Test Access Point Wifi Ubiquiti UAP-AC-LR

6

Aujourd’hui, je vous propose le test d’un Access Point Wifi (point d’accès WiFi) de la marque Ubiquiti.

Ubiquiti


Ubiquiti est une marque américaine fondée en 2005, spécialisée dans le réseau et plus particulièrement dans les réseaux sans fil. Ils possèdent toute une gamme de routeurs, switches, access point, carte de réception, antenne et autres.

Access Point UAP-AC-LR

Derrière ce nom barbare se cache une description. Unifi Access Point AC Long Range, ou point d’accès wifi à la norme AC longue distance. Voici à quoi ressemble le produit :

Oui, oui on dirait un détecteur de fumée, mais en bien plus excitant ! Il est compatible avec les normes 802.11b/g/n/ac 2.4 GHz (450 Mbps) et 5 GHz (867 Mbps), possède deux antennes internes de type MIMO (Multiple Input Multiple Output, ce qui permet d’utiliser toutes les antennes pour un meilleur signal), permet d’utiliser les sécurisations de type WEP, WPA,PSK, WPA-Enterprise (WPA/WPA2, TKIP/AES).

Il permet de créer plusieurs SSID, pour avoir par exemple un réseau pour les membres de la famille/entreprise qui auront accès aux ressources de l’entreprise et à Internet, et un réseau pour les invités qui n’auront accès qu’à Internet. Il permet aussi de gérer le QOS (Quality Of Service) et donc de, par exemple, privilégier la bande passante pour la VOIP par rapport au FTP.

J’ai choisi cet access point pour plusieurs raisons :

  1. Avoir un access point dédié, actuellement mon routage est fait par une machine virtuelle tournant sous Sophos UTM Home. Mon ancien routeur (un excellent Asus RT AC68u) ne me servait donc plus que d’access point, et je voulais quelque chose de plus complet
  2. Le LR (long range), le routeur Asus avait beau être excellent, étant situé dans ma baie informatique à la cave, je ne captais pas dans toute la maison ni au fond du jardin (pratique d’avoir internet quand on tond la pelouse 😉 ). La version LongRange promet une distance de couverture, hors obstacle, de 183m. N’habitant pas un château et mon jardin étant juste un poil plus petit que central Park, ça devrait suffire !
  3.  Pour tester ce matériel et surtout cette marque que je ne connaissais pas il y a 6 mois !

Packaging

Mon access point est arrivé dans une jolie boite, contenant :

  • L’access point
  • Son POE adapter (l’access point reçoit son alimentation électrique via le câble ethernet d’où POE ou Power Over Ethernet)
  • Son socle pour le fixer au mur/plafond
  • Les vis et chevilles pour le fixer
  • Un guide de démarrage très/trop succinct

Mise en route et configuration de notre réseau Wifi

Les points d’accès Ubiquiti nécessitent un serveur de management qui tourne 24h/24 pour que certaines fonctionnalités restent actives. Cela peut paraitre rébarbatif dans un milieu domestique, mais sachez que Qoolbox l’a porté pour les NAS Qnap , j’imagine qu’en demandant, à la communauté Asustor ou à celle de  Synology, un tel portage doit aussi être possible chez eux ! Pour ma part, vu que j’ai mon microServer allumé 24/7 cela ne posait pas de souci particulier.

L’un des avantages de ce server de management est dans le cas ou l’on possède plusieurs access point Ubiquiti, on sait tous les gérer depuis un seul endroit. Pas besoin d’aller modifier la clé d’encryption sur les 4 access point que compte chaque étage de notre tour de 35 étages pour chacune de nos succursales… On le change dans le serveur et hop ça s’applique à tous les access point. On peut aussi créer des groups d’accès point et donc n’apporter les modifications qu’à un ou plusieurs groupes. Il en va de même pour les mises à jour des firmwares des appareils, tout est centralisé.

J’ai trouvé l’interface de configuration (appelé Unifi Controller) assez brouillonne, on a des menus à gauche, au milieu, à droite… la prise en main n’est pas évidente. Bon après une interface de configuration, on n’est pas sensé y aller tous les jours, une fois que la config est faite et validée, on n’y retourne que pour l’une ou l’autre update. Mais tout de même on n’est loin des interfaces confortables et claires de nos chers NAS actuels (surtout AsusTor, Qnap et Synology), voir ci-dessous pour l’exemple que je viens de capturer de ma config… menu, menu, menu,…
Une fois cet écueil passé, il faut maintenant comprendre comment fonctionne cette interface, et là non plus ça ne fût pas évident. On trouve peu de sources sur le site d’ubiquiti et de bonnes connaissances en réseau sont utiles pour comprendre les termes utilisés.

