Test du routeur Synology RT2600ac

3

Synology est un constructeur de NAS bien connu. En 2015, il a décidé de se lancer dans le secteur des routeurs. Le premier modèle RT1900ac a rencontré un vif succès (particulièrement auprès des connaisseurs) et il a rapidement cherché à produire un second modèle encore plus complet. C’est en 2016 que fut lancé le RT2600ac. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mon test de ce modèle. S’agit-il d’une simple évolution ou d’une véritable révolution ? Le RT2600ac vaut-il vraiment le coup/coût ? Je possède déjà un RT1900ac, dois-je changer pour ce nouveau modèle ?

Autant de questions auxquelles je vais tenter d’apporter une réponse simple qui vous aidera peut-être dans votre choix…

Test RT2600ac

Pour ce nouveau modèle, Synology a mis la barre plus haut. Que ce soit dans le choix des composants ou sur la partie applicative, le RT2600ac offre une vraie valeur à votre réseau domestique. Rentrons tout de suite dans le vif du sujet…

Contenu du carton

À l’intérieur du carton, on y trouve :

  • Le routeur RT2600ac en lui-même ;
  • 4 antennes WiFi ;
  • L’alimentation  ;
  • 1 câble réseau RJ45 Cat.5e ;
  • Le guide de démarrage rapide.

Rien de plus, rien de moins… mais que rajouter de plus ?

Aspect extérieur

Même si les novices n’y verront que peu de différences… Synology a largement retravaillé son routeur. Le boitier a été remodelé, il est plus volumineux. Les LED sont toujours au-dessus et les boutons toujours sur les côtés (On/Off à l’arrière). L’emplacement de la carte SD est maintenant en façade ce qui rend son accès moins évident. Il y a toujours un port USB 3.0 sur le côté, mais ce nouveau routeur possède un port USB 2.0 à l’arrière. Du côté des ports Ethernet, aucun changement… mais on dispose ici de 4 antennes WiFi contre 3 sur le modèle précédent.

Intérieur du routeur

Le routeur RT2600ac est construit autour d’un processeur dual core 1.7 GHz… (contre 1,0 GHz pour le précédent). Si cela ne change pas beaucoup de chose au quotidien, ce petit plus se ressent dans la génération des rapports par exemple ou lors de l’utilisation d’application complexe. La mémoire RAM a doublé et affiche 512 Mo en DDR3. Là encore, c’est lors de l’utilisation d’applications gourmandes que l’on ressent le changement.

SRM & Applications

Synology dispose d’un atout de taille… ses applications. Le constructeur dispose dans les NAS d’un système complet stable, performant et facile à prendre en main. Basé sur son expérience et ses compétences, ce dernier a décidé de porter son logiciel interne dans le routeur : Synology Router Manager (SRM pour les intimes).

Depuis l’installation du routeur jusqu’à son utilisation, vous êtes guidés en français. Pas à pas, vous serez accompagné dans toutes les étapes. Alors, autant le dire tout de suite, l’installation d’un routeur n’est pas une chose anodine. Il faudra être à l’aise avec quelques notions (adresse IP, redirection, DHCP…). Si ces mots vous parlent, vous ne devriez pas rencontrer de souci.

L’interface est là encore très soignée. Si le système est facile à prendre en main, il est également possible de descendre très bas dans les réglages (réseau WiFi, serveur DHCP…). Les possibilités sont vraiment nombreuses.

Ce n’est pas mon habitude sur Cachem de lister les fonctionnalités/paramètres, mais s’agissant du premier article complet sur SRM… vous m’excuserez. Voici ce que l’on peut retenir :

  • Centre réseau
    • Gestion du WiFi avec connexion intelligente (Sélection automatique de la fréquence 2,4GHz / 5GHz), possibilité de créer un réseau invité, filtre par adresse MAC ;
    • Internet et gestion des ports pour la gestion de la connexion Internet y compris VoIP / IPTV et possibilité d’avoir une seconde connexion, accès QuickConnect et DDNS, Tunnel IPv6, gestion dongle 3G/4G ;
    • Transmission de port et gestion optimisée pour les jeux ou encore gestion d’une DMZ ;
    • Réseau local avec l’adressage IP, serveur DHCP (y compris pour le mode invité), IPv6, réservation d’adresse ;
    • Contrôle parental avec gestion de filtre Web (3 niveaux prédéfinis avec possibilité d’en créer d’autres), recherche sécurisée, durée d’utilisation de la connexion et personnalisation de la page de blocage ;
    • Contrôle du trafic par périphérique connecté (formation d’un faisceau pour accélérer le débit, bannissement du réseau, personnalisation de la vitesse de connexion et gestion de la priorité), possibilité de surveiller le trafic ou encore de générer des rapports (quotidien, hebdomadaire, annuel) ;
    • Sécurité des accès avec protection DOS, gestion du pare-feu, activation/désactivation des services en 1-clic, blocage automatique ;
    • Mode de fonctionnement (Routeur sans fil, AP sans fil, Client sans fil) ;

