Test du NAS Synology DS923+

C’est certainement le NAS le plus attendu de cette fin d’année 2022. Le Synology DS923+ est un boîtier 4 baies animé par un processeur AMD Ryzen R1600 et 4 Go de mémoire DDR4 ECC. Il dispose de 2 emplacements pour des SSD NVME M.2 pouvant servir de cache ou de volume de stockage. N’oublions pas la connectique et la possibilité de lui ajouter une carte réseau 10 Gb/s. Mais derrière sa fiche technique, que vaut ce nouveau NAS ? Est-ce la nouvelle référence des NAS 4 baies ? Est-il vraiment à la hauteur ? Rentrons immédiatement dans le vif du sujet !

test synology ds923 - Test du NAS Synology DS923+

Test Synology DS923+

Ce nouveau NAS était très attendu. En effet, il s’agit du remplaçant des célèbres DS918+ et DS920+. Synology nous avait rassurés avec le DS1522+ avec qui il partage la même architecture. Le DS923+ devrait donc offrir des performances similaires, voire meilleures et nous verrons un peu plus loin pourquoi. Bien entendu, nous avons la nouvelle carte réseau 10 Gb/s (E10G22-T1-Mini) pour notre test.

Contenu de la boîte

Nous commençons par le contenu de la boîte de ce nouveau NAS:

  • Le DS923+ en lui-même ;
  • 2 câbles réseau RJ45 Cat.5e ;
  • Les vis de fixation pour disques durs 2,5 pouces ;
  • L’alimentation externe et son câble ;
  • Un jeu de clé pour verrouiller les racks ;
  • Un guide de démarrage rapide.

Il y a quelques mois, nous avions mis en exergue le nouveau système de fixation à l’arrière du NAS pour l’alimentation afin d’éviter l’arrachage par mégarde. L’option n’est plus présente avec ce modèle que nous avons entre les mains.

Construction du DS923+ et aspect extérieur

On ne va pas se mentir, Synology n’innove pas beaucoup avec ses NAS depuis plusieurs années.  On ne change pas une équipe qui gagne ? Oui et non… Les composants sont plus importants que l’aspect extérieur, mais il faut avouer qu’il se ressemble tous. Le NAS est en plastique dur noir et l’arrière est en aluminium. Ses dimensions sont les suivantes 166  x 199 x 223 mm 166 x 230 x 223 mm (H x L x P). Il est plutôt léger, la balance affiche 2,24 kg à vide.

Le DS923+ permet d’insérer jusqu’à 4 disques 2,5 et 3,5 pouces grâce à ses emplacements en façade. Si cela ne vous suffit pas, il est possible de lui ajouter une unité d’expansion DX517 avec 5 emplacements supplémentaires. Le NAS dispose également de 2 emplacements pour recevoir des SSD NVMe M.2 pouvant servir de cache SSD, accessible par le dessous (voir photo ci-dessus). Le DS923+ est le premier NAS à permettre la création d’un volume de stockage avec des SSD NVMe (lire l’article).

DS923 NVMe - Test du NAS Synology DS923+

Un cache SSD améliore légèrement les transferts et augmente les IOPS (Input/output operations per second ou en français opérations d’entrée-sortie par seconde). Le système est globalement plus réactif. Un volume SSD NVMe apporte de la vitesse dans tous les transferts, mais nous y reviendrons un peu plus loin.

Si on regarde à l’arrière du NAS, ce qui saute aux yeux, c’est la présente de 2 gros ventilateurs de 12 cm. Ils sont relativement silencieux et se font peu entendre.

Connectique

DS923 vue arriere - Test du NAS Synology DS923+

Pour la connectique, le nouveau NAS offre 2 ports USB 3.0 (dont un en façade), 1 port eSATA et 2 ports réseau 1 Gb/s. Enfin, le NAS possède un port PCIe Gen3 x2 pour ajouter la carte réseau 10 Gb/s (E10G22-T1-Mini). Cette dernière est en option et coûte 180€ TTC.

