Popularité des VPN en Russie

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, Moscou a bloqué de nombreux sites d’informations, des réseaux sociaux et autres applications mobiles. Cependant, les Russes ont décidé de contourner la censure imposée… Depuis plusieurs jours, les applications les plus téléchargées en Russie (Android et iOS) sont les VPN.

VPN map - Popularité des VPN en Russie
Crédit : Danny144/Pixabay

Russie et VPN

Pour rappel, un VPN signifie Virtual Private Network (ou en français réseau privé virtuel). Lorsque vous utilisez un service de VPN, avec un ordinateur ou un téléphone, l’application va créer un tunnel sécurisé avec un serveur distant. Votre fournisseur d’accès à Internet (même un gouvernement) ne peut savoir ce qui passe dans ce tunnel. Seule l’adresse IP du serveur VPN distant est visible, jamais la vôtre. Cela peut être utile pour préserver son anonymat, sécuriser sa connexion sur un Wi-Fi public, contourner un blocage lié par géolocalisation… ou encore la censure d’un pays !

Twitter, Facebook et Instagram (très populaire en Russie) sont actuellement bloqués ou restreints fortement. Ces réseaux sociaux véhiculeraient des mensonges selon le Kremlin. Ils sont pourtant très populaires en Russie (surtout Instagram). Selon Data AI (anciennement App Annie) sur la journée du 16 mars, dans le TOP 10 iOS, on ne retrouve que des applications VPN et autres proxys. Voir image ci-dessous :

top10 iOS VPN - Popularité des VPN en Russie
Cliquez pour agrandir

On retrouve dans ces classements des acteurs bien connus comme CloudFlare avec son VPN gratuit (1.1.1.1: Faster & Safer Internet) ou ProtonVPN.

Si on regarde le TOP 10 des applications Android (Play Store), sur la même date, on retrouve également 6 applications VPN.

top10 adnroid VPN - Popularité des VPN en Russie
Cliquez pour agrandir

 

Pour contourner la surveillance et la censure, les citoyens ont décidé de passer par des services VPN et donc des serveurs basés à l’étranger. La demande pour les VPN a explosé +2.700 %. Selon les experts, Moscou aurait déjà coupé le trafic de certains services VPN. Un jeu du chat et de la souris…