Domotique maison : ZigBee, Raspberry Pi et Home Assistant

Depuis longtemps, je rêve de me plonger dans la domotique. J’ai regardé ici et là, mais jusqu’à ce weekend, je n’avais jamais sauté le pas. À Noël dernier, j’ai eu la chance de me voir offrir une antenne ZigBee. Cela m’a mis le pied à l’étrier, je vous emmène avec moi..

domotique home asistant - Domotique maison : ZigBee, Raspberry Pi et Home Assistant

C’est quoi la domotique?

Pour commencer, qu’est-ce que la domotique ? Eh bien selon Wikipédia, c’est « l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications ». La domotique existe depuis longtemps. En effet, la commande de la chaudière en fonction de la température maison, la gestion de l’éclairage ou encore les éléments tels que le portail, la porte de garage…

Aujourd’hui, la domotique va encore plus loin. Vous pouvez gérer tout ou partie de votre maison avec votre smartphone via des ponts (bridges) fournis par les différents constructeurs comme par exemple : Philips, Xiaomi, Somfy, Netatmo…. En reliant le bridge à internet et les équipements achetés, vous pouvez piloter votre maison même sans y être. L’avenir est en marche pour les uns, pour les autres c’est au contraire une dépendance à la machine au milieu d’ondes plus ou moins néfastes.

Du côté des protocoles, il faut s’orienter vers les objets connectés. Il y en a pleins, Z-Wave, ZigBee, Lora, SigFox, Enocean voir même le Bluetooth, Wi-Fi et encore d’autres. Je ne ferai pas l’apologie de l’un ou de l’autre ce n’est pas l’idée. L’objectif de mon article, c’est de vous parler de ma première expérience avec la domotique (by myself). Ici le protocole choisi a 2 raisons : d’abord ZigBee est un réseau Mesh (maillé) et ensuite on m’a offert l’antenne. Voilà 2 bonnes raisons de l’utiliser !

IMG 20210129 210405 1024x484 - Domotique maison : ZigBee, Raspberry Pi et Home Assistant

Quels outils pour la domotique ?

Pour me lancer, j’ai utilisé un Raspberry Pi 3B+ et une antenne Raspbee II. pi 300x142 - Domotique maison : ZigBee, Raspberry Pi et Home AssistantL’intérêt pour moi d’utiliser une antenne plutôt qu’un bridge constructeur, c’est que je peux faire une solution unique pour tous les constructeurs. En effet, je n’aurai normalement plus besoin des ponts. Pour commencer mes expériences, j’ai commandé un capteur de température Xiaomi Aqara.  Ensuite, j’ai cherché une méthode pour connecter tout cela. J’ai regardé la notice de mon antenne Raspbee II et j’ai fait des tests. Les résultats étaient concluants. L’inconvénient, c’est l’exploitation des résultats. En d’autres termes, comment rendre l’accès à tout cela facile aux utilisateurs de ma maison. Du coup, je me suis lancé dans les constructeurs d’interfaces. Jeedom, Eedomus… mon regard s’est tourné vers Home Assistant.

Pourquoi Home Assistant, parce qu’il intègre de nombreux paquets multiconstructeurs et il est facile à mettre en œuvre sur Raspberry Pi. Et puis, la communauté est très active. Il est très interprétable avec des outils qui facilitent l’intégration avec Android et iOS.

En un weekend c’était là !

aqara - Domotique maison : ZigBee, Raspberry Pi et Home AssistantHome Assistant intègre nativement les outils du constructeur de mon antenne Raspbee. Par conséquent, j’ai rapidement eu accès mon capteur de température Aqara.

 

 

L’antenne installée, j’ai connecté mon petit dongle et fait une petite interface. Pour faire continuer la vie de cette installation, je vais acheter une ampoule Philips Hue pour l’ajouter. Ensuite, ce sera une tête intelligente pour radiateur. Je pourrais alors rassembler tous ces objets connectés pour automatiser une partie de ma maison. La suite bientôt !

  1. Deux pb avec la robotique
    1) le multiplication des protocoles qui ne rende pas le choix facile
    2) Le prix de certain équipement beaucoup trop cher ( à mon gout )
    Quand je vois le prix des ampoules Philips Hue ou des têtes thermostatique Netamo ça refroidi !

      1. perso, je pense que les ampoules intelligentes sont une erreur. L’utilisation de l’interrupteur devient compliquée si tu vis à plusieurs et c’est encore pire si des amis viennent en vacances… je préfère utiliser un interrupteur connecté : l’utilisation « physique » reste normale.