Synology DS923 10Gb - Test du NAS Synology DS923+

À l’arrière du NAS, deux vis permettent de retirer la petite trappe. On insère la carte réseau et on remet les vis. C’est fini !

Intérieur du DS923+

Le Synology DS923+ est construit autour d’un processeur AMD Ryzen (R1600) Dual Core cadencé à 2,6 GHz (mode turbo pouvant atteindre 3,1 GHz). Ce processeur est connu et relativement efficace. Selon le site spécialiste PassMark, il obtient un score 3246 points. Pour rappel, le DS920+ avait 2981 points. Cela veut dire que le NAS n’aura aucune difficulté à exécuter des tâches complexes… Mais, oui il y a un mais, ce processeur ne possède pas d’iGPU. Conséquence, si vous souhaitez faire du transcodage, il montrera rapidement des limites.

RAM DS923 - Test du NAS Synology DS923+Le NAS est livré avec 4 Go de RAM DDR4 ECC, extensible jusqu’à 32 Go. Les 4Go en standard seront certainement un peu justes. Des modules compatibles sont disponibles sous les références D4ES02-4G pour 4Go (99,95€), D4ES02-8G pour 8Go(204,80€) et D4ES01-16G pour 16Go (429,95€). Le passage à 32 Go nécessitera de prendre 2* 16 Go et le prix frôlera les 860€ supplémentaires avec la mémoire Synology. Il faudra faire donc très attention au choix, ou se risquer à prendre de la mémoire alternative, voire se passer de l’ECC. Pour rappel, la mémoire ECC (Error-Correcting Code ou code correcteur d’erreurs) est particulière. Comme son nom l’indique, elle est capable de détecter et de corriger des erreurs. Si la donnée n’est pas correctement écrite, alors la puce supplémentaire sur la barrette va corriger l’erreur dans la plupart des cas. L’ECC est plus que recommandé pour certains systèmes, mais pour les NAS Synology et les systèmes de fichiers proposé, c’est peut-être du luxe. Il est tout à fait possible de la remplacer par de la mémoire non ECC, mais c’est un autre sujet. Par exemple, nous avons testé avec succès la Crucial 4Go DDR4 CT4G4SFS8266 à 19,37€ et la Crucial 8 Go DDR4 CT8G4SFS8266 à 43,57€… Attention, on ne mélange pas de la mémoire ECC et non ECC. Aussi ce changement de mémoire est déconseillé par Synology.

Pour accéder à la mémoire, il suffit de retirer les derniers chariots de disques (les plus à droite). Il n’est pas utile d’ouvrir plus le NAS.

Installation des disques durs et SSD

Pas de nouveauté de ce côté, l’installation des disques est toujours aussi facile. Si vous utilisez des disques durs 3,5 pouces, vous n’avez besoin d’aucun outil. Il faut compter une dizaine de secondes pour installer un disque. Pour les SSD 2,5 pouces, les chariots ne nécessitent aucun adaptateur, mais il faudra jouer du tournevis pour les fixer.

SSD NVMe

À date, seuls les SSD NVMe de Synology sont autorisés à être utilisé pour créer un volume. Nous avons essayé, en vain, avec des SSD WD Red SN700. Malheureusement, il n’est possible de les utiliser que pour du cache SSD. Voici le message que nous avons eu.

volume SSD NVMe - Test du NAS Synology DS923+

Assez décevant, il faut l’avouer…

DSM et les applications

Tous les NAS Synology fonctionnent avec le système DSM (DiskStation Manager). Il s’agit d’un ensemble reposant sur un système d’exploitation optimisé pour le stockage en réseau, d’applications pour protéger les données et d’une interface d’administration Web. Le fabricant fournit un ensemble de logiciels / applications pour faciliter l’accès et la sauvegarde de vos données. DSM est un atout fort pour Synology. Le système est facile à prendre en main, complet et toujours devant la concurrence.