  • Panneau de configuration
    • Utilisateur permet la création, modification des utilisateurs (ainsi que leurs droits d’accès aux applications et données), gestion avec un client LDAP possible ;
    • Stockage vous permettra de gérer la carte SD et la clé/disque USB (stockage, dossiers partagés, indexation multimédia, hibernation) ;
    • Service de fichiers pour accéder aux données à travers votre réseau (Windows, Mac, Linux) ou encore en FTP et WebDAV ;
    • Services permettra la gestion des accès SSH, le SNMP, NTP ainsi que les privilèges et la gestion d’un certificat pour le HTTPS ;
    • Notification par email, SMS, Push (application mobile) avec une gestion avancée ;
    • Périphérique permet la gestion des LED/voyants allumés ou éteint en fonction d’un calendrier (ou pas), gestion d’une imprimante connectée en USB, calendrier de redémarrage du routeur ;
    • Système facilitera les mises à jour du logiciel interne, mais aussi la sauvegarde des paramètres et la restauration, mais aussi plusieurs paramètres (connexion, options régionales, écran de connexion…) ;

On va arrêter ici, la liste est encore longue. Sachez qu’il y a un Conseiller de sécurité qui est en mesure d’analyser le routeur pour vous alerter s’il y a un problème réseau, un utilisateur avec un compte mal sécurisé, un maliciel ou encore un problème de mise à jour. Un Outil réseau est également présent et vous permettra de faire un Ping, un Traceroute ou encore un WakeOnLAN. Je vous passe l’Outil d’assistance et le Centre des journaux.

Si vous êtes un habitué des NAS Synology, vous ne serez pas dérouté de voir File Station (interface d’accès et de gestion des données) ou encore le Centre de paquet. Ce dernier vous permettra d’installer des petits logiciels pour ajouter de nouvelles fonctionnalités au routeur :

  • VPN Plus Server ;
  • Intrusion Prevention (en Beta) ;
  • Cloud Station Server ;
  • DNS Server ;
  • Download Station ;
  • Serveur Multimédia ;
  • Radius Server.

Des fonctionnalités supplémentaires où se mêlent divertissement et outils professionnels. Je recommande vivement le VPN Plus Server qui est vraiment excellent et un vrai plus pour accéder à votre domicile depuis l’extérieur..

En conclusion, on peut dire que le système SRM est vraiment complet et facile à prendre en main. C’est un gros PLUS pour ce routeur. Même si certains termes vous sont peut-être étrangers, une aide en ligne est fournie et Internet est aussi là pour vous aider.

Petit aparté sur la sécurité :  Les outils de protection de 2017 ne le seront certainement plus en 2018… il faut donc un suivi continu des éditeurs pour proposer régulièrement des mises à jour. La bonne nouvelle, c’est que Synology fait partie de ces constructeurs qui font cet effort… aussi bien au niveau du système d’exploitation que sur leurs applications.

Vitesses et performances

Autant vous l’annoncer tout de suite, je n’ai pas testé toutes les applications fournies par le routeur. Même si ces dernières sont très intéressantes, je me suis  attardé sur les réglages et fonctions du routeur.

En matière de vitesses de transfert réseau (RJ45), difficile de savoir s’il est possible de le mettre en défaut. Comme pour le WiFi, tout est parfaitement stable. Pour ce dernier, il faut savoir que le RT2600ac est équipé d’un 4×4 MIMO pouvant atteindre 1,73 Gb/s en 5 GHz et 800 Mb/s en 2,4 GHz2,53 Gb/s combinés. Franchement, je n’ai pas constaté de différence par rapport au RT1900ac, mais si elle est bien présente.

Conclusion

Que dire en conclusion ? Soyons honnêtes, ce routeur est vraiment bien fini (matériel et logiciel). Il offre de nombreuses possibilités pour le particulier comme pour l’entreprise. Il pourra s’ajouter ou remplacer une installation existante sans aucun problème. Le réseau filaire et le WiFi sont très stables et cela change vraiment des Box opérateurs. Seule ombre au tableau, son prix d’environ 250€ pourra en freiner plus d’un…

Vous disposez déjà du RT1900ac, un changement vers RT2600ac n’est pas nécessaire… sauf si vous avez un gros besoin en CPU et RAM (applications gourmandes) ou si vous avez besoin de gagner quelques précieuses secondes dans certaines tâches (génération de rapports, par exemple). Les débits en WiFi sont très proches entre les 2 modèles et même si le nouveau est plus rapide… il n’est pas sûr que vous voyez la différence au quotidien.

RT1900ac ou RT2600ac ? Si la différence de prix (environ 100€) n’est pas un frein pour vous, alors optez pour le RT2600ac. Il offre de nombreux petits plus qui pour certains feront la différence (processeur, mémoire, antennes et débits WiFi, USB…).

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

  • romain

    perso : le bon vieux câble si possible
    et wifi si pas la choix comme pour les tablette ..
    ca limite onde et piratage
    romain intégriste rj45
    par contre ta pas dit un truc tu es dans quoi : appart modern mur fin ou maison 2 étage mur 1 mètre épaisseur pour tes test ?

    • Fx

      Bonne question : Appartement des années 80 😉 Le WiFi passe partout sans souci. Les murs, j’ai du placo (double épaisseur avec laine de verre pour l’isolation) et surtout du béton (épaisseur, aucune idée… quelques cm) entre les pièces.

  • Stephane

    Ouep ouep bon la ou le 1900ac detruit la bande passante
    c’est avec la fonction d’analyse (Intruision) peux tu faire un test avec ton
    2600 tu selectionnes juste les regles avec les high. Tu as quoi comme bande
    passante parce que avec un 1900ac j’ai de mon coté 50 Mo max.

    Merci beaucoup

Lire les articles précédents :
Le Vivatech attire toujours autant de monde… voir plus

Vivatech 2017 (ou Viva Technology) vient d'ouvrir ses portes. Pour cette seconde édition, le salon regroupe pas moins de 5...

Fermer