Décodeur TV SFR avec Google Play

0

decodeur-sfr-google-play

Aujourd’hui, l’équipe de Cachem vous propose de tester le décodeur TV SFR avec Google Play. Eh oui, nom “étrange” pour ce petit boîtier élégant fabriqué par LG. À l’heure actuelle, la partie connectée des TV  est un réel bide… Si si, n’ayant pas peur des mots.

Est-ce que ce décodeur arrive à point nommé pour asseoir la suprématie des décodeurs des FAI ?

Réponse dans notre test…

Prix

Uniquement disponible en location à raison de 3 euros par mois soit 36 euros par an, ce genre d’appareil, à qualité égale, vaut dans le commerce, à l’achat, entre 100 et 150 euros. Nous ne parlerons pas des appareils chinois à la qualité douteuse et au S.A.V. inexistant… sans compter les éventuels problèmes de douanes, taxes voire de composants ne respectant pas les normes CE/UE.

Visuel

photo principale

SFR conserve un visuel noir comme pour le décodeur Évolution. Ses dimensions permettraient presque de vous balader avec dans votre proche tellement il est petit (13 cm sur 13 cm) . Au toucher, le matériel paraît d’une bonne conception avec un plastique agréable au toucher. Le décodeur et la télécommande comportent tous deux le logo SFR.

Pré-requis

  • Une antenne (le minimum si vous voulez la TNT)
  • L’ADSL (pour le Replay, les radios, etc.) avec une connexion “minimum” de 2 mégas. À noter que SFR ne mentionne pas ce “plancher” de 2 mégas sur son site, mais au contraire 1 méga. Soyez donc vigilants. Pour l’avoir testé avec une connexion d’1,5 méga, nous pouvons vous affirmer que le Replay, les radios… ne fonctionnent pas. Pourtant, nous avions pris soin de couper tous les périphériques connectés par Ethernet et/ou Wifi. Nous ne savons pas comment SFR a abouti à un tel résultat, mais cela risque de faire des déçus dans les chaumières.
  • Une TV avec prise HDMI. Si vous avez en seconde TV un bon vieux tube cathodique, passez votre chemin ou… changez de TV !

Notre avis : SFR devrait revoir sa fiche de communication en corrigeant le débit minimum requis et mettre en avant l’absence de connecteur péritel.

Caractéristiques techniques

  • Processeur ARM v7 double cœur cadencé à 1 GHz
  • 578 Mo de RAM
  • 2 Go de stockage

Notre avis : à l’heure des quadruples cœurs, de 2 GO de RAM et de 8 à 32 GO de stockage, ces caractéristiques nous semblent dépassées.  

Connectiques

Arrière 

verso decodeur

  • prise antenne (normal pour la TNT)
  • prise optique (pour relier à un home cinéma par exemple)
  • entrée HDMI pour relier le décodeur Évolution exclusivement (heureux possesseurs du très bon et pourtant vieux décodeur Netgem n’y songez même pas). Ce point fait l’objet d’un test plus bas.d8105272f628343e67fb6a813b4a30d8
  • sortie HDMI
  • port USB
  • prise réseau Ethernet
  • prise alimentation

Notre avis : le décodeur propose des connectiques riches en cohérence avec son époque. Néanmoins, nos tests ne nous ont pas permis de lire le contenu d’un disque dur auto-alimenté. Si ce dernier était bien sous tension, en revanche aucune application “par défaut” n’a permis de lancer les fichiers « tests » présents sur ce dernier.  Notre première pensée a été que le matériel avait été lancé dans la précipitation sans l’activation de toutes ses fonctions. Pourtant le site SFR précise (SFR- tous droits réservés) : “Il est possible de brancher un disque dur sur le décodeur TV SFR avec Google Play pour parcourir le contenu du disque dur et lire les médias (films, photos, MP3…).” On se demande bien comment. Pas d’application estampillée SFR d’accès au contenu…

Nous avons donc décidé de réaliser un tour “de passe-passe” en activant l’entièreté du GooglePlay. Pour ce faire, nous nous sommes rendu dans le menu “développeur” et avons cliqué plusieurs fois sur la version (la build) du décodeur puis effectué un retour dans l’écran précédent. Un menu “développeur” est apparu lequel nous a permis d’activer l’intégralité du GooglePlay. Une fois le GooglePlay « entier » activé, nous avons tout simplement installé un navigateur de fichiers. ES Explorateur de Fichiers, pour ne pas le citer, nous a permis d’accéder au contenu de notre disque dur externe. De même si vous souhaitez ajouter des applications au format .apk manuellement rendez-vous dans “sécurité” et cochez “sources inconnues” (à vos risques et périls).

