5 extensions indispensables pour Google Chrome

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si vous êtes en quête perpétuelle de modification, de personnalisation ou encore d’amélioration, alors ce sujet est fait pour vous ! Nous allons vous présenter des extensions essentielles pour Google Chrome. Effectivement sur Internet, on peut désormais trouver des milliers d’extensions, allant des plus utiles aux plus superflus : difficile de s’y retrouver. Je vais donc vous présenter 5 extensions qui, à mon avis, méritent d’être présentées ici.

1. OneTab

On commence doucement avec une extension qui saura se rendre utile pour celles et ceux qui se perdent dans leurs onglets. Comme vous l’aurez compris, il s’agit là d’un organisateur d’onglets ! Grâce à lui, vous allez pouvoir en un clic convertir cette longue barre d’onglets ouverts. Vous savez celle où on ne voit même plus les noms, en une liste simple et lisible.

Comme montré ci-dessus, il vous suffit de cliquer sur le raccourci dans la barre d’outils afin d’activer l’extension. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous, restaurer un onglet ou la totalité, les supprimer ou encore les grouper. Je vais m’attarder sur la dernière option, qui est pour moi une fonctionnalité très intéressante. Vous pouvez avec OneTab créer des groupes d’onglets.

Dans cet exemple, j’ai créé «Groupe A» et «Groupe B». Cela permet de passer d’un groupe à l’autre, dans ce cas d’ouvrir uniquement les onglets du groupe B, puis passer rapidement au groupe A sans s’emmêler les pinceaux en supprimant le mauvais onglet. Grâce à cette extension, vous pourrez enfin organiser et retrouver facilement vos onglets. L’extension est disponible gratuitement ici.

2. Magic Actions

Je m’adresse ici à tous ceux qui utilisent YouTube et qui souhaitent améliorer l’interface. Cette extension devrait vous combler ! Comme vous pouvez le remarquer, ce n’est pas la page conventionnelle de YouTube, voici donc les modifications les plus visibles réalisées grâce à Magic Actions. On peut premièrement passer le site complet en mode «nuit» en actionnant le bouton en forme d’interrupteur situé en haut à gauche du logo.

Parlons maintenant de l’écran de lecture en lui-même, habituellement, nous avons 3 modes de lecture : Classique (comme sur la photo ci-dessus), Cinéma ou plein écran.

Désormais en cliquant à gauche de la vidéo on passe dans un nouveau mode cinéma. Une autre fonctionnalité dont vous ne pourrez pas vous passer concernant la modification du volume. Finis les galères à devoir utiliser le petit bouton volume pour augmenter ou baisser le volume. Maintenant, vous pouvez le faire grace à la molette de votre souris et ceci de façon précise. Vous pouvez maintenant régler précisément le son avec une graduation allant de 0 à 100, un coup de molette vers l’avant augmentera le volume de 5 et inversement pour un coup vers l’arrière.

Pour finir, nous allons rapidement parler de la barre d’outils désormais présente en dessous de la vidéo. Les deux premiers boutons vous redirigent vers les pages du développeur. Vous avez ensuite la possibilité d’accéder aux paramètres de l’extension, de lancer en mode plein écran tout en ayant accès à ses onglets ou encore de passer la vidéo en boucle, sans avoir à recharger la vidéo. Deux boutons permettent d’ajouter un filtre et de créer des effets vidéo instantanément. Enfin un bouton utile, celui permettant de faire une capture d’écran de la vidéo uniquement, pas la peine de rogner par la suite, ce qui peut être pratique. Pour finir, les vidéastes retrouveront sur le dernier bouton des informations sur la vidéo. L’extension est disponible gratuitement ici

3. uBlock Origin

On passe désormais à un incontournable sur Internet, je parle bien évidemment du bloqueur de pub. Oui, on a tous déjà été vécu ce moment où à chaque clique sur une page une pub se lance dans un nouvel onglet, ce moment vous ne pouvez pas vous balader sur un site sans être harcelé de pub (ndlr : pas sur Cachem 😉 ). Grâce à uBlock Origin, vous allez donc pouvoir vous balader en paix sans vous soucier de savoir si vous allez être redirigés vers un site quelconque.