  2. Home Assistant peut être installé sur un Synology, j’ai essayé mais jamais réussi car cette application m’intéresse fortement pour unifier tous mes équipements à une seule application.
    Est-ce mieux de passer par Raspberry Pi ?

  3. Et si tu veux rajouter le protocole ZWave+ , je conseille d’investir dans le Zwave 700 qui est la nouvelle norme et qui permet des plus longues distances et plus de périphériques.

    Remarque: veuillez noter qu’il s’agit d’un contrôleur fonctionnant en mode Bridge – assurez-vous que votre logiciel domotique est capable de communiquer avec avant l’achat.

    https://www.domadoo.fr/fr/interface-domotique/5503-aeotec-carte-d-extension-z-pi-7-z-wave-700-pour-raspberry-pi-1220000016859.html

    Domadoo n’est pas un casseur de prix mais ils sont très compétents et serviables. C’est rare de nos jours.

  4. L’installation de Home Assistant (hassio) est très simple sur un raspberry, seulement un iso à copier sur une carte SD. Puis tout s’initialise au premier démarrage.
    Home Assistant est très léger, je l’utilise sur un raspberry 2 et c’est très fluide, 30 min pour la première installation et 15 min pour les mise à jour de version.

    Le plus compliqué c’est pour écrire ses propres scripts, le langage en yaml est plus complexe que du shell.

  5. C’est marrant cet article ! Ca m’a fait penser à ma propre découverte ! :p

    En effet je me suis depuis quelques mois à la domotique. J’ai des robots aspirateurs, et j’utilise l’application Xiaomi Home pour les paramétrer etc …
    J’ai vu qu’on pouvait rajouter pleins d’autres trucs dans l’appli, et du coup je me suis posé des questions et j’ai commencé à étudier le truc. Au fur et à mesure de mes lectures, ça m’a donné des idées et je me suis lancé dans des tests et évaluations.

    J’avance par petits pas. Mais mes investigations m’ont déjà permis d’effectuer un choix en fonction de mes projets :

    – J’utilise le plus possible des objets connectés qui utilise le zigbee : réseau maillé, faible latence, faible consommation, bcp d’objets et micro modules (xiaomi, aquara, etc …) à prix plutôt bas !
    – Quelques objets en BLE
    – Plus rarement des objet WIFI

    Je cherche à être cloudless. j’ai fait un test avec un interrupteur de volet roulant wifi utilisant Tuya avec succès. Mais comme avec cet interrupteur je suis obligé de passer par les serveurs de tuya, j’ai prévu un remplacement.

    Pour être cloudless, du coup j’utilise actuellement mon RPI 3B+ . J’ai acheté une clé à base de CS2531, et le nécessaire pour le flasher (12€ le tout). Je fais tourner un container docker avec zigbee2mqtt pour causer avec le dongle, et un autre container avec mosquitto (broker mqtt).
    Et four finir j’ai fait le choix de Home Assistant qui tourne aussi dans un container docker sur le RPi. Ca fonctionne impec !

    La je suis toujours en phase d’évaluation et d’apprentissage. Mais j’ai déjà quelques objets pilotés par des automatisations:
    – volet roulant qui se baisse et se lève en fonction du soleil
    – capteurs de luminosité
    – capteurs de température et humidité dans chaque pièce
    – capteurs de mouvement
    – capteurs de vibrations
    – mini switch
    – ampoules connectés
    – micro module pour interrupteurs
    – prise connectées

    Je m’amuse bien :p

    1. Intéressant retour d’expérience !
      Par curiosité, quels sont vos capteurs de temp/humidité, et quelles prises connectées ?

      1. Mes capteurs de température et d’humidité sont des Xiaomi Mijia LYWSD03MMC.

        Mes prises connectées sont des TP link KP105 et HS110(avec mesure de consommation). Ce sont des prises Wifi pilotables en LAN.

    2. Moi aussi, j’ai eu exactement le même cheminement que vous!
      En ce qui concerne les objets tuya, il y a toujours un moyen de les hacker pour qu’ils deviennent cloudless… Je te conseille de te renseigner sur tuya-convert et Tasmota

  6. Pour ma part, j’utilise un pi zéro avec une clé Conbee 2, domoticz et zigbee2mqtt.

    Pas d’alimentation car branché derrière ma Freebox.

    1. Bonjour. J’ai exactement la même configuration mais comment avez-vous branché la clé Conbee 2 sur le Pi Zero ? Et quel modèle de Freebox avez-vous ? Merci !