DSM 7.1.1 - Test du NAS Synology DS923+

Au moment où nous écrivons ses lignes, la dernière version est DSM 7.1.1. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Synology DSM 7.0 est disponible. Enfin, comme pour nos appareils connectés, un Centre de paquets permet d’installer de nouvelles applications sur le NAS. Elles sont quasiment toutes gratuites. On y trouve antivirus, outils de synchronisation et de sauvegarde des données, une suite bureautique, une station de téléchargement, un gestionnaire de machine virtuelle, gestionnaires multimédias, vidéosurveillance, etc. Pour terminer, n’oublions pas Docker qui permet d’ajouter encore plus de fonctionnalités.

Performances du DS923+

Tout d’abord, nous allons tester les performances dans les transferts de données entre le NAS et des ordinateurs (Windows 10 et macOS 13). Puis, nous nous attacherons aux performances liées au processeur et à ses capacités.

Vitesses dans les transferts

Nous commençons par rappeler notre protocole de tests utilisés depuis plus de 10 ans. Il nous permet d’obtenir des données fiables et comparables avec les autres NAS testés ici. Nous utilisons quatre applications de mesure différentes (2 sous macOS et 2 autres sous Windows). Puis, des transferts de fichiers de tailles différentes sont réalisés dans les 2 sens (NAS -> Ordinateur puis Ordinateur <- NAS) :

  • Petite taille : 100 fichiers de 500 Ko à 12 Mo (MP3, Photo, document Office) ;
  • Taille moyenne :  30 fichiers de 12 à 350 Mo (DivX, image RAW, Zip) ;
  • Volumineux : 10 fichiers avec une taille comprise entre 4 et 10 Go (MKV, ISO).

Après ces tests, nous calculons une moyenne des transferts représentée sous forme de graphiques (exprimée Mega-Octets par seconde). Plus le nombre est important et plus le NAS est rapide. Le DS923+ fonctionne sous DSM 7.1.1 avec ses 4 Go de RAM en standard. Une seule prise RJ45 a été utilisée pour ce test, celle de la carte 10 Gbit/s. Pour commencer, nous allons utiliser uniquement 3 disques durs Seagate Ironwolf Pro 12 To.

RAID 5 HDD

DS923 RAID5 - Test du NAS Synology DS923+

Dès les premiers tests, le Synology DS923+ affiche d’excellentes performances avec nos disques durs. Par contre, les performances sur les gros fichiers ne sont pas au rendez-vous, notamment en lecture. Quand on regarde les performances du DS1522+ (même architecture et carte réseau 10 Gb/s), on n’est pas au même niveau. Nous avons décidé d’insérer une barrette mémoire de 8 Go dans le DS923+ et les résultats sont meilleurs.

DS928 8Go - Test du NAS Synology DS923+

Nous sommes repassés sur la barrette mémoire 4 Go pour les tests ci-dessous.

RAID 5 HDD + Crypt

DS923 RAID5 crypt - Test du NAS Synology DS923+

Avec le chiffrement des données, les performances en écriture chutent (ce qui est normal) et se maintiennent en lecture.

RAID 0 SSD

DS923 RAID0 - Test du NAS Synology DS923+

Nous avons pris 2 SSD IronWolf pour nos derniers tests. Ils ont été configurés en RAID 0 avec le format de fichier ext4. Les débits sont excellents.

Performances globales du DS923+

Au-delà des fonctions de base, le Synology DS923+ peut en faire plus grâce à son processeur AMD Ryzen. En effet, le NAS pourra faire fonctionner des machines virtuelles Linux ou Windows (à condition d’avoir à minima 8Go de RAM). Avec Docker, c’est plus ou moins la même chose, même si ce dernier est moins gourmand en ressource. Il n’y aura aucun problème avec faire fonctionner plusieurs conteneurs simultanément.

