Seagate lance le SSD pour les NAS : IronWolf 110

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En marge du CES 2019, le fabricant de disques dur Seagate a fait une annonce inattendue. En effet, ce dernier a lancé un SSD de 2,5 pouces pour les NAS. Son nom : SSD IronWolf 110. Quel est son rôle ? Quels sont les avantages par rapport aux autres ? Quel bénéfice peut-on en tirer ? Nous allons tenter de répondre à toutes ces questions…

SSD NAS IronWolf

SSD IronWolf 110

Le marché du NAS est en pleine expansion. Ce n’est pas nouveau, mais il faut avouer au fil des années. Les constructeurs de NAS sont nombreux, on citera Synology, Qnap, Asustor, Netgear… Pour le stockage, Western Digital et Seagate détiennent plus de 90% de part de marché. Naturellement, ces 2 fabricants ont créé des gammes de disques durs pour les NAS : WD Red (Pro) et IronWolf (Pro). Il s’agit de disques conçu pour fonctionner 24h/24 et 7j/7 dans un environnement RAID.

Avec des processeurs toujours de plus en plus véloces, les fabricants ont intégré de nouvelles fonctions aux NAS. Aujourd’hui, ce sont de vrais serveurs pour les particuliers comme pour les entreprises. Les utilisateurs sont de plus en plus exigeants et la demande de rapidité (voire d’instantanéité) est bien présente. C’est pour cette raison que nous voyons apparaître de plus en plus de périphérique compatible 10 Gbit/s et du SSD pour améliorer les performances.

IronWolf = NAS

Fort de sa gamme IronWolf, Seagate propose aujourd’hui le premier SSD destiné aux NAS. Le SSD est proposé en 5 capacités : 3,8 To, 1,9 To, 960 Go, 480 Go, 240 Go. Comme les disques IronWolf Pro, les SSD IronWold sont garantis 5 ans et disposent de l’option de récupération de données maison, Rescue. A cela s’ajoute le Dynamic Overprovising avec la technologie DuraWrite. Ce dernier permet de compresser les données (et donc réduire l’écriture sur la Flash)  offrant ainsi de meilleures vitesses de transfert, une augmentation de la durée de vie du SSD et une consommation d’énergie réduite (moins d’émission de chaleur également). Les experts auront remarqué les nombreuses similitudes avec le SSD entreprise Nytro.

Les avantages du SSD sont nombreux : rapidité, durée de vie, silence, consommation électrique… Ils peuvent être utilisés comme Cache ou installés dans une infrastructure 100% flash.

Le fabricant annonce des capacités de transfert soutenu pouvant atteindre 560 Mo/s en lecture et 535 Mo/s en écriture, sauf pour le 240 Go où le début en écriture chute à 345 Mo/s en écriture. Le SSD IronWolf disposerait d’une endurance de 7 000 To (téraoctets écrits) pour le modèle à 3,8 To… C’est beaucoup ! Cela représente 383 Go tous les jours, pendant 5 ans. À titre de comparaison, un SSD classique offre généralement une endurance d’écriture entre 120 et 360 To. Ce n’est pas le premier fabricant à proposer une endurance 7 000 To, d’autres le proposent également, c’est loin d’être la majorité.

Avec ses performances dans les transferts, son endurance et ses petites fonctionnalités orientées NAS… il y a de fortes chances que le public professionnel soit très intéressé. En tout cas, Seagate répond à un besoin de clarification et de compréhension de sa gamme. Le SSD IronWolf 110 est un produit orienté performances pour les NAS (en entreprise ou chez le particulier très exigeant). Un test chez Cachem dans les prochains jours ? Certainement… mais il faudra être patient, car le produit n’est pas encore disponible.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page officielle

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

5 commentaires

  1. Bonne nouvelle ; mais j’ai peur au Prix ! Maintenant faut être cohérent si nous voulons du 10 Gbits il faut que les DD suivent .

  2. Prix annoncés à l’étranger :
    – 240Go = 90€
    – 480Go = 136€
    – 960Go = 260€
    – 1,92To = 432€
    – 3,84To = 853€

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Créer une alarme avec Domoticz (Partie 2 : Paramétrage)

Dans la première partie, nous avons sélectionner le matériel pour créer une alarme avec Domoticz. Aujourd’hui,  nous vous proposons de...

Fermer