L’extension est plutôt discrète elle est uniquement visible dans les raccourcis d’extensions, une fois que l’on clique dessus, un petit menu apparaît.

Une fois ceci fait vous avez accès à quelques informations comme le nombre de pub bloqué(s) sur cette page ou depuis toujours, mais aussi à quelques fonctionnalités comme le simple fait de pouvoir désactiver temporairement l’extension. Vous n’aurez ensuite plus qu’à recharger la page via un bouton inclus dans l’extension. Parmi les autres possibilités, vous pouvez sélectionner les éléments que vous souhaitez faire disparaître de votre écran.

YouTube écran original.

YouTube écran après utilisation de l’outil «zappeur».

Avec cet exemple, vous pouvez clairement remarquer que j’ai réussi à supprimer facilement les informations non pertinentes ou privées par exemple si vous souhaitez faire une capture d’écran sans forcément devoir passer du temps sur un logiciel de retouche, il vous suffit de faire votre tri depuis l’extension.

Pour finir une partie est dédiée aux paramétrages de l’extension, ajout de filtre, liste blanche ou encore modifications standard vous seront disponibles. L’extension est disponible gratuitement ici

4. Google Keep

En cliquant sur l’outil dans la barre des extensions, on obtient ce pop-up qui nous propose donc d’enregistrer notre page dans Google Keep. On peut y inscrire un titre ainsi qu’une note, très pratique si l’on souhaite se souvenir des circonstances dans lesquelles nous avons voulu garder une trace de cette page. Il y a aussi la possibilité d’ajouter tags afin de trier ses pages, très utile si on souhaite les ranger par thème.

Une fois ceci fait, vous allez pouvoir voir vos pages sauvegardées en allant sur l’onglet de l’extension et en faisant clic droit -> Go to Keep

Vous arrivez alors sur cette page ou vous retrouvez vos pages. On peut tout de suite remarquer la simplicité de la page. On voit tout facilement et c’est assez intuitif. L’extension utilise l’application de prise de notes de Google.

Grâce aux tags, on peut facilement retrouver des pages qui ont le même rapport, simplement en rentrant le tag en question dans la barre de recherche. Cette extension est vraiment pratique et nous permet d’éviter d’encombrer ses favoris. Elle est bien plus simple à utiliser. Désormais, si vous voulez voir la liste des ordinateurs que vous avez repérée en fonction d’un ou plusieurs critères, vous pourrez facilement grâce à Google Keep. L’extension est disponible gratuitement ici.

5. BlockSite

Comme vous pouvez le voir, les développeurs ont de l’humour, ce qui pourra vous éviter de vous énerver en tombant sur la page vous indiquant que vous ne pourrez pas perdre de temps aujourd’hui.

Bien sûr vous n’êtes pas forcément obligé d’aller sur le site pour le bloquer. En créant cette extension, ils ont pensé à tout. Un mode de travail appelé « Work Mode » est disponible. Celui-ci permet de prérentrer une liste de site à bloquer. Ainsi, lorsque vous vous installerez pour travailler, vous n’aurez plus qu’à activer ce mode pour être tranquille sans aucune distraction.

Évidemment, vous pourrez facilement contourner l’extension. Cependant, elle nécessite votre collaboration, considérez donc cela comme une aide pour éviter d’être distrait et non comme une punition. Enfin un mode se nommant «Adult Block» prévu pour les parents qui souhaitent bloquer les sites pour adultes. La partie des paramètres est simple, elle permet de gérer la liste des sites bloqués, de bloquer des sites dont l’URL contient tel ou tel mot ou simplement de gérer le mode de travail.

L’extension est disponible gratuitement ici

Partager.

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Je cherche un plugin pour avoir un nouvel onglet quand on tape dans la barre d’adresse, afin de ne pas écrasé l’onglet actuellement ouvert. J’ai cela sur Firefox et je n’ai rien trouvé pour Chrome.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Synology – Mise à jour DSM 6.2 update 1

Alors que le logiciel interne Synology DSM, est passé en version 6.2 début juin, une nouvelle mise à jour a...

Fermer