Beelink i68 – Android Kodi Media Center 4K

0

Le distributeur Everbuying m’a contacté pour tester la Smart Android TV Box : Beelink i68. Derrière ce nom se cache un petit boitier tournant sous Android capable de restituer des vidéos en Utlra HD (UHD) voire en 4K. Malheureusement dans les faits… le boitier n’est pas sans défaut.

Test Beelink i68

Le Beelink i68 est construit autour d’un processeur octocoeur RK3368 cadencé à 1,2 GHz et secondé d’un GPU G6110. Mais ce n’est pas tout… il est doté de 1 Go de RAM et 8 Go pour le stockage (un peu léger). Du côté de la connectique, le lecteur multimédia dispose d’une sortie HDMI 2.0 (4K jusqu’à 60 images par seconde), une sortie S/PDIF, une prise réseau Gigabit, un emplacement pour les cartes SD, 3 prises USB 2.0 et une micro-USB. Enfin, il est également doté du WiFi 802.11 b/g/n et du Bluetooth 4.0.

IMG_1151

Le boitier est livré avec une alimentation externe (Française dans mon cas), une télécommande infrarouge, un câble HDMI et enfin un câble USB OTG.

Système et applications préinstallées

Tout d’abord, il faut noter que ce boitier multimédia tourne sous Android 5.1.1 (Lollipop). Il s’agit ni plus ni moins d’une version stock comme sur une tablette. On est loin de l’Android TV et de son élégante interface. Ensuite, plusieurs applications sont déjà préinstallées. On citera notamment Kodi (anciennement XBMC) et NetFlix. Avant de commencer mes tests sur ce boitier chinois, j’ai commencé par installer un petit antivirus (qui a dit parano ?). Et bien, il s’avère que cette précaution était inutile (mieux vaut prévenir que guérir). A noter que sur certaines fonctions, il faudra prévoir l’ajout d’un clavier et d’une souris sans fil. Mais je vous rassure, la télécommande suffit dans plus de 90% des cas 😉

Beelink-i68Naïvement, j’ai cru que les vidéos UHD ou 4K H.264 et H.265 allaient pouvoir être lus sans difficulté… eh bien non ! Comme vous pourrez le voir dans la vidéo ci-dessous, les vidéos jusqu’à 1080p encodés en h265 et h264 ne posent pas de problème avec Kodi… ce qui est déjà une bonne nouvelle. Les vidéos sont fluides, l’interface est rapide et on apprécie la vélocité de la machine. Les extensions fonctionnent bien et la télécommande est réactive. Par contre, pour le format Ultra HD ou encore la 4K ce n’est pas la même histoire. Les vidéos UHD H.264 passent, mais pas sans difficulté et les fichiers UHD h265 font littéralement planter KODI.

Après une mise à jour vers Kodi 15.1.1 les choses ne s’améliorent guère : Certains fichiers passent un peu mieux (moins de saccade) et d’autres plantent alors qu’il fonctionnait auparavant (idem avec la version 15.2 RC2). Bon j’avoue… les doutes existaient bien avant la réception du produit. En effet, sur le wiki de KODI et plus particulièrement sur la section se rapportant au matériel supporté… il est clairement noté que le processeur RK3368 a quelques limites dans le décodage vidéo 😉 Un autre point négatif pour les puristes, l’autoframerate n’est pas au rendez-vous : la faute à Android. Certes Kodi tentera d’aligner le FPS mais le résultat est loin d’être convainquant.

Enfin, j’ajouterai qu’il existe un forum Freaktab qui propose de nombreuses astuces concernant ces petits boitiers (optimisation, rom alternative…), à utiliser avec prudence.

Disponibilité et prix

Le Beelink i68 est disponible depuis le mois d’aout. On le trouve donc chez Everbuying pour environ 70€.

6.7 Pas mal...

Le boitier et les composants sont de bonne facture. Le Beelink i68 dispose également de nombreuses connectiques, c'est vraiment très agréable. Avec Kodi, le boitier restituera une belle image même en HD. En UHD et 4K, il faudra faire attention à l'encodage des fichiers (h264 et non h265). Android permet également d’accéder à un large panel d'applications (jeux, simulateurs, applications...) mais il a également ses limites. Toutes applications ne sont pas compatibles et l'autoframerate est absent.

  • MATÉRIEL / DESIGN 7
  • APPLICATIONS 5.5
  • PRIX 7.5
Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies, je suis un touche-à-tout. Mon smartphone ne me quitte (presque) jamais. Je peux vous parler des NAS pendant des heures.

Lire les articles précédents :
Windows 8 et Windows 10… forcer l’activation

Le week-end dernier, j'ai eu besoin d'installer Windows dans une machine virtuelle. Ni une, ni deux, je lance VirtualBox installé...

Fermer