  7. Jeedom bénéficie également d’une communauté très active et pour ma part une interface beaucoup plus claire.
    Il existe un docker qui s’installe en un click ou une VM

  8. Au niveau retour d’expérience, j’ai eu home assistant sur raspberry pi 3+ pendant 2 ans, et les ennuies matériels ou d’alimentation instables vont litéralement pourri, alors que sur le papier le rpi est idéal. Mais voilà, au bout d’un moment, la carte sd a des erreurs, ou un crash corrompt tout, quand c’est pas les erreurs d’alimentation dès que l’on a 2 ou 3 périphérique USB.

    Le Rpi n’est juste pas fait pour cette utilisation.

    Je suis passé sur NUC et un ssd, pour l’instant zero downtime et aucune erreur. Aussi beaucoup moins de problemes de mise à jour en utilisant hass.io (supervised).

    PS: j’ai un autre Rpi qui a son systeme sur ssd, beaucoup moins d’erreur mais pareil pour l’USB, faut bien tout mettre sur un périphérique auto-alimenté, même pour 2 stick ZWave / rfxcom par exemple

    1. Donc le rpi est donc tout à fait exploitable. Faut juste effectivement mettre l’os et le cache sur un disque externe et brancher les dongles sur un hub usb alimenté. J’ai un rpi 2 qui tourne sous jeedom v3 depuis plus de 3 ans sans plantage. J’ai un rpi 3 sur lequel j’ai installé jeedom v4 et les connecter entre eux via jeelink. C’est top.

  9. Donc le rpi est donc tout à fait exploitable. Faut juste effectivement mettre l’os et le cache sur un disque externe et brancher les dongles sur un hub usb alimenté. J’ai un rpi 2 qui tourne sous jeedom v3 depuis plus de 3 ans sans plantage. J’ai un rpi 3 sur lequel j’ai installé jeedom v4 et les connecter entre eux via jeelink. C’est top.

  10. perso mon home assistant tourne sur mon nas synology ds220+ en vm avec en usb mon rflink pour mes volets somfy en rts.

    1. Bonjour a tous,
      Je lis le commentaire de Laurent et je me pose des questions,
      J’ai des volets roulent Somfi en télécommande sans fils et je voudrais les commander quand je suis absent de ma maison, est ce possible avec la domotique que propose Lidl ?
      Bonne journée à Tous
      Alain

      1. Bonjour Alain,

        non pas avec la passerelle lidl, je te conseille le produit de TOSTCORP pour piloter les volets (RTS ? pourI/O je ne sais pas). Il faut programmer un peu mais les tuto sur le site sont très bien faits.

        @Laurent, je cherche aussi à basculer HA sur nas syno 220+, tu aurais un tuto ?

      2. @alain

        Pour les volet somfy rts moi j’ai commané mon kit chez noodoshop il faut souder mais ça coute pas cher.

        https://www.nodo-shop.nl/nl/rflink-gateway/195-rflink-43342-somfy-rts-arduino-antenne-usb-kabel.html

        Voici la vidéo pour l’assemblage: https://m.youtube.com/watch?v=1Ln3BUe8FHw&t=16s

        Après on inject le firmware puis on programme les volets dans le rflink

        https://matdomotique.wordpress.com/2016/04/21/domoticz-rflink-et-somfy/

        puis on le relie à homme assistant en usb

        https://www.home-assistant.io/integrations/rflink/

        la il faut aussi configurer home assistant avec le rflink et c’est bon.
        c’est un peut long mais après ça marche sans problème.

  11. Bonjour,

    De mon côté, je viens de me mettre à la domotique (Home Assistant + Z-wave), j’ai tenté docker sur mon Syno DS1813+, mes des soucis.
    du coup pour mes tests, j’ai utilisé mon PI3b+ (l’autre arrive dans la journée) de ma recalbox.
    Une clé USB boot avec Home Assistant dessus, une AOTEC ZW090 et Z-wave JS (en cours de config)
    Je commence petit (7 prises qubino smart plug zmnhyd1 et un capteur température/humidité prévu pour ma baie de brassage, j’aimerais ventilé la ventilé par la suite).

    j’ai ma clim wifi détecté, ça va 2 secondes à faire mu-muse, mais je remarque que ce n’est pas si évident que ça.
    j’accède bien à mon 1.30:8123 en local, voulant pouvoir géré sur téléphone et Pc du boulot, j’ai mis le reverse proxy sur mon DS414 (ha.home.mondomaine.fr HTTPS:443) vers (HTTP 1.30:8123) malgré mon certificat erreur (certificat délivré a home.mondomaine.fr), j’arrive sur la page de connexion de HA, login/ password : Ok mais là :
    Unable to connect to Home Assistant. RETRY. (idem sur téléphone via l’appli et web/Pc du boulot)

    bref il faut prévoir des soirée & week-end.
    j’espère qu’avec le temps tout deviendra plus simple.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.