAS auront des mini-PCI aussi

      1. J’approuve également. Mon alimentation sur DS918+ a lâché il y a quelques mois, j’étais heureux de trouver une alternative sur une grosse marketplace américaine

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.