Prise en main d’un NAS QNAP

Aujourd’hui, je vous propose un petit guide d’installation d’un NAS QNAP. Dans celui-ci, je vous propose un pas-à-pas : installer les disques durs, connecter au réseau, les premiers réglages… Pour terminer, nous le brancherons sur une TV pour découvrir ensemble comment profiter de votre contenu multimédia sur un grand écran. Cet article se veut généraliste avec un objectif de fonctionner pour tous…

prise main qnap - Prise en main d'un NAS QNAP

Découverte d’un NAS QNAP

QNAP m’a envoyé un TS-251B. Il s’agit d’un NAS 2 baies, c’est-à-dire qu’on peut y installer 2 disques durs. C’est d’ailleurs ce que nous allons faire et créer un volume RAID. Regardons de plus près le contenu de la boîte. On retrouve :

  • Le NAS en lui-même ;
  • L’alimentation externe et son câble ;
  • Un câble réseau RJ45 ;
  • Des vis de fixation (nous n’en aurons pas besoin) ;
  • Un guide de démarrage rapide.

Regardons de plus près ce NAS. À l’avant gauche, nous avons un petit cache qu’il suffit de glisser et qui nous donne accès aux racks. Il s’agit des emplacements des disques durs. Nous y reviendrons un peu plus bas.

ts 251B avant - Prise en main d'un NAS QNAP

Sur la partir de droite (toujours devant), nous avons de haut en bas :

  1. Le bouton Marche/Arrêt ;
  2. LEDs de statut (Statut général du NAS / Réseau / prise USB) ;
  3. HDD1 et HDD2 correspondent à la présence des disques durs ;
  4. La prise USB 3.0 ;
  5. Le bouton Copie Rapide (lié à la prise USB).

TS 251B arriere - Prise en main d'un NAS QNAP

À l’arrière, on retrouve :

  1. Une trappe pour l’emplacement PCIe (pour une carte d’extension) ;
  2. Le ventilateur ;
  3. Le Haut-Parleur ;
  4. 2 entrées micro ;
  5. Sortie audio ;
  6. Sortie HDMI ;
  7. Prise USB 3.0 ;
  8. Prise USB 2.0 ;
  9. Prise réseau RJ45 (on branchera le câble fourni ici et de l’autre côté à la Box Internet) ;
  10. 2 prises USB 2.0 ;
  11. Prise pour l’alimentation.

Installation des disques durs

 

Pour les disques dur, inutile de sortir le tournevis cruciforme. Sortez un à un les racks en soulevant l’extrémité supérieure.

Retirez les glissières de chaque côté. Insérez le disque en faisant attention au sens, positionnez chaque disque avec la connectique vers l’avant.

Normalement, l’installation est assez simple. Sachez qu’il est possible de mettre des disques plus petits 2,5 pouces et même des SSD.

Attention : C’est une chose que de nombreuses personnes ignorent. Lorsque l’on met des disques durs dans un NAS, ce dernier va les effacer. Toutes les données seront effacées. Il n’y a pas le choix. Le seul cas où les disques ne sont pas effacés, c’est lorsque vous retirez les disques d’un NAS pour les mettre dans un autre.

Mise en réseau

La partie réseau peut faire peur, mais les choses ont beaucoup évoluée dans le bon sens. Je vous recommande de brancher le NAS directement sur votre box Internet grâce au câble fourni. Je vous rassure, lors de l’installation par défaut, le NAS ne sera pas accessible de l’extérieur. C’est possible de le faire, c’est un simple réglage… mais dans notre installation, nous ne le ferons pas. Vous allez ainsi pouvoir profiter de votre NAS depuis n’importe quel ordinateur de votre domicile (avec un câble ou en WiFi). Bien sûr, vous pourrez également y accéder depuis votre smartphone ou tablette.

Il ne reste plus qu’à brancher le NAS au secteur et appuyer sur le bouton Marche en façade.

