Test Seagate IronWolf 14 To

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cela fait maintenant plusieurs années que les 2 principaux constructeurs de disques durs, Western Digital et Seagate, proposent des séries spéciales pour les NAS. Ces modèles sont destinés aux environnements RAID et pour un fonctionnement 24h/24. La gamme IronWolf, qui nous intéresse aujourd’hui, se destine aux NAS de 1 à 8 baies. En d’autres termes, ils répondent aux installations pour les particuliers comme pour les professionnels. Nous vous proposons un test du Seagate IronWolf 14 To

Test IronWolf 14 To

Que vous ayez un NAS Synology, Qnap ou Asustor… ce disque dur devrait vous intéresser. Tout d’abord, il faut rappeler les caractéristiques essentielles à ce produit. Tout d’abord, il dispose de 256 Mo de cache et il tourne à 7 200 tr/min (tour par minutes). Cela lui permet d’atteindre 210 Mo/s (selon le constructeur). Ces données sont importantes à plus d’un titre. Premièrement, la mémoire cache permet d’accélérer les traitements en écriture. Deuxièmement, le nombre de tours par minutes permet d’atteindre une plus grande vitesse dans les transferts. Cependant, il consomme un peu plus d’énergie et génère également un peu plus de bruit.

Les disques IronWolf disposent d’autres attributs importants comme les capteurs de vibrations ou encore l’AgileArray. Une application dédiée à la gestion des disques est disponible chez les principaux constructeurs de NAS (Asustor, Qnap, Synology, TerraMaster et Thecus) : IronWolf Health Management.

Performances

Sous Windows, les tests ont été effectués avec ATTO Disk Benchmark et CrystalDiskMark. Le disque dur a été formaté en NTFS. Comme on peut le voir sur la capture ci-dessous, nous avons rencontré un souci avec CrystalDiskMark en lecture séquentiel… mais aussi avec ATTO sur les fichiers 4 et 8 Mo.

Sous macOS, les tests ont été réalisés avec AJA System Test et Disk Speed Test. Le disque dur a été formaté en AFPS.

Avec un NAS équipé d’une carte 10 Gbit/s, les performances sont à la hauteur (même en RAID). Pour rappel, le goulot d’étranglement sur les NAS se situe au niveau de la prise réseau Gigabit. Elle ne peut dépasser les 128 Mo/s. Pour dépasser cette limite, il est possible de passer par l’agrégation de lien (LAG) ou il faut posséder une installation 10 Gbit/s.

Bruit

Ce type de disque dur se destine à être dans un NAS. Depuis quelques années, ces boitiers réseaux se retrouvent par exemple dans le salon (HDMI) ou dans la chambre. Il est important que le nombre de décibel soit le plus faible possible dans ces cas. Il faut avouer que les disques IronWolf ne sont pas les plus silencieux… notamment au démarrage. Passé les premières secondes, les disques se font heureusement plus discrets. Cependant, à plus de 3 mètres et dans un NAS, les disques reste audible. Les plus sensibles d’entre nous devront faire attention.

Conclusion

Le Seagate IronWolf 14 To est un très bon disque dur. Il offre une large capacité et ses performances sont au rendez-vous. Il offre toutes les caractéristiques que l’on peut attendre d’un disque dur pour NAS. Cependant, il n’est pas le plus discret des disques durs.  En conclusion, si vous êtes à la recherche de performance (et moins du silence), alors ces disques sont pour vous. Seul son prix de 523€ pourra en freiner plus d’un.

Vous pouvez retrouver nos tests de l’IronWolf 10To et 12To

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
AS-T10G, Asustor lance aussi sa carte 10 Gbit/s Ethernet !

À son tour, Asustor lance sa carte réseau 10 Gbit/s au format RJ45 : AS-T10G. Cette dernière est au format...

Fermer