Test de 2 switches Netgear 10 Gbit/s

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Quand le réseau 100 Mb/s est arrivé, nous nous sommes dit : « Ouah ! Quelle vitesse… » Puis, le 1 Gbit/s est arrivé et on s’est dit que cela n’irait pas plus vite. Mais le 10 Gbit/s est bien réel et utilise toujours le fameux port Ethernet (câble Cat.6 jusqu’à 55 mètres ou Cat.6a jusqu’à 100 mètres).

Les switches commencent à apparaitre avec des ports capable de profiter de ce nouveau débit. Aujourd’hui, nous avons en test 2 switches Netgear : le GS110EMX et le GS110MX.

Les 2 modèles sont physiquement identiques.

Le GS110EMX (manageable)

Ce switch possède 8 ports 1 Gbit/s et 2 ports 10 Gbit/s. Cette nouvelle technologie arrive tranquillement, mais surtout… elle est plus élevée au niveau coût d’achat du matériel. L’avantage d’avoir 2 ports permet de connecter des équipements au fort besoin de débit comme un NAS par exemple, qui eux arrivent aussi avec leur port 10Gbit/s comme le NAS Buffalo testé récemment sur Cachem.

Contenu du carton

  • Plusieurs manuels sous différentes langues
  • Le switch en lui même
  • L’alimentation électrique
  • Vis de montage au mur
  • Vis pour le montage en rack
  • Des équerres pour le montage dans une baie

Aspect extérieur

D’un format plutôt compact avec 2.5cm de hauteur, il est tout de même long avec ces 23.5cm. On trouve en façade le voyant de fonctionnement, un bouton reset qui sera utile pour la remise à 0 des paramètres comme le mot de passe de l’interface web par exemple. Nous avons ensuite les 8 ports en 1Gbit/s et le port 9 et 10 destinés au 10Gbits/s. Ces derniers pourront aussi passer en 2.5Gbit/s et 5Gbit/s selon vos câbles et équipement connecté. Au dos aucun ventilateur n’est présent, juste des une aération. Le dessous du boîtier dispose d’une fixation murale.

Comme indiqué dans le contenu, Netgear inclus les équerres pour le montage dans une baie. Ceci est une bonne chose et rare sur ce petit matériel. Est-ce l’effet du 10 Gbits/s et donc on entre dans une gamme pro ? Une fois le montage fait, celui-ci prendra un espace de 1U dans votre baie. Le switch étant haut de seulement 2.5 cm, il sera centré sur les équerres. Dommage, oui j’aurais préféré qu’il soit un peu plus haut et laisser une bande en dessous ouverte pour faire un espace « passe câble ». 1U correspond à 1.75 pouce soit 4.445 cm, sachant que le switch fait 2.5 cm ça nous aurait fait un passe câble de 1.94cm de quoi pouvoir passer facilement un connecteur Ethernet et d’avoir une baie bien rangée (oui je suis maniaque des câbles bien rangés).

Une interface de gestion

Ce petit switch a tout d’un grand, après le 10Gbit/s, les équerres de montage nous avons maintenant notre interface web pour le configurer. Dans celle-ci vous pourrez faire ce que fait un switch de base, c’est à dire gérer des VLAN, la QoS, voir l’état des ports en Up ou Down et voir aussi le débit de vos équipements connectés.

On peut remarquer que les port 9 et 10 sont connectés en 10 Gbits/s : un NAS et un PC. Sachez que ce dernier est également compatible Link Aggregation (LAG).

Consommation:

Sans aucun périphérique connecté, le GS110EMX consommera 5W. Avec 8 ports occupés (dont 2 en 10Gbit/s), on passe à 11W.

Le GS110EM


Ce modèle est d’apparence identique au précédent. La différence… c’est qu’il ne possède pas d’interface web pour le paramétrage. Il sera pour ceux qui veulent un simple switch 10Gbit/s.