Pour le multimédia, le NAS n’aura aucune difficulté à diffuser vos fichiers vidéo y compris en Ultra HD/4K, de la musique ou encore des photos à travers votre réseau. Pour la partie vidéo et plus précisément le transcodage, c’est plus compliqué. Pour rappel, le transcodage est une technique de réencodage d’une vidéo afin de rendre cette dernière compatible avec votre téléphone, tablette, console, TV… Chaque périphérique a ses limites liées au système d’exploitation et ses capacités matérielles. Un smartphone récent supportera plusieurs formats, alors qu’une tablette de 5 ans aura beaucoup plus de difficultés. Lors du lancement d’une vidéo incompatible sur notre ancienne tablette, le serveur (Plex, Jellyfin ou encore Video Station) va transcoder la vidéo pour la rendre compatible avec la tablette. Cette action de transcodage signifie que l’application va dans un premier temps décoder la vidéo, pour ensuite la réencoder dans un format compatible. Au regard de la puissance du R1600, le NAS n’a aucun souci à faire du transcodage d’une vidéo 720p ou 1080p. Cependant, le processeur n’a pas d’iGPU (carte graphique intégrée) pour l’accélération matérielle. On évitera de lui faire transcoder un film Ultra HD/4K ou de diffuser simultanément plusieurs vidéos vers plusieurs périphériques.

Si cette fonction de transcodage matériel (iGPU) est essentielle pour vous, alors il vaudra mieux se tourner vers un autre modèle comme le DS920+ par exemple. Sinon, vous pouvez aussi utiliser un lecteur capable de lire nativement de nombreux formats vidéo : VLC, Kodi, Infuse…

Consommation électrique et nuisance sonore

Le DS923+ est très silencieux, il faut l’avouer… même lorsqu’il est très sollicité. Les 2 ventilateurs sont plutôt discrets. Par contre, les disques durs Ironwolf le sont moins. Pour la consommation électrique, nous avons fait nos mesures avec 3 disques durs et 2 SSD NVMe. En utilisation normale, le NAS affiche 42W. Si on le sollicite, la consommation peut atteindre les 55W.

Conclusion
Est-ce que le DS923+ est un bon NAS ? La réponse est OUI, sans hésitation. Ce NAS est performant, évolutif, silencieux, rapide... les superlatifs ne manquent pas. On regrettera que le fabricant ne propose (toujours) que 4Go de mémoire sur cette catégorie de produit. Comme le DS1522+, il devrait y avoir 8 Go par défaut. Nous aurions également apprécié d’avoir du Multi-Gig en standard, il faudra se consoler avec la carte réseau 10 Gb/s (E10G22-T1-Mini) en option... mais les performances sont au rendez-vous.
MATÉRIEL / DESIGN
8.3
OS & APPLICATIONS
9.5
PERFORMANCES
9
PRIX
9
9
  1. Merci beaucoup pour ce test !

    Au delà de la différence de prix, trois points me font hésiter entre ce DS923+ et son « grand frère » DS1522+.
    Ma tentative de comparaison en relisant l’article du grand frère (https://www.cachem.fr/nas-test-synology-ds1522/) :

    – Consommation électrique : le DS923+ consomme autant voir plus que le DS1522+ ?
    Les conditions de mesures sont différentes mais je suis tout de même surpris de lire :

    DS1522+, carte 10G, 8Go RAM, 3 SSD et 2 HDD : utilisation normale 33W. un peu sollicité avec des transferts complexes (chiffrement activé), virtualisation, etc. jusqu’à 43W.

    DS923+, carte 10G, 4Go RAM, 3 HDD : utilisation normale 42W. sollicité jusqu’à 55W.

    => les boitiers eux mêmes ont la même consommation et le seul discriminant sont le nombre et type de disques (SSD vs HDD) et la quantité de RAM ?
    => égalité entre les deux boitiers nus ?

    – Niveau sonore :

    DS923+ « très silencieux », même lorsque très sollicité. 2 ventilateurs sont plutôt discrets. ce sont les disques qui se font entendre

    DS1522+ « peut se faire entendre parfois lorsqu’il est très sollicité ». 2 ventilateurs arrière sont assez discrets. ce sont les disques durs qui font le plus de bruit.

    => DS1522+ légèrement plus bruyant en lui même ou comme le point précédent différence de niveau sonore uniquement liée à la configuration disque / RAM ?
    => égalité entre les 2 boitiers nus ?

    – Logiciel : même système DSM toujours devant la concurrence.