Installation et paramétrage

Cette étape est importante et il ne faut pas négliger. Même si rien n’est irréversible, je vous recommande de prendre de temps de bien réfléchir a ce que vous souhaitez faire. Une fois que le NAS aura fini de démarrer (compter environ 2 à 3 minutes), vous aurez plusieurs possibilités pour accéder au NAS :

  • Navigateur Internet
  • Application mobile
  • Application sur ordinateur + navigateur

Vous pouvez utiliser Qfinder qui est une application à installer sur votre ordinateur (Windows, Mac ou Linux), mais vous pouvez aussi taper dans la barre d’adresse de votre navigateur install.qnap.com

install qnap - Prise en main d'un NAS QNAP

En moins d’une seconde, vous devrez obtenir cette page

installation qnap - Prise en main d'un NAS QNAP

Vous pouvez cliquer sur le bouton Initialiser ou taper l’adresse IP du NAS dans votre navigateur (dans notre cas 192.168.1.73). Vous devriez arriver sur cet écran qui va vous assister dans les premiers réglages du NAS. On clique sur le bouton Démarrer le guide d’installation intelligent.

installation intelligent - Prise en main d'un NAS QNAP

Un enchaînement d’écrans va vous permettre de donner un nom à votre NAS et de définir le mot de passe administrateur (image 1) qui faut retenir, de configurer l’horloge où je préconise de sélectionner le fuseau horaire et de sélectionner Synchronisation horaire automatique à un serveur Internet (image 2), le réglage du réseau par défaut je laisse le premier choix Obtenir une adresse IP automatiquement DHCP (image 3), de sélectionner les services réseau où je préconise de laisser cocher Windows(SMB/CIFS, File Station) par défaut, les autres sont des petits plus suivant votre configuration (image 4).

Vous allez ensuite avoir un récapitulatif que vous devrez valider (bouton Appliquer).

resume 5 - Prise en main d'un NAS QNAP

Ensuite, il va falloir patienter environ une dizaine de minutes. Ensuite, vous pourrez vous connecter avec l’identifiant admin et le mot de passe précédemment défini.

connexion QNAP - Prise en main d'un NAS QNAP

Ensuite, vous allez avoir un petit message sur la confidentialité des données qu’il faudra (lire) valider.

confidentialite - Prise en main d'un NAS QNAP

Pour faciliter la prise en main de QTS (c’est le nom du système de QNAP pour ses NAS), vous allez avec un petit tour rapide l’interface (bouton et menu). Prenez votre temps et lisez les informations dans les bulles.

Il se peut que vous ayez une fenêtre pour participer au programme Bêta : prudence. Sauf à être un utilisateur expérimenté et vouloir toujours la dernière version sur son NAS, je vous déconseille d’activer cette option. Cliquez sur le bouton Non !

beta non - Prise en main d'un NAS QNAP

Tout de suite après, le NAS va vous proposer de le mettre à jour. En effet, le boîtier est livré avec une version préinstallée de QTS et ce n’est que rarement la dernière version. Donc cliquez sur Mettre à jour, il vaut mieux démarrer avec la dernière stable du système. Il faudra patienter encore une dizaine de minute… et parfois, il peut y avoir 2 mises consécutives à faire.

Après le redémarrage, nous allons paramétrer notre volume. Les disques durs sont installés, mais tout n’est pas encore fait. Il faut en effet réfléchir à la configuration que l’on souhaite mettre en place RAID 0 (un bout d’un fichier est copié sur un disque et le reste sur l’autre), RAID 1 (les données sont copiées sur les 2 disques simultanément et de manière transparente)ou encore JBOD (les données sont copiées le premier disque jusqu’à ce qu’il soit plein puis sur le second). Seul le RAID 1 offre un minimum de sécurité et une continuité de service. Si un des disques tombe en panne, le système continue de fonctionner. L’inconvénient, c’est que 2 disques de 4To n’offrent que 4To en espace de stockage (et non 8 comme le RAID 0 ou le JBOD). Je vous recommande le RAID 1 si vous souhaitez mettre vos données sensibles sur le NAS. Si le NAS ne fonctionne, qu’en mode sauvegarde par rapport à votre PC (les données dupliquées) alors autant prendre du RAID 0 pour la rapidité ou le JBOD. En cas de panne d’un des disques du RAID 0, vous perdez tout. Pour l’autre, il sera (peut-être) possible de récupérer certains fichiers. Cliquez sur la troisième icône Stockages et Snapshots.

stockage - Prise en main d'un NAS QNAP

Un petit guide va se lancer pour vous aider dans vos choix.