Contenu du carton:

  • Plusieurs manuels sous différentes langues
  • Le switch
  • L’alimentation électrique
  • Vis de montage au mur
  • Vis pour le montage en rack
  • Des équerres pour le montage dans une baie

Aspect extérieur

Comme indiqué le boîtier est identique au modèle précédent. On retrouve les 8 ports 1Gbit/s et les 2 ports en 10Gbit/s. Bien sûr les ports peuvent aussi passer en 2.5Gbit/s ou 5 Gbit/s selon votre appareil connecté.
On trouve aussi les équerres pour le montage dans une baie un bon point, car même si ce modèle est moins évolué Netgear laisse tout de même les équipements il vous prendra le même espace soit 1U.

Consommation:

Sans aucun périphérique connecté, le GS110EM consommera 4W. On remarque une très légère différence de 1w avec son grand frère. Avec 8 ports occupés, dont 2 en 10Gbit/s, on passe à 10W. On conserve l’écart de 1w avec le modèle précédent.

Performances

Bien sûr les débits vont dépendre principalement des périphériques connectés aux switches, mais cela permet de nous donner une idée des débits que peuvent atteindre les switches. Pour ce test je vais avoir 2 appareils connectés en 10Gbit/s avec des câbles en catégorie 6A afin de tester la partie qui nous intéresse le plus.

Le premier, un serveur Dell :

  • Processeur 2x Xeon Quad core X5550 @ 2.66Ghz
  • Mémoire DDR3 ECC 64Go
  • 9 HDD de 2To Western Digital Entreprise en Raid 0
  • Carte réseau Aquantia AQN-107 10Gbit/s (Dernier driver)
  • Windows Server 2016 à jour.

Voici un test de rapidité de mon de raid 0, on peut voir que celui-ci pourra atteindre les débits du 10Gbit/s.

Le second, un NAS modèle Netgear ReadyNas 626X :

  • Processeur serveur Intel Xeon D-1521 Quad Core 2,4 GHz
  • Mémoire : 8Go DDR4 ECC
  • Connecté en 10Gbit/s
  • 6 HDD Seagate Barracuda 7200tr/min paramétrés en Raid 0

Un test de débit du NAS nous donne des valeurs suivantes:

Débits et transferts

Un petit test de débit pour se faire plaisir, là encore il faut que le matériel connecté tienne la route pour nous donner les débits max que les switches sont capables. Les valeurs sont indiquées en Mega-Octet par seconde (Mo/sec).

Les switches atteignent sans problème les débits max du NAS et nous sommes très proches du 10 Gbit/s.

Conclusion

Si vous cherchez à passer le plus tôt au 10Gbit/s sans investir dans un switch professionnel 100% en 10Gbit/s, c’est le bon choix ! A moins de 180€, difficile de faire mieux… Vous pourrez prioriser votre NAS, votre PC principal sur les 2 ports sur les ports 10Gbit/s et vos équipements nécessitant moins de bande passante sur les 8 autres. Vu qu’ils ne possèdent aucun ventilateur, ils pourront être installés dans votre maison. Attention toutefois à ne pas l’enfermer, en effet ils chauffent un peu et atteignent facilement les 30°C sur la surface extérieure du boîtier métallique.

 

Partager.

A propos de l'auteur

Dans l'informatique depuis mon plus jeune âge, c’est maintenant mon métier. J'aime tester, apprendre, découvrir. C'est avec plaisir que je partage tout cela et c'est aussi la raison qui m'a fait rejoindre l'équipe de Cachem.

7 commentaires

    • Bonjour, les interfaces NETGEAR sont en anglais mais super simples à comprendre et si vous changez de modèle NETGEAR, c’est toujours la même interface. Ça fait plusieurs années que je travail avec NETGEAR en pro et je suis vraiment content du matériel ?

  1. Je connais très bien Netgear , au début des années 90 j’utilisais un modem / routeur DG 54 car je ne pouvais pas être dégroupé . L’interface pouvais être mise en français…………..

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Appareil photo hybride Nikon plein format (Un virage dans le monde de la photo ?)

Je viens de voir passer une news concernant les futurs boîtiers Nikon (je vais y revenir un peu plus bas...

Fermer