    A date avantage DS923+ : seul boitier qui supporte la création d’un volume de stockage avec des SSD NVMe.
    Effectivement étonnant que le DS1522+ qui est basé strictement sur la même architecture n’ai pas bénéficié en même temps de cette nouvelle fonctionnalité.

    => signe que le DS1522+ restera légèrement à la traine au niveau logiciel et sera supporté moins longtemps dans la durée ?

    En synthèse, si mes comparatifs ci-dessus sont juste, d’un point de vue technique hors logiciel le DS1522+ sort devant car ne consomme à priori pas plus et n’est à priori pas plus bruyant à configuration équivalente que le DS923+. Il a l’avantage d’un emplacement disque supplémentaire et de supporter une unité d’extension additionnelle.
    + le DS1522+ est livré de base avec 8Go RAM ECC qui semblent également le minimum nécessaire pour pleinement tirer parti du DS923+ => avec cette upgrade RAM, la différence de prix se réduit un peu.

    Reste le dilemme logiciel : faut-il s’inquiéter de ne pas avoir une mise à niveau simultanée de fonctionnalités entre DS923+ et DS1522+ alors que l’architecture est la même ?
    + génération 23+ vs 22+ => 1 an de durée de support additionnel pour la génération 23+ malgré la même architecture ?

    My 2 cents.
    Je suis curieux de lire vos réflexion 😉

    1. Bonjour,
      niveau consommation électrique, cela me laisse dubitatif car je trouverais logique que le 923+ consomme moins. Le hardware de test était-il identique ? (même disques, même ssd, même ram)
      niveau sonore le DS1522+ est très très silencieux. que le DS923+ soit un peux plus silencieux ou un peux plus bruyant n’a pas d’importance ; tant c’est silencieux.
      Support long terme. vu le hardware identique, il m’étonnerait que Syno mette une date de EOL software pour les 2 appareils.
      Le DS923+ a comme avantage de revenir un peux moins cher et le DS1522+ d’avoir un disque en plus. (j’aurais bien aimé que mon DS1522+ soit un NAS 6 disques (permettre une panne de 2 disques en simultané))
      je devrais racheter aujourd’hui un NAS, je reprendrais le DS1522+ même si je trouve aussi le DS923+ un superbe bête et qui sera certainement le n° des ventes pour les passionés et les PME

    2. Je pense que le DS923+ aura un avantage si tu as de très gros fichiers à transférer. En effet avec un volume sur SSD Nvme le DS923+ aura cet avantage de tirer pleinement profit du 10 Gbps.
      Sur des petits fichiers, le 1522+ gardera à mon sens l’avantage avec un disque de plus et une éventuelle redondance supplémentaire.

  2. Bonjour,
    je suis perplexe sur les tests disques ! 3 DD en RAID-5, c’est 2 DD de « data ». Si leur débit max est de 225Mo/s, le NAS peut donc aller à 450Mo/s max. Ce qui est le cas sur les gros fichiers.
    Sur les petits et moyens, les tests lecture/écriture ont du être fait dans la foulé, et donc bénéficier du cache des 4Go RAM. Même avec 4 DD en RAID-5, on ne devrait pas pouvoir saturer le 10Gb… Sauf à avoir 2 SSD en cache read/write.

  3. Bonjour,

    Déjà très bon test, bien détaillé comme d’habitude !

    Le système d’exploitation de Synology est très agréable à utiliser mais une fois de plus sur le hardware ça ne va pas…

    Cette politique de concevoir des modules réseaux dédié pour vendre toujours plus (le PCIE marche bien à priori…) et l’orientation qu’ils prennent aussi avec le bridage des SSD/HDD non certifié est inacceptable… Les NAS sont déjà assez cher au vu leurs performances !

    Certes se monter une machine prendra plus de place et consommera plus mais le rapport prix / performance / compatibilité est incomparable.

    1. La solution de monter les SSD NVMe en volume depuis le shell linux (SSH) permet d’éviter les limitations logicielles imposées par Synology dans DSM.