Télécommande

Cette dernière est réversible : une partie recto / une partie verso

– recto

IMG_20140103_143941

  • Les boutons de “changements de chaînes” sont dans “le bon sens”. Pourquoi dans le bon sens ? Car, sur la télécommande du décodeur Évolution, elles sont inversées un peu comme si vous pilotiez un hélicoptère.
  • un bouton micro pour utiliser la recherche Google. Nous avons testé avec la recherche Google. La qualité est satisfaisante et nos recherches sur Internet ont été fructueuses.
  • un pavé tactile de navigation. Ce dernier est plutôt bien pensé, mais assez (trop ?) sensible.
  • un bouton pour activer ou désactiver la souris. Une fois la “souris” active, il vous faudra bien vous placer en face du capteur du décodeur. Le pavé tactile de navigation devient votre souris et il faut tapoter sur le pavé pour valider. La précision nous a semblé relativement bonne.
  • une touche PIP  (Picture In Picture) à savoir l’incrustation de l’image
  • un bouton REC pour enregistrer
  • des touches pause/avance/retour

Notre avis : la télécommande nous a donné une nouvelle fois un sentiment de frustration même si elle est agréable au toucher, le sentiment d’un produit qui a été lancé dans la précipitation une fois l’interface stabilisée. En effet, les touches suivantes ne sont pas actives :

  • PIP : ne fonctionne pas
  • REC : ne fonctionne pas. Supposition que l’enregistrement TNT sera disponible prochainement
  • Pause / avance / retour : les touches ne fonctionnent pas. Nous avons supposé l’arrivée prochaine du Timeshit (contrôle du direct) ou une utilisation de ces dernières pour la lecture des enregistrements.

Le site de l’opérateur  (SFR – tous droits réservés) précise : “Les fonctionnalités enregistrement et contrôle du direct seront accessibles dès le début 2014.” Enfin, n’espérez pas vous servir de la télécommande Évolution sur le décodeur Google ou inversement. Elles ne sont pas compatibles. Il y a un « mais » qui est évoqué plus loin dans la rubrique “Relier le décodeur Évolution au Décodeur Google TV par HDMI”

– verso

IMG_20140103_143953

Il s’agit d’un pavé numérique avec touches « majuscules » et « shift ». Nos tests ont été concluants, les touches réagissant bien.

Notre avis : d’autres constructeurs de Google TV ont préféré positionner toutes les touches côté recto. En effet, cela évite de jongler en pivotant sans cesse la télécommande.

L’OS et l’interface

021C000006848992-photo-decodeur-tv-sfr-avec-google-play

L’OS est Android 4.2.2 avec une surcouche estampillée SFR (fond blanc avec carrousel effet 3D). Pour avoir lu la « grogne » de bon nombre d’utilisateurs du décodeur Évolution, cet affichage en 3D était décrié, car trop lent avec un hardware à la ramasse, une partie développée chez les français de Wyplay et une autre par SFR .

D’après nos sources, les mises à jour seraient conjointes SFR/Google (à confirmer). Nous avons pu constater l’arrivée de deux mises à jour successives sans “changement visuel” notable. Nous n’avons pas réussi à mettre la main sur les changelogs  (le site de l’opérateur est en cela labyrinthique)

Sinon vous retrouverez les applications phare de Google : YouTube, le Playstore, Chrome, Google photos (et pas Google + ou le nouveau Photos présent sur les Nexus par exemple), Google Recherche (mais point de Google Now…)

Concernant les formats supportés,  ils sont en théorie les suivants :

Vidéo :

• H.264 AVC

• MPEG-4

• MPEG-2

• MPEG-1

• WMV9/VC-1

Image :

• JPEG

• GIF

• PNG

• BMP

Audio :

• MPEG-2/4 AAC

• MPEG-4

• MPEG-1/2

• WMA

• Dolby Digital

• DTS

Notre avis : l’effet 3D est bien présent et cette fois-ci il est fluide et réactif. Le hardware et la facilité à développer sur Android y sont sûrement pour quelque chose. Néanmoins, nous n’avons pas aimé le “bureau” au premier plan typique de toute Google TV (cette remarque est plus large que le décodeur de SFR). Nous avons apprécié en revanche l’allumage et l’extinction rapides du décodeur et l’arrivée directe sur la dernière chaîne regardée en plein écran (contrairement au décodeur Evolution qui ne propose pas cette fonction basique) 

