Une baie informatique à la maison

Au fil des années, mon installation a évolué, notamment avec l’arrivée du NAS, une tendance partagée par de nombreux lecteurs de Cachem. La plupart d’entre nous disposent au minimum d’une box opérateur, ce qui ne pose généralement pas de problème pour l’intégrer dans un meuble ou sur une étagère. Cependant, depuis que j’ai découvert les NAS, j’ai dû ajouter un onduleur pour le protéger. Par ailleurs, pour répondre à d’autres besoins, j’ai également intégré un switch POE à mon dispositif. Tous ces équipements se retrouvent actuellement sur une étagère, exposés à la poussière…

L’historique

Avant de rentrer dans le vif de sujet, il est important d’exposer les circonstances ayant conduit à l’installation d’une baie dans mon garage. En 2015, l’acquisition d’une maison (datant de 2006) s’accompagnait du constat que les tableaux VDI avec prises RJ45 n’étaient pas une norme répandue dans les habitations, contrairement à la situation actuelle pour les maisons neuves.

Dès mon installation, mon objectif était d’intégrer des prises murales RJ45 dans le salon et le bureau. Cependant, dans une maison dépourvue de chemins de câble préétablis, se pose la question de la méthodologie à adopter. La solution envisagée consistait à substituer les prises TV par des câbles Ethernet. Ce processus impliquait le remplacement délicat des câbles coaxiaux, nécessitant une approche minutieuse en raison des risques potentiels liés aux courbes qui pourraient compromettre le projet. La précaution était de rigueur afin d’éviter de se retrouver avec une gaine vide.

Plusieurs méthodes peuvent être employées pour le passage des câbles. La première consiste à relier l’ancien câble au nouveau, en tressant soigneusement les fils, éliminant tout point d’accroche entre les deux, puis fixant l’ensemble avec du ruban adhésif pour les fusionner en un seul élément. La deuxième approche requiert l’utilisation d’une aiguille pour tirer le câble à travers. Il est impératif d’attacher le câble Ethernet à cette aiguille pour faciliter le passage.

Bien sûr, une telle opération nécessite la collaboration de deux individus, l’un poussant et l’autre tirant. À l’issue de plusieurs heures de travail, le tableau VDI était désormais installé dans le garage.

Une autre raison motivant ma décision de déplacer ma box vers le garage était qu’en 2015, ma commune était éligible au VDSL. Étant situé à seulement 500 mètres du DSLAM, je pouvais bénéficier d’un débit pouvant atteindre 47 Mbit/s. Il convient de noter que le VDSL est particulièrement sensible à la longueur et à la qualité du câble utilisé. Mon objectif était d’être directement connecté à la prise DTI de mon garage pour optimiser le débit disponible. À cet effet, j’ai directement relié mon câble à la prise, réalisant plusieurs tests avec différents types de câbles, du câble téléphonique spécialisé à un câble Ethernet. Ces tests ont démontré qu’un câble de seulement 1 mètre pouvait influencer positivement le débit, générant un gain de 5 Mbit/s.

Bien que cela puisse paraître anodin aujourd’hui, cette quête d’optimisation était particulièrement significative à l’époque, surtout pour quelqu’un venant d’une connexion ADSL limitée à 15 Mbit/s. Le temps a passé, et avec la découverte des NAS, l’étagère a progressivement accueilli davantage d’équipements, au point de commencer à présenter des signes de surcharge, inclinant même légèrement. La présence de poussière et de toiles d’araignée sur le matériel s’est également fait remarquer.

Il était temps de réorganiser tout cela. Aussi, je souhaitais intégrer des éléments de domotique et ajouter un serveur Proxmox avec un mini PC, augmentant ainsi la charge déjà présente sur l’étagère. La solution évidente pour cette évolution était l’utilisation d’une baie informatique. Cependant, elle ne pouvait pas remplacer directement mon étagère, car l’accès au panneau devait demeurer disponible pour faciliter l’accès aux gaines des divers tableaux électriques.

L’emplacement idéal pour la baie a rapidement été identifié, mais cela impliquait de remplacer des câbles Ethernet. En effet, les câbles provenant du sol étaient initialement acheminés jusqu’au tableau VDI. Pour la baie, il devenait impératif que ces câbles empruntent un trajet différent en passant par le grenier du garage pour redescendre ensuite par la partie supérieure de la baie.

