HTC Titan, folie de la grandeur ou mobile ultime ?

1

Avant toute chose, ce téléphone mérite que l’on s’attarde sur son nom. Titan : Nom des géants qui, dans la mythologie grecque, voulurent escalader le ciel et détrôner Jupiter (wiktionnaire). Autant dire que le fabricant Taïwanais a de l’ambition et joue dans la cour des grands : ce tout récent HTC est une chimère issue d’un Windows Phone dernière génération et d’un Sensation boosté aux haricots magiques.

Alors quel destin pour le Titan ? Future légende inspirant des générations de héros ès téléphonie ou soldat bancal de l’armada HTC, simple faire-valoir le temps d‘une bataille ?

Quand on parle de mobile, la question de la prise en main est souvent anecdotique. Dans notre cas, elle est centrale. Nous passerons donc rapidement sur les performances. En effet, ce n’est pas cet argument qui vous fera l’acheter (ou pas) car c’est un bon produit. Mais pour les puristes, et les autres :

  • L’appareil photo de 8 Mpx avec son double flash LED et son objectif grand angle de 28mm en f/2.2, enregistre la vidéo en HD (720p). Son petit frère en façade revendique 1.3 Mpx. C’est un plaisir de l’utiliser !
  • Le processeur qui fait tourner tout ça est un Qualcomm MSM8255 de 1.5Ghz qui profite de 512Mo de RAM et de 16Go de capacité de stockage.
  • L’écran est un super LCD très fluide et très (très!) lumineux de 4,7 pouces
  • Vous trouverez également du WiFi, du Bluetooth, du GPS, du DNLA, et une batterie de 1600 mAh.
  • Il possède aussi des capteurs de luminosité, de proximité, un accéléromètre, une boussole digitale et un gyroscope.
  • Ses dimensions officielles : 131.5 x 70.7 x 9.9mm et un poids de 160g
  • Pas d’emplacement pour une µSD

Voilà. Là où le Titan se distingue, c’est dans son aspect général. Une diagonale de 4,7 pouces, soit presque 12cm, c’est immense ! Pour vous rendre compte, c’est 3,5 pouces (8,9cm) pour un iPhone, et 4,0 (10,1 cm) pour un Samsung Galaxy 2. Vu autrement, imaginez une tablette qui aurait rétréci au lavage. Car ce produit n’est pas une tablette ou alors une tablette de chocolat, celle à 70% de cacao, toute fine. Oui, le Titan est beau comme un dieu (grec) : grand, musclé et… mince.

Alors, comment se servir d’un tel objet ? Dans une seule main avec un pouce qui parait bien court ? Voir  ici. A 2 mains, une qui tient et une qui pianote? Posé sur une table ? La réponse est personnelle, mais pas neutre. Il est également conseillé de réfléchir à l’usage que l’on a de son mobile, au quotidien. En fonction de vos réponses, vous saurez mieux s’il est fait pour vous !

Voici quelques exemples : dans le métro, n’importe qui lit les noms de vos contacts par dessus votre épaule depuis le siège de derrière mais, installé à une table de café, la lecture des mails est d’une ergonomie incroyable ! Jouer, naviguer ou lire une vidéo est un vrai bonheur. Il se rentre dans une poche arrière d’un pantalon mais bien penser à l’enlever avant de s’asseoir ! Essayer de le prendre en main, et ne vous arrêtez pas à la première impression.

L’autre source de curiosité immédiate est la présence de Mango (Windows Phone 7.5) et c’est tout aussi intéressant à découvrir. Une fluidité originale utilisant les fameuses icônes “carré” metro et une animation des polices de caractères permettent un confort de consultation à tomber par terre. Sur l’écran du Titan, c’est une expérience que tout technophile qui se respecte doit vivre au moins une fois. Honnêtement, on prend une petite claque.

Ensuite, il y a de bonnes idées, comme la gestion des contacts qui intègre automatiquement l’activité sur les réseaux sociaux et compile les discussions sur sms, messagerie etc. Et on n’échappe pas à la mise en œuvre – indispensable – de la Convergence : xBox Live pour les jeux, Zune pour le multimédia, Windows 7 pour la maison ou le bureau…

Mais comme tout nouvel OS, certains éléments prêtent le flanc à la critique.

Le marketplace est pour l’instant le talon d’Achille de l’écosystème. Les applications ne sont pas légions, loin de là, et l’essentiel des jeux sont payants – avec une période d’essai gratuite quand même. Graphiquement, si l’ergonomie est au top de sa forme, un maximum de 8 icônes par écran, ce n’est pas l’Olympe ! Si vous avez pour habitude de remplir 4 bureaux d’iPhone par exemple – soit 64 liens en plus des raccourcis fixes – vous aurez du mal à tout caser en passant sur Mango.

En dehors des vignettes fournies par défaut – comme la fameuse animation de l’icône contacts ou de l’album photos – rien à signaler. Bref, pour ceux qui aiment un peu bidouiller, paramétrer leurs widgets… merci de passez votre chemin ! Vous pourrez quand même changer la couleur des carrés, le fond d’écran et basta.

A ce sujet, un mot sur l’intelligence marketing de Microsoft : Mango permet de différencier les produits concurrents – c’est important – tout en les associant via un air de famille bien identifiable : voir Microsoft en rouge, Nokia en bleu et HTC en vert. Autre exemple, le même produit qui s’adapte en fonction du contexte : le Omnia 7 en bleu sur le site de Samsung et orange chez Orange !

Au moment de conclure, on ne s’étendra pas sur Mango : soit vous prenez en l’état, comme un iOS, et vous pourrez vous régaler la rétine, soit vous restez sur Android pour son système ouvert. A noter que, comme pour Apple, l’absence de slot microSD – voulue par Microsoft – est regrettable pour un mobile destiné au multimédia.

Niveau hardware, le Titan, vous le posez sur votre main et vous caressez son écran avec un plaisir croissant. Pour y résister, il faut être cyclope ou attaché à un mât. Ce qui pondère notre enthousiasme, c’est sa finition et notamment cette sensation qu’il est peut-être fragile (on n’a pas testé sa résistance sur le bois, le carrelage ou dans le lave-vaisselle !), que la coque est très lisse et les boutons on/off et +/- dépassent à peine. Mais après l’avoir essayer, dur de revenir au format du commun des mortels!

Merci à Thomas.

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Lire les articles précédents :
[série] Body of proof – A éviter

Généralement, je suis plutôt bon public. C'est vrai ! Je trouve toujours quelque chose d’intéressant dans une série - l'histoire, le fil...

Fermer