Les services

  • Catchup TV (TV à la demande). Test de mytf1 et 6play 1) mytf1 ne comporte pas tous les programmes des séries étrangères (point de Mentalist par exemple) 2) 6play comporte des doublons “fantômes” des mêmes programmes (on clique et c’est vide). Le carrousel de la TV à la Demande pourra  à nouveau vous procurer le tournis.
  • Radios – le minimum syndical – sans possibilité d’ajouter des webradios
  • VOD
  • Google Play. L’interface TV réduit considérablement le nombre d’applications. SFR a de plus pris soin soit de faire disparaître soit de rendre inutilisables les applications de TV à la demande y compris sa propre application (SFR TV). En effet, vous aurez droit au son, mais pas à l’image si vous installez manuellement les .apk (par « sources inconnues »). Enfin, l’installation manuelle de flashplayer a fonctionné mais l’image dans les navigateurs (flashplayer, puttin etc.) est “parasitée”, verdâtre et dédoublée (ils n’ont pas fait les choses à moitié). Pour 6play il n’y a tout simplement pas d’image (uniquement le son) comme sur l’application SFR TV !!!. Nous avons tenté de lire une vidéo HD en 720p (même pas en 1080p) avec trois applications : VLC, MX player et Archos Vidéo. Avec les 3, les saccades étaient au rendez-vous. Précision : cela a été réalisé en connexion Ethernet. Enfin, nous avons essayé de jouer à Dead Trigger et à Angry Birds, mais nous n’avons pas réussi à aller au-delà de la page d’accueil.
  • services que nous n’avons pas trouvés : l’accès aux enregistrements du décodeur principal et le contrôle parental. Ce sont deux gros manques …

Relier le décodeur Évolution au Décodeur Google TV par HDMI

Qu’apporte cette mystérieuse fonction? Le bureau Google TV du décodeur SFR Google  va venir « se greffer » à l’interface du décodeur Évolution et les services Google seront donc accessibles sur ce dernier. Le second « hardware « relié au premier vient apporter à celui-ci des services qu’il aurait été incapable de faire tourner (PIP, navigateur Internet etc.). La télécommande Évolution devient dans ce cas inutilisable (non vous ne rêvez pas)  et il faut à présent vous servir de la télécommande du décodeur SFR Google pour piloter le décodeur Évolution.

urlNotre avis : Est-ce vraiment utile ? nous trouvons que ça revient un peu à mettre une jambe de bois ou des béquilles au décodeur Évolution qui est toujours en manque de services innovants après une sortie fin 2011 éclipsée par la foudroyante Freebox (R)évolution. Pourquoi SFR n’a pas sorti d’une part une version améliorée du décodeur Evolution avec un meilleur hardware et avec les services Google d’une part et ce petit décodeur LG d’autre part ? Sans doute des choix stratégiques qui nous dépassent. Ce qui nous semblerait judicieux de la part de l’opérateur : fournir dans un seul package le décodeur principal et le second décodeur pour le prix de 37,90 euros avec la possibilité de prendre un second décodeur Google Play pour le multi TV.

Conclusion

points positifs

  • le premier opérateur à lancer un décodeur Google TV
  • un décodeur discret, bien fini, solide
  • une télécommande bien pensée et robuste
  • un second décodeur éventuel pour profiter du Replay, des radios, etc
  • l’interconnexion entre les 2 décodeurs

points négatifs

  • un sentiment de lancement trop rapide : nombreuses touches et/ou services inactifs : PIP, contrôle du direct, les ports USB qui n’ont pu lire aucun contenu ni d’une clé USB ni d’un disque dur externe auto alimenté
  • pas de branchement péritel
  • un GooglePlay limité à environ 700 applications alors que sa version complète en comprend plusieurs centaines de milliers
  • pas de support de Flashplayer
  • l’absence de contrôle parental
  • pas d’accès aux enregistrements du décodeur principal
  • pas de possibilité d’installer l’application SFR TV (un comble!)
  • la sensation de voir « arriver  » une béquille pour le décodeur Évolution
  • un Replay incomplet par rapport à ceux des décodeurs Évolution et Netgem.

Faut-il craquer ?

Pour le moment, pour nous, la réponse est clairement NON.url Motifs :

  • si vous avez une tablette avec sortie HDMI par exemple. Vous aurez le Replay et les radios sans avoir besoin de ce décodeur. Attention : des applis comme mytf1 détectent l’HDMI et ne peuvent pas fonctionner
  • si vous avez déjà un tuner TNT HD dans votre TV HD et si vous n’avez que faire du Replay et des radios, aucun intérêt
  • si vous avez des enfants en bas âge ils pourraient télécharger des jeux violents comme Dead Trigger par l’absence de contrôle parental. Idem pour la navigation sur Chrome
  • si vous attendez les services non activés : PIP, Timeshift, enregistrement de la TNT, la lecture du contenu d’un disque ou d’une clé USB, patientez encore.

Quand tous les services seront actifs, un nouveau test s’imposera et notre jugement pourra être revu. 

À noter, enfin, que malgré l’absence de fonctions actives, le décodeur a remporté un franc succès et a été rapidement en rupture de stock

Et vous l’avez-vous loué ou comptez-vous le louer ?

Partager.

A propos de l'auteur

Geek à part entière, je suis avant tout un passionné de nouvelles technologies. Vous pouvez me croiser ici ou encore sur .le Forum des NAS

Lire les articles précédents :
Test du QNAP HS-210

Petit nouveau chez le constructeur de NAS QNAP, le HS-210 nous a surpris à bien des égards. Ce qui frappe...

Fermer