Un deuxième défaut m’est apparu, l’interface est assez lente. Parfois on clique, rien ne se passe, on pense ne pas avoir cliqué donc on re-clique et que voit-on? un double clique…

Une fois que l’on comprend comment fonctionne le système il devient très facile de configurer son/ses réseau(x) wifi. Pour ma part j’ai commencé par créer notre réseau wifi LAN, donc avec accès à Internet + réseau interne, très facile, on donne le SSID, le type d’encryption, la clé d’encryption et c’est parti ! On peut aussi définir d’autres options telles que : planning d’activité/extinction du Wifi, bandes actives,… Rapide test depuis mon bureau, je suis connecté, je vais au 2e étage, toujours connecté, dans le jardin aussi ! Bien le Long Range est efficace !

Ensuite étape suivante, configurer le réseau invités. Le but est qu’ils n’aient accès qu’à Internet. Je crée donc le nouveau réseau tout en lui appliquant des paramètres de « Guest ». Ensuite je vais modifier les paramètres Guest et je peux créer facilement un portail d’accès ce qui donne ce genre de choses

L’invité se connecte donc sur un réseau ouvert, une fois qu’il a obtenu sa configuration réseau, un onglet s’ouvre dans son navigateur et lui affiche la page ci-dessus (page personnalisable).

Il n’a plus qu’à introduire le mot de passe et le voilà redirigé vers une page définie dans l’interface de management. Un truc pro, propre et facile à mettre en œuvre ! Là ça fait vite oublier les déboires initiaux de prise en main de l’interface.

Je n’ai pas de server Radius à la maison, mais on peut en utiliser un pour l’authentification !

Conclusion

Je suis encore loin d’avoir fait le tour des possibilités de cet appareil. Je lui ai trouvé quelques défauts au début, mais assez rapidement gommés par l’habitude, la stabilité, les performances et les possibilités offertes !

Je ne conseillerais surement pas cet appareil à une personne n’ayant aucune connaissance en réseau (un peu comme je ne conseillerais pas un NAS à cette même personne), sauf si elle a du temps devant elle, a la volonté d’apprendre et sait se débrouiller ! Par contre pour un geek ou dans un milieu professionnel, il est clair que Ubiquii a sa place !

Last but not least, son prix, actuellement aux alentours des 125/130€, c’est bien moins cher qu’un access point HP ou Cisco par exemple, pour des qualités équivalentes !

Si vous voulez un peu faire diminuer son prix, sachez que la version « lite » (non long range, et donnée pour 122m au lieu de 183) commence aux alentours de 100/110€. Comme toujours, pensez à regarder du côté de l’occasion récente il y a toujours moyen de faire des affaires, surtout en cette période d’après les fêtes. Je vous propose de découvrir leur gamme complète sur leur site… Bonnes découvertes !

Partager.

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies et de photographie, vivant à Bruxelles, aimant partager ses connaissances et autres découvertes !

  • Calico

    Merci pour cet article !

    • Webmail

      Avec plaisir !

  • PH

    Bonjour Cachem, merci pour votre article.

    Je suis aussi Crosstalk Solutions sur youtube pour avoir des infos sur cette marque, oui ok, je l’avoue un peu tomber dans le giron de cette marque avec mon usg et je ziotte leurs routeurs.
    Au plaisir de vous lire

  • zypos

    Merci Webmail pour cet article . Pour ma part je connais cette marque un peu confidentiel depuis bientôt un an . Je n’ai pas encore franchi le pas de l’achat car en effet très dur de trouver de la doc et des infos sur la configuration de leurs matériels . Ils ont une très bonne réputation pour les AP mais aussi pour les switch ménageable et des routeurs un peu spéciaux : les ERL

  • romain

    c’est quand même l’option de facilité pour un pro comme toi
    tu fou ton matos a la cave avec 1 mètre de béton et apres tu fou ca et irradié toi et ta famille a boosté des ondes comme ca …
    on verra le résultat dans 20 ans …

    • webmail

      1 mètre de béton… n’exagérons pas, 20cm ok 😉
      Pour être honnête je compte le déplacer, et le mettre au plafond de l’escalier qui monte de la cave, il serait donc au rez-de-chaussée, mais pas apparent (pour la vue de Madame), vu que dans la cage d’escalier fermée (pas par du béton 😉 ) !
      D’abord pour profiter de la possibilité offerte de le fixer au plafond, et puis parce que le laisser au dessus du rack, ça fait pas pro je trouve 🙂

      Concernant les ondes, à part qu’elles portent plus loin et sont donc un peu plus puissantes, elles ne sont pas différentes des ondes émises par ton propre routeur losque tu es à coté.

      Je n’en ai pas parlé dans l’article, mais il existe la possibilité de couper les antennes selon une plage horaire, et donc de couper le wifi la nuit par exemple !

Lire les articles précédents :
Edito du 16 janvier 2017

Salut les Geeks, Tout d'abord, permettez-moi de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2017 pour vous et votre famille...

Fermer