      1. Bonjour,
        Cette solution fonctionnelle (je l’utilise depuis quelques mois), est quand même assez ardue et risquée à mettre en place . Risquée pour les autres volumes. Car les commandes ssh à lancer ne sont pas sans risques s’il y a la moindre faute de frappe.
        Après , c’est quand même faisable sans grosses difficultés. Mais ça n’est pas destiné à un public débutant.

    1. C’est très dépendant du débit que tu vas avoir avec ta 4G…
      Si c’est suffisant par rapport au débit de ta vidéo, ça ne transcodera pas. Sinon ça transcodera.
      Si ta vidéo est du 1080p ou inférieur, le DS923+ parviendra à priori à gérer ce transcode, même sans iGPU.
      Mais si c’est du 4K, il n’y arrivera pas.

  4. Bonjour à tous , est ce qu’il est possible de changer la mémoire par des barrettes qu’on utilise dans nos PC (non ECC)? J’ai plusieurs barrettes DDR4 a dispo c’est l’occasion.

    Quel est le risque d’une mémoire non ECC dans un NAS de ce type ?

    1. Bonjour, à priori oui mais que si vous ne Mettez que de la ram non ECC. Il ne faut pas mixer les types de mémoires.
      Autre chose il faut des barrettes SODIMM

  5. Contrairement à vous, je le trouve très bruyant, beaucoup plus que mon DS214 et pourtant je ne suis pas difficile.
    J’ai pourtant régler la ventilation en mode silence.

  6. Bonjour,

    Intéressé par ce modèle pour compléter/remplacer mon DS424j.

    Je me demande quel est l’impact de remplacer la ram par des barrettes non ECC. Synode le recommande pas certes mais quel sont les risques ? Les impacts sur les performances ?

    Merci à vous.

  7. « Le Synology DS923+ est construit autour d’un processeur AMD Ryzen (R1600) Dual Core cadencé à 2,6 GHz (mode turbo pouvant atteindre 3,1 GHz). Ce processeur est connu et relativement efficace. Selon le site spécialiste PassMark, il obtient un score 4166 points »

    Le site cpubenchmark.net indique 3246 points au test passmark. C’est d’ailleurs bien moins que les DS1621+ et DS1821+ qui avec leur Ryzen V1500B obtiennent 4588 points. Et les DS1520+/DS920+ avec leur celeron J4125 sont à 2988 points. Bref on a une augmentation de 8,63% en terme de points pasmmark entre un DS920+ et DS923+. Au passage on perd le précieux igp, si utile dans les applis multimedia comme Plex.

    1. Merci pour la mise à jour.
      Pour ceux qui découvre Passmark, sachez que le score évolue et s’affine avec le temps et les retours des tests utilisateurs. Selon Passmark, les retours du R1600 embedded sont encore peu nombreux, des écarts importants sont à prévoir : « Margin for error: High »

  8. Certaines personnes ont eu des problèmes avec d’anciens disques durs sur ce NAS ?

    J’étais prêt pour l’acheter sauf qu’en parcourant les avis sur Amazon, je suis tombé sur une personne qui a des DD Seagate IronWolf ancienne version (2DR166 au lieu des 3CW104) et ils sont incompatibles avec cette nouvelle version de Synology (DS923+ / DS920+).

    Je voulais donc savoir si vous avez pu essayer ce modèle avec d’anciens disques durs IronWolf ?

    Car déjà que je trouvais dommage de limiter la création de volume avec les SSD uniquement pour les modèles de Synology (sans devoir écrire des lignes de commande en SSH).
    Plus la limitation des ports Ethernet de base à 1Gbe (avec limitation du MTU à 1500).
    La carte d’extension 10Gbe limité au RJ45 (pas de version SFP+) et de plus, à un prix assez cher, je trouve.
    Le choix du nouveau processeur discutable, seulement 4 Go de RAM fourni de base…

    Bref, je trouve que pour avoir accès a l’interface DSM (certes d’excellente qualité), cela commence à se payer cher (et c’est par ailleurs bien dommage qu’année après année, le constructeur se verrouille a ce point).

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.