On vous explique qu’il faut créer un pool de stockage (Storage Pool, c’est notre choix de RAID 1 ici) puis le Volume. On y apprend aussi qu’il est possible de faire des Snapshots (cliché) qui permettent de faire un photo à un instant T de vos données. Si vous supprimez ou modifiez un fichier ou un dossier, il sera possible de le retrouver dans un Snapshot. Le souci, c’est que cela peut prendre aussi de la place en plus (donc en moins pour vos données). Je vous laisse le choix de votre stratégie.

Donc, nous allons créer notre Pool de stockage. On sélectionne les 2 disques (ici des WD Red de 10 To) et par défaut le NAS va vous proposer le meilleur choix : dans notre cas le RAID 1. On clique sur Suivant et on choix le seuil d’alerte (par défaut à 80% que l’on peut modifier). En gros, le NAS vous alertera lorsque vous aurez atteint 80% de la capacité du RAID. Vous pourrez alors : ignorer l’alerte, faire du ménage sur vos volumes ou encore changer de disque. On a maintenant un écran de synthèse, on clique sur le bouton Créer… et le NAS nous alerte : « Toutes les données des disques sélectionnés seront effacées. Êtes-vous sûr de vouloir continuer ?« . On clique sur le bouton OK. On patiente quelques minutes (2 minutes environ).

terminer nouveau volume - Prise en main d'un NAS QNAP

Tout de suite après le NAS nous propose de créer le volume. On clique sur Nouveau volume.

creation volume - Prise en main d'un NAS QNAP

Là, on se retrouve sur un écran de choix de volume (statique / lourd ou léger). Les différences pourraient se résumer ainsi :

  • Statique : le plus rapide (jusqu’à 20% plus rapide que lourd), mais sans fonctionnalités avancées (LUN/Snapshots) et prend tout l’espace du Pool de Stockage ;
  • Lourd : Offre plus de fonctionnalités, mais demande que l’espace de pool de stockage soit préattribué ;
  • Léger : Utilise l’espace à la demande (multiple volume souple), mais il ne peut pas proposer les LUN basés sur les fichiers.

Lequel choisir ? Difficile à dire. Il n’y a pas de mauvais choix. Si vous recherchez la vitesse avant tout Statique. Si vous souhaitez créer plusieurs volumes sur un Pool de Stockage : Léger. Vous voulez un maximum de possibilité : Lourd. Ce choix est assez important, car nous ne pouvons pas revenir en arrière… sauf à supprimer le volume et donc perdre ses données. Je vous rassure, il n’y a pas de mauvais choix ici. Dans mon cas, je préfère avoir un seul volume (statique ou lourd) et si les snapshots vous intéressent alors il faudra choisir lourd. Je prends ce choix dans ma configuration.

Datavol - Prise en main d'un NAS QNAP

Après avoir appuyé sur le bouton Suivant, vous allez donner un nom à votre volume (DataVol1 par défaut) et une capacité. Pour ma part, je vais créer qu’un seul volume donc j’appuie sur Définir sur Max. Une boîte de dialogue vous alerte et vous cliquez sur OK. En bas à gauche, il y a Paramètres avancés : Seuil d’alerte au niveau du volume (et non du Pool comme tout à l’heure), Cryptage (encryptage des données à la volée)… On peut laisser les valeurs par défaut. On clique sur Suivant et on retrouve un résumé de notre création.