Rassurez-vous la baie n’est pas posé sur l’étagère, mais bien fixée au mur 🙂

Le matériel

L’acquisition d’une baie s’avère être un processus complexe, notamment en raison de sa disponibilité limitée dans les magasins locaux. La principale source d’approvisionnement se trouve sur Internet, avec des plateformes telles qu’Amazon offrant un large éventail de choix, mais les problématiques de transport et de qualité sont des préoccupations récurrentes, comme en témoignent divers avis relatifs à l’état des baies à leur réception. Les critiques soulignent fréquemment la minceur des tôles utilisées, affectant la robustesse du produit.

Dans ce contexte, je me suis résolu à rechercher de ma baie. Après des investigations, la marque Socamont a retenu mon attention. Cette entreprise spécialisée dans le matériel d’infrastructure réseau propose des produits de qualité. Une découverte encourageante fut la localisation de l’entreprise à Laval, une proximité géographique de chez moi ( à Rennes). Je suis prêt à faire la route. Mieux encore,  sur le site quand vous être sur un article, vous pouvez localiser les revendeurs. C’est ainsi que j’ai découvert l’entreprise Yesss Electronique, qui dispose d’une antenne à Rennes.

Il sera aussi facile pour vous de trouver un magasin près de chez vous, car ils ont beaucoup de présences à travers la France.


Après avoir vérifié que l’entreprise Yesss Electronique propose des ventes aux particuliers, j’ai demandé un devis pour une baie 12U modèle Ligne 100 monté. L’avantage de Socamont, c’est que vous avez la possibilité de choisir entre une livraison du produit assemblé ou en kit. Un modèle alternatif, l’Eco 30, avec une profondeur réduite, est également proposé.

Le coût estimé de la baie s’élève à 250€, auquel s’ajoute le panneau de brassage de 16 ports, 10 noyaux RJ45, ainsi que 2 plateaux destinés à accueillir le NAS et l’onduleur. Je n’ai plus la facture, mais le montant total se situait autour de 400€.

Le matériel arrivera dès le lendemain de la commande. Certes il y a du transport, mais le livreur est choisi par Socamont ce qui garantit une livraison de qualité assurée et la baie est contrôlée à son arrivée.

Le montage

La baie pouvant s’ouvrir des 2 côtés et la porte démontable facilement. Elle ne pèse pas lourd et permet d’être monté rapidement. De plus la gamme ligne 100 possède un système de montage rapide.

 

Pour la fixation de la baie, j’ai opté pour l’utilisation de 2 chevilles plastiques, considérant que cette méthode est suffisante compte tenu du support en parpaing. Un conseil pour le perçage, n’activez pas la percussion de votre perceuse (au moins au début). Cela évite tout déplacement indésirable lors des premières phases du perçage, assurant ainsi la précision du positionnement. Une fois que l’emplacement sur le parpaing est marqué et que la mèche est correctement positionnée, la percussion peut être activée.

La baie est désormais solidement fixée, et pour faciliter le passage des câbles, j’ai installé deux tubes IRL de 32. Ces tubes accueillent les câbles Ethernet, l’alimentation, ainsi que la jarretière fibre. Pour les maintenir en place, j’ai conçu et imprimé un support adapté.

 

La phase de câblage s’est révélée plus complexe que prévu. Le remplacement a été plus compliqué que prévu sur le câble du salon. J’en ai profité pour passer sur du catégorie 6. Ils sont légèrement plus gros que ce qui peut bloquer dans les courbes. Notre fixation a même lâché pendant le tirage ne nous retrouvant avec aucun bout pour le tirage. Pas de panique, j’avais une aiguille de 25m. Nous avons ouvert davantage le panneau situé sous mes tableaux pour avoir une gaine le plus à plat possible et nous avons pu passer le câble.

Une fois les câbles Ethernet passés, il faut ajouter une alimentation électrique pour la baie et bien sûr sécuriser avec un disjoncteur de 16A.

Après une journée de travail, la baie est prête à être alimentée. Avant d’avoir le switch Ubiquiti présenté ici même, j’ai installé temporairement un switch D-link, un bandeau PDU et le bandeau de brassage des RJ qui arrive de la maison et du garage.

