Motorola RAZR, un mobile en demi-teinte

0

Le dernier téléphone de Motorola, RAZR est très surprenant. Tout d’abord, il est doté d’un design bien différent des mobiles précédents (Atrix, Defy etc) ou encore de ses concurrents.  Ultra fin (seulement 0,71 centimètre d’épaisseur) et très léger (126 g), le smartphone est équipé d’un écran de Super AMOLED Plus de 4,3 pouces. Rapide, le RAZR est équipé d’un processeur double-cœur cadencé à 1,2 GHz et de 1Go de RAM.

En acier inoxydable et doté d’un dos en Kevlar, le Motoral RAZR donne une impression de solidité. Mais…

Le RAZR est un grand smartphone, par sa taille et par ses performances. Mais la prise en main est plutôt difficile, en tout cas au début. En effet, sa faible épaisseur et la taille de l’écran ne facilite pas sa maniabilité. Il est très difficile de l’utiliser d’une seule main. Autre petit défaut lié à son épaisseur, il devient rapidement chaud (voir très chaud) lors de l’utilisation intensive de la 3G.

Concernant l’écran, le Super AMOLED Plus de 4,3 pouces n’impressionne pas. Doté d’une résolution 540×960, on est loin du  720 x 1280 du Galaxy Nexus (certes plus cher). Côté luminosité de l’écran, on est légèrement au-dessus du Samsung Galaxy S et bien au-dessous du Galaxy  S II.

Du côté des photo, on est dans la moyenne mais bien en dessous de ce que peut proposer certains concurrents. Pour les vidéos, on évitera le 1080p et on lui préférera le 720p.

Mais là où le RAZR pêche le plus à mon goût, c’est sur la batterie. Comptez 8 heures d’autonomie en 3G pour une utilisation normale (téléphone, mail, surf et réseaux sociaux) et 13 heures pour utilisation téléphone, mail uniquement. Certains pourraient s’en satisfaire, mais même le Galaxy Nexus fait largement mieux.

La surcouche Motoblur est beaucoup plus discrète que sur les précédents mobiles et c’est vraiement une bonne nouvelle. Ouf…

On notera la présence du Lapdock 100, comme pour le modèle Atrix. Cette station d’accueil vous permettra de transformer votre RAZR en véritable ordinateur portable lorsque vous brancher votre téléphone dessus. Pas mal, mais il faudra dépenser environ 230€ pour l’obtenir.

Le Motorola RAZR ne surprend pas. Certes c’est un bon smartphone, performant, réactif, lumineux… mais avec quelques de petits défauts. Espérons que les prochaines mises à jour logiciels corrigeront ces problèmes de jeunesse.

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Lire les articles précédents :
Edito du 20 février

Bonjour, Ceci est un message programmé. Désolé de vous l'apprendre, mais je suis en congés. Il faut bien... Non ?...

Fermer