resume volume - Prise en main d'un NAS QNAP

On clique sur Terminer et le volume va se créer.

creation - Prise en main d'un NAS QNAP

Un message nous indique que tout est prêt et qu’il est possible de créer des dossiers partager et d’utiliser File Station (explorateur de fichier QTS). Le NAS va contrôler maintenant chaque disque dur pour s’assurer qu’ils n’ont pas de défaut. Cela peut prendre plus de 12 heures suivant la capacité des disques durs. Pendant cette phase, le NAS va beaucoup moins vite, mais vous allez pouvoir commencer à vous organiser.

synchronisation - Prise en main d'un NAS QNAP

Pour commencer, vous allez créer un ou plusieurs utilisateurs. Pour cela, cliquez sur la première icône à gauche Panneau de contrôle et Utilisateurs.

panneau controle utilisateur - Prise en main d'un NAS QNAP

Cliquez sur le bouton Créer > Créer un utilisateur

creer utilisateur - Prise en main d'un NAS QNAP

C’est assez basique pour la première partie : une description (facultative), nom, mot de passe… et sur la partie de droite vous allez pouvoir gérer les permissions que cet utilisateur aura sur le/les dossiers présents sur le NAS. Vous pouvez même éditer ses privilèges sur les applications présentes sur le QNAP. Pas mal non ?

Utilisateur droit - Prise en main d'un NAS QNAP

Si vous avez beaucoup d’utilisateurs, il sera peut-être judicieux de créer des groupes d’utilisateurs. Cela permet de gérer plus facilement les droits des uns et des autres (ex.: un groupe famille et un groupe amis n’ont pas les mêmes droits/accès sur les différents dossiers du NAS). Cela n’empêche en rien de gérer des utilisateurs de façon unitaire avec ses propres droits.

Puis, vous pourrez créer des dossiers pour vos données (avec des droits pour les utilisateurs): toujours dans le Panneau de contrôle.

dossier - Prise en main d'un NAS QNAP

Là aussi, c’est assez basique…

creer dossier partage - Prise en main d'un NAS QNAP

Mais là encore, il ne faut pas hésiter à faire tourner la roulette de la souris pour découvrir de nombreuses options avancées (par défaut l’ascenseur n’est pas visible). Ici encore, vous pourrez configurer les droits des utilisateurs.

Creer dossier avances - Prise en main d'un NAS QNAP

Ces étapes sont importantes et nécessitent souvent une réflexion en amont. Par défaut, seul l’administrateur a accès au NAS. Cependant, vous souhaitez peut-être que d’autres personnes de votre foyer aient accès aux données. Par exemple votre conjoint a accès aux dossiers photos en lecture/écriture, mais pas les enfants. Bien sûr, rien n’est figé dans le marbre. Vous pourrez (re)travailler vos dossiers et accès par la suite 😉

Accès aux données

Depuis n’importe quel périphérique (ordinateur, téléphone, tablette, TV ,console…), vous pouvez accéder aux données. À l’image 4 ci-dessus, nous avons dit au NAS que nous souhaitions accéder aux données depuis un ordinateur Windows (Mac ou Linux). Voici un tuto qui devrait vous aider depuis Windows.

Si vous souhaitez accéder au NAS depuis vos appareils mobiles (Android ou iOS), QNAP a tout prévu. Il vous suffit de télécharger l’application QFile depuis votre smartphone.

qfile - Prise en main d'un NAS QNAP

Celle-ci vous permettra d’accéder à vos données sur votre NAS et même de faire des opérations classiques comme copier/déplacer, renommer, supprimer, télécharger… et cerise sur le gâteau vous pourrez visionner vos photos, lire vos vidéos et musiques en streaming (sans les télécharger sur votre téléphone). Pas mal, non ?