On continue avec l’ajout des autres équipements. L’objectif était d’avoir une baie propre. Pour la Freebox, je ne souhaitai pas l’avoir sur une étagère. J’ai donc modélisé et imprimé en 3D un plateau de rackage spécial pour la Freebox.
Il permet d’avoir la Freebox Mini 4K, un emplacement pour poser le disque dur externe, mais aussi le boitier ONT v2 si vous avez la fibre. Le plateau est disponible au lien suivant.

On peut maintenant compléter la baie avec l’onduleur qui est posé sur une étagère, ainsi que le NAS et mon Mini PC Lenony Tiny qui fait office de serveur Promox. Vous pouvez remarquer que la Freebox n’est pas encore dans la baie. Comme indiqué plus haut, étant encore en VDSL, si je la monte sur son étagère cela va me rajouter plusieurs mètres de câble téléphonique et me faire perdre plusieurs Mbit/s. La fibre étant prévu dans quelques mois, j’ai déjà prévu la jarretière fibre de 10m entre l’arrivée du fourreau au niveau de mes tableaux électriques qui ira vers la baie. On peut l’apercevoir tout en bas à droite sur la photo plus haut.

J’ai ajouté dans le fond de la baie un petit capteur de température Aqara, cela me permet de surveiller la baie sur ma domotique.

Conclusion

Je ne regrette pas l’achat de cette baie ! Elle est vraiment de bonne qualité. C’est maintenant agréable d’avoir tous les équipements bien rangés et. Pour information j’ai désactivé le Wi-Fi de la Freebox, j’utilise une AP Ubiquiti U6+ qui se trouve dans mon bureau et qui couvre toute la maison. Un article de présentation est prévu.

Dans les évolutions à venir, je vais bricoler un éclairage qui s’allumera automatiquement à l’ouverture. Pas de dépense, il me reste un bout de ruban led de 30cm et j’ai des alimentations de 12v dans un coin.

  1. Belle baie 🙂
    J’ai le même soucis et j’ai fait une baie en bois dégueulasse en attendant de m’y remettre (finir le placo environnant).
    Petite remarque, ayant eu une vie de technicien télécom précédente, j’aurais personnellement viré le condensateur (balise) dans ton boitier DTI (je gagnais en stabilité sur les lignes, moins de bruit, par conséquent un peu plus de débit). Sur la photo de la freebox server sur tablette, j’ai l’impression de voir un doubleur RJ45 en sortie pour alimenter les prises du tableau, de mémoire ils limitent le débit à 100Mbits en sortie / port non ?
    Chapeau l’impression pour la freebox c’est classe !

    1. Salut, alors j’avais testé sans le condo et je n’avais pas de différence. Il me semble qu’il est toujours là mais pas relié.
      Oui la photo du doubleur date, j’ai maintenant un switch dans le bureau ce que je n’avais pas avant.

  2. Socamont : j’ai acheté une petite baie chez eux et passer également par Yess Electronique .
    Dommage que Socamont ne fasse pas de vente direct , Yess Electronique avait égarer mon colis !
    Il a fallu que je râle pour qu’il retrouve ma Baie enfuie dans leur remise….

  3. bonjour,

    pourriez-vous détailler la partie alimentation 220v de la baie svp.

    comment relier vous la baie à la terre ?

    1. J’ai tout simplement mis un disjoncteur et au bout une prise puis relier le bandeau PDU. Par contre si tu souhaite mettre à la terre la baie, elle possède plusieurs endroit avec écrou et cosse ronde. Tu peux le voir sur la photo avec le baie vide. Il faudrait piquer sur la prise un fil qui sort et mettre une cosse.

      1. Quand il y a de la place dans le tableau, l’idéal est même de place différentiel+disjoncteur uniquement pour la baie. Cela évite les coupures en cas de défaut / probleme avec l’installation ou un autre appareil de la maison.

