Ça pirate dur au Ministère de la culture

0

Le Ministère de la Culture va-t-il recevoir un mail de la Hadopi ? C’est la question qu’on serait en droit de se poser.

Il y a quelques jours notre ami Nicolas Perrier, figure montante de la blogosphère – Nikopik, nous apportait la « preuve » que l’Elysée téléchargeait illégalement des films, albums de musique, et autres séries… sans respect du droit d’auteur. Aujourd’hui, c’est le Ministère de la Culture qui est pointé du doigt. Ceux-là même qui nous ont pondu la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet – Hadopi I et Hadopi II (le Retour). Et là encore, là aussi ça télécharge illégalement films, séries, musique et… des films classés X. Soit un total de 260 œuvres différentes !

Comment est-ce possible ? Quelles preuves possèdent Nicolas ?

Tout commence début décembre avec l’apparition du site Youhavedownloaded. En allant sur ce dernier, il est possible à partir d’une adresse IP, de retrouver une partie des fichiers publics que vous avez téléchargés via Bittorrent ! Je vous rappelle que le peer-to-peer, c’est la mal. Il existe des alternatives, hein. En fouillant un peu, il est possible de récupérer facilement les adresses IP de l’Elysée ou encore d’un Ministère grâce au Whois :

% Information related to ’62.160.71.0 – 62.160.71.255?
inetnum: 62.160.71.0 – 62.160.71.255
netname: FR-PRESIDENCE-DE-LA-REPUBLIQUE
descr: PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
descr: Service Informatique
descr: 55, Rue Du Faubourg Saint Honore
descr: 75008 Paris
country: FR

Vous l’aurez tout de suite compris, la combine est assez simple et très efficace. Il faut juste faire quelques recherches et avoir une bonne dose de patience… Et c’est avec l’aide d’un ami Cyril, que Nicolas a passé au crible un ensemble d’adresse IP de l’Elysée et du Ministère de la Culture. Et Banco, ça download un max !!! Côté films, on télécharge notamment Mission : Noël Les aventures de la famille Noël, Echange standard, Le Casse de Central Park, etc. Côté musique on écoute plutôt les Beach Boys, Enrique Iglesias, Justin Beiber ou encore David Guetta… Plus de 260 œuvres qui ont été recensées ici.

Alors, est-ce l’oeuvre d’un ou plusieurs fonctionnaires peu scrupuleux ? Ou l’utilisation des adresses IP pour identifier un téléchargement illégal n’est pas fiable ? L’Elysée avait démenti s’être livré au téléchargement illégal. Tu m’étonnes… Nous attendons encore le communiqué de presse du Ministère de la Culture. Ce dernier devrait être assez proche de celui de l’Elysée.

Bon, assez rigolé… On s’en fout un peu que ça télécharge illégalement dans les Ministères. Le problème c’est que Hadopi utilise la même méthodologie – plus précisément TMG – pour vous accuser de téléchargement illégal. On ne répétera jamais assez : l’adresse IP n’est pas une donnée fiable pour identifier un internaute !

source

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Lire les articles précédents :
Edito de fin d’année

Voila, l'année 2011 touche à sa fin. C'est le moment pour moi de faire un bilan de cette année écoulée. Pour ce...

Fermer