En faire toujours plus avec son NAS

Je vous laisse découvrir les paramètres et autres réglages du NAS. Ils sont nombreux. Aussi, le fabricant propose un AppCenter. C’est le store de QNAP. Grâce à celui-ci, vous pourrez télécharger et ajouter de nouvelles fonctionnalités à votre NAS (Sauvegarde, surveillance, domotique, sécurité, téléchargement…).

store qnap - Prise en main d'un NAS QNAP

Il y a en a pour tous. Pour installer, rien de plus simple. Une fois dans l’AppCenter, il suffit de cliquer sur le bouton + Installer.

Brancher le NAS à la TV

Certains NAS disposent d’une sortie HDMI (câble non fourni). Celle-ci permet de le brancher à votre TV et ainsi de profiter de vos photos sur grand écran, mais aussi de lancer votre musique préférée ou encore regarder vos films préférés. Regardons ensemble comment faire.

HD QNAP - Prise en main d'un NAS QNAP

Une fois le câble HDMI branché,on reste sur l’interface d’administration QTS. Cliquez sur l’icône HybridDesk Station (à droite). Cochez la case j’accepte et cliquez sur le bouton OK. Là, vous allez pouvoir installer les applications disponibles sur le NAS pouvant être utilisable directement depuis la TV. Attention, il y a un ascenseur non visible par défaut.

hybrid station - Prise en main d'un NAS QNAP

Utilisez la roulette vous allez trouver 23 applications dont 2 sont obligatoires :

  • HybridDesk Station en lui-même (interface sur la TV) ;
  • HD Player qui est le lecteur par défaut de QNAP (Vidéos, Photos et Musique).

Je vous recommande également Plex pour tout ce qui est vidéo, qui est une alternative à HD Player… ou encore Kodi (mon préféré). Attention, ce dernier est soumis à des licences et QNAP ne peut le proposer. Pour récupérer Kodi, vous pouvez passer par le Forum des NAS ou depuis le store du QnapClub. Si rien ne se passe sur l’écran de votre TV, assurez-vous que le câble HDMI est bien branché. Si rien ne se passe, n’hésitez pas à redémarrer le NAS (si vous appuyez sur le bouton de copie rapide en façade pendant 6 secondes, cela permet de redémarrer HD Station).

HS Station admin - Prise en main d'un NAS QNAP

Pour piloter le NAS depuis l’interface, il est possible de le faire avec la télécommande officielle QNAP (non fournie), une télécommande universelle ou encore l’application mobile Qremote. Celle-ci est bien faite et s’adapte à toutes les situations.

Qremote - Prise en main d'un NAS QNAP

On clique sur le bouton admin et un clavier virtuel va apparaître. Tapez votre mot de passe et validez. accueil HDSTATION - Prise en main d'un NAS QNAP

Un nouvel écran va apparaître. Commencez par changer la langue (English par défaut)…

choix langue - Prise en main d'un NAS QNAP

Puis allez faire un tour dans Réglages.

application HD Station - Prise en main d'un NAS QNAP

Directement depuis l’interface, vous allez pouvoir ajouter vos applications et procéder à diverses opérations. Là encore, je vous recommande de cocher la case « Activer la connexion automatique« . Cela vous évitera de devoir taper votre mot de passe à chaque démarrage de HD Station.

activer connexion auto - Prise en main d'un NAS QNAP

Il ne vous reste plus qu’à installer vos applications préférées et de profiter des nombreuses possibilités offertes par votre NAS, depuis votre TV.

HD Station applications - Prise en main d'un NAS QNAP

Conclusion

Voilà, ce petit guide de démarrage touche à sa fin. Nous avons vu :

  • Le détail d’un NAS :
  • L’installer physique des 2 disques durs dans le NAS ;
  • Comment trouver son NAS sur le réseau et configurer son installation ;
  • Le paramétrage complet du NAS (pool de stockage, volume, création d’un utilisateur et d’un dossier partagé avec sa gestion des droits) ;
  • L’accès au NAS à travers le navigateur, un ordinateur ou encore un smartphone/tablette ;
  • Enfin, nous avons paramétré le NAS avec sa sortie HDMI et installé quelques applications pour en profiter.

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous.

Article sponsorisé