  4. J’ai la même installation, et pour un gain de place tu peux passez l’onduleur derrière le bandeau d’alimentation, et descendre le 1er plateau juste au dessus, (pour l’,accès a l’onduleur,ça passe de coté

  5. En ADSL, VDSL le « condo » ne sert absolument à rien… il ne peut que affaiblir le débit !
    C’est un « ingénieur » des années 80 qui avait pondu ça pour éviter de déclencher des milliers
    d’alarmes dans les répartiteurs « centraux » lorsque la mamie du Cantal et le papy du Poitou
    débranchais sont poste téléphonique du conjoncteur mural…
    C’est un par ligne. Une fois en plein Paris chez une madame qui avait 5 conjoncteurs
    et elle en avait un par prise… Que je me suis empressé de retirer…
    Dans tous les cas, il faut les retirer tous… Il y a plus de RTC en France 😉

    1. Il y a plus de RTC en France . Si mais cela va être démonté, mais je connais une personne qui n’a que cela chez elle et d’autre qui avait conservé la ligne RTC à cause de vieux système d’alarme.

      1. Les alarmes sur une ligne téléphonique ça toujours été une plaisanterie…
        N’importe quel voleur commençait par sectionner le ligne de cuivre 😉
        C’était un argument pour la mamie du Cantal et le papy du Poitou
        pour justifier la facturation d’une pseudo surveillance…
        Pour le RTC le voleur d’Orange propose un boitier « ADSL » uniquement
        pour brancher un combiné téléphonique RTC…
        Les « autocoms » RTC sont en ruine et coute une fortune à entretenir…
        Ils ont plus de 30 ans d’âge, et il y a belle lurette qu’il y a plus de pièces détachées…
        C’était au temps jadis ! Maintenant ont à tous la fibre à 8 Gbps et en symétrique 😉
        Merci qui ?

        1. « Maintenant ont à tous la fibre à 8 Gbps et en symétrique »
          Non, elle s’arrête à 1000 mètres de la maison. Et l’étude de faisabilité doit avoir lieu courant 2024, pour une installation courant 2025, en tout cas avant le 30 décembre 2026, c’est la Région qui nous l’a promis.
          Donc, pour l’instant, c’est encore l’ADSL, en 12 Mb/s descendant et 0,8Mb/s en montant avec un ping entre 30 et 40 ms, quand ça fonctionne correctement (pas trop de vent ni de pluie, et en Bretagne nord à 14 km des vagues, parfois le débit s’effondre).
          Tout en étant à moins de 5 km d’un centre ville de 15 000 habitants et à 1000 m de l’entrée de la ville, et du point d’accès de la fibre.

  6. Bonjour,
    J’ai cette baie depuis 2020,
    Avec switch et routeur UniFi, ds 1821+, onduleur Eaton, bloc de prises,…
    Pas de soucis, c’est du très bon matériel, Socamont.

    Achetée à l’époque sur un site spécialiste des baies dont j’ai perdu le nom.

    Bon week-end

  7. Salut,
    Tres beau setup,
    Quel est le modèle et caractéristiques de ton mininpc?
    Je suppose que c’est pour home assistant?
    Merci

    1. Salut, c’est un lenovo tiny m700. Tu en a plein sur le bon coin il y a plusieurs modèle. Dans la recherche tu mets lenovo tiny.

  8. Bravo pour cet article détaillé.
    La même ici mais en mode 10G

    Freebox delta relié à un switch 10G par SFP, N’as Synology 1522+ en 10G via carte extension

    Prises Murales en 10G, simple catégorie 6 mais longueur inférieur à 40m.

    Pour le moment je n’ai pas trouvé encore carte pci express 1x en 10G donc je me contente du 2.5G de ma carte mère.

  9. Et tout ce matériel ça consomme combien en plus ?
    Est-ce qu’on se fait pas plaisir sur le dos de la planète ?
    On a gagné énormément en passant aux ampoules à LEDs pour maintenant consommer ces gains sur de l’informatique et de la domotique. Je ne suis pas fier de mon bilan ! Et vous ?

    1. Hello,

      A confirmer, mais la baie ne consomme rien de plus (sauf si elle a une ventilation en plus). Pour la partie domotique, je ne peux que profiter de l’occasion pour remettre en lumière le travail de Sebr qui prône (article après article) la réutilisation des produits, la réparation plutôt que l’achat, la seconde main, le pilotage de sa consommation électrique, la maîtrise de son chauffage, etc.
      Oui l’informatique consomme de l’énergie. Cependant, il faut aussi mettre dans la balance tout ce qu’elle a apporté en gain dans notre quotidien (y compris la réduction de notre consommation d’énergie).

  10. Personnellement je me contente du réseau 1g offert par ma box. En vrai très peu de différence pour un particulier.
    La sobriété commence par du réalisme.

    1. Tout à fait d’accord ! Cependant, je ne vois pas trop le rapport avec le sujet de l’article qui parle du confort d’un baie informatique chez soi.

  11. Maintenant, on ne peut plus rien dire ni rien faire sans que les écolos viennent se la ramener, c’est pénible. En plus, ça n’a aucun rapport avec le sujet de l’article.
    Sinon belle installation. Pour ma part, n’était pas du tout bricoleur, j’ai un câble Ethernet qui part de ma box du salon et qui arrive jusqu’à l’étage où se trouve le bureau et une baie. Tout mon réseau est en 10gb.

  12. J’avais ce rêve au siècle dernier. Et puis le wifi et le CPL sont arrivés
    Maintenant tout est dispersé dans la maison mais cet article un bonheur à lire pour qui est nostalgique de cette informatique centralisée où nous devions être mecano jusqu’à construire nous même nos bécanes et nos configs.
    Bon la prochaine étape, le cloud on premise at home

  13. Au passage, merci à cachem de nous laisser permettre de réagir sans s’enregistrer avec des doubles authentifications, des contrôles, et des inscriptions

  14. Article intéressant, cependant je suis perplexe pour la baie murale posée sur une étagère en bois 😀 pourquoi ne pas l’avoir fixée au mur en parpaing ?

    1. Relis bien le texte, deux chevilles tiennent la baie dans le parpaing, je pense que c’est un meuble en dessous pas une étagère..

    2. Salut, alors tu n’as pas lu l’article, car j’ai bien écrit que la baie n’est pas posée sur l’étagère, mais fixée au mur avec 2 chevilles dans les parpaings.

  15. Purée franchement… c’est pour ça que je consulte Cachem quotidiennement. De vrais articles qui racontent des choses intéressantes et qui abordent les difficultées rencontrées avec des solutions… parfois maison ! Top top top !

    Merci infiniment !!! On en veut encore plus des articles comme ça please ! D’ailleurs, des articles sur Proxmox ce serait au top !

  16. Hello, encore un super Article,

    mais dites moi ? vous lisez dans mes pensées ou quoi ?, car j’avais dans l’idée de faire un jour l’installation d’une baie ….

    pas plus tard que la semaine dernière ! ma réflexion ah oui j’aimerais bien un jour me faire un baie info … »

    et PAF un article au Top ici !

  17. Le jour que j’achèterai une baie informatique, je m’arrangerais de trouver une solution SANS VENTILATEUR.
    Je suis allergique aux ventilateurs… ça fait du bruit… ça consomme du courant… ça brasse la poussière…
    J’en ai sur mon ordinateur, je les entends jamais. Celui de mon DS620slim je l’ai débrancher depuis le premier jour…
    J’ai un QNAP HS-453DX-16G, justement sans ventilateur…
    J’ai deux switch Ubiquiti USW-Enterprise-8-PoE sans ventilateur que j’ai pu disposer à plat cote à cote.
    Et enquise de baie, j’ai trouver cette « console informatique » VATTENKAR chez IKEA au prix astronomique de 19,99 euros !
    Et très écolo en bois d’arbre :
    https://www.ikea.com/fr/fr/p/vattenkar-support-ord...
    La grande partie en bas, c’est exactement la largeur de mes deux switch, et la petite partie en haut, ou j’ai poser
    mon switch 10 Gbps USW-Flex-XG et l’UniFi Cloud Key Gen2 Plus.
    Il y aurai même la place pour poser mon NAS, mais qui à trouver sa place sous la la TV dans sont meuble en verre.
    Maintenant j’attends la migration de ma Freebox Delta vers la Freebox Ultra ! Avec ses 4 ports Ethernet en 2,5 Gbps.

  18. Belle article belle installe. Perso j’ai tous mis à plat au mur , UBiquiti delta free switch. Du coup moins de profondeur. Reseau en 6A deux AP un par niveau dans les plafond, 2xRj6A par pièces Utiles répartis sur 2 switchs, bridge delta en 10G, et Onduleur pour tous ca . La seule chose que je regrette c’est le brassage en prise et non en bandeau..

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.